La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mesurer le développement humain : une diversité dobjectifs; une diversité de méthodes Florence Jany-Catrice, Université Lille1 BMRDH/BRA Atelier Technique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mesurer le développement humain : une diversité dobjectifs; une diversité de méthodes Florence Jany-Catrice, Université Lille1 BMRDH/BRA Atelier Technique."— Transcription de la présentation:

1 Mesurer le développement humain : une diversité dobjectifs; une diversité de méthodes Florence Jany-Catrice, Université Lille1 BMRDH/BRA Atelier Technique Régional sur la Mesure du développement humain Dakar – Septembre

2 INTRODUCTION BMRDH/BRA Atelier Technique Régional sur la Mesure du développement humain Dakar – Septembre

3 BMRDH/BRA Atelier Technique Régional sur la Mesure du développement humain Dakar – Septembre Développement humain nest pas toujours (seulement) croissance Très étudié dans le Monde depuis les années 90; Engouement, y compris dans économies « développées » depuis ans Multiplicité denjeux : techniques, politiques et communicationnels

4 Une prise de conscience internationale au plus haut niveau José Manuel Barroso It's time to go beyond the tools developed for the very different world of the 1930s. It's time to go beyond GDP Hans-Gert Pöttering (President of the European Parliament) Major negative effects of globalisation such as climate change pose new risks not only to our eco-system but to our entire economies and eventually our societies as a whole. This is why new indicators of wealth are needed EU environment chief Stavros Dimas GDP is a short-term measure that cannot guide us towards a low-carbon economy… We need… indicators such as (…) happiness, welfare and progress indicators, which take into account the human, social and environmental factors that affect everyday life BMRDH/BRA Atelier Technique Régional sur la Mesure du développement humain Dakar – Septembre

5 Pour suivre les progrès ou les reculs de létat des sociétés et de létat de leur environnement naturel, on ne peut certainement pas se limiter à un seul critère. Des bilans ou tableaux de bords détaillés qui sont présentées soient de façon assez exhaustive donnant lieu à de (lourds) rapports Parfois la difficulté est contournée et sont retenus « 10 ou 15 indicateurs clés » Indicateurs synthétiques : 1 seul; ou 2 ou 3 pour former un mini « tableau de bord » Développement humain et progrès sont multidimensionnels BMRDH/BRA Atelier Technique Régional sur la Mesure du développement humain Dakar – Septembre

6 Plusieurs manières denvisager la mesure du « développe ment humain », du « progrès », comme autant de « systèmes de valeurs » possibles Méthodes Valeurs sociales/écol ogiques Variable unique de satisfaction Pondération de variables hétérogènes Unité commune dagrégation (monnaie, ou physique) Tableaux de bord, « batteries dindicateurs » Progrès social ou développe- ment humain IBEE IDH, IPH2, ISS, BIP40 Pib élargis, En tenant compte des coûts sociaux Tableaux de bord de données sociales clé (Cnis) Développe- ment durable (à deux ou trois piliers…) Happy planet index (NEF) DashboardEmpreintes carbone ou écologique Pib verts, Tableaux de bord de lenvironnem ent (Ademe, Ifen) 6 BMRDH/BRA Atelier Technique Régional sur la Mesure du développement humain Dakar – Septembre ISP

7 1.LES INDICATEURS DU PNUD… et au-delà 2. DIFFICULTES LIEES AUX DONNEES BMRDH/BRA Atelier Technique Régional sur la Mesure du développement humain Dakar – Septembre

8 Normaliser des données hétérogènes, cest leur donner une unité (ou une échelle) de mesure commune. Par exemple entre 0 et 1 (IDH) ou entre 0 et 100 (ISS). Normalisation temporelle : (évaluation par rapport à « soi ») Le but est de mesurer des évolutions dans un même espace. Normalisation par rapport à des valeurs plancher (0) et plafond (100), reflet des évolution de la situation dans le temps. Exemples : LIndice de Santé Sociale (ISS) des Etats-Unis, le BIP40 français… Normalisation comparative (évaluation à laune des « performances des autres ») comparer des espaces nationaux entre eux, à un moment t. Normalisation par rapport à des valeurs plancher (0) et plafond (1) en fonction des différences observées entre espaces. Exemples : Les indices du PNUD : IDH, IPH, IPF… Lagrégation de variables hétérogènes nécessite un processus de « normalisation » Source : à partir de Boutaud, 2008

9 Ex de normalisation comparative : lIDH LIDH est la moyenne simple de trois indices, construits à partir de 4 indicateurs normalisés entre entre 0 et 1. Pour chaque indicateur on fixe un taux plancher (équivalent à 0) et plafond (équivalent à 1). IDH = (Iev + Ini + Ipib) /3 = (France Sénégal 0,5) Indice de santé : Is = (EV – 25)/ (85 – 25) (France 0,91/ Sénégal 0,62) Indice dalphabétisation Ia = Tx A / 100 (F 0,99) Indice scolarisation Is = TBS / 100 = (F 0,92) Indice déducation : Ied = 2/3 (Ia) + 1/3(Is) = (France 0.97; Sénégal 0,39) Indice de PIB/hab en PPA : Inv = [log (pib) – log (100)] / [log (40.000) – log (100)] = (France 0.94; Sénégal 0,48) Source : à partir de Boutaud, 2008

10 LIDH : résultats internationaux Sources : PNUD 2005; Gadrey et al. 2006; Boutaud 2007 Au niveau international, lIDH est assez clivant. Et interpelle car comparés au Pib/t, les classements sont modifiés.

