La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

BILLETTIQUE MULTIPASS Norme Intercode et Nouvel entrant COTITA du 6 novembre 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "BILLETTIQUE MULTIPASS Norme Intercode et Nouvel entrant COTITA du 6 novembre 2009."— Transcription de la présentation:

1 BILLETTIQUE MULTIPASS Norme Intercode et Nouvel entrant COTITA du 6 novembre 2009

2 Interopérabilité et normalisation La norme Intercode garantit linteropérabilité des systèmes billettiques –pour permettre quune carte émise par un réseau puisse être reconnue et utilisée par les autres réseaux –pour faciliter et simplifier les déplacements et promouvoir ainsi lusage des transports collectifs –pour faire converger les développements des industriels vers des standards et faire baisser les coûts

3 Quest-ce quIntercode ? Norme billettique française (XP P ) Issue des travaux du Bureau de Normalisation de lExploitation, de la Voirie et des Transports (BNEVT) –des AO (GART, STIF), –des opérateurs de transport (UTP, Connex, Kéolis, RATP, SNCF, Transdev), –des industriels (ACS, ERG, Schlumberger, Thalès), –le ministère des Transports (Certu). Intercode décrit le codage commun des informations contenues dans la carte et leurs règles dutilisation. Elle contient : –Le dictionnaire des données –Les structures permettant de décrire les titres de transport –Les règles dutilisation des structures –Limplantation physique des données dans les cartes

4 Les évolutions dIntercode 2002 : Intercode 1 (publication AFNOR en 08/2002) 2003 : Intercode 2 (publication AFNOR en 12/2003) 2008 : Intercode « 2 révisé » ou « Intercode 2008 » 2009/2010 : Projet Intercode 3 Les industriels doivent développer leur système en fonction des normes Le changement de normes implique lévolution : des documents techniques dinteropérabilité des logiciels des cartes/supports un même équipement peut être conçu pour accepter des supports conformes à différentes versions d'Intercode, pour assurer une transition douce d'une version à l'autre

5 Intercode en France Réseaux TER : Intercode 1 : Alsace, Aquitaine, Centre, Nord Pas de Calais, Rhône Alpes (Grenoble) Intercode 2 : Auvergne, Bretagne, Ile de France, Lorraine, Midi Pyrénées, PACA, Rhône Alpes (hors Grenoble) Réseaux urbains et interurbains : Intercode 1 : Tours, Indre-et-Loire Intercode 2 : Valence, Lyon, Rennes Réseaux en évolution norme 1 vers norme 2 ou ultérieur : Grenoble

6 Problématiques locales : « famille » Multipass Contexte : –Multipass Centre lancé en 2002 : sur la base de la norme Intercode 1* –Déploiement de la billettique dOrléans prévu en 2010 : sur la base de la norme Intercode II révisée (Intercode 2008) Appel doffres lancé en Intercode II / Industriel retenu pour développement en Intercode II Différences entre Intercode 1 et Intercode II : des champs codés différemment des nouvelles structures (prise en compte des tarifs zonaux multimodaux) une meilleure prise en compte des nouveaux supports (clés USB, téléphones NFC) En définitive, il y a peu dévolutions majeures, ce sont principalement des évolutions techniques. La contrainte est davantage liée au souhait pour un nouvel entrant dêtre conforme à la dernière norme en vigueur * Avec une particularité régionale

7 LIntercode 3 * Avec une particularité régionale A loccasion de larrivée du tramway en 2013 à Tours, le SITCAT et Fil Bleu envisage un renouvellement de leur système billettique avec prise en compte de la norme Intercode 3. Quelles que soient les décisions prises vis-à-vis de lAgglomération dOrléans, les partenaires de Multipass devront définir dici 2013, les conditions dune migration vers lIntercode 3

8

9

10

11 S1Cartes émises Cartes acceptées Réseauxen lectureen chargement TER CENTRE 21 et 2 FIL BLEU 21 et 2 FIL VERT 21 et 2 SEMTAO 222 CG Scénario 1 – Tous les opérateurs passent en Intercode 2 Interopérabilité maximale Scénario 1 : Orléans déploie en Intercode 2 Pas de soucis pour la SNCF dont les systèmes informatiques nationaux acceptent toutes les versions dIntercode Suppose des évolutions des logiciels chez Fil Bleu et Fil Vert (coûts estimés entre 400 à 600 K euros par réseau) Il faut définir qui prend en charge ces coûts ! Linteropérabilité est maximale pour toutes les nouvelles cartes émises, reste que les anciennes cartes Intercode 1 ne sont pas acceptées sur le bassin dOrléans Avant 2013, il faudra gérer la migration vers Intercode 3

12 S2Cartes émises Cartes acceptées Réseauxen lectureen chargement TER CENTRE 111 FIL BLEU 111 FIL VERT 111 SEMTAO 111 CG Scénario 2 – Tous les opérateurs restent en Intercode 1 Interopérabilité maximale Scénario 2 : Orléans déploie en Intercode 1 Le fait dêtre en Intercode 1 est totalement transparent pour les clients. Il ny a pas de fonctionnalités en moins. Orléans est opposé par principe à un déploiement en Intercode 1. Ils souhaitent disposer de la dernière norme en vigueur Lappel doffres ayant été passé pour un déploiement en Intercode 2, lindustriel dOrléans affiche un surcoût de 700 K euros pour lIntercode 1 LIntercode 1 serait en fait utilisé par Orléans sur une période courte (de 2010 à 2013), en attendant le passage à lIntercode 3 pour tous les partenaires

13 S3Cartes émises Cartes acceptées Réseauxen lectureen chargement TER CENTRE 11 et 2 FIL BLEU 111 FIL VERT 111 SEMTAO 21 et 2 CG45 21 et 2 Scénario 3 – Orléans déploie en Intercode 2 mais accepte les cartes Intercode 1 Interopérabilité « partielle » Scénario 3 : Orléans déploie en Intercode 2, les cartes sont émises en Intercode 2, mais les cartes Intercode 1 sont acceptées en lecture et chargement La SNCF accepte sans difficulté de lire et décrire sur les cartes Intercode 2 émises par Orléans Les cartes émises par les partenaires « historiques » peuvent fonctionner à Orléans Par contre, les cartes Intercode 2 dOrléans ne fonctionne pas chez Fil Bleu et Fil Vert : linteropérabilité est partielle Lappel doffres ayant été passé pour un déploiement en Intercode 2, lindustriel dOrléans affiche un surcoût de 700 K euros pour accepter les cartes Intercode 1

14 S3Cartes émises Cartes acceptées Réseauxen lectureen chargement TER CENTRE 11 et 2 FIL BLEU 111 FIL VERT 111 SEMTAO 222 CG Scénario 4 – Orléans déploie en Intercode 2 sans accepter les cartes Intercode 1 Cest la fin de linteropérabilité ! Scénario 4 : Orléans déploie en Intercode 2, les cartes sont émises en Intercode 2, seules les cartes Intercode 2 sont acceptées La SNCF accepte sans difficulté de lire et décrire sur les cartes Intercode 2 émises par Orléans Par contre, les cartes Intercode 1 en circulation et celles qui seront émises ne sont pas acceptées à Orléans : un client qui se fait délivrer le matin une carte à la SNCF, ne peut pas lutiliser laprès midi à Orléans ! Cest la fin de linteropérabilité !


Télécharger ppt "BILLETTIQUE MULTIPASS Norme Intercode et Nouvel entrant COTITA du 6 novembre 2009."

Présentations similaires


Annonces Google