La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

REGARDS SUR L'AFRIQUE 10 %, soit 3 heures Présentation succincte des 4 civilisations au choix: *Le Monomotapa. Cette civilisation est « en marge » des.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "REGARDS SUR L'AFRIQUE 10 %, soit 3 heures Présentation succincte des 4 civilisations au choix: *Le Monomotapa. Cette civilisation est « en marge » des."— Transcription de la présentation:

1 REGARDS SUR L'AFRIQUE 10 %, soit 3 heures Présentation succincte des 4 civilisations au choix: *Le Monomotapa. Cette civilisation est « en marge » des trois autres puisqu'il s'agit d'un royaume d'Afrique australe, ayant succédé à celui du Zimbabwe, s'étendant du désert du Kalahari à l'Océan Indien. Il devait sa richesse à ses mines d'or, de cuivre, de fer, au commerce de l'ivoire...Par ailleurs, il date des XV et XVIèmes siècles.

2 Les trois autres civilisations : Ghana, Mali et Songhaï... Elles correspondent à une autre aire géographique, au Sud du désert du Sahara. Ces trois grands empires se sont en fait succédé du VIIIème au XVIème siècles, leur richesse émanant du commerce transsaharien (commerce de l'or, du sel et des esclaves en particulier).

3 Taghaza Walata Tombouctou Gao Kumbi Saleh Awdaghost Niani Agadez Djenné S A H A R A 400 Km Niger Volta Sénégal Royaume du Ghana, vers lAn 1000 Empire du Mali, vers Songhai, vers 1500.

4 Ils sont d'ailleurs devenus des « plaques tournantes » entre l'Afrique blanche musulmane du Nord et l'Afrique noire,du Soudan, au départ animiste. Permanences donc au travers de ces empires, malgré des différences et surtout des évolutions...

5 Bibliographie : Ouvrages généraux sur l'Afrique : Histoire du continent africain, J. Jolly, L'Harmattan, 1996 Les Africains, Histoire d'un continent,J.Iliffe, Aubier Histoire, 1997 Histoire du Sahara et des Sahariens, B.Nantet, Ibis Press, 2008 L'Afrique, 50 cartes et fiches, E.Smith, Ellipses, 2009 Atlas historique de l'Afrique, des origines à nos jours, B.Lugan, Editions du Rocher, 2001 Atlas des peuples d'Afrique, J.Sellier, La Découverte, 2003 Ouvrages plus spécifiques : Le Mali, J.Roger de Benoist, L'Harmattan, 1998 Mali, magie d'un fleuve aux confins du désert, Guides Olizane, E.Milet et J.L.Manaud, 2007 Tombouctou et L'Empire Songhaï, S.Mody Cissoko, L'Harmattan, 1996 Les origines de l'empire du Ghana, B.Séga Diallo, Lille 3, ANRT, 1988 Histoire de l'esclavage.De l'Antiquité à nos jours,C.Delacampagne, Le livre de poche, 2002 Les négriers en terre d'islam,J.Heers, Perrin, 2003 Les traites négrières, O.Pétré-Grenouilleau, Essai d'histoire globale, Gallimard, 2004 Les traites négrières, O.Pétré-Grenouilleau, Doc.Photo 8032, 2003.

6 Sitographie : Encyclopédia Universalis Encarta.msn :il s'agit d'un site créé par plusieurs universitaires ouest africains ( vous trouverez des cartes notamment). Le web pédagogique chronoghana.htm senegalmaur.ifrance.com/koum-saleh.html :photos et textes à propos des fouilles archéologiques de Koumbi-Saleh (empire du Ghana) :Galerie d'Arts premiers :Tombouctou...

7 I.L'Exemple de l'Empire Songhaï :le plus grand empire de la savane. 1)Ses origines. Les Songhaï au départ sont un peuple habitant la région de Gao, au confluent du Niger et de son affluent, le Tilemsi. Ce royaume est évoqué dés le XIIème siècle par des textes arabes, mais il tombe sous la coupe de l'empire du Mali dés Ce n'est qu'un siècle plus tard, en 1464, que les Songhaï se libèrent du joug malien avec Sonni Ali Ber...

8 2)L'expansion et l'organisation de l'empire. Les souverains du Songhaï : Avec Sonni Ali Ber ( ): * développement de l'agriculture * impulsion donnée au commerce transsaharien autour de Gao, Djenné et Tombouctou *Création d'une armée puissante avec cavalerie et flotte de pirogues. Mais en 1493, changement de dynastie suite au coup d'Etat du général Mohammed Touré, qui règne sous le nom d' « askia ».Dés lors et jusqu'en 1591, âge d'or du Songhaï.

9 Un Empire guerrier, structuré et riche * Aux XVè et XVIèmes siècles, l'empire conquiert des terres à l'Ouest et au Nord (par l'annexion des salines de Teghazza), dominant donc l'Afrique de l'Atlantique à l'Est du Niger, et ce grâce à une armée nombreuse, de métier et composée d'ailleurs d'esclaves. * Il est doté d'une administration efficace et vassalise une mosaïque de peuples alentours (devant payer un tribut à la fois monétaire, militaire et « humain »).

