La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SECURITE DES NAVIRES DE PLAISANCE. Statistiques de la SNSM.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SECURITE DES NAVIRES DE PLAISANCE. Statistiques de la SNSM."— Transcription de la présentation:

1 SECURITE DES NAVIRES DE PLAISANCE

2 Statistiques de la SNSM

3 Les personnes impliquées

4 Répartition par espaces maritimes

5 CONSEILS DE PONTONS Les conseils de pontons ont été élaborés à partir des « retours dexpérience » des sauveteurs embarqués sur les vedettes de sauvetage de la SNSM.

6 AVANT DE PARTIR EN MER

7 LES POINTS A VERIFIER - létat général du navire et ses équipements - léquipement des personnes - les moyens de communication - lenvironnement maritime (météo,marée..) - les comportements à risques

8 LE CONTRÔLE DU MOTEUR

9 ETAT DES BATTERIES

10 ETAT DES COSSES

11 CIRCUIT CARBURANT Vérifier le niveau de carburant

12 CIRCUIT CARBURANT La jauge est-elle fiable ?

13 CIRCUIT CARBURANT Le filtre a t-il été purgé ?

14 CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT Etat de la vanne daspiration à la mer Etat des tuyauteries Etat du rouet de pompe à eau

15 CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT - Niveau du liquide dans léchangeur - nettoyage du filtre à eau de mer

16 CIRCUIT DECHAPPEMENT - Etat de la caisse déchappement - Etat des tuyauteries et des colliers

17 CIRCUIT DASSECHEMENT Prévoir une pompe manuelle fixe en plus de la pompe électrique

18 VOIES DEAU Leau de mer peut rentrer par: - une vanne défectueuse (manœuvrer réguliérement les vannes de coque) - une tuyauterie en mauvais état - des colliers de serrage usagés -un presse-étoupe non entretenu Les vérifications doivent porter sur : -Etat des tuyauteries, des colliers, des crépines -Fonctionnement des pompes de cale

19 VOIES DEAU Noubliez-pas quun jeu de pinoches permet de colmater facilement une fuite due à une vanne de coque défectueuse.

20 VOIES DEAU Contrôler le presse étoupe

21 VOIES DEAU Fermer les vannes des toilettes après usage

22 LA PROTECTION INDIVIDUELLE Pour assurer votre flottabilité, choisir un gilet de 150 N ( assure le retournement dune personne inconsciente )

23 LA PROTECTION INDIVIDUELLE Les gilets automatiques se portent toujours par dessus les vêtements. Ils nécessitent un entretien régulier.

24 LA PROTECTION INDIVIDUELLE Nattendez pas que la cartouche de CO2 soit périmée.

25 LA PROTECTION INDIVIDUELLE Pour les enfants jusquà 14 ans, préférer un gilet « classique » avec flottabilité permanente et sangle sous-cutale. Noubliez pas les harnais et les longes.

26 LA PROTECTION INDIVIDUELLE Préférez les gilets avec lampe « flash » incorporée ou brassard avec « flash ».

27 LA PROTECTION INDIVIDUELLE Mettez un bâton de cyalume dans votre veste de quart. ( très efficace la nuit )

28 LA PROTECTION COLLECTIVE Le radeau de survie doit être accessible pour pouvoir être mis à leau facilement. La bosse de déclenchement qui fait au moins 15 m doit être amarrée au bateau.

29 LA PROTECTION COLLECTIVE Un radeau de survie permet dattendre les secours en sécurité, quelque soit la distance de la côte. Il faut le compléter avec un sac étanche contenant une VHF, de leau, des signaux de détresse, …etc Les engins flottants permettent dattendre les secours mais le risque dhypothermie est réel.

30 LA CHUTE A LA MER Cest lun des risques majeurs, car un « homme à la mer » peut rapidement être perdu de vue. Il faut désigner des membres déquipage qui assureront une veille permanente sur lhomme à la mer. Il faut mettre en œuvre la touche « MOB » du GPS dès que la situation est connue.

31 LA CHUTE A LA MER Les dispositifs de sécurité et de repérage La bouée couronne ou « fer à cheval » ou la « perche IOR » doivent être lancées immédiatement.

32 LA CHUTE A LA MER Remonter à bord « lhomme à la mer » Suivant son type, le navire doit être équipé de structures permettant la remontée à bord. -Echelle sur le tableau arrière

33 LA CHUTE A LA MER - Plate-forme fixée sur le tableau arrière

34 LA CHUTE A LA MER Sur les voiliers, on peut utiliser une drisse de spi ou de grand-voile pour hisser une personne à bord, en utilisant les winches; Mais cela implique que la personne soit consciente et capable de frapper la drisse sur son harnais.

35 LA CHUTE A LA MER Pour récupérer un « homme à la mer » les vedettes de sauvetage disposent de portiques.

36 LA CHUTE A LA MER Les vedettes de sauvetage disposent de filets permettant de remonter à bord des personnes actives

37 LA CHUTE A LA MER Mais également des personnes « épuisées »

38 FEU A BORD Les navires de plaisance sont constitués de matériaux très inflammables. La vitesse dintervention est essentielle. Disposer des extincteurs dans les zones à risques. ( coin cuisine, près du moteur, …) Prévoyez une couverture antifeu. Vérifier vos cablages électriques

39 FEU A BORD Un extincteur de 1 kg nest efficace que pendant 6 secondes.

40 FEU A BORD Préférer les extincteurs qui indiquent la pression en permanence et ceux qui ont une tête de percussion métallique.

