La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 INTRODUCTION A L ANATOMIE. 2 I. GENERALITES OBJECTIFS 1.Acquérir des connaissances sur votre corps. 2.Suivre les informations scientifiques. 3.Comprendre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 INTRODUCTION A L ANATOMIE. 2 I. GENERALITES OBJECTIFS 1.Acquérir des connaissances sur votre corps. 2.Suivre les informations scientifiques. 3.Comprendre."— Transcription de la présentation:

1 1 INTRODUCTION A L ANATOMIE

2 2 I. GENERALITES OBJECTIFS 1.Acquérir des connaissances sur votre corps. 2.Suivre les informations scientifiques. 3.Comprendre les méthodes de diagnostic et de traitement. 4.Rester en santé et etre éducateur de santé. 5.Acquérir des connaissances fondamentales à létablissement dun jugement clinique.

3 3 II.PLAN D INTERVENTION Dr KERVRAN : la cellule, unité fondamentale de la vie (2X3 heures) Dr FKIHI : le sang (4 heures) lhoméostasie (3 heures) Dr COÏC : la peau (1h30) G. DEGOUBERVILLE : les tissus,le squelette; (os, articulations 3, muscles). A. LE BARS: (diététicienne), lappareil digestif; (anat- physiologie : 3 heures)

4 4 III. DEFINITION GENERALE DE L ANATOMIE ET LA PHYSIOLOGIE A.DEFINITIONS 1)Lanatomie Etude de la structure des parties du corps et des relations quelles ont les unes avec les autres. 2)La physiologie Etude du fonctionnement des parties du corps (rôle et maintien de la vie). Ne sexplique quà partir de lanatomie.

5 5 B.LES SPECIALITES DE L ANATOMIE: On en distingue 3 principales : 1)Lanatomie macroscopique Etude des structures visibles à lœil nu (anatomie vient du grec ana : de chaque dissection tomie : couper Sapplique surtout à lanatomie macroscopique. Nous nous intéresserons à lanatomie des systèmes (ex : le squelette). Anatomie de surface : repérage des vaisseaux, ponction veineuse, pouls. (ide).

6 6 2)Anatomie microscopique Cytologie : étude des cellules. Histologie : étude des tissus. 3)Anatomie du développement Elle suit la transformation structurale de lorganisme de la conception à la vieillesse. Etudiée en transversal dans les différents cours. 4)Autres divisions de lanatomie lanatomopathologie porte sur les altérations causées aux structures de lorganisme par la maladie. lanatomie radiologique : étude des structures internes de lorganisme aux moyens des techniques dimagerie. ex : radiographie (cours : Mme Pougnard Bellec) observation, description, vocabulaire

7 7 C.LES SPECIALITES DE LA PHYSIOLOGIE La physiologie a pour objet létude du fonctionnement des organes et des systèmes de lorganisme. Ex : physiologie cardiaque, rénale…examine le fonctionnement du cœur, étudie le fonctionnement du rein et la production durine. ANATOMIE : image statique. PHYSIOLOGIE : image dynamique. La physiologie sintéresse donc à ce qui se passe au niveau de la cellule (Dr KERVRAN).

8 8 D.RELATION ENTRE LA STRUCTURE ET LA FONCTION Un organe ne peut accomplir que les fonctions permises par sa structure : principe de relation entre la structure et la fonction. Exemples: tube transport (tube digestif, vaisseaux sanguins) os soutient et protection des organes poumons alvéoles aux parois minces qui autorisent les échanges gazeux.

9 9 IV.NIVEAUX D ORGANISATION STRUCTURALE. (schéma).

10 10 V.MAINTIEN DE LA VIE A.Fonctions vitales. Tous les systèmes sont inter – dépendants. (Schéma page 6). 1)Maintien des limites avec lenvironnement. Membrane, système tégumentaire. 2)Mouvement. Système osseux; Circulation du sang; Péristaltisme intestinal; Contractilité musculaire; 3)Excitabilité. Faculté de percevoir le changement (stimulus) et dy réagir de manière adéquate. Acte réflexe. Mécanorécepteurs (froid, chaud). Chimiorécepteurs (concentration CO2). Barorécepteurs (remplissage de la vessie, sang dans les vaisseaux).

11 11 complexeprocessusSimple Substances composées Dégradation (catabolisme) Unités constitutives Structures cellulaires complexes Synthèse (anabolisme) Matériaux simples 4)Digestion. Processus de dégradation des aliments en molécules simples qui peuvent passer dans le sang. Système cardio-vasculaire : transport des nutriments vers les cellules. 5)Métabolisme. = changement détat. Englobe toutes les réactions chimiques qui se produisent à lintérieur des cellules.

12 12 Oxygène production molécules ATP Nutriments fournissent l énergie nécessaire à lactivité cellulaire La régulation du métabolisme se fait par lintermédiaire des hormones sécrétées par les glandes du système,endocrinien.

13 13 6)Excrétion. Elimination de déchets: Digestion; Gaz carbonique; Urines; 7)Reproduction. a)Au niveau cellulaire : mitose, croissance et guérison dune lésion. b)Au niveau de lorganisme : système génital dont le fonctionnement est réglé par les hormones du système endocrinien. 8)Croissance. Liée à la multiplication des cellules.

