La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

22/11/2011 Volet imagerie du SROS-PRS 3 janvier 2012 Drs Jean-Bernard Tallon & Vincent Hazebroucq.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "22/11/2011 Volet imagerie du SROS-PRS 3 janvier 2012 Drs Jean-Bernard Tallon & Vincent Hazebroucq."— Transcription de la présentation:

1 22/11/2011 Volet imagerie du SROS-PRS 3 janvier 2012 Drs Jean-Bernard Tallon & Vincent Hazebroucq

2 2 Sommaire Rappel de la 1 è réunion: RD et validation Bilan du SROS 3 et données statistiques ARS Données sur lactivité dimagerie (G4+AP-HP) Données sur la démographie des structures dimagerie Point sur lactivité et la démographie en M. Nucl Validation des groupes de travail, de la méthode et du calendrier

3 3 RD de la 1 è réunion du 22/11/11 Considérer limagerie dans sa globalité régionale et sur tous les modes dexercice, au delà des autorisations dEML Élargir le groupe dexperts des fédérations pour reconstituer une Commission régionale dimagerie (radiologie et médecine nucléaire, fédérations, usagers, jeunes médecins) Fonctionner avec des groupes de travail, notamment : - Médecine nucléaire - Téléradiologie - Radiologie interventionnelle - Radiopédiatrie - Plateaux techniques partagés Données statistiques mises à votre disposition sur le site ARS HOSPITALIER html

4 4 Données demandées pour le SROS – PRS Imagerie Cartes dimplantations par type dappareil et par département 2.Inventaires Implantations par type dappareil, par appareils non mis en service et par statut du détenteur dautorisation et par département 3.Description – Offre en imagerie – Historique Nombre de cabinets de radiologie par département et évolution ces 3 dernières années Nombre de centres de santé disposant dun plateau technique dimagerie 4.Démographie et évolution Nombre de radiologues libéraux par département Nombre de radiologues hospitaliers par établissement et par département Nombre de radiologues salariés des centres de santé par département Nombre de radiologues (tout exercice confondu) ayant accès à limagerie en coupe (scanner / IRM) Nombre de MER en libéral / à lhôpital / en centres de santé

5 5 5.Activité – Accessibilité Activité globale par département (pour lannée 2010) de la radiologie conventionnelle et échographie (sauf cardiaques et obstétricales) Activité globale par département de limagerie CT, IRM, GC et TEP Part de lactivité en pédiatrie ( 80 ans) des sites dimagerie (IRM, Scan, GC, TEP) Activité et coût de limagerie médicale par département et par appareil Nombre total dexamens secteur 1 et 2 par département (libéraux et activité libérale des CH) pour : 1. La radiologie conventionnelle 2. léchographie en excluant échographies cardiaques et obstétricales 3. limagerie en coupe IRM, Scanner 6.Pertinence des actes – Bonnes pratiques – Gestion du Risque Nombre dactes de radio crâne, thorax et ASP réalisés par les radiologues libéraux et CH Données demandées pour le SROS – PRS Imagerie - 2

6 6 RAPPEL 1 : Périmètre du travail Réglementairement, les équipements matériels lourds dimagerie soumis à autorisation, en relation avec les objectifs régionaux dimplantation hospitalière ou non : IRM, Scanners, Tomographes à émission de positons, Gamma-caméras. Par ailleurs, limagerie est directement concernée par plusieurs plans nationaux de santé publique, notamment pour la prise en charge des pathologies cancéreuses, des AVC, de la maladie dAlzheimer… et constitue un enjeu majeur en termes daccès aux soins, dadéquation aux besoins, de bonnes pratiques et daccessibilité financière.

7 7 Rappel 2: Périmètre du travail Limagerie médicale simpose en première intention dans la démarche diagnostique et ses indications nont cessé de se multiplier dans de nombreuses pathologies. Par ailleurs le développement de la radiologie interventionnelle doit être pris en compte pour assurer la répartition territoriale équitable de loffre et organiser la permanence des soins. Lélaboration du schéma imagerie du SROS-PRS doit donc englober tous ces aspects, en relation avec les acteurs hospitaliers et libéraux de limagerie, pour aboutir à une planification dans le volet hospitalier et des recommandations dans le volet ambulatoire du SROS-PRS.

8 8 Rappel 3: Objectifs stratégiques régionaux Assurer à chaque francilien un parcours de santé lisible, accessible et sécurisé ; Améliorer la qualité et lefficience du système de santé en développant de nouveaux modes de coopération entre professionnels et établissements et des expérimentations territoriales de mesures incitatives de « bonnes pratiques ». Conduire une politique de santé partagée avec tous les acteurs au plus près de la réalité du territoire ; Développer le programme de prévention

9 9 Rappel 4 : Spécificités franciliennes Une offre régionale dimagerie quantitativement et qualitativement importante, inégalement répartie et posant par endroits un problème daccessibilité financière et de permanence des soins ; Une démographie médicale encore riche mais fragile et vieillissante, imposant de reconsidérer léquilibre entre loffre dimagerie de proximité et celle des centres de références ; LÎle-de France représente une part importante de loffre académique en imagerie, pour lenseignement et la recherche, avec une attractivité nationale voire internationale ; Certains établissements de la grande couronne qui nécessiteraient des plateaux dimagerie performants nont déjà plus les ressources humaines nécessaires pour les exploiter ; Pour sadapter à la montée en charge de limagerie moderne, le SROS 3 avait été révisé en 2008 dans son volet imagerie ; les cibles prévues pour 2010 ont été atteintes.

