La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Nouvelles Règles sur le Matériel de Sécurité Mars 2008 1 Division 240 2 TYPES DE REGLES ETAIENT APPLICABLES AUX BATEAUX DE PLAISANCE en 2005 Règles de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Nouvelles Règles sur le Matériel de Sécurité Mars 2008 1 Division 240 2 TYPES DE REGLES ETAIENT APPLICABLES AUX BATEAUX DE PLAISANCE en 2005 Règles de."— Transcription de la présentation:

1 Nouvelles Règles sur le Matériel de Sécurité Mars Division TYPES DE REGLES ETAIENT APPLICABLES AUX BATEAUX DE PLAISANCE en 2005 Règles de conception : Directive européenne de juin 1998, du bateau qui classe les bateaux en 4 catégories, de A à D, selon leur capacité à affronter un état de mer et de vent, Règles pour le matériel darmement et de sécurité pour les bateaux immatriculés en France. La Division 224 de larrêté du était devenue inapplicable. Elle a été remplacée par un nouvel arrêté doctobre 2004 La coexistence des règles de conception, souples, et des règles de sécurité, rigides, était devenue impossible. La réforme sest faite en 2 temps : 2005 et 2008 LES OBJECTIFS RECHERCHES : Simplifier la réglementation, faciliter des évolutions du matériel, Responsabiliser les plaisanciers en matière de sécurité en leur laissant davantage de flexibilité et dinitiative dans la sélection du matériel, Permettre à budget égal ou inférieur daméliorer léquipement et mettre fin à quelques rentes de situation injustifiées, Anticiper et orienter les futures réglementations européennes communes, UNAN

2 Nouvelles Règles sur le Matériel de Sécurité Mars Division CHANGEMENTS MAJEURS : Les 6 anciennes catégories de navigation ont été supprimées. « elles restent cependant une indication importante pour le chef de bord qui doit apprécier la distance maximum déloignement en fonction des conditions de mer ». Armements différents selon la navigation effectuée, basique, côtière ou hauturière VUE 4 on distingue trois types de navigation à/c du on distingue trois types de navigation à/c du ( 6nm en 2005) - Basique jusquà 2 milles dun abri - Côtière jusquà 6 milles dun abri - Hauturière au-delà de 6 milles dun abri Obligation de couvrir les « fonctions » essentielles à la sécurité VUE 3 et non plus une liste hétéroclite de matériels divers. Une latitude est laissée au propriétaire ou au chef de bord dans la sélection des matériels répondant à une norme NF, EN ou ISO. UNAN

3 Nouvelles Règles sur le Matériel de Sécurité Respect des règles internationales : feux de route et marques, pavillon national, Sécurité individuelle : gilets de sauvetage, remontée à bord, harnais, Sécurité collective : radeaux et signalisation, Sécurité du bateau : assèchement, incendie et dépannage, Sécurité médicale, Mouillage et remorquage, Navigation, Météorologie, Information nautique et documentation. Mars Division 240 UNAN Obligation de couvrir les « fonctions » essentielles de sécurité

4 Nouvelles Règles sur le Matériel de Sécurité Trois types de navigation à/c 15 avril 2008 Jusquà 2 milles dun abri : navigation basique Abri = tout lieu où lon peut accoster Jusquà 6 milles dun abri : navigation côtière ou mouiller en sécurité Plus de 6 milles dun abri : navigation hauturière Le matériel obligatoire à bord est celui prévu pour la navigation en cours, (il ne dépend plus de la catégorie dhomologation du bateau et peut donc être ajusté à la taille de léquipage et au programme de navigation). Une latitude est laissée au chef de bord pour déterminer les types déquipement les mieux adaptés à ses conditions de navigation (conformes à une norme). Exemple 1 : le mouillage, ancre et lignes, est laissé à lappréciation du propriétaire, daprès les caractéristiques du bateau, les zones quil fréquente et la marge de sécurité quil désire. Exemple 2 : en matière de matériel de navigation, les obligations > 6 milles sont de « pouvoir faire le point, tracer une route et la suivre ». Le choix du matériel correspondant est libre. En contrepartie de cette liberté, les propriétaires/chefs de bord sont investis de la responsabilité dorganiser leur sécurité et de pouvoir faire face aux évènements de mer. Les bateaux de location > 10 m sont tenus davoir un matériel plus complet (VHF, GPS, sondeur). Tous les bateaux loués, appartenant à une association ou utilisés pour la formation sont soumis à une visite annuelle détaillée par lexploitant, à présenter aux utilisateurs et contrôleurs. Régime spécifique créé pour les Annexes : aucun matériel à < 300m du rivage ou du bateau. Mars Division 240 UNAN Des armements différents selon la zone de navigation