14 14 B.Les besoins vitaux Indispensables au maintien de la vie, on distingue : 1)Les nutriments (manger). Aliments substances chimiques production dénergie et construction cellulaire. glucides source dénergie cellulaire++ Origine végétale vitamines réactions chimiques à sels minérauxlintérieur des cellules lipides protection des organes Origine animale isole, réserve en énergie élaboration des structures protides cellulaires (protides++), valeur sérum 60 à 80g/L.

15 15 2)Loxygène (respirer) Permet lextraction de lénergie des nutriments Survie cellulaire : quelques minutes 20% de lair inspiré Transport : appareil cardio-respiratoire. 3)Leau (boire) 60 à 80% de la masse corporelle Milieu nécessaire aux réactions chimiques Substance de base des sécrétions et excrétions. 4)Température corporelle (maintenir la température du corps dans les limites de la normale) – Ralentissement du métabolisme arrêt – Accélération des réactions chimiques. Chaleur produite par lactivité musculaire; mort

16 16 VI.HOMEOSTASIE (Dr FKIHI) A.Généralités Activités cellulaire permanente et équilibrée. Début du XX ème siècle, physiologiste américain, Walter CANNON « sagesse du corps » crée le terme dhoméostasie pour décrire la capacité de lorganisme à maintenir la stabilité du milieu interne malgré les fluctuations de lenvironnement. Lhoméostasie désigne donc un état déquilibre dynamique dans lequel les conditions internes varient mais toujours dans des limites relativement étroites.

17 17 Milieu interne stable Concentration Adéquate de Nutriments dans Le sang Eviter la Concentration Des déchets Protection et Soutien des organes Régulation de La t° corporelle Régulation activité cardiaque + PA

18 18 B.Mécanismes de régulation de lhoméostasie Communication système nerveux système endocrinien Représentation schématique des éléments dun mécanisme de régulation. Exemple de la régulation de la glycémie.

19 19 VII.VOCABULAIRE DE L ANATOMIE La précision est indispensable pour éviter la confusion. Intérêt pour une terminologie universellement acceptée. A.Position anatomique Attitude de référence = position debout, pieds joints, paumes de mains vers lextérieur. La droite et la gauche sont celles de la personne et non pas celles de lobservateur. B.Les régions 2 divisions principales : La partie axiale qui constitue laxe principal tête, cou, tronc La partie appendiculaire : elle comprend les membres reliés à la partie axiale Les régions L

20 20 C.Plans et coupes les plans les plus utilisés sont les plans sagital, frontal et transverse. 1)Le plan sagital plan vertical qui divise le corps en partie droite et gauche. Le plan sagital situé sur la ligne médiane est appelé plan sagital médian. 2)Le plan frontal vertical, il divise le corps en parties antérieure et postérieure 3)Le plan transverse ou horizontal il forme un angle droit avec laxe du corps.

21 21 D.Cavités et membranes 1)La cavité postérieure ou dorsale La cavité crânienne (encéphale) La cavité vertébrale ou spinale (moelle épinière) Les 2 cavités sont en communication directe. Les centres vitaux du système nerveux sont bien protégés par les os qui délimitent la cavité postérieure. 2)La cavité antérieure se divise en 2 parties principales : La cavité supérieure ou cavité thoracique, elle-même divisée en 3 cavités : les 2 cavités pleurales et la cavité médiastinale. La cavité inférieure ou abdomino-pelvienne. Elle est séparée de la cavité thoracique par le diaphragme, muscle de la respiration. On distingue la cavité abdominale qui contient les organes digestifs de la cavité pelvienne qui contient la vessie, les organes génitaux internes et le rectum.

22 22 3)Membranes de la cavité antérieure Face interne : séreuse = membrane extrêmement fine formée de 2 couches de tissu. On distingue la séreuse pariétale qui recouvre la paroi interne de la cavité, de la séreuse viscérale qui tapisse les organes présents dans la cavité. Cette membrane sécrète un liquide transparent lubrifiant qui permet le glissement. Ex : les plèvres pariétale et viscérale. Linflammation des séreuses entraîne un manque de liquide lubrifiant qui saccompagne de douleurs violentes liées à la formation dadhérences. Ex : les pleurésies, les péricardites, les péritonites. 4)Les autre cavités La cavité orale Les cavités nasales Les cavités orbitaires Les cavités de loreille moyenne Les cavités synoviales

23 23 E.LES REGIONS ET CADRANS ABDOMINO-PELVIENS On peut diviser la cavité abdomino-pelvienne en 4 plans délimitant 9 régions : Épigastrique Hypogastrique, Périombilicale Hypochondriaque droite Hypochondriaque gauche Flanc droit Flanc gauche Fosse iliaque droite Fosse iliaque gauche


Télécharger ppt "1 INTRODUCTION A L ANATOMIE. 2 I. GENERALITES OBJECTIFS 1.Acquérir des connaissances sur votre corps. 2.Suivre les informations scientifiques. 3.Comprendre."

Présentations similaires


Annonces Google