La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ROLE DU MEDECIN DU TRAVAIL DANS LA FORMATION ET LINFORMATION DES SALARIES Philippe REY et Nicolas DUSS capacitaires Journées de validation de Reims des.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ROLE DU MEDECIN DU TRAVAIL DANS LA FORMATION ET LINFORMATION DES SALARIES Philippe REY et Nicolas DUSS capacitaires Journées de validation de Reims des."— Transcription de la présentation:

1 ROLE DU MEDECIN DU TRAVAIL DANS LA FORMATION ET LINFORMATION DES SALARIES Philippe REY et Nicolas DUSS capacitaires Journées de validation de Reims des 30,31/01 et 1er/02/2006

2 LEGISLATION Le médecin du travail est obligatoirement associé à : 1) la formation à la sécurité (art R241-42) et des secouristes 2) est le conseiller de lemployeur et des salariés (art R241-41) par exemple sur les effets des nuisances professionnelles sur la santé et la manière de sen protéger. Dans le cadre de lexposition aux poussières damiante larrêté du 13/12/96 souligne le rôle du médecin en matière de formation et dinformation des salariés sur les risques aux postes.

3 INFORMATION DAGENTS TECHNIQUES SUR LE RISQUE AMIANTE Une demande dinformation des agents est faite par le responsable technique sur le projet de découper des dalles de sol contenant des fibres damiante dans une salle de la faculté pour y faire passer des tuyaux. Nous décidons ensemble dune réunion avec les 7 agents concernés et dans un deuxième temps de les rencontrer individuellement. Ces agents ne sont habilités quà des interventions ponctuelles les exposant à ce risque. Le décret du 7/02/96 encadre ce risque.

4 Lobligation légale de recherche de matériaux contenant de lamiante dans les bâtiments de la faculté avait été effectuée préalablement (avec réalisation dune cartographie). Au cours de la réunion nous décrivons la nature de lamiante avec ses variétés, leurs propriétés, dans et sur quels matériaux il peut-être présent et les mécanismes toxicologiques. Les pathologies bénignes entraînées par ce produit sont principalement les plaques pleurales (pas de dose-seuil) et la fibrose pulmonaire ou asbestose.

5 Les cancers liés à lamiante sont : - le mésothéliome ou cancer de la plèvre, spécifique de ce matériau (pas de dose-seuil non plus) - le cancer broncho-pulmonaire. Le risque de survenue de celui-ci chez un fumeur exposé à lamiante est multiplié par 50 et par 5 chez un non fumeur exposé aussi, par rapport à un non fumeur non exposé. Pour toutes ces pathologies le temps de latence est long, généralement de 20 à 40 ans.

6 Nous leur expliquons aussi que : lévaluation de lexposition antérieure de chaque salarié est capitale pour décider du suivi individuel réglementaire: SMR et suivi post-professionnel, ou non. Ce chantier relève de la section III : intervention sur un matériau susceptible démettre des fibres damiante. Les précautions à prendre et lemploi des EPI. sont expliquées. une notice rédigée préalablement reprenant les précautions individuelles et collectives est distribuée aux salariés. A la fin de la réunion nous allons tous sur les lieux du futur chantier.

7 Lors des consultations individuelles le médecin du travail recherche labsence de contre-indication médicale, latteste par écrit et évalue laptitude des salariés (avec aussi RP et EFR) à travailler dans ces conditions de pénibilité physique (penser au port des EPI), voir psychologique. Lévaluation de lexposition antérieure est réalisée grâce : - à linterrogatoire du salarié, - à la fiche dexposition(s) antérieure(s), - aux contacts des médecins des entreprises antérieures, ou des employeurs et CHSCT, - au besoin à laide du logiciel EVALUTIL.

8 Les agents ont entre 28 et 57 ans, - certains ont un risque très faible dexposition antérieure (assistant ingénieur, dessinateur industriel), - dautres ont un risque dexposition important, mais avec une fréquence faible et à des taux de nombre de fibres par m³ faibles ou moyens (électricien, peintre), - les niveaux dexposition sont de 1 ou 2 sur une échelle de 5 et il ny a pas de nécessité dun suivi ultérieur. Cette recherche peut avoir un intérêt épidémiologique.

9 Les conseils pour ce chantier ont été : De baliser et de réaliser une étanchéité par rapport au reste du bâtiment, De déposer par pulvérisation une colle sur le sol (fixer les poussières), Dutiliser une perforatrice à rotation lente pour éviter les poussières, Daspirer les poussières avec un aspirateur à filtre absolu, Que les agents portent une combinaison, des lunettes, des gants et un masque à cartouche.


Télécharger ppt "ROLE DU MEDECIN DU TRAVAIL DANS LA FORMATION ET LINFORMATION DES SALARIES Philippe REY et Nicolas DUSS capacitaires Journées de validation de Reims des."

Présentations similaires


Annonces Google