La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Surveillance médicale des travailleurs exposés aux rayonnements ionisants Dr PORTAZ Françoise JDV 30,31janvier,01février 2006.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Surveillance médicale des travailleurs exposés aux rayonnements ionisants Dr PORTAZ Françoise JDV 30,31janvier,01février 2006."— Transcription de la présentation:

1 Surveillance médicale des travailleurs exposés aux rayonnements ionisants Dr PORTAZ Françoise JDV 30,31janvier,01février 2006

2 Rappel sur la limitation des doses Cf tableau dans word Valeurs limites dexposition Valeurs susceptibles dêtre atteintes en situations de travail

3 aptitude préalable le médecin du travail se prononce sur laptitude du travailleur concerné, préalablement à laffectation au poste. La fiche daptitude doit préciser : –labsence se contre indication médicale à ces travaux –la date de létude de poste –la date de la dernière mise à jour de la fiche dentreprise

4 aptitude préalable Il est possible pour lemployeur ou le salarié de contester les éléments contenus dans cette fiche, dans les quinze jours suivant sa délivrance. cest linspecteur du travail qui statue après avis du MIRTMO. (articles R et R CT)

5 Restrictions daptitude Les Jeunes Travailleurs (art R du CT) CDD et Travail temporaire (art L ). (art L ).

6 Surveillance médicale renforcée VM au moins une fois par an examen clinique examens complémentaires demandés par le médecin du travail aux frais de lemployeur.

7 Surveillance médicale renforcée Si dépassement des limites de doses : bilan dosimétrique et bilan des effets sur le salarié exposé, (recours à l IRSN si nécessaire). Les femmes allaitant : pas de postes comportant un risque dexposition interne. femmes enceintes : exposition la plus faible possible, lexposition de lenfant à naitre ne devant pas atteindre 1 mSv.

8 Le dossier médical. Le double de la fiche d'exposition (art R ) :. la nature du travail effectué. les caractéristiques des sources émettrices. la nature des rayonnements ionisants. les périodes dexposition. les autres risques ou nuisances physiques, chimiques, biologiques ou organisationnelles. en cas dexposition anormale, la durée et la nature de cette exposition

9 Le dossier médical Les dates et les résultats du suivi dosimétrique de l'exposition individuelle aux rayonnements ionisants, les doses efficaces reçues les dates des expositions anormales et les doses reçues au cours de ces expositions

10 Le dossier médical Les dates et les résultats des examens médicaux complémentaires pratiqués (art R ). Ce dossier est communiqué, sur sa demande, au MIRTMO. Il peut être adressé, avec l'accord du travailleur, au médecin choisi par celui-ci.

11 Le dossier médical Conservation: au moins cinquante ans après la fin de la période d'exposition. Si l'établissement vient à disparaître ou si le travailleur change d'établissement, l'ensemble du dossier est transmis au MIRTMO.

12 Carte de suivi médical Une carte de suivi médical est remise par le médecin du travail à tout travailleur de catégorie A ou B.

13 Suivi post professionnel Réalisé sur prescription du médecin traitant

14 Suivi post professionnel attestation d'exposition : - les éléments didentification(salarié, entreprise,MT) - les éléments fournis par l'employeur et le médecin du travail :. lidentification du type de rayonnement. la description succincte du (ou des) poste de travail ;. les dates de début et de fin d'exposition ;. les dates et résultats des évaluations et mesures des niveaux dexposition sur les lieux de travail

15 Suivi post professionnel attestation d'exposition : - les éléments d'information fournis par le médecin du travail et adressés, après accord du salarié, au médecin de son choix : constatations cliniques, résultats dexamen complémentaires ….

16 Suivi post professionnel Tout sujet ayant été surveillé au titre de la catégorie A, bénéficie : - d'un examen clinique et dermatologique tous les deux ans - dexamens complémentaires (examen hématologique ; et/ou radio pulmonaire et/ou radio osseuse).

17 REPARATION TRG N° 6 TRA N° 20 Le cancer cutané dû aux radiations ionisantes nest pas pris en charge

18 ORGANISATION FONCTIONNELLE DE LA RADIOPROTECTION La personne compétente, son rôle : - évaluation des risques - définir les mesures de protection au vue des résultats dosimétriques - identifier les expositions soumises autorisation - définir les moyens à mettre en œuvre en cas de situation anormale

19 ORGANISATION FONCTIONNELLE DE LA RADIOPROTECTION Le médecin du travail : - établit et actualise la fiche exposition - participe à linformation des travailleurs sur les risques - participe à lélaboration de la formation à la sécurité - participe au choix des EPI - il reçoit les résultats nominatifs de la dosimétrie passive et du suivi de lexposition interne des travailleurs

20 ORGANISATION FONCTIONNELLE DE LA RADIOPROTECTION Le médecin du travail - reçoit les résultats nominatifs de la dosimétrie opérationnelle - reçoit tous les résultats des évaluations et des contrôles - détermine la dose à retenir en cas de divergence entre les dosimétries : il peut avoir recours à lIRSN. (R ) - est immédiatement informé des dépassements de doses et des risques de dépassement (R231-93)

21 ORGANISATION FONCTIONNELLE DE LA RADIOPROTECTION LE CHSCT Il doit disposer des informations suivantes : - bilan statistique, des contrôles techniques dambiance et du suivi dosimétrique. - les situations de dépassement des doses collectives et individuelles et les mesures pour y remédier.

22 ORGANISATION FONCTIONNELLE DE LA RADIOPROTECTION LE CHSCT : - les résultats des controles techniques des sources et appareils. - les mesures organisationnelles prises par le chef détablissement relativement à la définition des zones.


Télécharger ppt "Surveillance médicale des travailleurs exposés aux rayonnements ionisants Dr PORTAZ Françoise JDV 30,31janvier,01février 2006."

Présentations similaires


Annonces Google