La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Principes et mise en œuvre de la radioprotection JF Chateil (Radiologue, CHU Bordeaux) H Ducou Le Pointe (Radiologue,Trousseau, Paris) D Sirinelli ( Radiologue,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Principes et mise en œuvre de la radioprotection JF Chateil (Radiologue, CHU Bordeaux) H Ducou Le Pointe (Radiologue,Trousseau, Paris) D Sirinelli ( Radiologue,"— Transcription de la présentation:

1 Principes et mise en œuvre de la radioprotection JF Chateil (Radiologue, CHU Bordeaux) H Ducou Le Pointe (Radiologue,Trousseau, Paris) D Sirinelli ( Radiologue, CHU Tours) MODULE NATIONAL D'ENSEIGNEMENT DE RADIOPROTECTION DU DES DE RADIOLOGIE

2 3/ Ordre de grandeur des doses reçues lors des expositions diagnostiques en pratique médicale, information du patient 3/ Ordre de grandeur des doses reçues lors des expositions diagnostiques en pratique médicale, information du patient JF Chateil, H Ducou le pointe,, D Sirinelli

3 Objectifs Connaître le niveau de l'irradiation naturelle et diagnostique observée en France Savoir exprimer le niveau d'exposition d'un examen en « dose efficace » Apprécier l'irradiation comparée des radiographies conventionnelles Apprécier l'irradiation délivrée par la tomodensitométrie..Deux mots de radiologie interventionnelle Radioprotection du patient Cours DES

4 Relevé des doses délivrées Démarche relativement récente Doù viennent les chiffres ? –Données de la littérature –Études ciblées de doses Campagne de recueil pour létablissement des NRD –Patients standards –Types dexamens limités –Campagnes plus systématiques : évaluation des pratiques Recueil de dose « Evolution des NRD » Problème de lindice utilisé –Dose délivrée en mGy –Dose efficace en mSv –Équivalent dirradiation naturelle

5 Connaître les doses délivrées aux patients : obligation réglementaire du CSP depuis mars 2003 Article R : Pour les examens … les plus courants et pour les examens les plus irradiants des niveaux de référence diagnostiques de dose sont fixés par arrêté du ministre chargé de la santé. Larrêté du 12 février 2004 définit et fixe les niveaux de référence diagnostiques en radiologie et en médecine nucléaire (J.O. du 16 mars 2004) Article R : Le médecin réalisateur de lacte indique sur le compte rendu…toute information utile à l'estimation de la dose reçue par le patient Larrête du 22 septembre 2006 définit les informations dosimétriques devant figurer dans le compte-rendu (J.O. du 29 septembre 2006)

6 Obligation de faire figurer la dose dans le compte rendu Pour les examens touchant –La tête –Le cou –Le thorax –Labdomen et le pelvis Doivent figurer : –le PDS en radiologie conventionnelle –le PDL en scannographie

7 « grandeurs dosimétriques » en RADIOLOGIE CLASSIQUE : Produit Dose.Surface (gy.cm²) Dose dEntrée (De) exprimées en mGy –calculée à partir du PDS des paramètres PDS Gy.cm 2 Filtres Dose entrée mGy Dose au détecteur Dose organe (mGy) Foyer RX Diaphragme Tube RX Dose à la surface dentrée De, est la dose absorbée dans lair, rayonnement diffusé inclus, au point dintersection de laxe du faisceau de rayons X avec la peau, à lentrée du patient.

8 Mesure du produit dose x surface : PDS Radioprotection du patient Cours DES Débit de dose = X Surface = s PDS = identique en mGy.cm 2 Débit de dose = x Surface S = > s TUBE RX PATIENT d Surface proportionnelle à d 2 Dose proportionnelle à 1/d 2

9 PDS : mesure par chambre d'ionisationmesure par chambre d'ionisation calcul intégré au niveau du générateurcalcul intégré au niveau du générateur Logiciel au pupitre –Intégration mAs, Kv, – diaphragme, filtres… –Calcul des PDS successifs –Prise en compte et cumul des doses délivrées Radioprotection du patient Cours DES

10 Calcul dun risque ? Conversion PDS E dose efficace Thorax AP : 1/3 Abdomen AP : Bassin : 1/5 Rachis lombaire : Tête face : 1/20 Cervical face 1/5 profil 1/20

11 Valeurs comparées de DE, PDS et dose efficace Dose d'irradiationÉquivalent irradiation naturelle 1,4 mSv (ASP, Rachis lombaire)9 mois 0,08 mSv (thorax face)deux semaines