41 LES MOYENS DALERTE La VHF reste le moyen dalerte le plus efficace. Vous serez entendus Par les autres navires Par le CROSS Préférer un modèle ASN et faites la installer par un professionnel.

42 LES MOYENS DALERTE Choisissez une VHF portable étanche, voire flottante, avec une autonomie de 5 à 8 h. Une VHF portable peut être utilisée dans le cockpit, lannexe et la survie. Si vous êtes titulaire dun Permis mer, son usage est libre.

43 LES MOYENS DALERTE Message Mayday pour une détresse -nom du navire et type -position très précise ( si possible) -nature du sinistre -nb de personnes à bord Précisez votre demande ( recherche dun homme à la mer, pompe, évacuation dun blessé grave…..)

44 LES MOYENS DALERTE Message Pan Pan pour une urgence - structure du message est identique Mayday Si avarie moteur, avarie de barre, ligne darbre engagée, dématage, demande davis médical Après analyse, le CROSS propose un moyen dassistance.

45 LES MOYENS DALERTE Message sécurité pour signaler un danger pour la navigation. Objets à la dérive ( billes de bois, container, coque de navires ….) Donner la position précise et la dérive estimée.

46 LES MOYENS DALERTE Les fusées de détresse Projetée à 300 m, la fusée est repérable à prés de 20 milles la nuit.

47 LES MOYENS DALERTE Les feux à main sont très efficaces pour se signaler lors dune recherche. Maintenez-les dans un endroit sec. Informez vos équipiers de leur emplacement à bord.

48 LES MOYENS DALERTE Les fumigènes flottants dégagent une épaisse fumée orange pendant 3 minutes. Ils sont utiles pour le repérage aérien. Efficacité réduite si fort vent en surface.

49 LES MOYENS DALERTE Le miroir de signalisation est efficace par temps ensoleillé. La corne de brume est aussi utilisée pour les règles de barre

50 LETAT DU NAVIRE Le mouillage: Il faut une grande longueur de chaine et de cablot pour avoir une bonne tenue. Un deuxième mouillage est indispensable pour faire un affourchage ou un empennelage.

51 LETAT DU NAVIRE Mouiller long et vérifier que lancre ne chasse pas. Vérifier létat de la chaine et des manilles. Létalingure doit être largable.

52 LETAT DU NAVIRE Le gréement et laccastillage doivent être vérifiés régulièrement.

53 LETAT DU NAVIRE Sur les vieux navires, penser à remplacer le gréement.

54 MATERIEL DE NAVIGATION Le compas de route est indispensable. Il doit offrir une bonne lisibilité et être stable. Il faut contrôler les valeurs indiquées et faire une courbe de déviation. La carte papier, la règle CRAS et un compas de relèvement sont nécessaires à bord.

55 MATERIEL DE NAVIGATION Les GPS sont des positionneurs efficaces, mais demeurent une aide à la navigation. Ils ne remplacent pas le sens marin, mais libère le navigateur de la tenue de lestime, surtout quand ils ont une cartographie intégrée.

56 MATERIEL DE NAVIGATION Le sondeur, qui indique la hauteur deau sous la coque, est un élément clef de la sécurité du navire quil soit digital ou graphique. Il permet de naviguer sur une ligne de sonde par visibilité réduite. Il doit être doublé par une sonde à main

57 PREMIERS SOINS Vérifier les dates de péremption des médicaments. En cas durgence, contactez le CROSS ( PAN PAN ) pour avoir un avis médical avec le centre de Toulouse. Si besoin, le CROSS peut décider une évacuation.

58 HELITREUILLAGE Conformez-vous strictement aux instructions du plongeur.

59 LES COMPORTEMENTS A RISQUES Non respect du balisage

60 LES COMPORTEMENTS A RISQUES Nabusez pas de vos « privilèges »

61 LES COMPORTEMENTS A RISQUES Faites preuve dun bon sens marin.

62 LES COMPORTEMENTS A RISQUES Vérifier régulièrement vos feux

63 LES COMPORTEMENTS A RISQUES Portez les harnais par mer forte et de nuit

64 LES COMPORTEMENTS A RISQUES En mer, les conditions météo peuvent changer en quelques heures. Prenez les prévisions météo avant de partir. Tenez compte des indications de votre baromètre de bord.

65 LES COMPORTEMENTS A RISQUES Ne surcharger pas lannexe et portez toujours des gilets lors des manoeuvres

66 LES COMPORTEMENTS A RISQUES Les nables de remplissage sont parfois identiques. Attention aux erreurs qui sont lourdes de conséquences.

67 LES COMPORTEMENTS A RISQUES Vérifier soigneusement le circuit de gaz.

68 LES COMPORTEMENTS A RISQUES Bien tenir le journal de bord. -composition de léquipage -traces de la navigation. -toute avarie à bord. -conso carburant -la météo marine - etc…

69 LA RESPONSABILITE CIVILE Les chefs de bord plaisanciers peuvent voir leur responsabilité civile mise en cause en cas de dommages causés à des tiers. ( membres déquipage ou autres ) En cas de collision, ils doivent déposer un rapport de mer auprès des « Affaires Maritimes » qui sont habilitées à ouvrir une enquête nautique.

70 LA RESPONSABILITE PENALE Les plaisanciers sont soumis à certains articles du Code disciplinaire et pénal de la Marine Marchande, notamment pour des manquements graves à la sécurité pouvant avoir un impact sur la vie humaine. Les négligences, le refus de porter assistance, le non respect des ordres des autorités maritimes sont également sanctionnables.


Télécharger ppt "SECURITE DES NAVIRES DE PLAISANCE. Statistiques de la SNSM."

Présentations similaires


Annonces Google