La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les Accidents toxiques Cours de préparation Niveau 2 1.Rappel 2.Toxicité de lazote : La Narcose 3.Toxicité du CO2 : Lessoufflement 4.Synthèses des accidents.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les Accidents toxiques Cours de préparation Niveau 2 1.Rappel 2.Toxicité de lazote : La Narcose 3.Toxicité du CO2 : Lessoufflement 4.Synthèses des accidents."— Transcription de la présentation:

1 Les Accidents toxiques Cours de préparation Niveau 2 1.Rappel 2.Toxicité de lazote : La Narcose 3.Toxicité du CO2 : Lessoufflement 4.Synthèses des accidents toxiques S Challemel E3 N° X Chagny E2

2 1) Rappel : 0 m 20 m 1 l dair à 1 bar 0,33 l dair à 3 bar PV = cste 1 l dair à 20 m (3 bar), contient 3 x plus dazote et doxygène quà la surface (car il est comprimé par la pression ambiante), il est donc 3 fois plus lourd Application en plongée: permet dexpliquer lessoufflement (air plus lourd), la toxicité de lazote en plongée (ivresse des profondeurs), avec la profondeur la quantité dazote respirée augmente

3 Conditions : la profondeur dapparition est variable selon les individus. 2) La toxicité de lazote : la narcose Influx nerveux ralenti par laugmentation de la quantité dazote respirée (Hors programme N2)

4 Elle peut engendrer une noyade, une panne dair, une remontée rapide, un accident de désaturation ou une surpression pulmonaire. Symptômes : contrôles répétitifs des instruments (trouble de la mémoire immédiate), trouble de lattention, excès de confiance, sensation de bien être, euphorie, dialogue intérieur, angoisse, geste imprécis, perte de notion de durée et position spatiale. Amnésie post plongée. Conduite à tenir: Remonter de quelque mètre, assistance, interrompre la plongée, palier de sécurité de 3 minutes minimum à 3m. 2) La toxicité de lazote : la narcose

5 Prévention : Entraînement physique et technique régulier. Vitesse de descente <30m/min, si descente tête en bas retournement progressif, privilégier la descente en feuille ou tête en haut à partir de 25m, déplacement lent (CO2 favoriserait la narcose), saccoutumer avant de faire une profonde, pas de profonde si fatigué, éliminer le stress. Observer les autres. Prendre en compte les facteurs favorisants: eau froide et trouble, pas de repères visuels (mauvaise visibilité, phare dans le yeux qui désoriente,…), fatigue, stress. Planifier la plongée qui permet de limiter les inconnues (réactions plus rapide, diminue le stress). 2) La toxicité de lazote : la narcose

6 3) La toxicité du CO2 : lessoufflement Conditions : Effort, détendeur mal réglé, défectueux ou obstrué, bouteille mal ouverte, gonflage avec de lair contaminé. Augmentation du poids de lair et détendeur plus dur avec laugmentation de la profondeur (effort respiratoire saccroît avec la profondeur). Froid Symptômes : maux de tête, nausées, détresse respiratoire, syncope. Conduite à tenir: Arrêter tout effort, remonter (air moins lourd), assistance gilet, expirer profondément, augmenter si possible le temps de palier (facteur favorisant lADD). Interrompre la plongée. Lessoufflement peut être la cause racine daccidents très graves : ADD, Surpression pulmonaire, Noyade… (Hors programme N2)

7 3) La toxicité du CO2 : lessoufflement Prévention : Entretien du matériel (détendeur: révision annuelle), lestage adapté, insister sur l'expiration, combinaison adaptée à la température et morphologie. Pas deffort au fond, adapter sa respiration et son palmage avec la profondeur (lair devient plus lourd). Pas dapnée. Ne pas lutter contre le courant. Ne pas simmerger si essoufflé en surface (attendre pour récupérer). Si il y a du courant en surface, installer une ligne de vie pour éviter de sessouffler. Observer les autres (la ventilation).

8 7) SYNTHESE DES ACCIDENTS TOXIQUES Gaz ConditionsSymptômesConduite à tenirPrévention N2Narcose Profondeur >= 30 m contrôles répétitifs des instruments (trouble de la mémoire immédiate), trouble de lattention, excès de confiance, sensation de bien être, euphorie, dialogue intérieur, angoisse, geste imprécis, perte de notion de durée et position spatiale. Amnésie post plongée. Remonter de quelque mètre, assistance, interrompre la plongée, palier de sécurité de 3 minutes minimum à 3m si les conditions le permettent Prévenir le DP Entraînement physique et technique régulier. Vitesse de descente <30m/min, retournement progressif, privilégier la descente en feuille ou tête en haut à partir de 25m, déplacement lent, saccoutumer avant de faire une profonde, pas de profonde si fatigué, éliminer le stress. Observer les autres. Prendre en compte les facteurs favorisants: eau froide et trouble, pas de repères visuels, fatigue, stress. Planifier la plongée. CO2Essoufflement Effort, détendeur mal réglé, défectueux ou obstrué, bouteille mal ouverte. Augmentation du poids de lair et détendeur plus dur avec laugmentation de la profondeur (effort respiratoire saccroît avec la profondeur). Froid maux de tête, nausées, détresse respiratoire, syncope. Arrêter tout effort, remonter (air moins lourd), assistance gilet, expirer profondément, augmenter si possible le temps de palier (facteur favorisant lADD). Interrompre la plongée. Prévenir le DP Entretien du matériel (détendeur: révision annuelle), lestage adapté, insister sur l'expiration, combinaison adaptée à la température et morphologie. Pas deffort au fond. Adapter sa respiration et son palmage avec la profondeur (air plus lourd). Pas dapnée. Ne pas lutter contre le courant. Ne pas simmerger si essoufflé en surface. Observer les autres (la ventilation).


Télécharger ppt "Les Accidents toxiques Cours de préparation Niveau 2 1.Rappel 2.Toxicité de lazote : La Narcose 3.Toxicité du CO2 : Lessoufflement 4.Synthèses des accidents."

Présentations similaires


Annonces Google