12 Examen De (mGy) PDS (Gy.cm 2 ) Thorax de face (6 mois) 0,050,01 Abdomen sans préparation (5 ans) 0,30,2 Cystographie (5 ans) 32,4 /3 = 0,003 /5= 0,04 D eff (mSv) Valeurs comparées pédiatriques de DE, PDS et dose efficace Dose d'irradiationÉquivalent irradiation naturelle Thorax : 0,003 mSv1 jour ASP : 0,04 mSv2 semaines Cystographie : 0,5 mSv3 mois /5= 0,5

13 Les doses en scanographie : PDL (produit dose longueur) (IDSV indice de dose scanographique) grandeurs légales à préciser dans le CR Mesures fournies de façon automatique par les scanners dans le rapport de doses En mGy.cm

14 Conversion PDL dose efficace : E eff Thorax homme : 1/60 Thorax femme : 1/50 Abdomen Pelvis : 1/65 crâne : 1/500 Cervical 1/200

15 9,10, bassin 11,60, abdomen 11,10, thorax 1,80, cou (ORL) 2,20, tête E (mSv)f pdl (mSv/mGy.cm) DLP (mGy.cm) CTDI W (mGy) = x Conversion PDL dose efficace - E eff

16 Scanner et irradiation chez l'enfant Substituer si possible Dose estimée par IDSV : sous évaluée Système de modulation dose discutable Facteurs de conversion PDL -> dose efficace variables selon âge et région anatomique Radioprotection du patient Cours DES

17 Valeur de lirradiation médicale « moyenne » de la population française Enquête IRSN-InVS et système ExPRI Scanff P, Br J Radiol. 2008; 81:

18 Comparaisons dans la communauté européenne Royaume-Uni : 0,38 mSv/habitant/an Hart D. Eur J Radiol. 2004; 50: Pays-Bas : 0,59 mSv/habitant/an Brugmans MJ, Health Phys. 2002; 82: Luxembourg : 1,98 mSv/habitant/an Shannoun F, Health Phys. 2006; 91: Allemagne : 2 mSv/habitant/an Regulla DF, Radiat Prot Dosimetry. 2005; 114: Radioprotection du patient Cours DES

19 Les doses moyennes par modalités –Revue de la littérature 2008 « catalogue Mettler Radiology july 2009 » Scanff P, Br J Radiol Radioprotection du patient Cours DES Scanner 8% des actes 43% de la dose

20 Mise à jour 2010 Radioprotection du patient Cours DES Dose efficace moyenne par an et par habitant –2002 : 0,83 mSv –2007 : 1,3 mSv (+57 %)

21 Origine et valeur de l'exposition médicale moyenne de la population française 2007 publiée en 2010 Radioprotection du patient Cours DES Scanner : 24% des actes 58% de la dose

22 Comparaison par type dacte selon différents pays Radioprotection du patient Cours DES

23 Origine et valeur de l'exposition médicale moyenne de la population française Radioprotection du patient Cours DES

24 Répartition des actes en fonction de lâge Radioprotection du patient Cours DES

25 Radiologie conventionnelle jours ou mois dirradiation naturelle Les plus : les Opacifications !! Moins :THx Mettler Radiology july 2009

26 Radiologie : 280 million dactes USA 2006 Opacifications : 34% dose (2%des actes) Thorax 13% de la dose (50%actes), Osteoarticulaire axial : 35% (14% des actes) –Bassin et hanches 13%, Rachis 21 % périphérique : 0,2% de la dose ( 20% des actes) mammographies 6,5% (12% des actes) Mettler radiology Nov 2009

27 67 millions de Scanner USA % des actes et 50% de la dose dimagerie –Abdomino pelvien (3 à 35mSv) : la moitié de la dose –Thorax : 17% –Angio scan / 13% Mettler radiology Nov 2009 Nombre dhélices !

28 Scanner 1 à plusieurs années dexpo naturelle Paramètres dacquisition Nombre dhélices (NRD = 1 passage)! Mettler Radiology july 2009

29 DOSE EFFICACE : du scanner du thorax adulte : ( NRD : PDL à 500 mGy.cm) Évaluation de la dose efficace Facteur de conversion 0,014 à 0,017 PDL x mGy.cm F conv =E(mSv) Thorax500 x0,017 = 8,5 thorax500 x0,014 = 7

30 Médecine nucléaire : 10% de la dose en France USA : 18.6 millions dactes: 25 % de la dose –50% des actes de MN réalisés dans le monde Exploration cardiaque : 85% de la dose Mettler radiology Nov 2009

