La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CAS CLINIQUES VACCINATIONS Dr CROCE-KNAB MC Dr VELTEN M STRASBOURG Journées denseignement- Médecine du travail Dijon 12-13-14 décembre 2005.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CAS CLINIQUES VACCINATIONS Dr CROCE-KNAB MC Dr VELTEN M STRASBOURG Journées denseignement- Médecine du travail Dijon 12-13-14 décembre 2005."— Transcription de la présentation:

1 CAS CLINIQUES VACCINATIONS Dr CROCE-KNAB MC Dr VELTEN M STRASBOURG Journées denseignement- Médecine du travail Dijon décembre 2005

2 CAS N°1 Mme XX puercultrice dans un service de pédiatrie dans un hôpital général prend en charge lhospitalisation dun nourrisson de 2 mois atteint dune coquelucheMme XX puercultrice dans un service de pédiatrie dans un hôpital général prend en charge lhospitalisation dun nourrisson de 2 mois atteint dune coqueluche Quelques semaines plus tard, elle consulte son MT pour toux persistante et légère asthénieQuelques semaines plus tard, elle consulte son MT pour toux persistante et légère asthénie Compte tenu du contexte un bilan est réalisé et il est mis en évidence une coquelucheCompte tenu du contexte un bilan est réalisé et il est mis en évidence une coqueluche Elle est traitée par macrolides et continue de travaillerElle est traitée par macrolides et continue de travailler Pas de déclaration dAT !Pas de déclaration dAT !

3 Par la suite, 3 de ses collègues présentent les mêmes symptômesPar la suite, 3 de ses collègues présentent les mêmes symptômes => elles ne sétaient pas occupées du même nourrisson => elles ne sétaient pas occupées du même nourrisson mais travaillaient régulièrement avec Mme XX mais travaillaient régulièrement avec Mme XX Il sagit également de cas de coquelucheIl sagit également de cas de coqueluche La cadre du service informe le médecin du travailLa cadre du service informe le médecin du travail Conseils de consulter leur MT pour la mise en route du traitement et prescription dun arrêt de travail de 5 j minimumConseils de consulter leur MT pour la mise en route du traitement et prescription dun arrêt de travail de 5 j minimum Déclarations dAT faites!Déclarations dAT faites!

4 Le médecin du travail alerte le CLIN et va refaire le point sur les mesures de préventions déjà en placeLe médecin du travail alerte le CLIN et va refaire le point sur les mesures de préventions déjà en place En fait, tout est à refaire, surtout depuis le calendrier vaccinal de 2004, où nouvelles recommandations contre la coquelucheEn fait, tout est à refaire, surtout depuis le calendrier vaccinal de 2004, où nouvelles recommandations contre la coqueluche Mise en place dun protocole de CATMise en place dun protocole de CAT Validé par le CLIN et diffusion dans le serviceValidé par le CLIN et diffusion dans le service

5 CONCLUSION Il est vivement recommandé de proposer une vaccination contre la coqueluche aux personnes travaillant aux contact denfants susceptibles de ne pas encore être immunisés ( hôpitaux, crèches, garderies, assistantes maternelles….) Il est vivement recommandé de proposer une vaccination contre la coqueluche aux personnes travaillant aux contact denfants susceptibles de ne pas encore être immunisés ( hôpitaux, crèches, garderies, assistantes maternelles….) Vaccination non obligatoire Vaccination non obligatoire Proposé notamment lors du rappel DTPolio Proposé notamment lors du rappel DTPolio => p. ex. REPEVAX® (vaccin acellulaire recombiné) => p. ex. REPEVAX® (vaccin acellulaire recombiné)

6 Respect des mesures préventives collectives et individuelles (transmission par voie respiratoire) Respect des mesures préventives collectives et individuelles (transmission par voie respiratoire) Rem: recommandé aussi aux jeunes parents! Rem: recommandé aussi aux jeunes parents!

7 CAS N°2 M.XY chef déquipe ds une société déchaffaudage ds le BTP vu en 2004 en VE => apte M.XY chef déquipe ds une société déchaffaudage ds le BTP vu en 2004 en VE => apte Pas datd particulierPas datd particulier Est sur différents chantiers de BTP ( montages et démontages)Est sur différents chantiers de BTP ( montages et démontages) Revu le 20/06/05 en VRMRevu le 20/06/05 en VRM Diagnostic = LEPTOSPIROSE, déclaration de MP faite par le médecin traitantDiagnostic = LEPTOSPIROSE, déclaration de MP faite par le médecin traitant

8 A linterrogatoire, il relate la mise en place et le démontage déchafaudages ds des écluses dEDF où stagnation des eaux sur plusieurs cm ( travaux de joints)A linterrogatoire, il relate la mise en place et le démontage déchafaudages ds des écluses dEDF où stagnation des eaux sur plusieurs cm ( travaux de joints) EPI : bottes pas étanches, gants en cuir pas étanches, pas de lunettes de sécuritéEPI : bottes pas étanches, gants en cuir pas étanches, pas de lunettes de sécurité Saisine du CRRMP: travaux hors tableau (n°19)Saisine du CRRMP: travaux hors tableau (n°19) Enquête du MT reçu au CRRMPEnquête du MT reçu au CRRMP Reconnu?Reconnu?

9 CONCLUSION Redéfinir le risque et le nb de salariés exposésRedéfinir le risque et le nb de salariés exposés Proposition dune vaccination à ceux exposésProposition dune vaccination à ceux exposés Revoir les EPI: matériel étanche, lunettesRevoir les EPI: matériel étanche, lunettes Ne pas manger ni boire, ni fumer sur le chantierNe pas manger ni boire, ni fumer sur le chantier

10


Télécharger ppt "CAS CLINIQUES VACCINATIONS Dr CROCE-KNAB MC Dr VELTEN M STRASBOURG Journées denseignement- Médecine du travail Dijon 12-13-14 décembre 2005."

Présentations similaires


Annonces Google