10 10 Rappel 5 : liens avec dautres volets du PRS Ce travail se fera en lien étroit avec: - lélaboration du Plan régional de Télémédecine (PRT) - du Schéma cible de la permanence des soins en établissements de santé ( PDS-ES et PDS Ambulatoire), - lensemble des groupes relatifs à des prises en charges nécessitant lapport de limagerie (SROS Cancer, AVC et NeuroRx,...) - Les Schémas Prévention et Médico-social, (besoins spécifiques des populations des structures médico-sociales - personnes âgées et handicapées) Un lien avec le Plan régional de Gestion du risque en imagerie est également indispensable.

11 11 Bilan SROS 3 : Implantations CT et IRM, évolution par département

12 12 Gamma-caméras Evolution + Paris2726 Seine et Marne Yvelines Essonne Hauts de Seine Seine Saint Denis Val de Marne Val d'Oise total région TEP Evolution + Paris Seine et Marne Yvelines Essonne Hauts de Seine Seine Saint Denis Val de Marne Val d'Oise total région Bilan SROS 3 : Implantations TEP et GammaC, évolution par département

13 13 Bilan des implantations par statut Bilans EML publiés en octobre de chaque année - 1

14 14 De 2006 à 2011, lévolution du parc a été plus favorable au secteur privé lucratif qui détient, en 2011, 45% des IRM, 42% des Scanners, 32% des Gamma Caméras et 31% des TEP Bilan des implantations par statut Bilans EML publiés en octobre de chaque année -2

15 15 Appareils autorisés non installés

16 16

17 17

18 18 Nombre d'IRM par Million d'habitants

19 19 Nombre de SCANNER par Million d'habitants

20 20 Nombre de TEP par Million d'habitants

21 21 Niveau datteinte des objectifs du SROS 3 ObjectifCommentaires Prestations dimagerie conforme à létat de lart médical ++ Paris et petite couronne +/- Grande couronne : +/- Accès satisfaisant des radiologues à limagerie moderne en coupe +/- Permanence et continuité des soins+/- Charge de la PdS mal partagée Accessibilité financière de limagerie-- Paris et petite couronne : - + Grande couronne : + Partenariats et coopérations+/- à développer (démographie) Substitution+/- demandée dans dossiers EML mais non évaluée. Nouvelle exigence de la GdR CNAM-TS

22 22 Bilan SROS 3 - Imagerie Malgré un renforcement progressif du parc des machines en Ile-de-France, la cible 2010 initiale du SROS 3 sest avérée insuffisante, compte tenu des besoins exprimés et de la multiplication des indications de limagerie morphologique et fonctionnelle. Une révision du schéma a été réalisée (arrêté du DG- ARH de juin 2008) : nouvelle cible portant le nombre de TDM de 201 à 214, dIRM de 146 à 156, de Gamma cameras de 97 à 98 et de TEP de 25 à 27.

23 23 Données sur la démographie médicale: Radiologues

24 24 Données sur la démographie paramédicale: MER

25 25 REPARTITION des HONORAIRES PERCUS et des MONTANTS DES DEPASSEMENTS PAR THEME D'ACTES Si la part des honoraires perçus en échoG (hors_obstéttricale et hors_cardiaque) est de 36% en IDF, la part du dépassement de ces actes représente 14,5% des dépassements totaux La part des honoraires dIRM est de 14,2% en IDF, mais la la part des dépassements sélève à 32,4% des honoraires perçus

26 26 Alors que la part des honoraires déchographie est le double de celle de lIRM, le montant des dépassements en échographie sélève à 31,9% des dépassements totaux contre 28% en IRM

27 27 Evolution des dépenses dimagerie par modalité entre 2007 et 2011 Source : CNAM-TS, Groupe GdR

28 28 Données sur lactivité dimagerie Dr Gilbert LEBLANC, G4r M. J-Ph PERRIN, AP-HP

29 29 Validation des groupes de travail, de la méthode et du calendrier Groupes de travail pressentis - Médecine nucléaire - Téléradiologie - Radiologie interventionnelle - Radiopédiatrie - Plateaux techniques partagés Fixer la composition et choisir la méthode - travail autonome dun ou + membres du groupe chargés dapprofondir la réflexion et délaborer des propositions, en sentourant des concours les plus appropriés - ou travail piloté par lARS

30 30 Composition du groupe SROS-Imagerie

31 31

32 32

33 33

34 34 Calendrier proposé Mardi 3 janvier 2012 (Bilan SROS 3) Mardi 14 février 2012 ( Rendu des résultats des Gr Trav.) Mardi 6 mars 2012 (Discussion projet global imagerie du SROS) Mardi 10 avril 2012

35 35 Questions diverses Autres questions à aborder : vos suggestions

36 36


Télécharger ppt "22/11/2011 Volet imagerie du SROS-PRS 3 janvier 2012 Drs Jean-Bernard Tallon & Vincent Hazebroucq."

Présentations similaires


Annonces Google