La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Homme A la Mer (HAM) Actions préventives : - éviter les actions risquées; s »équiper, sassurer; … = NE PAS TOMBER A LA MER - informer léquipage sur le.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Homme A la Mer (HAM) Actions préventives : - éviter les actions risquées; s »équiper, sassurer; … = NE PAS TOMBER A LA MER - informer léquipage sur le."— Transcription de la présentation:

1 Homme A la Mer (HAM) Actions préventives : - éviter les actions risquées; s »équiper, sassurer; … = NE PAS TOMBER A LA MER - informer léquipage sur le maniement des équipements (qui doivent être prêts et à portée) - affecter un rôle à chacun pour la manœuvre de localisation puis de récupération (cela rassure léquipage et lHAM et renforce le sens de responsabilité de chacun) Ce document na pas la prétention de vouloir « donner des instructions » a des Chefs de bord ou équipiers qui ont une expérience autrement plus importante que la mienne. Je pense cependant nécessaire davoir un support de briefing avant appareillage (surtout pour linformation des nouveaux embarqués). Dans mon esprit il sagirait à terme davoir une fiche recto/verso à faire lire ou à commenter. Le RÔLE affecté à chacun me parait le plus structurant pour présenter ce sujet. La séquence des actions de chaque rôle est ensuite détaillée dans la suite de la présentation Voici donc quelques points qui me paraissent importants Rappel : Obligation RIPAM Chapitre 225-B: des consignes doivent être données par le chef de bord pour lexécution de la manœuvre de récupération de lHAM Risques principaux : - difficulté de LOCALISATION / RECUPERATION - après récupération risque HYPOTHERMIE / CARDIAQUE après la disparition, cest lune des causes principales de décès

2 Homme A la Mer (1/3) 1. Actions immédiates du témoin (puis vigie désignée ) Alerter le CdB et léquipage Jeter bouée SILZIG + éclairage* (+ SI Dispo : fumigène, fluorescéine) Ne pas perdre lHAM des yeux (impossible de nuit sans projecteur) et communiquer la position au pilote (bras ou mieux : position «horaire»/bateau : ex. 22h) 2. Actions du Chef de bord Faire enregistrer la position GPS (cest avec les infos de la «vigie» et malgré vents et courants la donnée la plus fiable pour estimer la position future de lHAM) Effectuer (selon vent, courants, obstacles) une des manœuvres de récupération Ce dernier point reste totalement ouvert à la discussion, ou à la pratique de chaque Chef de Bord MAIS la meilleure pratique sera celle qui minimise la temps de présence de lHAM dans leau (pour limiter son refroidissement et le sécuriser) 3. Action de léquipage Selon les conditions de mer et de chute, avertir les navires voisins qui peuvent prêter assistance (signaux, VHF) Et, selon gravité ou délai de repêchage, avertir le CROSS avec la position de la chute Préparer les dispositifs pour le repêchage (bouée SILZIG, gaffe, drisse, …) Se préparer au repêchage (vêtement chaud + gilet + gants + harnais+ bout/longe). Eviter quun autre équiper passe à la mer lors de la traction de remontée Un équipage frigorifié sera inefficace Sources = guide WAGNON, Livres de bord, conseils AD

3 HAM (2/3) 5. Approche et Remontée à bord Ce thème reste totalement ouvert à la discussion, ou à la pratique de chaque Chef de Bord (en informer cependant léquipage au moment du briefing) Quelques axes de reflexion laisser létrave à distance et laisser le bateau dériver vers HAM. débrayer le moteur (si approche au moteur) préparer gaffe + drisse à fixer sur gilet ou harnais de lHAM. utiliser le dispositif de remontée SILZIG (si lHAM est conscient) Si nécessaire le remonter avec drisse et winch (si HAM inconscient = poids mort 75kg équivaut à 130 kg ) 4. Action de lHAM nager vers la bouée et le dispositif lumineux éviter la déperdition de chaleur * qui se fait majoritairement par la tête (40%) donc : - mettre la capuche de ciré pour se protéger des vagues, - lors du briefing insister sur limportance de fixer la sous-cutale pour rendre le gilet efficace (elle évite que la tête senfonce dans le gilet, donc dans leau) - prendre la position du Fœtus (limitation de la surface du corps au contact de leau), * en eau froide le sang reflue vers les organes vitaux : cœur, poumons, cerveau _ «Sphère vitale» se signaler (sifflet, fluorescéine, flash light, bâton lumineux cassable, voix, …) Nota : les lampes flash et bâtons luminescents sont performants (pour un coût faible et un encombrement réduit dans le gilet perso)

4 HAM (3/3) 6. Prise en compte physique (surtout Hypothermie dans nos zones de navigation) en cas dHypothermie manifeste contacter les médecins urgentistes du C.C.M.M Hypothermie si T° interne <35°C et perte de conscience si T°<32°C (source WAGNON) Manipuler HAM avec extrême douceur, horizontalement si possible et en cabine Prévenir toute perte de chaleur : sécher et bander tête, cou, nuque, enlever les vêtements mouillés et envelopper le corps dans des couvertures ou des vêtements chauds Ne pas masser corps et membres sinon la circulation sanguine reprend des zones froides vers la «Sphère vitale» entrainant une baisse de T° du sang ---> risque de Fibrillation Après reprise de conscience, sécher, envelopper dans une couverture de survie, réchauffer les zones de passage du sang (cou/nuque, jointure des cuisses, aisselles, tronc) avec des compresses deau tiède renouvelées fréquemment Après disparition du risque dhypothermie, habiller lHAM avec des vêtements secs et chauds C.C.M.M. = Centre de Consultation Médicale Maritime (VHF Canal 70 ou Canal 16 PAN) Pour terminer un point trop souvent laissé pour compte et qui est pourtant source de la plupart des décès après récupération de lHAM

5 HAM - Nos équipements de repérage et récupération


Télécharger ppt "Homme A la Mer (HAM) Actions préventives : - éviter les actions risquées; s »équiper, sassurer; … = NE PAS TOMBER A LA MER - informer léquipage sur le."

Présentations similaires


Annonces Google