La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Séminaire des 12 et 13 mai 2009 État des lieux et stratégies académiques Daniele PHILIPPE, IEN Nancy Metz Lucette POLETTI, IEN Reims Denis HERRERO, IEN.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Séminaire des 12 et 13 mai 2009 État des lieux et stratégies académiques Daniele PHILIPPE, IEN Nancy Metz Lucette POLETTI, IEN Reims Denis HERRERO, IEN."— Transcription de la présentation:

1 Séminaire des 12 et 13 mai 2009 État des lieux et stratégies académiques Daniele PHILIPPE, IEN Nancy Metz Lucette POLETTI, IEN Reims Denis HERRERO, IEN Aix Marseille Michel KERVAREC, IEN Rennes Jean Pierre Blanchard, IEN Rennes Christian PETITCOLAS, IGEN

2 7 ème CPC AL admis présents aux examens Expérience Diplômes et titres des domaines de lalimentation, agroalimentaire (221) CPC Profil dactivités visé commis Direction service ou petite structure Emplois spécialisés AL diplômes 7ème CPC Apprentissage Présentés 2007 Scolaires Présentés 2007

3 Les présents aux examens en 2007 AL admis présents aux examens

4 Le pilotage des examens en 2007 AL admis présents aux examens CAENBEP Alimentation dominante Poissonnier CAENCAP Poissonnier CAEN MC Vendeur spécialisé en alimentation GRENOBLECAP Salaisonnier conserveur de viande LILLECAP Mareyage LIMOGES BEP Alimentation dominantes charcutier traiteur et préparateur en produits carnés (boucher, boucher équidés, tripier, volailler) LIMOGESCAP Boucher LIMOGESCAP Charcutier traiteur LIMOGES MC Employé traiteur NANTESCAP Glacier fabricant NICEBEP Alimentation dominante pâtissier, glacier, chocolatier, confiseur NICECAP Pâtissier, glacier, chocolatier, confiseur ORLEANS- TOURS BEP Alimentation dominante boulanger ORLEANS- TOURS CAP Boulanger ORLEANS- TOURS MC Boulangerie spécialisée REIMS MC Patisserie boulangère SIECCAP Chocolatier confiseur SIEC MC Pâtisserie-glacerie-chocolaterie-confiserie spécialisées LYON Baccalauréat professionnel Métiers de l'Alimentation Dominantes Boucherie, charcuterie, poissonnerie, boulangerie, pâtisserie

5 Contexte de lenquête lancée le 16 mars à échéance du 4 mai Enquête sur lexistant et le devenir État des lieux 30 académies consultées sur les effectifs présents en session 2008 au BEP et bac professionnel dans chacun des cinq secteurs professionnels 23 réponses reçues représentant 79 lycées professionnels et CFA 23 réponses reçues sur létat des lieux (présents à la session 2008) 23 réponses reçues sur les prévisions de structures rentrée réponses reçues sur les commentaires

6 6 Source: RIM AL boucherie entreprises 23BEP Bac professionnel Effectif présenté à la session 2008 Boulanger Charcutier traiteur Pâtissier glacier chocolatier confiseur Poissonnier Préparateur prod carnés boucher boulanger pâtissier charcutier traiteur pâtissier glacier chocolatier confiseur poissonnier Aix marseille Amiens Besançon Créteil Grenoble La Réunion Lille Limoges Lyon Martinique 24 Nancy - Metz Nantes Nice Orléans Tours 7 3 Paris Poitiers Polynésie Reims Rennes Rouen Strasbourg Toulouse Versailles Effectifs de 23 académies (session 2008)

