La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Féerie à la cour du roi Arthur Une séquence de français en classe de Cinquième.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Féerie à la cour du roi Arthur Une séquence de français en classe de Cinquième."— Transcription de la présentation:

1 Féerie à la cour du roi Arthur Une séquence de français en classe de Cinquième

2 La figure de Merlin Séance n°1 : La figure de Merlin Un être hors du commun au service du roi Arthur Deux extraits du 1 er chapitre des Chevaliers de la Table Ronde par Jacqueline Mirande (collection Contes et légendes, Nathan, 2011) : La naissance du roi Arthur

3 Notions de la Séance n°1 -Aspect descriptif -Aspect descriptif : Vocabulaire hyperbolique de la magie => notion dapposition, Merlin lEnchanteur, au programme de grammaire en 5 e En grammaire: travail sur la description : adjectifs qualificatifs et autres expansions nominales + intégration de la description dans un récit : cours, exercices et production écrite. -Aspect narratif -Aspect narratif : Preuve par lex. = 1 er prodige de Merlin : la naissance du roi Arthur à rapprocher du mystère de lIncarnation // Ange Gabriel (Merlin) et Vierge Marie (Ygerne) Entremêlement des motifs merveilleux et religieux

4 Merlin dans la littérature de jeunesse et au cinéma Séance n°2 : Merlin dans la littérature de jeunesse et au cinéma Un extrait du film de Walt Disney Un extrait du film de Walt Disney : Merlin lEnchanteur (1963) Un extrait du roman dOdile Weulersse + Un extrait du roman dOdile Weulersse, Les Chevaliers du roi Arthur (2005) Intérêt de la confrontation : -Entrée en scène du double mythe Merlin – Arthur avec lapparition de lépée Excalibur, objet personnifié représentatif de toute la geste arthurienne. -Fascination contemporaine pour les aspects merveilleux des récits arthuriens => survalorisation de la magie, Histoire confondue avec lesthétique du conte

5 Extrait du roman, extrait du film

6 lintronisation dArthur Séance n°3 : lintronisation dArthur Extrait du roman de Robert de Boron Extrait du roman de Robert de Boron, seigneur de la région de Montbéliard : Merlin (début XIII e siècle) = récit inspiré des textes de lAnglais Geoffroy de Monmouth sur Merlin (Prophetiae Merlini, 1134 ; Vita Merlini, …) Double intérêt de cet extrait : - récit de la naissance du royaume de Logres. - collusion des éléments chrétiens et merveilleux : alliance des références à la Pentecôte (élection sainte du roi Arthur) et des données issues du conte (épée magique) ; vocabulaire chrétien et cérémonie médiévale du sacre.

7

8 Document complémentaire de la séance n°3 Document complémentaire de la séance n°3 : la carte du royaume dArthur par Odile Weulersse

9 Morgane, une fée malveillante. Séance n°4 : Morgane, demi-sœur dArthur, une fée ambivalente Séance 4 : Morgane, une fée malveillante. Etude dun extrait des Contes légendes de Jacqueline Mirande (2011) et du roman original du XIII e siècle, La Mort Le Roi Artu Contes et légendes : Or, pendant que Lancelot était en Sorelois, il se trouva que le roi Arthur, passant un soir près du château de sa demi-soeur Morgane, sy arrêta pour la nuit. Morgane le reçut avec des transports de joie qui nétaient pas tous feints, car elle tenait enfin sa vengeance sur Lancelot. Après un excellent souper, elle conduisit Arthur dans la chambre quavait occupée, pendant deux années, Lancelot. Le roi se coucha sans prêter attention aux peintures des murs, peu éclairées par quelques torches. La Mort le Roi Artu : Einsint commença li rois a lire les oeuvres Lancelot par les peintures que il veoit ; et quant il voit les ymages qui devisoient lacointement Galehoit, si en fu touz esbahiz et touz trespansez ; si commence a regarder ceste chose et dist a soi rneïsmes tout basset Par foi, fet il, se la senefiance de ces letres est veraie, donques ma Lancelos honni de la reïne, car ge voi tout en apert quil sen est acointiez ; et se il est veritez einsi com ceste escriture le tesmoigne, ce est la chose qui me metra au greigneur duel que ge onques eusse, que plus ne rue pooit Lancelos avillier que de moi honnir de ma fame. Et lors dit a Morgain : Bele suer, ge vos pri que vos me diez…

10 Morgane et Viviane, deux fées arthuriennes en opposition Séance n° 5 : Morgane et Viviane, deux fées arthuriennes en opposition Enluminure de Saint-Prix, Visions suprêmes (XII e siècle ; abbaye de Fontjoie, Gers) représentant vraisemblablement les deux fées

