La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comité Pilotage 2 octobre 2008 1 SP3 : Transitions alimentaires en élevages Premiers résultats.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comité Pilotage 2 octobre 2008 1 SP3 : Transitions alimentaires en élevages Premiers résultats."— Transcription de la présentation:

1 Comité Pilotage 2 octobre SP3 : Transitions alimentaires en élevages Premiers résultats

2 2 Les objectifs Est-on capable de mettre en évidence chez les dindons des perturbations du comportement alimentaire au moment des transitions ? Quels liens avec les caractéristiques physiques des aliments ? Comité Pilotage 2 octobre 2008

3 3 Les élevages 20 élevages standards (Bretagne) 3 élevages en dindes fermières (Sud-Ouest) Point commun: les élevages disposent de 2 silos pour gérer le moment de la transition Comité Pilotage 2 octobre 2008

4 4 Les aliments En élevage, 5kg daliments prélevés: Avant (miettes) et pendant (granulés) la transition Avant (granulés) et pendant le changement de lot En usine, 250g de ces mêmes aliments prélevés Farine Miettes Granulés avant émiettage FarineGranulés Comité Pilotage 2 octobre 2008

5 5 Mesures du comportement alimentaire Réalisation de films focalisés sur lactivité autour des mangeoires Mesures des budgets temps des comportements: « mange », « boit », « gratte », « debout » et « couché » Mesure de lintensité lumineuse, température, hygrométrie Comité Pilotage 2 octobre 2008

6 6 Mesures du comportement alimentaire Le dispositif Poste d obs. Zone 2 Zone 1 Post e dobs 3 m 1m Zone mâle Post e dobs Ligne de pipettes Ligne de mangeoires SZ1 SZ2 SZ3 SZ4 SZ5 Comité Pilotage 2 octobre 2008

7 7 Le budget-temps « mange » Calculé par rapport au nombre danimaux debout 0 2,5 5 7, , , M2-G 2 1 % M2-G 2 1 % M2-G 2 1 % M2-G 2 1 % 6 cas4 cas 3 cas7 cas Résultats pas ou peu cohérents entre zones zoneszones zoneszones zoneszones zoneszones

8 8 Conclusions Tels que pratiqués, les scans sampling ne semblent pas suffisamment précis pour étudier un changement de comportement au moment des transitions Amélioration de la méthode par augmentation du nombre dobservateurs ? Comité Pilotage 2 octobre 2008

9 9 Caractéristiques des aliments Mesures classiques et Réflexion concernant les mesures rhéologiques (Florence Laviron)

10 10 Les aliments - 2 transitions, soit 4 prélèvements daliment / élevage - 7 firmes; 23 élevages visités (dont 6 seulement pour la 1ère transition) Démarrage Transition 1 Granulés1Granulés2 Transition 2 Granulés3 (D1)(G1)(G2)(G3) = 80 aliments prélevés Présentation des aliments Transition 1, soit 46 aliments prélevés Comité Pilotage 2 octobre 2008

11 11 Mesures classiques Matériel et Méthode (1) LONGUEUR (mm) Pied à coulisse Absolute digimatic MITUTOYO échantillon denviron 15g pesé au préalable => ~ granulés mesurés POIDS (mg) déduit du restant non mesurable de léchantillon DIAMETRE (mm) 10 granulés mesurés COLORIMETRIE L*a*b* Spectrocolorimetre Hunterlab 5 coupelles daliment = 5 essais Luminosité (L*); Couleur-teinte (a*et b*) Dureté en Mpa = Charge max mesurée (decaN) * 2K L(cm) * * D(m) * 1000 DURETE (MPa) Instron granulés préalablement mesurés au pied à coulisse Comité Pilotage 2 octobre 2008

12 12 Mesures classiques Matériel et Méthode (2) Granulométrie Tamiseuse Retsch 3 essais (3*250g daliment) 5 tamis utilisés (2,5 – 2 – 1,18 – 0,6 – fond) Pourcentage de fines (%) déduit du tamis dont la taille des mailles correspond à 80% du diamètre de laliment Numérisation aliment Epson Scan Disposition « vrac » (10 coupelles) à 300 dpi puis 1200 dpi Disposition « individuelle » (40 granulés) à 1200 dpi DURABILITE (%) Eurotest + Tamiseuse Retsch 2 essais (2*500g daliment) tamis utilisé 80% du Ø (granulé) ou 30% du Ø (miettes) Comité Pilotage 2 octobre 2008

13 13 Mesures classiques Résultats (1) Tableau descriptif général des 23 aliments démarrage MoyenneMinimumMaximum Longueur (mm) (1) 4,53,95,6 Diamètre (mm)3,12,53,5 Poids (mg) (1) Dureté (Mpa)1,10,61,6 % supérieur au tamis 2 mm % inférieure au tamis 0,6 mm12149 Durabilité (%) Couleur L*56,951,164,2 Couleur a*6,02,97,5 Couleur b*22,615,327.0 (1) 6 aliments Comité Pilotage 2 octobre 2008

14 14 Mesures classiques Résultats (2) Tableau descriptif général MoyenneMinimumMaximum Longueur (mm)5,14,06,4 Poids (mg) Diamètre (mm)3,42,83,6 Dureté (Mpa)1,20,71,6 Durabilité (%) Couleur L*50,943,157,3 Couleur a*5,93,57,3 Couleur b*21, ,6 des 20 granulés G1des 3 farines dindes fermières F1F2F3 % supérieur au tamis 2 mm % inférieure au tamis 0,6 mm Couleur L* Couleur a* Couleur b* Variabilité entre aliments Comité Pilotage 2 octobre 2008