10 Le royaume est divisé en provinces, dirigé par des gouverneurs, nommés en général par l'askia. *Sa capitale est Gao sous les premiers souverains; elle devient Tombouctou sous les askias. *Mais l'empire songhaï, enrichies par le commerce de l'or, du sel et des esclaves, décline à la fin du XVIème siècle.Il tombe en 1591, victime d'un raid marocain à Tondibi, le sultan du Maroc voulant s'emparer à sa source du commerce de l'or. *Comme l'empire du Ghana ou celui du Mali, le Songhaï s'est enrichi grâce au commerce...

11 II. Un carrefour commercial majeur aux portes du désert. 1)Echanges, produits et routes : le commerce transsaharien du Songhaï Dés le VIIIème siècle, l'Afrique subsaharienne est un lieu d'échanges, de jonctions entre les peuples blancs du Nord et les peuples noirs du Soudan. La prospérité est liée au monopole du commerce de l'or.Le Sud fournit or, ambre gris, gomme arabique, peaux d'oryx ou de léopard et esclaves ; le Nord, en échange, fournit artisanat de luxe, armes, étoffes, papier et chevaux (symboles de richesse et de puissance). Ce commerce est aux mains des empereurs songhaï (commerce de proximité) mais aussi des arabo-berbères (pour le commerce au long cours), maîtrisant le désert, ses routes périlleuses, ses étapes et ce depuis le VIIIème siècle.

12 2) Des hommes pour marchandises... * L'esclavage a été organisé par les « arabes » mais aussi par les rois songhaï Les empereurs noirs organisaient tous les ans de terribles razzias aux confins de l'empire, chez les peuples soumis et animistes.Les plus faibles étaient assassinés et les autres capturés par des armées souvent constituées d'esclaves. * Les razziés, de tous âges, étaient acheminés par le désert soit au Nord (Maghreb, voire Espagne), soit à l'Est (vers Bagdad). Mais beaucoup restaient en fait dans l'empire songhaï où ils travaillaient pour l'askia, dans les champs, dans les armées ou pour des familles aisées ou étaient déportés au coeur même du Sahara où ils participaient à la création ou à l'entretien des « villes - étapes », construites tout au long des voies commerciales... * Quant à la valeur de l'esclave, elle était fonction de l'offre et de la demande, de ses « qualités », de son origine. Au Songhaï, au XVIème siècle, un cheval était échangé contre 15 à 20 esclaves... * Ces captifs ont donc fait la fortune des intermédiaires arabo-berbères parcourant le désert mais aussi des empereurs songhaï ( qui « achetaient » la paix sociale en distribuant pièces d'or et nourriture aux indigents des grandes villes de leur empire - et ce grâce à « l'argent »gagné par la vente de captifs).

13 III.La civilisation songhaï :une civilisation urbaine, islamisée et savante. 1)L'islam et l'empire songhaï. Du fait du commerce avec les Berbères, l'empire songhaï s'est peu à peu islamisé.La 1ère percée musulmane date d'ailleurs de l'Empire du Ghana (avec les Almoravides). L'askia Mohammed, converti à l'islam, a fait le pèlerinage à La Mecque en 1496 (preuve de sa foi, de la solidité de son pouvoir et de sa richesse - l'empereur aurait distribué pièces d'or...).Par ailleurs, il a encouragé la (re)construction des mosquées notamment à Tombouctou, qui devient non seulement un lieu d'échanges commerciaux mais aussi un point de ralliement des pèlerins pour la Mecque (ainsi la mosquée de Sankoré). Dans l'empire songhaï néanmoins, si les élites se convertissent à l'islam (dans les villes), les populations demeurent souvent animistes et restent profondémént attachées aux croyances magiques, aux génies...

14 2) Une civilisation savante Dans l'empire songhaï, les villes se sont particulièrement développées, notamment celles de GAO, TOMBOUCTOU ou DJENNE : pôles commerciaux, financiers, elles ont aussi abrité des lettrés, des savants, tous islamisés. Ainsi, Tombouctou est-elle devenue une « citadelle de la foi », comme en témoignent ses mosquées.Celle de Sankoré par exemple comprenait une médersa, donc une école et même une université parmi les plus prestigieuses du monde musulman au XVIème siècle.Les ulémas y jouissaient de grands pouvoirs et de libertés. Sous l'askia Mohammed, les érudits y venaient de partout et en nombre car Sankoré était un foyer culturel majeur (d'où l'importation de plus en plus massive de papier). Toutefois, cette société islamisée a gardé ses particularismes locaux. Sankoré n'est pas construite sur un modèle nord africain; l'édifice est en banco, hérissée de bâtons, à la manière des tertres qui servaient de tombeaux à Gao ou ailleurs aux souverains soudanais et en particulier songhaï...


Télécharger ppt "REGARDS SUR L'AFRIQUE 10 %, soit 3 heures Présentation succincte des 4 civilisations au choix: *Le Monomotapa. Cette civilisation est « en marge » des."

Présentations similaires


Annonces Google