11 Ex de normalisation termporelle : lISS Constat : pas doutil synthétique pour prendre du recul par rapport au Pib et à la croissance Projet de lISS : caractériser et mesurer de manière synthétique la notion de santé sociale dans sa multidimensionnalité. Résumé des grands problèmes sociaux contemporains américains; ceux qui « comptent » dans le débat, en politique etc.

12 Etablir un cadre de définition de la notion de santé sociale Classe dâgeDimensions de la santé sociale Classe dâgeDimensions de la santé sociale Enfance :1) Mortalité infantile 2) Maltraitance des enfants 3) Pauvreté infantile Personnes âgées : 10) Pauvreté parmi les plus de 65 ans 11) Espérance vie des plus de 65 ans Jeunesse & adolescence : 4) Suicide des jeunes 5) Drogue parmi les jeunes 6) Echec scolaire Tous âges confondus : 12) Homicides (ou crimes violents) 13) Accidents mortels liés à lalcool 14) Personnes bénéficiant daide alimentaire (récemment ajouté) 15) Accès aux logements abordables 16) Inégalité des revenus Âge adulte :7) Chômage 8) Salaires hebdomadaires moyens 9) Couverture assurance maladie La santé sociale est définie en fonction de 5 classes dâge, chaque âge se caractérisant par des caractéristiques de « santé sociale » particulières. 16 variables sont retenues

13 Cela permet une estimation des évolutions de santé sociale dans le temps ISS i = 100 x Xmin = valeur la plus faible observée sur la période (ex: taux de suicide le plus faible)

14 1. LES INDICATEURS DU PNUD… et au-delà 2. DIFFICULTES LIEES AUX DONNEES BMRDH/BRA Atelier Technique Régional sur la Mesure du développement humain Dakar – Septembre

15 Introduction : construire une légitimité Dès lors quil est question du « progrès social», du développement humain, aucune « mesure » ne peut simposer a priori. Des conventions à partager doivent progressivement se profiler. « compliqué »; pas de consensus » Toutes les mesures sont une construction sociale et nécessitent une validation collective. Processus de légitimation - Légitimité internationale -Légitimité nationale -processus de démocratie participative (co- construction concertée; débat démocratique). Mais nécessite en amont de lever des difficultés BMRDH/BRA Atelier Technique Régional sur la Mesure du développement humain Dakar – Septembre

16 Quelques difficultés : les aspects (relativement) techniques de lindicateurs 1. Mode de construction 2. Dimensions et composants 3. Potentialités des indicateurs en vue dusages divers 16 BMRDH/BRA Atelier Technique Régional sur la Mesure du développement humain Dakar – Septembre

17 Sans fétichiser les outils de mesure (tout ce qui compte ne peut pas être compté) : rôle important des indicateurs. Les grands indicateurs ne sont pas (seulement) des reflets passifs des phénomènes quils prétendent mesurer : ils sont performatifs. Ils font partie de ce qui structure nos cadres cognitifs, notre vision du monde, nos valeurs, nos jugements. La statistique met à disposition « des objets qui se tiennent » mais qui transforment la vision du monde La domination de certains indices nest donc pas neutre et la question des indicateurs de richesse devient un enjeu certes où les experts importent, mais aussi un enjeu citoyen.pas neutre Les indicateurs de DH peuvent constituer le cœur dune convention durable non imposée dautant plus quils sont transparents sur les critères, sources, méthodes et valeurs quils portent BMRDH/BRA Atelier Technique Régional sur la Mesure du développement humain Dakar – Septembre

18 difficultés : les aspects (relativement) techniques de l'indicateur 1. Le mode de construction des indicateurs La nature de linitiative : type dacteurs et financeurs du projet La nature de linitiative La cohérence comptable : évaluer la robustesse des conventions de monétarisation de certaines variables. Eviter les double-comptes dans les indices composites « riches » Lintégrité des données La prise en compte de données manquantes? Contingence des bases de données (SDF; O&S; Tx surend.) Souvent, la disponibilité des données est le reflet de choix politiques sur « ce qui compte » (et ceux qui comptent)… 18 BMRDH/BRA Atelier Technique Régional sur la Mesure du développement humain Dakar – Septembre