5 Nouvelles Règles sur le Matériel de Sécurité Engins de plage : 3kW ou aviron < 4m : de jour seulement, et à moins de 300 mètres de la côte, aucun matériel de sécurité nest requis. Planches à voile, Véhicules nautiques à moteur (< 4 m), bateaux à laviron non auto- videurs : de jour seulement, à moins de 2 milles dun abri avec le matériel correspondant. Autres embarcations à aviron > 4m et auto-videuses : moins de 6 milles dun abri, avec le matériel de sécurité correspondant à léloignement. Tous autres navires de plaisance, incluant dériveurs légers, pneumatiques > 4m les quillards de sport, les habitables, …. pas de limite dutilisation autre que celle de conception, ET avec le matériel de sécurité correspondant à léloignement ! Mars Division 240 UNAN Des limitations modifiées en 2008 pour les zones dutilisation

6 Nouvelles Règles sur le Matériel de Sécurité Sécurité individuelle : 1 gilet de sauvetage par personne, un dispositif de remontée à bord. Sécurité collective : un moyen de repérage lumineux, torche étanche ou flash light. bateaux à moteur HB ou VNM de > 6 Cv : dispositif de coupure dallumage. Sécurité du bateau : un dispositif dassèchement pour les bateaux habitables ou non auto videurs, un matériel de lutte contre lincendie (extincteurs,…) Pour les bateaux mis sur le marché depuis juin 1998 : suivre les prescriptions du constructeur figurant sur le manuel de lutilisateur. Mouillage : un mouillage adapté au lieu de navigation pour les bateaux de 5 personnes ou plus, un dispositif permettant le remorquage. Règles internationales : feux de route, marques de jour, pavillon national français (si francisé). Mars Division 240 UNAN Fonctions à couvrir et matériel obligatoire Jusquà 2 milles dun abri Pack Basique

7 Nouvelles Règles sur le Matériel de Sécurité Sécurité individuelle : idem pack basique Sécurité collective : idem pack basique + Miroir de signalisation, corne de brume, + 3 feux rouges à main Sécurité du bateau : idem pack basique Mouillage : idem pack basique Navigation : Compas magnétique, cartes marines à jour ou extraits ( papier ou électronique ) Documentation : RIPAM et document décrivant le balisage ( ou planche auto-collante) Mars Division 240 UNAN Fonctions à couvrir et matériel obligatoire Jusquà 6 milles dun abri = Pack Côtier

8 Nouvelles Règles sur le Matériel de Sécurité Les équipements pour naviguer jusquà 6 milles dun abri + le complément suivant : Sécurité individuelle : 1 Harnais par personne (voiliers) et 1 par bateau (moteur), 1 Bouée couronne et feu à retournement (ou équivalents) Sécurité collective : Radeau de sauvetage ISO 9650( ou une annexe mixte gonflable par bouteilles), 3 fusées parachute et 2 fumigènes (alternative autorisée : VHF/ASN) Sécurité médicale : trousse médicale (composition minimale et complément à linitiative du skipper) Navigation : matériel permettant de faire le point, tracer et suivre une route, les moyens pour y parvenir étant laissés à lappréciation du chef de bord (matériel traditionnel et/ou électronique). Météorologie : Pouvoir recevoir les prévisions météo à bord en navigation (en pratique, choix entre VHF, récepteur BLU, Navtex, fac-similé). Documentation nautique : Livre des feux et annuaire des marées (document unique annuel OK) Journal de bord retraçant les principaux éléments de la navigation. Mars Division 240 UNAN Fonctions à couvrir et matériel obligatoire Plus de 6 milles dun abri Pack hauturier

9 Nouvelles Règles sur le Matériel de Sécurité La durée de vie des radeaux de sauvetage en service avant 2005 est portée de 12 à 15 ans, Ils peuvent être conservés jusquà péremption, La fréquence des visites est portée de 1 an à 3 ans (après mise à niveau de léquipement) A partir du , les radeaux fabriqués répondent progressivement aux Normes internationales ISO 9650 (obligatoirement depuis le ) Deux types de radeaux sont proposés : « coastal / côtier » et « off-shore / hauturier ». Les radeaux acquis à létranger répondant à cette norme sont autorisés. Les radeaux 4 places sont admis, les packs de matériel de sécurité peuvent être séparés. La durée de vie et la fréquence des révisions sont déterminées par les fabricants, il convient donc de comparer soigneusement les différentes offres dans plusieurs marques et pays. Les annexes gonflables automatiques (bouteilles à déclenchement manuel et tente manuelle) seront autorisés en substitution du radeau de sauvetage (lorsque les fabricants en proposeront) Mars Division 240 UNAN Radeaux de sauvetage et mesures transitoires