7 7 Source: RIM AL boucherie entreprises Prévisions de structures Effectif présenté à la session 2008 Boulanger Charcutier traiteur Pâtissier glacier chocolatier confiseur Poissonnie r Préparateu r prod carnés boucher boulanger pâtissier charcutier traiteur pâtissier glacier chocolatier confiseur poissonnie r Boulanger pâtissier Boucher charcutier traiteur Poissonnier écailler Aix marseille ? Amiens Besançon Créteil Grenoble La Réunion Lille ?? Limoges Lyon Martinique 24 Nancy - Metz Nantes Nice Orléans Tours 7 3 Paris Poitiers Polynésie Reims Rennes Rouen Strasbourg Toulouse Versailles

8 8 Source: RIM AL boucherie entreprises Commentaires sur les prévisions de cursus académiques Des données à relativiser : 23 sur 30 académies, Non homogénéité : structures en 2009 – présents examens 2008 (voire 2009) Aucune info sur les places créées en CAP et effectivement occupées en septembre 2009 La présence aux examens ne reflète pas les structures* (les BEP en expérimentation sont présentés comme des structures de formation) Des données pour septembre à confirmer (ouvertures possibles) Quelques observations quantitatives : 1. À peine 50 % des effectifs présents au BEP* 2008 trouverait une place en bac pro (perte de flux dautant plus élevée quelle concerne les présents en fin de cursus et non les structures réellement ouvertes) (1427 / 2922) Combien douvertures prévues en CAP en initial scolaire ? Combien de places créées en CAP effectivement occupées à la rentrée 2. Presque triplement des effectifs engagés dans le bac pro (1427 / 543) 3. Stabilité en BCT, fort développement en BP et PET

9 9 Source: RIM AL boucherie entreprises Problématiques détablissements Problématiques posées par certaines des académies : 1. Les référentiels, un contenu généralement approuvé, le regret dune information tardive (libellés misogynes, grille horaire à appliquer ?) 2. Disponibilité de léquipement nécessaire à la polyvalence -Manque de labos de boulangerie pour le bac BP -Aucune mention faite pour les bacs BCT et PET 3. Besoin de formation des professeurs à la polyvalence -Référence uniquement aux pâtissiers à former à la boulangerie 4. Conversion des structures daccueil de BEP en CAP -Une seule stratégie académique repérée 5. Liens avec les professionnels -Les réponses font mention dun bon accueil mais de la nécessité dexpliquer les contenus

10 10 Source: RIM AL boucherie entreprises Formation boulangerie – pâtisserie 1. Personnalisation du parcours de formation (boulangerie – pâtisserie) : - Aix Marseille : plan de formation sur 3 ans des professeurs de pâtisserie organisée animé par un professeur de boulangerie -Lyon, Limoges, Grenoble et Dijon : formation interacadémique animée par un professeur MOF de boulangerie de Dardilly (descriptif du programme) -Nancy – Metz : plan de formation en cours de réalisation et de conception -Nantes : 2 semaines en juin en entreprises pour les pâtissiers non formés, 4j animés par un professeur de boulangerie du LP Buron de Laval - Nice : formations déjà réalisées avec la chambre des Métiers du Var et le syndicat de la Boulangerie -Poitiers (stages 5j à lécole Brillouet fabrication pains et stages en entreprises dont un à létranger pour une section européenne espagnole) ; -Rouen : Enseignants formés - Versailles : formation de 5 jours à lécole de la boulangerie de Paris pour 20 Professeurs de pâtisserie (1 jour de technologie boulangère et 4 jours de pratique dans un fournil). - des contacts directs pris auprès de confédération de la boulangerie 2. Offre de formation de lINBP - Réponse favorable de quelques académies : Créteil, Lille…