19 2. Les choix relatifs aux dimensions et aux variables Complétude : les dimensions embrassent-elles de façon raisonnable lensemble du concept de référence (le développement humain) Indicateurs objectifs vs. Subjectifs Le nombre de composants … et les procédés de désagrégation Le nombre de composants les procédés de désagrégation Méthode procédurale du recours aux variables et aux pondérations; y.c. degré de transparence ou dopacité dans le choix des pondérations. Renvoie à la recherche de légitimité. Elle repose sur plusieurs critères qui rendent cette quête de légitimité transversale aux critères : acteurs de la légitimation ? Institutions internationales, les institutions nationales, des gouvernements locaux, acteurs médias. « éducation populaire ». 19 Difficultés : les aspects ( relativement ) techniques de l'indicateur

20 3.Les potentialités de l'indicateur au regard dusages alternatifs possibles Continuité temporelle des données : un élément constitutif de la légitimité Rupture est problématique Quelle temporalité choisir?uelle temporalité choisir? Comparabilité internationale des indicateurs : notion duniversalité? Internationale; avec un certain risque de formatage institutionnel. Cts I sont « country specific » Nationale: ne pas changer de repère en permanence.. 20 BMRDH/BRA Atelier Technique Régional sur la Mesure du développement humain Dakar – Septembre

21 CONCLUSION BMRDH/BRA Atelier Technique Régional sur la Mesure du développement humain Dakar – Septembre

22 La mise en perspective et les contrastes, parfois spectaculaires, entre mesures dune réalité socioéconomique aux contours « discutables » nont pas propos de considérer que lune des postures est meilleure ou plus « vraie » que lautre. Cette mise en perspective permet plutôt dinsister sur le fait que - la multiplicité des points de vue et des mesures provoque la controverse ; - la multi dimensionnalité du développement humain peine à se suffire dune unique variable, en particulier monétaire, en guise dexpression de la réalité socio- économique du progrès des sociétés ; - les choix de la quantification ne sont pas secondaires BMRDH/BRA Atelier Technique Régional sur la Mesure du développement humain Dakar – Septembre

23 Pour construire de tels indicateurs, il y a nécessairement des présupposés sur ce quest une société hiérarchique décente, ou soutenable. (Ce sont des questions qui ne se posent pas ou plus avec le Pib) Dans ce processus de quantification il faut Convenir puis mesurer …. Accepter de ne pas tout compter BMRDH/BRA Atelier Technique Régional sur la Mesure du développement humain Dakar – Septembre

24 Pour en savoir « plus » Jean Gadrey, Florence Jany-Catrice, 2007 (rééd.), Les nouveaux indicateurs de richesse, éd. La Découverte, coll. Repères.

25 Idh. Indicateur de développement humain Processus des années 90, autour dun prix Nobel mais engageant toute la communauté de linstitution internationale qui a donné son crédit à lIdh et ses dérivés Pib. Produit intérieur brut Processus historique long, dont F.Fourquet a montré le caractère éminemment politique ayant présidé à certains choix. Ibee : Indicateur de bien être économique des chercheurs dun centre de recherche canadien travaillant au départ sur les question déconomie des services. Gros travail de diffusion. Repris par lOCDE dans ses travaux; par Review of Income and Wealth. Empreinte écologique popularisation via deux Ong (redefining progress et WWF –world wide fund for nature) ISS indicateur de santé sociale : deux chercheurs américains mais qui se sont entourés de politiques et de la société civile. Pour faire le contre point au rapport annuel économique et financier présenté au Congrès américain. Graphique popularisé par « Challenge » Bip40. Baromètre des inégalités et de la pauvreté Le RAI : réseau associatif dalerte sur les inégalités et la pauvreté. Environ 30 à 35 responsables Retour slide préc.

26 Base de données Convenir des variables…. Exemples –Indicateurs dinégalités économiques –Taux de pauvreté monétaire –Chômage, inflation… –Coût des GES Retour slide

27

28 Composants du « Bip40 » baromètre des inégalités et de la pauvreté SlideSlide retour 28 Slide suivante

29 Comparaison des baromètres régionaux (France) Ce choix est politique Il doit être gouverné par plusieurs critères : -Ce qui compte dans la politique territoriale -Ce qui est digne dêtre compté pour évaluer la situation territoriale Retour slide

30 Indicateur de bien-être économique (France) Interprétations…. Capacité de désagrégation pour laide à linterprétation Retour slide 30 Slide suivant

31 Capacité de désagrégation Baromètre inégalité pauvreté Transparence Retour slide

32 Le jugement est fonction de la temporalité retenue… 32 Les inégalités daccès au marché du travail se sont globalement accrues : situation plus médiocre Les inégalités daccès au marché du travail se sont globalement réduites : situation plus favorable Retour slide

33 Pauvreté monétaire vs. pauvreté multidimensionnelle Retour slide


Télécharger ppt "Mesurer le développement humain : une diversité dobjectifs; une diversité de méthodes Florence Jany-Catrice, Université Lille1 BMRDH/BRA Atelier Technique."

Présentations similaires


Annonces Google