La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Laboratoire Image et Ville UMR 7011 Les mutations économiques des villes françaises Fabien Paulus Avenirs et Territoires 2005 Territoires industriels et.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Laboratoire Image et Ville UMR 7011 Les mutations économiques des villes françaises Fabien Paulus Avenirs et Territoires 2005 Territoires industriels et."— Transcription de la présentation:

1 Laboratoire Image et Ville UMR 7011 Les mutations économiques des villes françaises Fabien Paulus Avenirs et Territoires 2005 Territoires industriels et mondialisation : menaces et opportunités Mulhouse – novembre 2005

2 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Changement économique Dune économie industrielle à une économie de services Changement des modes de production Nouveautés du contexte juridique et financier Choix de localisation des entreprises et dynamique du système des villes françaises

3 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Les spécialisations économiques dans le cadre dune théorie évolutive des villes Les villes fonctionnent en système Concurrences et complémentarités entre villes par le jeu des acteurs urbains Cycle dinnovation économique Linnovation comme moteur du changement urbain Diffusion hiérarchique des innovations Sélections durables Réf. : Cattan N., Pumain D., Rozenblat C., Saint-Julien Th., 1994 (réed. 1999), Le système des villes européennes, Paris, Anthropos, coll. Villes, 197 p.

4 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Cycles dinnovation et taille des villes, un modèle (2) Lecture (cette diapo et la suivante) : Par analogie avec le cycle international de vie des produits (Vernon, 1966), on propose une représentation schématique du gain que tire un groupe de villes dans le système urbain, et en particulier les plus grandes, en termes de croissance de la population, de lavantage initial à participer aux grands cycles dinnovation économique – dont la succession saccélère et leffet sur les villes est plus sélectif. Réf. : Pred A., 1977, City-systems in Advanced Economies, London, Hutchinson, 247 p. Source : Pumain, Paulus, Vacchiani-Marcuzzo, 2005, Scaling laws in urban systems, ECCS05, Paris

5 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Cycles dinnovation et taille des villes, un modèle (1) Source : Pumain, Paulus, Vacchiani-Marcuzzo, 2005, Scaling laws in urban systems, ECCS05, Paris Lecture : Par analogie avec le cycle international de vie des produits (Vernon, 1966), on propose une repré- sentation schématique du gain que tire un groupe de villes dans le système urbain, en termes de croissance de la population, de lavantage initial à participer aux grands cycles dinnovation économique – dont la succession saccélère et leffet sur les villes est plus sélectif. Réf. : Pred A., 1977, City-systems in Advanced Economies, London, Hutchinson, 247 p.

6 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Convergence et divergence : les spécialisa- tions économiques des villes depuis 1960 Premières phases dun nouveau cycle dinnovation ? Divergence des profils Fin du cycle précédent ? Convergence des profils Innovation plus labile ? Etude systématique de la différenciation des profils économiques des villes au cours du temps

7 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Une base de données harmonisées dates : les recensements de la population (INSEE) 354 aires urbaines dans leur délimitation de 1999 Des tests ont été effectués qui montrent la similitude des profils économiques des villes selon les définitions adoptées Lemploi dans 32 secteurs dactivités calés sur la NES Adaptation des 3 nomenclatures dactivités qui se sont succédées entre 1962 et 1999 (NAE, NAP, NAF/NES)

8 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Les différences des profils économiques des aires urbaines en 1999 Pour résumer et hiérarchiser la diversité des portefeuilles dactivités économiques des villes, une méthode : Analyse en Composantes Principales

9 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Les différences des profils économiques des aires urbaines en 1999 Deux faits majeurs : Très grande diversité des combinaisons dactivités économiques présentes dans une ville Une structure qui sorganise suivant 3 dimensions hiérarchisées : La 1 re, la plus discriminante (13% de linertie totale) Les 2 e et 3 e, proches lune de lautre (9 et 7%)

10 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 La structure économique du système des villes en 1999 : principales dimensions Les villes sopposent dabord selon quelles sont spécialisées dans une industrie ou quelles associent commerces et services Elles se distinguent ensuite selon les activités tertiaires quelles rassemblent : tourisme ou services publics et parapublics Fabien Paulus, 2002

