La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

GESTION DES PROGRAMMES CHIRURGICAUX A HAUTS RISQUES SECURITAIRES JOURNEES CHIRURGICALES 04/12/2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "GESTION DES PROGRAMMES CHIRURGICAUX A HAUTS RISQUES SECURITAIRES JOURNEES CHIRURGICALES 04/12/2011."— Transcription de la présentation:

1 GESTION DES PROGRAMMES CHIRURGICAUX A HAUTS RISQUES SECURITAIRES JOURNEES CHIRURGICALES 04/12/2011

2 QUELQUES POINTS Décision politique : focus sur les soins secondaires depuis plusieurs années (dont chirurgie) dans un contexte de diminution ou « changement » des conflits (type, géographie) = année de « conflits » (Cote dIvoire) et « révolutions arabes » (Libye, Egypte, Yémen, Syrie) Retour dune présence « au cœur des conflits ». Depuis des années, MSF plutôt en périphérie des zones dangereuses (Nigéria, Haïti) sauf contexte type RDC 50% du portfolio = activité hospitalière dont majorité type C

3 HAUTS RISQUES SECURITAIRES « Tensions, conflit chronique » : RDC. Présence MSF ancienne, réseaux constitués, ancrage Conflit actif : CI, Libye. MSF au milieu des combats, risques davoir la structure inscrite dans le dispositif répressif Conflit actif inaccessible : Syrie Risques kidnapping : Pakistan, Nigéria,Yémen Analyse de risques, constitution de réseaux Rassemblements populaires violents : Tunisie, Egypte Situations non statiques, varient dans le temps

4 OBJECTIFS A ATTEINDRE = accès des ou accès aux blessés/victimes Structure de référence Dispositifs périphériques Ambulances (amener lhôpital sur le terrain ou les blessés à lhôpital) PMA/stabilisation + références Alimentation dun réseau (autres acteurs locaux ou internationaux)

5 DISPOSITIFS/SETS UP OP = FAIRE DES PARIS Hôpital privé MSF (HT, NG) général ou traumato Insertion dans une structure publique : CI, Libye. Enjeux de luttes de pouvoir, adaptabilité de la structure PMA/Postes de stabilisation : quels niveaux de soins in situ ? Quelle possibilité de mobilité ? Quel staff ? Chirurgie mobile : lourdeur du dispositif en contradiction avec objectif. Cas extrême de la RDC « Remote » : quel contrôle à distance ? Quel soutien en télémédecine ? (4 pays avec prg en remote : Russie, Pakistan, Somalie, Syrie). 7% de tous les programmes MSF Alimentation réseaux, cross border, formation de staff : Syrie

6 ENJEUX Dispositif est lié aux capacités de MSF et à son histoire sur place, choix pragmatique (le moins risqué, le moins mauvais) Compromis : contrôle, qualité. Qualité des données, supervision du staff, comms définir un standard minimum Diminuer mortalité : Augmenter notre qualité pré et post op (ER et ICU) Suivi des patients Conséquences institutionnelles : risques kidnapping, risques dalimenter des réseaux médico-politiques ou peu « fréquentables » (Yémen, Syrie, Libye) Témoignage/comms : CI, Libye, Syrie RH : quel prise de risque ? Trouver des gens


Télécharger ppt "GESTION DES PROGRAMMES CHIRURGICAUX A HAUTS RISQUES SECURITAIRES JOURNEES CHIRURGICALES 04/12/2011."

Présentations similaires


Annonces Google