La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES ACCIDENTS BIO - CHIMIQUES Formation N 2 Hippocampe Club 27/01/2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES ACCIDENTS BIO - CHIMIQUES Formation N 2 Hippocampe Club 27/01/2010."— Transcription de la présentation:

1

2 LES ACCIDENTS BIO - CHIMIQUES Formation N 2 Hippocampe Club 27/01/2010

3 LES ACCIDENTS BIO - CHIMIQUES 1.La narcose ou « ivresse des profondeurs » 2.Laccident de décompression « ADD » 3.Lessoufflement

4

5 Narcose : les causes Lors dune plongée, lazote pénètre dans lorganisme, sa pression partielle augmente durant la descente, cest un facteur à lorigine de la narcose ou « ivresse des profondeurs ». Altération du système nerveux.

6 Narcose : les facteurs aggravants Susceptibilité physiologique de chaque individu. Vitesse trop rapide en descendant. Profondeur. État de fatigue. Conditions de plongée. Absence de point de repère. Effort musculaire. Certains médicaments.

7

8 Narcose : les symptômes Une altération du raisonnement et des facultés intellectuelles qui apparaissent entre 30 mètres et 40 mètres pour les plus sensibles. Des troubles de lattention. Des troubles de la mémoire immédiate. Des troubles de lhumeur. Des troubles de la perception. Une perte des repères spatiaux-temporels. Des troubles psychomoteurs.

9

10 Narcose : conduite à tenir Interrompre la plongée. Remonter. Sur le bateau, vérifier létat de conscience.

11 Être en bonne forme physique. Bon état psychique. Sadapter progressivement à la profondeur. Connaître ses limites. Ne pas descendre trop vite. Descendre la tête en haut. Descendre avec des repères visuels. Limiter ses efforts musculaires. La prise de médicaments est une contre-indication à la plongée. Ne pas plonger seul. Narcose : prévention

12 Accident de décompression ADD : causes À la remontée des bulles se forment dans le corps. lADD peut se déclencher entre O et 24 heures après une plongée. Quelle est la loi physique mis en jeu dans ce type daccident ? La loi de Henry

13 Accident de décompression : symptômes Ils se manifestent au niveau : De loreille interne. De façon Cutanée. Des Os, articulations, muscles. Du système nerveux. –Cerveau. –Moelle épinière.

14 Accident de décompression : symptômes Oreille interne : –Nausée, vertige. –Surdité, bourdonnement.. –Perte de léquilibre. –Vomissement. Cutanées : –Démangeaisons localisées. –Boursouflures en plaques. Os, articulation, muscles : –Douleurs aiguës et localisées aux articulations.

15 Accident de décompression : symptômes Système nerveux : –Monoplégie, Hémiplégie, Tétraplégie, Paraplégie. –Douleur vive et soudaine dans le bas du dos. –Douleur entre les omoplates. –Fourmillements dans les membres. –Difficulté ou incapacité à uriner. –Impossibilité de tenir sur ses jambes par manque de forces. –Fatigue générale, angoisse, frisson. –Troubles des sensibilités.

16 Accident de décompression : prévention Avant la plongée : Être en bonne condition physique. Être détendu nerveusement. Être vigilant si on est en surcharge pondérale. Être vigilant si on a un âge avancé. Ne pas plonger seul.

17 Accident de décompression : prévention Pendant la plongée : Respecter les paliers ou mieux rester dans la courbe de sécurité. Adopter la bonne vitesse de remontée. Ne pas faire Valsalva (ou équivalent) à la remontée. La profondeur et la durée dune plongée est un facteur favorisant de lADD. Ne pas faire de « yo-yo » Pas deffort violent.

18

19 Accident de décompression : prévention Après la plongée : Ne pas faire un effort violent pendant au moins deux heures après une plongée. Ne pas faire de lapnée après une plongée. Ne pas monter en altitude après une plongée. (ne pas prendre lavion après une plongée) Ne pas faire plus de deux plongées par jour.

20 Accident de décompression : conduite à tenir Alerter les secours (sur canal 16) Ne pas ré-immerger la victime. Donner de loxygène. Faire boire un à deux litres deau plate ou de jus de fruit en lui proposant de laspirine 500 mg. En cas de doute agir comme sil sagissait dun accident de décompression déclaré. Ne pas tenir compte dune amélioration passagère.

21 Essoufflement : définition Un essoufflement est la manifestation respiratoire dune intoxication par le gaz carbonique : CO 2 Lessoufflement entraîne une rupture du rythme respiratoire

22 Essoufflement : pneumogramme simplifié

23 Essoufflement : causes Lessoufflement se produit à nimporte quelle profondeur Causes : Froid Effort inadapté Forte émotion Manque de maîtrise technique. Pollution de lair dans la bouteille. Détendeur défectueux, robinet mal ouvert

24 Essoufflement : symptômes On a du mal à «reprendre sa respiration», on a envie dinspirer en permanence. On forme beaucoup de bulles. Après un essoufflement sévère, on a des nausées et des maux de tête. Les risques : - noyade. - surpression pulmonaire. - accident de décompression.

25 Essoufflement : conduite à tenir Se calmer et signaler son essoufflement. Se forcer à expirer. Cesser tout effort. Mettre fin à la plongée. Sur le bateau : –Sallonger. –Alerte, Oxygène, demande de secours, médicalisation si nécessaire.

26 Essoufflement : prévention Combinaison adaptée. Minimiser ses efforts, les adapter à sa forme physique. Suivre régulièrement sa consommation. Apnée expiratoire de contrôle Vérifier le bon état du matériel.

27 Questions ?


Télécharger ppt "LES ACCIDENTS BIO - CHIMIQUES Formation N 2 Hippocampe Club 27/01/2010."

Présentations similaires


Annonces Google