La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Galileo Galilei (1564 – 1642). résistance des corps à la rupture science mathématique du mouvement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Galileo Galilei (1564 – 1642). résistance des corps à la rupture science mathématique du mouvement."— Transcription de la présentation:

1 Galileo Galilei (1564 – 1642)

2

3 résistance des corps à la rupture science mathématique du mouvement

4 Nécessité « épistémique » du vide « Si nous prenons donc comme principe que tous les corps tomberaient également vite dans un milieu où ne se manifesterait aucune résistance à la vitesse du mouvement, que la cause en soit ou non le vide, nous serons en mesure de déterminer correctement les proportions des vitesses de mobiles semblables ou dissemblables soit dans le même milieu, soit dans différents milieux pleins, et pour cela résistants; »

5 mercure eau air

6 eau air « vide » « Si nous prenons donc comme principe que tous les corps tomberaient également vite dans un milieu où ne se manifesterait aucune résistance à la vitesse du mouvement, que la cause en soit ou non le vide, nous serons en mesure de déterminer correctement les proportions des vitesses de mobiles semblables ou dissemblables soit dans le même milieu, soit dans différents milieux pleins, et pour cela résistants; »

7

8

9

10 Théorème II – Proposition II Si un mobile, partant du repos, tombe avec un mouvement uniformément accéléré, les espaces parcourus en des temps quelconques par ce même mobile sont entre eux en raison double des temps, cest-à-dire comme les carrés de ces mêmes temps.

11

12

13

14

15

16 Niccolo Tartaglia (Brescia )

17 Nova Scientia

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31


Télécharger ppt "Galileo Galilei (1564 – 1642). résistance des corps à la rupture science mathématique du mouvement."

Présentations similaires


Annonces Google