La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les Transports: Problèmes et Solutions Introduction Présentation du Dossier Ce dossier a pour but de faire obtenir au Lycée Corneille la labellisation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les Transports: Problèmes et Solutions Introduction Présentation du Dossier Ce dossier a pour but de faire obtenir au Lycée Corneille la labellisation."— Transcription de la présentation:

1

2 Les Transports: Problèmes et Solutions

3 Introduction Présentation du Dossier Ce dossier a pour but de faire obtenir au Lycée Corneille la labellisation de lycée durable. Par conséquent plusieurs secondes ont décidé délaborer un dossier dans le cadre du programme du cours dÉducation juridique et sociale. Ces dossiers traitent de différents thèmes abordés à la suite de lassociation Comité 21. Notre groupe a décidé de traiter la question des transports. Ce dossier a fait lobjet dune sélection nous naborderons donc pas tous les sujets liés au transport et à lécologie. Contacts: TCAR, Mairie de Rouen PS:Il est conseillé davoir une connexion Internet pour utiliser les différents liens hypertextes Les liens hypertextes sont soulignés en jaune dans le texte.

4 Sommaire Partie I : les Problèmes a) Pollution par le bruit : première cause de gêne chez les français b) Pollution de lair : son implication sur la santé c) Encombrements du trafic routier : Un facteur multiplicateur de tous les maux d) Consommation : un point sensible avec la raréfaction du pétrole Partie II : Les Solutions a) La solution légale : des directives peu suivies b) De nouveaux carburants : vers une consommation moins coûteuse et plus écologique c)Vers une mise en commun des transports : covoiturage, transports en commun pour réduire les consommations inutiles d)Le vélo pour les petits trajets : pas besoin de voiture pour faire 300 mètres Quelques efforts de certaines villes : à suivre !! Ce dossier a été classé en deux grandes parties: Problèmes et Solutions

5 Partie I : Les Problèmes 43 % des Français disent être gênés par le bruit. 49 % estiment que la situation du bruit en ville s'est détériorée ces 10 dernières années. 38 % pensent que le bruit est un problème d'environnement très ou extrêmement préoccupant. 39 % le jugent responsable du stress. 44 % y voient un risque pour la santé plus important que le transport de matières dangereuses 87 % le considèrent comme une nuisance rédhibitoire à la définition de leur logement idéal (devant l'absence d'espaces verts et la pollution) Le bruit est responsable de : 11% des accidents du travail 15% des journées de travail perdues 20% des internements psychiatriques Les bruits liés aux transports sont, pour les Français, la première cause de gêne (aéroport, camion, deux- roues, train, métro, trafic urbain, etc.). Ils entraînent la fatigue, des troubles du sommeil, de linattention, de lagressivité, voire des troubles psychologiques ou physiologiques plus important. Le seuil de gêne lié au bruit routier est fixé par la Direction des routes du ministère de lÉquipement à 65 dB. Une rue tranquille, cest 50 à 60 dB.Le Bruit mesuré dans des embouteillages peut, lui, monter jusquà 80 dB,soit, à léchelle des bruits, un bruit très pénible. Ce premier document, articles tirés du site Internet de lADEME (Agence De lEnvironnement et de la Maîtrise de lÉnergie ), montre bien le bruit occasionnée par les transports. Il est intéressant de noter que dans lenquête ci côté, le nombre de français concernés par cette pollution est énorme : presque la moitié des français !!lADEME Mais la remarque la plus importante concerne les effets de cette nuisance : ils sont extrêmement diversifiés (troubles du sommeil, stress,fatigue,inattention…). La plupart des gens pense en effet que le problème du bruit est très préoccupant plus même que labsence despace verts et que la pollution. Devant ce problème nous avons cherché et trouvé que quatre-vingts pour cent du bruit provenait du transport (Source ADEME) il nous a donc paru important de chercher les transports qui provoquait le plus de nuisances nous avons donc cherché et trouvé le graphique ci après a) La pollution par le bruit

6 Ce diagramme ( tiré de lADEME) montrait quand à lui lénorme responsabilité du trafic routier dans la pollution par le bruit. Celui-ci représente en effet plus des deux tiers de la production de bruit dans les transports (soit environ cinquante cinq pour cent de la production totale de bruit gênant). Ces documents nous permettent assez facilement dimaginer le bénéfice dune circulation à bruit réduit. Cela nous fait donc dégager une problématique : quels aménagements et/ou quelles améliorations techniques peuvent être faites pour limiter le bruit ?