11 -Au 2 e plan, à gauche -Au 2 e plan, à gauche : image mariale Confusion merveilleux – chrétien propre aux récits arthuriens => Vierge Marie ou Viviane (la Dame du Lac), la fée maternelle, portant le bébé Lancelot. Au 2 e plan, à droite - Au 2 e plan, à droite : femme échevelée, à la peau noire => Morgane, la fée redoutable, amoureuse de Lancelot mais jalouse de Guenièvre. => Au 1 er plan, au centre, Lancelot nu, vulnérable, antithèse du chevalier blanc qui est apparu à Guenièvre. N.B. : Possibilité de relativiser ces données. Ex. : -Viviane, amoureuse de Merlin, lemprisonnera dans une muraille de verre. -Morgane, dénonçant au roi Arthur les amours de Lancelot et de la reine Guenièvre, accueillera apaisée son demi-frère Arthur sur lîle dAvalon.

12 Les fées et lamour Séance n°6 : Les fées et lamour Extrait de la fin du lai de Marie de France Extrait de la fin du lai de Marie de France (fin XII e siècle), « Lanval », nouvelle liée à la matière bretonne Intérêt du personnage clé de ce récit : -jeune demoiselle aux pouvoirs magiques qui participe à la rédemption de Lanval, jugé pour avoir refusé lamour de la reine Guenièvre (réécriture de lhistoire de Joseph et de la femme de Potiphar) -jeune demoiselle aussi fascinante quinquiétante : sauve Lanval en le conduisant à Avalon (île des fées, île des morts).

13 Le merveilleux généralisé Séance n°7 : Le merveilleux généralisé La description de Blanchefleur La description de Blanchefleur dans le roman Perceval (Le Conte du Graal) de Chrétien de Troyes (XII e siècle) Dictée puis travail sur le style Dictée puis travail sur le style lors de la correction. Amplification descriptive : -Canons de beauté médiévaux : peau blanche, nez droit… -Comparatifs en grammaire + figure rhétorique de la comparaison -Connotations religieuses (or pur des cheveux, sculpture divoire…) -Symbolisme des animaux évoqués (origine aristocratique…) -Hyperboles : « la merveille des merveilles »… Quant à la jeune fille, elle savançait, plus gracieuse, plus parée et plus élégante quépervier ou papegai. Son manteau, comme sa tunique, était fait dune étoffe de pourpre foncée, parsemée détoiles de fourrure grise et la garniture dhermine nen était certes pas râpée. Une bordure de zibeline noire et blanche, ni trop longue, ni trop large, ornait le col de ce manteau. Si jai jamais décrit la beauté que Dieu a pu mettre au corps dune femme ou sur son visage, voilà bien lagréable occasion de le faire à nouveau, sans nulle exagération. Ses cheveux, quelle portait flottant sur les épaules, étaient tels quà les voir on aurait pu les croire si la chose était possible entièrement faits dor pur, tant ils étaient dun blond éclatant. Elle avait le front blanc, dégagé et lisse, comme fait à la main œuvre dun véritable artiste sculptant la pierre ou livoire ou le bois. Ses sourcils étaient bruns, bien écartés lun de lautre des yeux riants et vifs, joliment fendus, animaient sa figure. Elle avait le nez droit et fin. Sur son visage, le rouge se détachant sur le blanc lui allait mieux que sinople sur argent. Pour ravir le coeur et lesprit des hommes, Dieu avait fait delle la merveille des merveilles; il nen avait jamais fait de semblable et nen fit jamais plus.

14 La représentation de la beauté au Moyen Age Séance n° 8 : La représentation de la beauté au Moyen Age -Conjointement à létude du portrait de Blanchefleur en français, réalisation dun portrait en arts plastiques : reprise des éléments du texte de Chrétien de Troyes, ou application des canons de beauté au Moyen-Age dans un portrait original -Comparaison de sa production avec la projection dun extrait du film Perceval le Gallois dEric Rohmer (1978)

15 Prolongements -Approfondissement de la notion de merveilleux avec la lecture intégrale des Chevaliers du roi Arthur dOdile Weulersse (2005): création et fonctionnement de la Table Ronde, aventures de Gauvain et Lancelot… -Etude de lapparition et de la disparition dExcalibur, lépée du roi Arthur (littérature, cinéma, BD…)


Télécharger ppt "Féerie à la cour du roi Arthur Une séquence de français en classe de Cinquième."

Présentations similaires


Annonces Google