La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présentation aux rencontres de l'ORME 2008 Usages et dangers d'Internet pour les jeunes en Europe Premiers résultats de l'étude EUKidsOnLine 2 avril 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Présentation aux rencontres de l'ORME 2008 Usages et dangers d'Internet pour les jeunes en Europe Premiers résultats de l'étude EUKidsOnLine 2 avril 2008."— Transcription de la présentation:

1 Présentation aux rencontres de l'ORME 2008 Usages et dangers d'Internet pour les jeunes en Europe Premiers résultats de l'étude EUKidsOnLine 2 avril 2008 Cédric Fluckiger & Benoit Lelong Chercheurs au laboratoire de sociologie des usages d'Orange Labs (R&D)

2 2 L'enfance en tension entre deux tendances sociétales Autonomisation –Une injonction toujours plus forte Valorisation de l'expressivité et de la singularité individuelle. Multiplication et réversibilité des ruptures biographiques : divorces et remariages, déménagements, changements d'employeur… Développement de la formation permanente, des sports individuels, de l'automédication… –Notamment pour les enfants Démocratisation des modèles familiaux, rôles familiaux plus négociés et moins statutaires. L'apprentissage de l'autonomie comme valeur centrale dans l'éducation. Autonomisation croissante de la consommation des enfants, de leurs pratiques et outils de communication, de leurs goûts culturels et médiatiques. Contrôle –Risque : toujours plus craint Fort impact des récentes catastrophes : ESB, 11 septembre, tsunami, SRAS… Développement continu de la judiciarisation, des technologies de surveillance, du principe de précaution, des préoccupations écologiques, de la consommation éthique... –Notamment pour les enfants Augmentation régulière du pourcentage d'enfants se rendant à l'école avec leurs parents, croissance des dépenses de médicaments et de soins pour les enfants, montée de la crainte des pédophiles... Sources : travaux de François de Singly, Ulrich Beck, Anthony Giddens...

3 3 Partie 1 La perception sociale du risque internet –Sur quoi portent les recherches? –Quels sont les principaux résultats?

4 4 La problématique des risques renouvelée Un accès généralisé à Internet –Accès à des contenus et des personnes sans les médiations parentales habituelles Quels nouveaux risques? Quelles différences nationales? –Une injonction toujours plus forte Projet européen EUKidsOnLine –Porté par Sonia Livingstone (LSE) –Vise à Identifier et évaluer les résultats de la recherche européenne Comprendre le contexte international de la recherche Comparer les données disponibles

5 5 EuKidsOnLine : 235 études

6 6 L'âge de l'enfant : enjeux Les études portent davantage sur les plus de 12 ans –Constat : des internautes européens toujours plus jeunes Augmentation continue des internautes de moins de 12 ans –Plus jeunes, donc plus vulnérables Besoin et pratique du contrôle plus importants chez les parents –Les enquêtes sur les plus jeunes sont difficiles, et donc rares Verbalisation moins aisée : moins d'entretiens, plus d'observations Nombre d'études par classe d'âge (multicodé) – source : EuKidsOnLine

7 7 Quels risques ? Données EUKidsOnLine –Diffusion d'information personnelle Le risque le plus fréquent en Europe, de 13 à 91% des enfants) En France, concerne 58% des adolescents (IFOP) –Exposition à la pornographie 40% des enfants en Europe importantes variations nationales (25 à 71%) –Consultation de contenus violents 1 européen sur 3 Résultats homogènes (sauf Irlande, 90%) –Harcèlement en ligne 1 enfant sur 5 Quelques pays avec de forts risques (Pologne, Estonie) –Recevoir des commentaires à caractère sexuel Très variable, de 1/10 (Allemagne, Irlande, Portugal) à ¼ (Icelande, Norvège) et 1/3 en GB –Rencontre avec des inconnus L'une des craintes les plus répandues des parents et médias Concerne 8% des enfants en Europe

8 8 Partie 2 Les parents

9 9 Le rôle des parents : sous-évalué ? Pourcentages d'études par thème (multicodé) Source : EuKidsOnLine parents enfants –Parmi les études sur les enfants, leurs usages et le risque internet, un faible pourcentage s'intéresse aussi aux parents.