7 b) La pollution {Pour la pollution de lair : site cest une carte thématique de la France. Elle montre la pollution qualitativement et quantitativement (les espaces et la concentration de pollution).Cest une carte animée nous ne pouvons donc l afficher ici } La carte en haut est la carte du 18/03/2005 de la pollution par lozone. Celle du bas est une carte du même jour avec les microparticules. On remarque que la pollution à lozone est élevée dans la banlieue ( autoroute plus précisément) alors que la pollution aux particules est plutôt en Ville.On voit ici limpact des transports sur la pollution. Selon Airparif les principaux polluants délivrés par les véhicules sont : Le CO2, les COV (Composés Organiques Volatiles), Les NOx (tous les dérivés doxyde dazotes), lO3 (ozone),les microparticules,les oxydes de souffre (Ils en existe encore bien dautre mais nous ne pouvons tous les énumérer ici).Airparif Les effets de cette pollution sont encore mal connues mais lAFSSE estime que la pollution par les particules fines tue à personnes par an.

8 c) Les encombrements Ce document est un extrait dun prospectus de lAREHN (lAgence Régionale de lEnvironnement de Haute Normandie). Il contient plusieurs informations assez aberrantes du comportements des conducteurs français. Il montre aussi que la principale actrice de tous ces maux est la voiture particulière. En effet celle- ci est de loin la plus utilisée et la plus mal utilisée. Quasiment la moitié des trajets en voiture sont sur de courtes distances (inférieures à 3 km) et il y a même plus de 20 % des trajets qui sont inférieurs à 1km !! Si nous avons parlé en premier de la voiture particulière dans cette partie cest que cette voiture particulière est la principale cause des encombrements. En effet en rapport personne/espace la voiture a le moins bon rendement. Regardons maintenant les effets de la « surutilisation » de la voiture : Une vitesse réduite, une consommation 3 fois plus importante que dans une circulation fluide, et une pollution globalement 2,5 fois plus importante (sans compter lénervement et le stress que cela entraîne). Quand on sait ensuite quau dernier recensement de 1999, on notait que presque les trois quarts de la population de Haute-Normandie utilise la voiture comme moyen de transport : on ne sétonne plus de la pollution à Rouen.

9 d) La consommation Ce document est un autre extrait de la brochure de lAREHN mais transmet cette fois différentes informations sur la consommation due au transport. La première information que lon tire de ce document cest la part énorme que représente les importations en énergie. De plus cette part narrête daugmenter ( +40 % prévu entre 1992 et ). La part de pétrole destinée au transport a dépassé celle du secteur industriel. De plus les transports représentent 35% de la consommation dénergie en France. Il est intéressant de remarquer que voiture et camions consomment plus de 90% de ce pétrole et que une grande partie de cette énergie du transport est consommée en Ville. On voit ici que les problèmes se lient, la voiture en ville provoquent des encombrements ce qui la fait consommer encore plus que dhabitude. Il faut aussi toucher un mot du coût de la consommation. En effet avec la raréfaction du pétrole, le prix augmente et le transport devient de plus en plus luxueux. Nous avons donc cherché un document qui puisse comparer les consommations:

10 Ce document, tiré du site, présente en plaisantant le coût dune voiture par rapport à un vélo et en déduit grâce aux heures passées à travailler pour payer ce coût que le vélo est plus rapide que la voiture. Cela montre bien la valeur du coût de la voiture : environ 15 fois plus important que celui de la voiture et pourtant on voit des gens se déplacer en voiture pour 300m !