10 Nouvelles Règles sur le Matériel de Sécurité Dès à présent, possibilité dutiliser la VHF sans CRR en cas durgence justifiée. Dans lavenir, - possibilité de suppression du CRR, qui serait remplacé par une attestation de formation aux règles dutilisation et à la « discipline » qui délivrée par les associations, - libéralisation du régime administratif des VHF portables, inappliqué et inapplicable. Apparition de nouveaux matériels innovants (bouée couronne améliorée mobile, récupération dhomme à la mer, transpondeurs radar, AIS,…) Développement des VHF/ASN et des balises 406 MHz et des PLB (personal locator beacons), La prévention des accidents et des demandes dassistance les plus fréquents, notamment les avaries et pannes, qui expliquent près de 40 % des interventions des CROSS ou de la SNSM. Mars Division 240 UNAN Les évolutions ultérieures possibles

11 Nouvelles Règles sur le Matériel de Sécurité Le nombre dinterventions est stable ou en baisse malgré la croissance de la flotte Bateaux SNSM plais. CROSS env env. La montagne représente sauvetages par an Décès et disparitions moyenne annuelle 2000 à 2006 Baignade et plongée 65 Loisirs nautiques 29 Planches à voile, VNM, Plaisance à voile 11incluant accidents médicaux Plaisance moteur 19 « « « Mars Division 240 UNAN Analyse des statistiques et causes des interventions dassistance

12 Nouvelles Règles sur le Matériel de Sécurité Avaries de bateaux à moteur466 incl. panne carburant Avaries de voiliers incluant démâtage209 Echouement154 Voies deau 43 Immobilisation par orin ou épave 30 Difficultés de navigation 40 Chavirement 10 Blessure ou maladie 91 Homme à la mer Autres TOTAL1.085 Voile 432 Moteur 653 Mars Division 240 UNAN Causes des interventions dassistance (CrossMed 3 mois dété 2004

13 Nouvelles Règles sur le Matériel de Sécurité La prévention des causes de difficultés fréquentes Les avaries et pannes : entretien préventif, mais aussi matériel et outillage de dépannage Connaître son bateau : gréement, électricité, alimentation en carburant et les notices Les mouillages : ils ont fait des progrès mais très inégaux. Attention au matériel choisi. Est-il raisonnable de ne pas avoir de 2 nd mouillage ? Voies deau : souvent un défaut dentretien : vannes, presse-étoupe, passe-coque : Pompes sérieuses à main, pinoches, « choucroute. Gros temps et manque de maîtrise du bateau : prévision météo, voiles et gréement de brise Immobilisation par des orins, engins de pêche ou épaves flottantes : en croissance ; durcir le contrôle des engins de pêche mouillés nimporte où mais mieux séquiper (coupe-orins, masque tuba) Lhomme à la mer reste fréquent et souvent dramatique (lignes de vie, ligne flottante, perche IOR, fonction MOB du GPS à la barre, repérage électronique,…) Les accidents médicaux restent une des cause majeure dassistance trousses, secourisme Moyens de donner lalarme et de repérage : 1 lampe étanche par équipier, cyalume, VHF portable étanche sur piles, balise 406,… Sans oublier la compétence, lexpérience et la prudence Mars Division 240 UNAN La Div. 240 est un minimum et lUNAN préconise des compléments

14 Nouvelles Règles sur le Matériel de Sécurité Bandes rétro réfléchissantes sur les bouées fer à cheval, obligatoires hors de France (5,80 ), Lampe frontale à LED, autonomie 80 h, très utile en cas de panne totale (compas,…) (24,50), Rescue line pour rattraper un homme à la mer (76 et jamais en panne), Prévoir que cest le skipper qui peut tomber à leau et laisser un équipage peu entraîné, Les lignes de vie (qui nen a pas encore ?) surtout en sangle sur lesquelles on ne glisse pas (30), Le Plan de rangement des matériels de sécurité et des modes demploi pratiques, Vos feux à main périmés qui marcheront aussi bien 10 ans après leur péremption, Lextincteur à mousse à portée de main, ou linhibiteur de flammes, utilisables sans réfléchir et sans dégâts, Les pinoches de la bonne taille amarrées aux vannes correspondantes, Le baril étanche (vérifiez quil flotte !) pour le matériel durgence « grap bag », Le tour à bord par votre voisin de ponton (expérimenté) dont lœil neuf détecte les points à améliorer, Le cadeau utile : lancre 2,5 fois plus efficace à poids égal que lancienne, la VHF étanche sur piles,…. Mars Division 240 UNAN Les petits compléments qui peuvent rapporter gros


Télécharger ppt "Nouvelles Règles sur le Matériel de Sécurité Mars 2008 1 Division 240 2 TYPES DE REGLES ETAIENT APPLICABLES AUX BATEAUX DE PLAISANCE en 2005 Règles de."

Présentations similaires


Annonces Google