11 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Première dimension : villes industrielles et villes tertiaires Eléments de lecture : - Régionale : Opposition ancienne entre France du N industrielle et France du S plus tertiaire. LO est profondément marqué par les décentralisations industrielles fordistes des années 50 et 60. On note les fortes spécialisations dOyonnax et Cluses. - Hiérarchique : Les plus grandes villes offrent un profil plus tertiaire. Seules Lyon, Saint- Etienne, les villes du bassin minier du N, les ports de Dunkerque et Le Havre ou encore Mulhouse gardent un profil marqué par les industries

12 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Deuxième dimension : stations touristiques et places centrales Eléments de lecture : - Places centrales : Beaucoup des villes, petites et grandes, ont accueilli préférentiellement lessor considérable des emplois dans lenseignement, les services de santé et daction-sociale et ladministration, renouvelant leur fonction centrale (au sens de la théorie des lieux centraux, Christaller, 1933). - A ces villes, sopposent les stations touristiques, mais aussi des villes sous-dotées de ces nouveaux services centraux (Saint-Nazaire, Le Havre et aussi les villes alsaciennes ou encore celles de Moselle).

13 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Une troisième dimension, trace du cycle dinnovation contemporain Fabien Paulus, 2002 La troisième dimension oppose les villes selon que leur profil économique est « traditionnel » (Commerces et industries ancienns) ou bien « technopolitain » (services spécialisés aux entreprises et certaines industries).

14 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Troisième dimension : une spécialisation métropolitaine ? Eléments de lecture : La différenciation des aires urbaines sur cette dimension est essentiellement hiérarchique. Les plus grandes villes accueillent préférentiellement les services spécialisés aux entreprises et certaines industries de haute technologie. A lopposé, les villes les plus petites ont dans lensemble des activités plus traditionnelles. On note des exceptions, comme Pierrelatte et Bagnols-sur-Cèze, très marquées par le nucléaire.

15 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Une spécialisation métropolitaine

16 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Ancienneté de la formation de ces dimensions Traces de linégale diffusion des innovations économiques Première « révolution industrielle » Accroissement du niveau de vie – développement des services à la personne Services spécialisés aux entreprises

17 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Les profils économiques des aires urbaines depuis 1962 Deux questionnements : Les villes se différencient-elles suivant les mêmes activités économiques ? Stabilité de la structure économique du système des villes Les villes sadaptent-elles au changement au même rythme ? Variation des positions relatives des villes dans la structure économique

18 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Explorer lévolution qualitative des spécialisations urbaines : un cube à déplier

19 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Les différences des profils économiques des aires urbaines au cours du temps Pour résumer et hiérarchiser leur organisation, les méthodes danalyse des tableaux multiples : Analyse des états (Analyse en Composantes Principales sur les tableaux-dates surperposés) (Benzécri, 1973)

20 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Remarquable stabilité de la structure éco- nomique du système des villes depuis 1962 Coefficients de corrélation vectorielle RV entre tableaux Lecture : Les différences des profils économiques des villes observées en 1968 résultent pour les trois quarts (0,73) de différences enregistrées en Dune date à lautre – lecture diagonale – ce sont environ 80 % des différences qui se retrouvent. Mais, moins de la moitié des différences observées en 1999 correspond à la situation de 1962.

21 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Néanmoins des variations : les secteurs qui se développent le plus modifient de manière incrémentale la structure économique La première dimension reste stable Malgré lancienneté de sa formation, elle reste la première dimension de différenciation économique des villes La deuxième se renforce Surtout par les variations dans la répartition interurbaine des services de santé et daction sociale La troisième a émergé Les services spécialisés (conseils et assistance, recherche et développement, finance et assurance) distinguent de plus en plus les villes entre elles

22 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Dimensions de la différenciation économi- que interurbaine et parcours des villes 1 – Industries / Commerces et services Tertiarisation 2 – Activités touristiques / Services publics et parapublics Développement de nouveaux services centraux 3 – Commerces / Services spécialisés « société de linformation » « société des savoirs »…

23 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Tertiarisation de lactivité économique des villes Fabien Paulus, 2002