31 Valeurs des doses efficaces en scintigraphie : France Radioprotection du patient Cours DES

32 Exposition en rapport avec la médecine nucléaire Radioprotection du patient Cours DES

33 Vasculaire et interventionnel plusieurs années ou dizaines dannées dEN De 5 à 70 mSv Très grande variabilité Mettler Radiology july 2009

34 Radiologie interventionnelle en France Radioprotection du patient Cours DES

35 Exemple du coro-scanner pas de NRD ! Protocoles techniques : –64 coupes/tour –Gating cardiaque Prospectif retroséctif –Émission pulsée… Doses à lorgane : –Poumons : 42 à 91 mSv –Sein : 50 à 80 mSv Risques théoriques (RLSS) : –Cancer pulmonaire : 1/3261 homme, 80 ans –Cancer du sein ++ : 1/143 femme jeune, inclusion de tout le thorax… Einstein AJ, Estimating risk of cancer associated with radiation exposure from 64-slice computed tomography coronary angiography. JAMA. 2007; 298: Hurwitz LM, Radiation Dose from Contemporary Cardiothoracic Multidetector CT Protocols with an Anthropomorphic Female Phantom: Implications for Cancer Induction. Radiology Optimisation permanente !

36 Radiologie interventionnelle : niveau de dose et expression ? Mesure : –Produit Dose-Surface –Variation de la zone irradiée… –Dosimétrie temps réel à lentrée du champ dexploration Scintillateur + fibre optique –Constantes radiographiques, durée de la procédure Débit de dose 10 à 40 mGy/mn Exemples : –Embolisation cérébrale DE = 2000 mGy –Angioplastie coronaire DE = 3300 mGy Niveau de dose possible : PDS 100 à 500 Gy.cm 2 Dose peau : 1 à 15 Gy Dose efficace : 3 à… 30 mSV !!!!

37 niveaux de référence en vasculaire diagnostique et interventionnel Etude F Magnier JFR 2009 –7 types de procédures (2 943 examens, 5 établissements) –Le NR : 75 ième centile des distributions des valeurs PDS Gy.cm² Tps scopie mn Nbre images Coro et ventriculographie Coro sans ventriculo Coro avec angioplastie Arterio MI et angioplastie Arterio MI sans angioplastie Embolisation utérine vertebroplastie6010

38 TDM interventionnelle niveau de dose et expression Mesure : –Produit Dose-Longueur, avec addition compte tenu du nombre de passages –Indiquer lIDSV Exemples : –Biopsie thoracique IDSV = 114 mGy PDL = 1200 mGy.cm D eff = 24 mSv –Infiltration lombaire IDSV = 220 mGy PDL = 1300 mGy.cm D eff =19,5 mSv Attention !!!!! Scopie : guidage en temps réel

39 Ampli de brillance vs capteurs plans en neuroradiologie interventionnelle C Voguet brasier JFR 2009 Etude sur 765 patients, –artériographies cérébrales et vertebroplasties La dose délivrée par les capteurs plans est supérieure à celle délivrée par les amplis – Capteurs plans délivrent en moyenne 31,82 gy.cm² (+/- 7,4) de plus que les amplificateurs. Risque / bénéfice Des expositions qui évoluent avec le développement des techniques

40 Radiologie interventionnelle Recommandations de bonne pratique –Toujours peser le bénéfice/risque… –Consentement éclairé du patient –Maîtrise du matériel –Formation des opérateurs +++ Radioprotection du patient Cours DES

41 Connaître les doses ! Parce que : –Cest une obligation légale –Les doses varient avec les évolutions technologiques la compétence et limplication du radiologue Un moyen simple dauto évaluation au quotidien : –le relevé du PDS ou du PDL (et CTDIv)

42 Information des patients….. et des cliniciens sur la dose Une obligation légale Une nécessité –Avant lexamen ? –Après lexamen ++++ Une preuve de professionnalisme Ce dautant plus que les patients –Ont écouté (lu) les medias –Ont surfé sur internet

43 Information du patient Que dire et comment ? Savoir répondre aux inquiétudes –Ne rien minimiser –En profiter pour faire un rappel sur la justification Utiliser un langage accessible –Parler dirradiation ou dexposition ? –Dose/jour exposition naturelle naturel

44 Pour bien informer Informer cest montrer que –Vous connaissez votre sujet –Vous suivez les recommandations –Vous évaluez vos pratiques Le pre requis : sêtre formé !


Télécharger ppt "Principes et mise en œuvre de la radioprotection JF Chateil (Radiologue, CHU Bordeaux) H Ducou Le Pointe (Radiologue,Trousseau, Paris) D Sirinelli ( Radiologue,"

Présentations similaires


Annonces Google