10 10 Des perceptions contrastées Des d é clarations contradictoires (voir pages suivantes) –Contrôle parental : les enfants en d é clarent MOINS que leurs parents –Prise de risque : les enfants en d é clarent PLUS que leurs parents

11 11 Les parents d é clarent PLUS de contrôle que les enfants –Source : étude UK Children Go Online 50% des parents britanniques disent qu'ils restent dans la même pièce quand leur enfant utilise internet mais ils ne sont que 22% à le faire selon les enfants.

12 12 Les enfants d é clarent PLUS de pratiques à risques que les parents –Source : étude UK Children Go Online 57% des enfants britanniques disent avoir déjà vu un contenu pornographique sur internet selon leurs parents, ils ne sont que 16% dans ce cas

13 13 Les règles imposées aux enfants Plus les parents ont fait des études longues, plus ils régulent l'usage d'internet –Effet net, plus fort que celui de la compétence technique Plus les parents sont experts dans l'usage d'internet, plus ils édictent des règles –Effet statistiquement significatif, mais relativement faible niveau technique des parents âge de fin d'études des parents Pourcentage de parents imposant des règles. Source : Eurobarometer

14 14 Règles et niveau d'études Age de fin d'études des parents avant 16 ans (N = 507) ans (N = 1938) 20 ans et + (N = 1084) L'usage de votre enfant est-il protégé par un filtre ? Réponse "oui" Etes-vous assis à côté de votre enfant quand il utilise internet ? Réponse "jamais" Votre enfant a-t-il déjà rencontré sur internet un contenu choquant pour lui ? Réponse "oui" Base : parents dont l'enfant utilise internet. Source : Eurobarometer Pourquoi ces différences dans l'appréciation et dans la gestion parentale du risque internet ? –Ces écarts ne s'expliquent pas entièrement par la compétence technique On retrouve les mêmes pour la télévision ou les magazines. –Le contrôle dépend aussi des stratégies d'éducation et de transmission (du projet formé par les parents pour leur enfant, de l'éducation qu'ils cherchent à lui donner, de ce qu'ils souhaitent lui transmettre)

15 15 Education et différences socio-culturelles Notion de capital –Accumulation de ressources par les parents : capital économique, mais aussi culturel, social, etc… –Des ressources à transmettre aux enfants les biens transmis sont aussi des comp é tences et des pratiques –D'où des différenciations Différents niveaux de capitaux : différentes stratégies Capital culturel –Diplôme é lev é : l'utilisation des m é dias est plus contrainte Quand le capital culturel est important, les parents privil é gient les sources classiques (notamment l' é crit imprim é ) au d é triment de la t é l é vision et d'internet. Capital social –Milieux favoris é s : plus de s é lection dans la vie relationnelle chat et rencontres avec des inconnus : moins tol é r é s Sources : François de Singly (2006), Pasquier (2005), Metton (2006), Fluckiger (à paraître).

16 16 Partie 3 Les différences internationales

17 17 "On ne sait jamais qui est de l'autre côté" Campagne diffus é e en Pologne, Bulgarie et Lettonie (2007).

18 18 Différences internationales Diversité des "cultures éducationnelles" –Les valeurs et pratiques éducatives sont propres à un pays ou à une aire culturelle Ces spécificités dépendent des modèles familiaux, de la place de l'école dans l'éducation, du statut des femmes, des héritages religieux… –Un exemple récent : les débats autour de la campagne du Conseil de l'Europe contre les punitions corporelles (interdites dans les pays scandinaves et d'Europe centrale, autorisées au Royaume-Uni et dans les pays méditerranéens)