24 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Trajectoires des grandes aires urbaines : tertiarisation et essor des nouveaux services centraux Lecture : Dans le plan formé par les deux premières dimensions « moyennes » pour la période , on représente les positions successives des principales aires urbaines. Toutes les villes enregistrent le changement économique (tertiarisation et essor des nouveaux services centraux). Même si dune date à lautre des différentiels dadaptation sobservent, sur lensemble de la période les trajectoires sont cohérentes et expriment la coévolution des villes dans le système. Ce phénomène tend à maintenir des différences acquises auparavant. On note le rattrapage de Nice, qui rejoint le profil des autres grandes villes en étant moins une seule station touristique Fabien Paulus, 2002

25 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Trajectoires des grandes aires urbaines : avances et retards pour lacquisition des services spécialisés Lecture : Dans le plan formé par la première et la troisième dimensions « moyennes » pour la période , on représente les positions successives des principales aires urbaines. Les trajectoires dans ce plan sont moins concordantes. Toutes les « métropoles régionales » ont bénéficié du développement des services spécialisés principalement destinés aux entreprises, mais inégalement : Grenoble, Lyon, Nice, Toulouse et bien sûr Paris ont été pionnières. Mais Rouen et, ici, surtout Douai-Lens sont restées en retrait. Fabien Paulus, 2002

26 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Coévolution des villes dans le système Les trajectoires des villes dans lespace de leur différenciation économique comme expression supplémentaire de la coévolution dans le système des villes C. Combes définit la coévolution comme « le processus sans fin dans lequel deux adversaires construisent sans cesse de nouvelles armes pour ne pas être distancé par lautre » (Combes, 2000, p. 93)

27 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Trajectoires moyennes des villes selon leur taille Lecture : Dans le plan formé par la première et la troisième dimensions « moyennes » pour la période , on représente les positions successives moyennes des aires urbaines selon leur tailel. Les trajectoires marquent lémergence dune différenciation hiérarchique qui était peu présente en 1962 où seule Paris se détachait. Fabien Paulus, 2002

28 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Néanmoins, des trajectoires de villes différenciées Objectif : sabstraire du changement global pour ne retenir que les évolutions spécifiques des villes Méthode : Analyses des états avec centrage et réduction des profils économiques par date.

29 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Trajectoires spécifiques des grandes aires urbaines : tertiarisation et essor des nouveaux services centraux Fabien Paulus, 2002

30 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Trajectoires spécifiques des grandes aires urbaines : acquisition préférentielle des services spécialisés Fabien Paulus, 2002

31 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Une méthode de classification des trajectoires Classification Ascendante Hiérarchique : Critère dagrégation : WARD Critère de ressemblance : distance du Chi² après transformation des coordonnées factorielles pour les rendre toutes positives Ce choix permet dextraire les trajectoires spécifiques les plus significatives dans le système urbain au cours de la période car il donne moins dimportance aux variations intercensitaires

32 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Types de trajectoires spécifiques des aires urbaines sur la première dimension : rattrapages tertiaires Fabien Paulus, 2002

33 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Types de trajectoires spécifiques des aires urbaines sur la troisième dimension : émergence dune spécialisation métropolitaine ? Fabien Paulus, 2002

34 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Qualification des emplois indépendam- ment de la spécialisation économique, 1999 Source : Pumain, Saint-Julien, Paulus, 200x, Atlas de France vol. 12, Lespace des villes, à paraître.

35 Avenirs et Territoires – Mulhouse, novembre 2005 Conclusion : convergence et divergence ? Stabilité de la structure systémique Prégnance du processus de convergence par affaiblissement des spécialisations industrielles les plus fortes (fin du cycle désindustrialisation/tertiarisation) Spécificité des trajectoires métropolitaines : un mouvement divergent à confirmer (Premières phases du cycle TIC) Diffusion hiérarchique dans le système Maintien des activités économiques innovantes dans les plus grandes villes (Début dun nouveau cycle dinnovation NBIC ?)


Télécharger ppt "Laboratoire Image et Ville UMR 7011 Les mutations économiques des villes françaises Fabien Paulus Avenirs et Territoires 2005 Territoires industriels et."

Présentations similaires


Annonces Google