La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

I NSTITUT D A DMINISTRATION DES E NTREPRISES Université de Caen Basse-Normandie Inégalité, innovation et richesse des nations.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "I NSTITUT D A DMINISTRATION DES E NTREPRISES Université de Caen Basse-Normandie Inégalité, innovation et richesse des nations."— Transcription de la présentation:

1 I NSTITUT D A DMINISTRATION DES E NTREPRISES Université de Caen Basse-Normandie Inégalité, innovation et richesse des nations

2 IAE Caen Basse-Normandie – Nom de lAUTEUR 2 Introduction Mesurer linégalité de quoi ? De la distribution du revenu ? De la distribution des fortunes ? Faut-il tenir compte des différences de besoins ? De quels besoins ? Objectifs ou subjectifs ? Établir une relation entre linégalité et la richesse des nations Établir une relation entre linégalité et linnovation, entre linnovation et la richesse des nations Quelles politiques de redistribution du revenu sont susceptibles datteindre leur objectif ?

3 IAE Caen Basse-Normandie – Nom de lAUTEUR 3 1. La mesure de linégalité 1.1 Les instruments de mesure Les déciles Classement de la population par ordre croissant Découpage en déciles Calculs de P1, D1, P9 et D10 Calculs des rapports P9 sur P1 et de D10 sur D1 Insuffisances de la méthode Possibilité de manipulation Lindice de Gini Construction du carré Calcul du pourcentage du revenu national allant aux dis pour cent les plus pauvres, puis les vingt pour cent les plus pauvres, puis les trente pour cent, etc. La ligne reliant tous ces points est la courbe S Plus elle est proche de la diagonale plus la répartition est égalitaire Calcul de laire comprise entre la diagonale et la courbe S Lindice de Gini est le rapport de cette surface sur celle de la moitié du carré

4 IAE Caen Basse-Normandie – Nom de lAUTEUR 4 1. La mesure de linégalité (2) 1.1 … 1.2 Lutilisation des instruments de mesure La méthode des déciles et lindice de Gini sappliquent à tout problème de répartition. Par exemple au découpage électoral Les revenus disponibles Revenus déclarés par des tiers Retrancher les impôts, ajouter les prestations sociales Quelles prestations ? Pas de problème pour celles qui sont monétaires, mais comment tenir compte des prestations en nature ? Les budgets Méthode des budgets types (SMIG) Seuil de pauvreté Pauvreté relative au lieu de pauvreté absolue Autres corrections nécessaires Le nombre de personnes par ménage

5 IAE Caen Basse-Normandie – Nom de lAUTEUR 5 1. La mesure de linégalité (3) 1.1 … 1.2 … 1.3 Les faits Inégalités à lintérieur des nations Les indices de Gini Les rapports P9/P1 La pauvreté Commentaires sur les concordances et les différences de ces trois indicateurs Les inégalités internationales A Inégalités internationales et croissance au cours des vingt dernières années Les chiffres non pondérés Les chiffres pondérés par la population B La pauvreté mondiale au cours des cent trente dernières années

6 IAE Caen Basse-Normandie – Nom de lAUTEUR 6 2. Croissance et répartition du revenu 2.1 La loi de Kuznets La révolution industrielle a besoin de capitaux Ce besoin fait monter les taux dintérêt et donc désavantage les revenus du travail relativement à ceux du capital La révolution industrielle déplace les activités donc aussi les hommes Les salaires et les rémunérations du travail en général subissent des évolutions très contrastées : hausse dans les métiers nouveaux et dans les régions en développement, baisse absolue dans les métiers traditionnels et dans les régions en déclin La production de masse fait baisser les prix et a besoin dacheteurs Ce qui impose une répartition des revenus pas trop inégalitaire, sans compter que le capital devenant abondant ne peut plus prétendre à une rémunération aussi élevée quavant