19 19 La spécificité du Royaume-Uni Base : parents europ é ens dont un enfant utilise internet. Source : Eurobarometer EspagneFrancePologne Royaume- Uni L'usage de votre enfant est-il protégé par un filtre ? Réponse "oui" Estimez-vous manquer d'information pour le protéger? Réponse "non" Etes-vous assis à côté de votre enfant quand il utilise internet ? Réponse "toujours" ou "la plupart du temps" L'enfant est plus "assigné à résidence" et plus solitaire –Moindre temps de présence hebdomadaire hors du domicile. –Forte présence d'équipements multimédia dans la chambre de l'enfant. –Fort taux d'utilisation solitaire des médias (notamment dans la chambre). La surveillance des usages internet de l'enfant est plus développée chez les parents britanniques

20 20 La spécificité de l'Espagne AgeBelgiqueFinlande Allemagn e IsraëlEspagneSuèdeRU L'enfant est plus intégré dans le groupe domestique et les activités familiales – Les usages des médias par les enfants sont plus "collectifs" Moins de terminaux dans la chambre des enfants Moins d'utilisation solitaire Plus de conversations familiales sur les contenus L'exemple de la télévision – Moins d'enfants avec un téléviseur dans leur chambre – Moins d'enfants regardant seuls leur émission favorite Pourcentage d'enfants (avec t é l é viseur dans leur chambre) regardant seuls leur é mission favorite. Source : Livingstone & Bovill.

21 21 Les cultures de la confiance Royaume-Uni –Espace domestique : organisation fragmentée et centrifuge –Condition du sentiment de sécurité : lieux clos et "transparents" –Confiance et surveillance facilement déléguées aux machines Pays européen connaissant le plus fort développement des caméras de surveillance dans les rues, des filtres internet pour mobile… et du bracelet électronique. –Méfiance vis-à-vis des intrusions de l'Etat dans la sphère privée Mouvements contre la carte d'identité électronique. Espagne –Espace domestique : organisation intégrée et centripète –Condition du sentiment de sécurité : flux et sensorialité –Confiance reposant sur l'oral, le face-à-face, l'interaction synchrone Manifestations spontanées contre Aznar coordonnées par mobile. –Rôle important des appartenances et solidarités locales Sorties spontanées en soirée, festivités villageoises, économie informelle de proximité, identités régionales. Sources : OTU (veilles, é tudes internes, acquisitions externes, rapports de r é f é rence)

22 22 Bibliographie –DUIMEL M., HAAN J. de (2007), Nieuwe links in het gezin. De digitale leefwereld van tieners en de rol van hun ouders, Sociaal Cultureel Planbureau, Den Haag. –FLUCKIGER C. (2008), "Les collégiens et la transmission familiale d'un capital informatique", Agora, 46. –FLUCKIGER C. (2007), Appropriation des TIC par les collégiens dans les sphères familières et scolaires, thèse en sciences de l'éducation, ENS Cachan. –LELONG B., METTON C. (2007), "Enfants, sécurité et nouveaux médias: une revue des travaux anglo-saxons ", Annales des télécommunications. –LIVINGSTONE S., BOVILL M. (2001), Children and their changing media environment, LEA, London. –MARTIN O. (2004), "L'internet des ans. Une ressource pour une communication autonome", Réseaux, Vol.22, n°123, p –METTON C. (2006), Devenir grand. Le rôle des technologies de la communication dans la socialisation des collégiens, thèse de sociologie, EHESS Paris. –METTON C. (2004), "Les usages d'Internet par les collégiens. Explorer les mondes sociaux depuis le domicile ", Réseaux, Vol.22, n°123, p –PASQUIER D. (2005), Cultures lycéennes. La tyrannie de la majorité, Paris, Autrement. –SINGLY F. de (2006), Les adonaissants, Armand Collin, Paris. –STAKSRUD E. (2005), SAFT Project final report. en.htm#results, (Rapport de recherche). –STAKSRUD E., LIVINGSTONE S. et HADDON L. (2007), What do we know about children's use of online technologies? A report on data availibility and research gaps in europe, EC Safer Plus Programme (Rapport de recherche)


Télécharger ppt "Présentation aux rencontres de l'ORME 2008 Usages et dangers d'Internet pour les jeunes en Europe Premiers résultats de l'étude EUKidsOnLine 2 avril 2008."

Présentations similaires


Annonces Google