La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Discrimination ressentie et insertion professionnelle des jeunes diplômés de lenseignement supérieur issus de limmigration Master II Ressources Humaines.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Discrimination ressentie et insertion professionnelle des jeunes diplômés de lenseignement supérieur issus de limmigration Master II Ressources Humaines."— Transcription de la présentation:

1 Discrimination ressentie et insertion professionnelle des jeunes diplômés de lenseignement supérieur issus de limmigration Master II Ressources Humaines Economie du travail, GRH et Innovation GABSI Jamil

2 Intérêt de létude Pourquoi une étude sur le ressenti ? Ressenti Comportement Choix de lindividu Statistiquement intéressant

3 Intérêt de létude Définition du sentiment de discrimination : Cest un sentiment éprouvé par un individu qui se sent victime de discrimination. Ces sentiments peuvent être le fruit de discriminations réelles. Cependant, ils peuvent parfois être ressentis alors qu'il n'y a pas de discrimination (Charte de la diversité)

4 Plan Question de départ Problématique Hypothèses Méthodologie Résultats Bilan Limites et Perspectives

5 Question de départ Pourquoi les individus qui se disent le plus discriminés ont des difficultés dinsertion professionnelle ?

6 Problématique Parce quil existe un lien entre ces individus ?

7 Hypothèses Les individus qui se sentent le plus discriminé ont des difficultés dinsertion professionnelle qui se traduisent par : H1 : Plus de séquence de chômage que les autres jeunes H2 : Délais dinsertion plus long sur le marché du travail H3 : Une trajectoire professionnelle contrasté entre chômage et emploi instable

8 Méthodologie Support Enquête Génération 98 (Céreq) Échantillon retenu : Les jeunes diplômes de lenseignement supérieur issus de limmigration Un titre de lenseignement supérieur renforcera l effet de signal au détriment de leffet de discrimination (Silberman,Fournier 1999)

9 Méthodologie (2) Échantillon retenu : individus - Les français dorigine française (France) - Les français dorigine maghrébine (Algérie, Maroc, Tunisie) - Les français dorigine sud européenne (Espagne, Italie, Portugal)

10 Méthodologie (3) Sélection par niveaux détudes : Niveau I = Bac +5 et plus (3eme cycle universitaire ou école dingénieur ou école de commerce) Niveau II = Bac +3 ou Bac + 4 (licence ou maîtrise) Niveau III = Bac +2 (DEUG, DUT, BTS) Niveau IV + Supérieur = Bac (en ayant fréquenté un établissement denseignement supérieur sans obtention de diplôme)

11 Résultats Un tiers des jeunes originaires du Maghreb pensent avoir été discriminé à lembauche ( 30 % Ma ; 10 % Eu ; 8 % Fr) Le sentiment de discrimination à lembauche affecte davantage les hommes que les femmes chez les jeunes originaires du Maghreb (31 % > 26 %) Pour expliquer lorigine des discriminations, les jeunes originaires du Maghreb estiment que le patronyme est la raison principale de la discrimination à lembauche ( > 45 %)

12 Résultats (2) Les individus qui se sentent le plus discriminés ( jeunes originaires du Maghreb) ont : R1 : Plus de séquences de chômage que les autres jeunes ( 11 % ont au moins deux séquences de chômage) R2 : Plus de séquences demplois que les autres jeunes ( avec 5 % dentre eux qui ont au moins quatre séquences demplois) entrée rapide et sortie rapide sur le marché du travail = emploi instable, emplois précaires.

13 Résultats (3) R3 : Une trajectoire professionnelle qui oscillent entre chômage et emploi instable ( 11,85 % passent par une période de chômage avant de trouver un emploi durable) Plus de 5 % ont des situations de chômage prolongée Chez les femmes originaires du Maghreb, les conditions sont encore plus difficiles que les hommes (chômage 33% >28 %, emploi 11%<13%) alors quelles restent en retrait sur la question de la discrimination à lembauche …

14 Résultats (4) Sur les résultats par niveaux de diplômes -Lorsque le niveau de diplôme augmentent le sentiment de discrimination baisse ( 36 % pour le niveau IV + et 16 % pour le niveau I) - Sur les conditions demploi et de chômage lorsque le niveau de diplôme augmente, il reste un atout considérable

15 Bilan Il existe bien une corrélation entre les individus qui se disent le plus discriminés et les individus qui ont des difficultés dinsertion chez les jeunes originaires du Maghreb La réussite scolaire des jeunes originaires du Maghreb nentraîne pas un accès à lemploi égal à celui des français dorigine Malgré ce constat, le diplôme reste un atout considérable contre le chômage et la quête dun emploi durable

16 Limites Niveau IV + rajouté ( la moitié des jeunes originaires du Maghreb nont pas franchi le cap de la première année dans le supérieur) Majorité des femmes dans léchantillon Les jeunes issus de limmigration ne sont pas une catégorie homogène sur les questions de lemploi ( Europe du Sud~France)

17 Perspectives Voir si ce sentiment persiste plus tard (approche longitudinale) contrôlé sur la condition dêtre en emploi ou pas Renforcer les statistiques par des entretiens (qualitatif) pour mieux cerner lhistoire de lindividu et de comprendre son parcours

18 Conclusion Sappuyer sur la perception de lindividu amène une vision plus intéressante quand aux choix de lindividu dans des situations différentes Cependant ce nest pas une science exact et dautres facteurs agissent sur ces choix (ex : femmes originaires du Maghreb)

19 Merci pour votre attention Des questions ?


Télécharger ppt "Discrimination ressentie et insertion professionnelle des jeunes diplômés de lenseignement supérieur issus de limmigration Master II Ressources Humaines."

Présentations similaires


Annonces Google