11 Partie II: Les solutions a) Directives, normes et lois Sur ces quelques textes de lois (trouvés sur le site de lAREHN)on remarque dune part qils sont très nombreux et quils apparaissent assez souvent. Voici une des solutions pour résoudre les problèmes pollution et bruit. Mais cette solution ne peut résoudre que ces problèmes. En effet les lois ne concernent que les règles concernant la fabrication des véhicules, elles ne peuvent en aucun cas obliger les gens à se conduire de certaines façons. lAREHN La deuxième limite de la solution législative est le fait que ces lois ne sont que peu suivies. Pour donner un exemple nous allé sur le site dirisbus qui vend ses bus à la TCAR : sur tous les bus proposés par irisbus 1seul est aux normes Euro 3 alors que les normes Euro 5 sont prévues. On constate donc globalement un effort dans les mentalité des constructeurs et acheteurs mais ce nest pas encore suffisant. Cette solution nest peut-être pas la meilleure mais elle est nécessaire. En effet même si les constructeurs ne changent pas tous leurs véhicules quand les normes sont votées on constate un léger effort qui peut devenir plus tard une action notable. > Normes et directives > Les émissions de CO2 dans le secteur automobile Actuellement, la moyenne des émissions spécifiques de CO2 produites par le parc de véhicules particuliers est estimée à environ 163g/km. Pour cela, un accord volontaire de réduction des émissions du CO2 des véhicules a été conclu entre l'Union européenne et l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA). L'accord vise à réduire les émissions de 25 % en 2008 par rapport au niveau constaté en 1995 (soit 140 g/km contre 186 g/km en 1995 et 163 g/km actuellement) et prévoit une étape supplémentaire en 2012 avec - 35 % (soit 120 g/km). Apparemment, la France tiendrait ses objectifs. > Normes européennes 1992 : lEurope adopte la première norme environnementale sur les véhicules et les carburants pour réduire la pollution automobile. Baptisée Euro 1, elle impose le pot catalytique aux modèles essence : Euro 2 étend lobligation du catalyseur aux diesels : Euro 3 renforce les exigences sur les émissions. A compter du 1er janvier 2005 : Euro 4 rentre en vigueur progressivement. Les nouveaux modèles doivent sy conformer dès leur mise sur le marché. Les voitures neuves de modèles déjà disponibles ont deux ans pour y passer. Certains constructeurs ont anticipé mais pas sur tous les modèles. Un point à vérifier avant lachat, sachant que cette norme ne règle pas le problème des particules, reporté au mieux à Euro 5… en 2009 ! Cette norme généraliserait, pour 2010, les filtres à particules sur les voitures diesels neuves. > Le Protocole de Kyoto Le Protocole de Kyoto du 10 décembre 1997 renforce les engagements de la Communauté européenne, en fixant une réduction des émissions de six gaz à effet de serre, dont le dioxyde de carbone, de 8 % par rapport aux niveaux de 1990 pour la période La France, pour sa part, s'est engagée à ne pas émettre, en 2010, plus de gaz à effet de serre qu'elle n'en émettait en 1990, soit 144 millions de tonnes équivalents carbone. > Le Palmarès de lAdeme LAdeme, en application de la directive européenne n°1999/94/CE et du décret n° du 23 décembre 2002, présente annuellement le palmarès des voitures particulières : cette liste permet de classer les voitures neuves par ordre progressif, selon leur rendement énergétique démission de CO2, pour les véhicules type essence ou diesel. diag/transports/car_lab/carlabelling/PresentPalmares.asp > Directive européenne n°1999/94/CE Afin de favoriser la réduction des émissions de CO2 la commission européenne a établi la Directive n° 1999/94/CE le 13 décembre Cette dernière a pour objet de garantir que des informations relatives à la consommation de carburant et émissions de CO2 des voitures particulières neuves, proposées à la vente ou en crédit-bail dans la Communauté soient mises à la disposition des consommateurs, afin de permettre à ceux-ci d'opérer un choix éclairé. diag/transports/car_lab/carlabelling/PresentPalmares.aspla Directive n° 1999/94/CE

12 b)De nouveaux carburants Ce texte issu du site est une nomenclature des nouveaux carburants. Nous avions aussi un article beaucoup plus détaillé du « Monde diplomatique » mais étant beaucoup trop long il naurait pu tenir que sur trois pages (Décembre 1999, En France, triste écobilan pour les transport en commun par Philippe Bovet). Nous allons tacher quand même dexpliquer ces carburants. Le GNV est un Gaz Naturel pour Véhicules mais nécessite pour les bus un coût de francs (38 000) plus une pompe de remplissage dont le coût sélève à francs ( ).Il consomme aussi deux fois plus quun bus normal et nécessite 8h pour faire un plein. Son avantage est quil ne rejette que de leau et un peu de CO2. Le GPL :Gaz de Pétrole Liquéfié est lui bien moins onéreux que le GNV. Cest un mélange de butane et de propane (présent dans les forages pétroliers). Il a un bon écobilan car il nexige aucune opération de raffinage supplémentaire. Mais il a été bêtement délaissé car Renault partenaire de Gaz de France ne pouvait que prendre le carburant de son allié le GNV. Le diester (aussi appelé biocarburant) est du gazole produit à partir de colza et de tournesol (production qui concerne lAmérique du Nord et lEurope qui sont de gros producteurs agricoles). Les nouveaux carburants polluent moins C'est l'utilisation de carburants fossiles (essence, diesel) qui est la principale responsable de la pollution des véhicules. Il existe désormais de nouveaux véhicules, plus respectueux de l'environnement : GPL, GNV, électrique, biogaz, etc. L'utilisation de tels véhicules par les citoyens comme par les entreprises et les municipalités (véhicules de service, bus, bennes à ordures, etc.) contribuera à réduire les émissions polluantes.