11 11 Source: RIM AL boucherie entreprises Interrogations des formateurs Problématiques posées par des professeurs en formation (académies de Lyon, Grenoble – Dijon – Limoges) : 1 Des interrogations concernent la difficulté de préparer des élèves à 2 métiers différents (même sils sont complémentaires dans les entreprises) en 3 années de formation au lieu de 4 auparavant pour une seule spécialisation … 2. Des incertitudes sont liées aux horaires dédiés aux plages de TP et à larrivée du matériel nécessaire » 3. Pour organiser le travail, interrogations sur la mise en place possible de modes opératoires par rapport aux plages horaires de pratique dans les Lycées en raison de la durée des TP (5h00 à 6h00) … pas facile de faire du pain qui corresponde au référentiel de ce diplôme en si, peu de temps. 4. Craintes quant à leurs aptitudes à former les élèves à la rentrée Interrogations sur la place disponible dans les laboratoires 5. La plupart dentre eux veulent aller en boulangerie durant leurs congés dété, preuve de leur motivation pour lenseignement quils devront délivrer dans quelques mois 6. « LI.E.N nous a parlé dune deuxième formation de 2 jours fin septembre, cela leur parait indispensable » 7. Leur motivation pour apprendre « au plus vite » cette nouvelle discipline est visible dès leur arrivée le mardi matin.

12 12 Source: RIM AL boucherie entreprises Formation 1. Grille horaire : Recommandation n° 1 : arrêté de chaque bac professionnel (grille n° 1 et horaire de sciences appliquées se substituant) Recommandation n° 2 : Prévoir sur le cycle un enseignement minimum déconomie et gestion de 208 heures Recommandation n° 3 : En synergie avec les contenus de PSE, prévoir sur le cycle un enseignement de 168 heures au minimum (substitution de lhoraire de physiques), Recommandation n° 4 : pour les deux bacs (BP, PET) penser un horaire en cohérence avec la mise en œuvre de la certification intermédiaire : CAP) 2. Mise en œuvre de la grille horaire -Penser une logique modulaire autorisant le traitement durant le cursus dorganisa- tions de projets (mini entreprise, ppcp, organisation des PFMP et du CCF …) -Penser lorganisation des emplois du temps pour autoriser des plages communes de conception et de mise en œuvre de la transversalité (avec les professionnels) -Penser larticulation (technologie, travaux pratiques et ateliers expérimentaux) -…

13 13 Source: RIM AL boucherie entreprises Formation 1. Un objectif : 100 % de réussite au bac professionnel Penser le dispositif dinformation auprès des familles, des collèges, des services dorientation et des professionnels Lier collèges et lycées professionnels en posant comme prioritaire le continuum du cursus des élèves et apprentis (socle collèges, socle professionnel niveau V puis IV) Sinscrire dans une logique daccompagnement individualisé des élèves et apprentis par léquipe pédagogique (portfolio, bilans de compétences, réflexion sur la conception des situations de CCF et la convention pédagogique définie dans le cadre des PFMP…) Mettre au cœur des progressions les situations professionnelles pour faire évoluer la formation des deux champs professionnels (articulation technologie – ateliers expérimentaux – travaux pratiques ; complémentarité des deux champs) 2. Impulser le recours aux TIC et transversalité sans omettre le cœur des métiers -Site national -Statut du repère de formation -…

14 14 Source: RIM AL boucherie entreprises Interrogations des formateurs Pour conclure : 1 Faire de la rénovation des diplômes, une révolution … 2.Accompagner les équipes sur le terrain 3.Impulser des façons de travailler autrement : transversalité, progressions construites ensemble (ateliers expérimentaux, TP et synthèse, portfolio pour lélaboration et la mémoire du projet et du cursus suivi par lélève ou lapprenti, intégrer les TIC, associer les professionnels 4.Faire de la certification une démarche progressive dévaluation des acquis en lintégrant dans les situations des apprentissages en centre et en entreprise 5.Développer le travail collaboratif : repère sur la formation conçu à distance comme wikipaedia !


Télécharger ppt "Séminaire des 12 et 13 mai 2009 État des lieux et stratégies académiques Daniele PHILIPPE, IEN Nancy Metz Lucette POLETTI, IEN Reims Denis HERRERO, IEN."

Présentations similaires


Annonces Google