7 IAE Caen Basse-Normandie – Nom de lAUTEUR 7 2. Croissance et répartition du revenu (2) 2.2 Croissance, inégalité et contrôle des entreprises La loi de Demsetz Le contrôle des dirigeants des entreprises Les dirigeants mal contrôlés suivent plus volontiers le modèle de Simon (satisfaction) plutôt que la rationalité économique Relation inégalité des fortunes – niveau du revenu national Relation non monotone : croissante puis décroissante La parfaite égalité tout comme la forte inégalité conduit à des revenus nationaux plus faibles Une inégalité moyenne (à léchelle mondiale) assure une meilleure rationalité économique Critique de la loi de Demsetz Analyse statique et non pas dynamique Non prise en compte dautres facteurs, importants pour la croissance à long terme (éducation notamment)

8 IAE Caen Basse-Normandie – Nom de lAUTEUR 8 3. Croissance, éducation, innovation et inégalité 3.1 Inégalité et capital humain Inégalité et capital initial Répartition très inégalitaire de léducation selon lorigine sociale, les pays et les structures familiales Éducation et capital humain La relation capital humain – rémunération du travail Augmenter la productivité pour augmenter durablement les salaires Relation complexe puisque les salaires plus élevés imposent des choix qui élèvent la productivité du travail (les Fabiens) Léducation publique en France Dabord Instruction publique Puis ambition de former des citoyens capables de civisme et de discernement

9 IAE Caen Basse-Normandie – Nom de lAUTEUR 9 3. Croissance, éducation, innovation et inégalité (2) 3.1 … Les limites de léducation comme facteur de réduction des inégalités Le cas français De 1965 à 1995 recul de la proportion du nombre denfants douvriers dans lenseignement supérieur. Toutes les branches sont touchées, elles le sont dautant plus quil sagit de branches plus sélectives Le cas soviétique Non pertinence du taux de réussite aux examens Cependant enseignement de qualité pour ceux ayant des capacités et/ou bien introduits Comparaison internationale des rendements des dépenses déducation Distinction de la rentabilité privée de la rentabilité collective Certains groupes de pays ne font manifestement pas les bons choix en matière daffectation des ressources financières publiques pour léducation

10 IAE Caen Basse-Normandie – Nom de lAUTEUR Croissance, éducation, innovation et inégalité (2) 3.1 … Les limites de léducation comme facteur de réduction des inégalités Le cas français De 1965 à 1995 la proportion de fils douvriers dans lenseignement supérieur a diminué, particulièrement dans les filières les plus sélectives Le cas soviétique Taux élevé de réussite sans doute un peu surfait (planification des résultats oblige) Cependant système plus performant en ce qui concerne la promotion de ceux qui ont des capacités et qui veulent simpliquer Comparaisons internationales Taux de rentabilité privé et taux de rentabilité collective Très grandes disparités selon les groupes de pays (ce qui est logique) mais aussi au sein de groupes par ailleurs semblables Problèmes daffectation rationnelle des ressources financières publiques

11 IAE Caen Basse-Normandie – Nom de lAUTEUR Croissance, éducation, innovation et inégalité (3) 3.1 … 3.2 Éducation et innovation Léducation stérilise-t-elle linnovation ? Thèse défendue par Ralph Gomory. Débat sur les qualités respectives des enseignements européens et américains Nombreux exemples qui semblent aller dans ce sens. Beaucoup de fondateurs de futures grandes entreprises ont renoncé à des études quils auraient pu faire Pas dinnovation sans éducation Ces fondateurs nont de cesse dembaucher des gens très bien formés Ils ont souvent bénéficier de la recherche faites par dautres entreprises ou par les institutions denseignement supérieur Conclusion Pour que léducation augmente vraiment la richesse des nations, elle doit souvent être orientée vers lexcellence laquelle sélectionne les meilleurs mais renonce à lobjectif de réduction des inégalités.


Télécharger ppt "I NSTITUT D A DMINISTRATION DES E NTREPRISES Université de Caen Basse-Normandie Inégalité, innovation et richesse des nations."

Présentations similaires


Annonces Google