13 Donc les pays en pénurie alimentaire ne peuvent pas utiliser ce carburant. Il a lui aussi un bon écobilan car il rejette peu de CO2 selon lADEME. De plus les infrastructures demandées pour ce carburant sont déjà utilisées pour lessence et le gazole. Elle est difficile à recycler mais elle est renouvelable. En France plus de 30 agglomérations utilisent déjà le diester en faisant un dérivé du gazole (30% diester 70% gazole). En Allemagne on utilise du diester pur. Les raisons de cet alliage sont financière. En effet les taxes pétrolières françaises ne peuvent pas fonctionner sur du diester pur. De plus les bus de la RATP (les RVI) ne fonctionnent pas au diester pur contrairement aux bus Mercedes.RATP Laquazole est un mélange deau et de gazole du pétrolier Elf. La pollution par le CO2 et les hydrocarbures imbrûlés diminue aussitôt de 60% et celle par les particules de 30%. Linconvénient est que Elf est le seul fournisseur et producteur de ce carburant Elf sassurerait donc un monopole de ce carburant ce qui casserait le marché. On voit ici une France bien en retard pour les carburants écologiques : pour rattraper ce retard il faudrait une action du gouvernement: des normes et des lois.

14 c) Mettre en commun le transport Comme nous lavons vu précédemment la voiture est le moyen de transport le plus utilisé mais aussi (si lon met comme valeur lindice pour 1personne) le plus encombrant le plus polluant car le bus qui transporte 50 personnes ne pollue pas 10 fois plus que le monospace qui en transporte 5. Et encore peu de voiture sont pleines. Cest-à-dire que un monospace ne contient parfois quune personne on voit donc le gâchis dénergie. De plus en plus de ville, se mettent maintenant au tramway. Ce transport en commun est en effet plus rapide que le bus mais aussi moins polluant car il marche à lélectricité. Le bus est tout de même le moyen de transport en commun le plus fréquemment utilisé. En effet avec lavènement des nouveaux carburants (cf. paragraphe précédent) Ils deviennent plus écologique. Le covoiturage est aussi un moyen simple économique et convivial de respecter lenvironnement. En effet plutôt proposer à un collègue ou à un ami de venir avec soi au travail plutôt que consommer tout seul pour 5

15 d) Le vélo Le vélo est un moyen de transport économique et écologique. Mais comme cette photo le montre le vélo a besoin de quelques aménagements pour pouvoir circuler. Il suffit malheureusement de regarder autour de nous pour voir quen Allemagne par exemple sest développée une politique de vélo qui fait que presque 50% des Allemands se déplacent à vélo en ville ( quelques villes ont essayé de suivre, -que de promesses!- voir ici ).ici Maintenant il existe aussi des vélos avec un moteur électrique qui ont un écobilan presque aussi bon que le vélo normal. Ils permettent de se déplacer à une vitesse équivalente à celle dun deux roues.

16 Quelques exemples de villes qui ont fait des améliorations du transport Voici une liste de quelques améliorations qui ont été réalisées : Grenoble: métrovélo est une entreprise qui permet la location de vélo dans la ville.métrovélo Strasbourg: nouveau tramway qui permet daugmenter la mobilité des strasbourgeois avec un moyen écologique et rapide. Mais ce dispositif est aussi amélioré à Montpellier.tramwayMontpellier Toulouse: des étudiants ont décidé de construire une voie Multimodale. Cette voie utilise en effet une combinaison de moyens de transport pour desservir le Sud Est de Toulouse et sa banlieue.voie Multimodale Lille: location de vélo électrique et de segway ( engin motorisé électriquement qui avance lorsquon se penche en avant)vélo électrique et de segway Et il en existe dautre, et pas seulement en France prenons comme exemple la taxe pour circuler au centre de Londres,…

17 Merci davoir suivi ce diaporama Auteurs : Jean WALLE, Alexandre GOUGEON, Alexandre FAUCON, Benjamin JOYEN- CONSEIL


Télécharger ppt "Les Transports: Problèmes et Solutions Introduction Présentation du Dossier Ce dossier a pour but de faire obtenir au Lycée Corneille la labellisation."

Présentations similaires


Annonces Google