15 15 Mesures classiques Résultats (3) Liens entre les paramètres Durabilité M1 = 77, ,441 * Dureté M1 R^2 =0,43 Durabilité G1 = 61, ,182 * Dureté G1 R^2 =0,468 Longueur G1 = 1,294 +0,66*Poids G1 R^2 =0,663

16 16 Mesures classiques Résultats (4) Certains aliments ont les mêmes formules de fabrication (même usine) Intra Formule : pour chaque critère, calcul de létendue (= Maximum - Minimum) Étendue moyenne Étendue Minimum Étendue maximum Diamètre (mm)0,090,060,11 Dureté (Mpa)0,320,130,61 % supérieur au tamis 2mm26,721,2744,9 % inférieur au tamis 0,6mm25,394,6536,81 Durabilité (%)12,052,9526,43 Couleur L*6,841,2612,11 Couleur a*1,330,592,26 Couleur b*4,092,486,05 Tableau descriptif de lÉtendue des 3 formules « Miettes » Comité Pilotage 2 octobre 2008

17 17 Mesures classiques Résultats (5) Étendue moyenne Étendue Minimum Étendue maximum Longueur (mm)0,910,711,33 Diamètre (mm)0,070,040,12 Dureté (Mpa)0,210,150,26 Durabilité (%)8,343,0321,02 Couleur L*6,041,79,9 Couleur a*1,340,32,32 Couleur b*4,161,515,76 Tableau descriptif de lÉtendue des 4 formules « Granulé 1 » Variabilité intra formule (aliments issus dune même usine) Comité Pilotage 2 octobre 2008

18 18 Réflexion concernant les mesures rhéologiques Instron ~ Dureté MPa (1) Différents critères et courbes de compression sont obtenus par le logiciel Quels paramètres sont les plus pertinents pour décrire laliment? + Énergie charge max (J); Déplacement de compression à limite d élasticité(mm); Module de Young (MPa), etc… Charge maximale (N) => Dureté en MPa Déplacement charge maximale (mm) Maximum de pente (N/mm) Minimum de pente (N/mm) Comité Pilotage 2 octobre 2008

19 19 Réflexion concernant les mesures rhéologiques Dureté MPa (instron) Matrice de corrélation des différents critères obtenus pour lensemble des G1 Charge max N Dureté Mpa Maximum Pente N/mm Module de Young MPa Énergie charge max J Minimum Pente N/mm Dpl charge max mm Dpl de compression Limite délasticité mm long (mm) Charge maximale (N)1 Dureté (Mpa)0,771 Maximum Pente (N/mm)0,910,791 Module de Young (MPa)0,910,790,971 Énergie charge max (J)0,810,530,590,611 Minimum Pente (N/mm)0,690,650,740,720,261 Dpl charge max (mm)0,14-0,01-0,07-0,050,56-0,311 Dpl de compression Limite délasticité (mm)0,360,120,050,090,60-0,030,501 Longueur (mm)0,760,230,610,640,730,380,240, observations ont été utilisées dans ce calcul. Dureté en Mpa = Charge max mesurée (decaN) * 2K L(cm) * * D(m) * 1000 Comité Pilotage 2 octobre 2008

20 20 Réflexion concernant les mesures rhéologiques Dureté MPa (instron) Graphes de régression pour les aliments G1 Ch max N = 1, ,26 * Dureté MPa R^2 = Max pente N/mm = 3, ,764 * Dureté MPa R^2 = Energie ch max J =,001 +,003 * Dureté MPa R^2 = 0.282

21 21 Réflexion concernant les mesures rhéologiques Dureté MPa (instron) Différents types de courbes sont obtenues au sein dun même échantillon Prendre en compte ces différences (hétérogénéité de laliment) 2 pics de charge (N), 2 déplacements bien distincts (mm) Comité Pilotage 2 octobre 2008

22 22 Profilométrie : évaluer la rugosité des granulés avec un profilomètre 3D en descendant à des résolutions de 0.1mm par exemple Collaboration avec le Laboratoire de Mécanique et Rhéologie de lÉcole Polytechnique de Tours dans le cadre dun Projet de Fin dÉtudes (étudiant de 5 ème année) Réflexion concernant les mesures rhéologiques Ouverture sur dautres méthodes Essayer de caractériser les propriétés de texture de laliment Nouvelle méthode à exploiter : Étude des courbes de compression (Instron) Identification de groupes de comportement lors de lécrasement des granulés Comité Pilotage 2 octobre 2008

23 23 Analyse fine des comportements alimentaires observés en élevage: 1 ère transition miettes/granulés

24 24 Enregistrement des films 3 séries de film / transition Avant transition Miettes Transition G0 Après transition G+1 12 mangeoires réparties dans le bâtiment filmées à chaque période 1 mangeoire = 1 séquence de film = 36 séquences/transition Durée de chaque séquence = 2 à 5 min Pour chaque élevage Lien Vidéo 1Lien Vidéo 2

25 25 Enregistrement des films Début zone mâles Fin zone mâles Zone scan1 Zone scan2 Pour lenregistrement des films en miettes

26 26 Traitement des vidéos par codage Comportements/état Analyse individuelle Séquence donnée Focal sampling Inventaire très précis

27 27 Codage des vidéos : paramètres retenus 3 Paramètres Repas Observe Déplacement /exploration Lien Vidéo 3Lien Vidéo 4Lien Vidéo 5

28 28 Analyses des résultats Chaque moment de la transition 9 variables calculées Durée totale dobservation dun animal Proportion de la durée de repas et dobserve Durée moyenne de repas et dobserve Latence de repas Fréquence de repas, dobserve et de déplacement /exploration

29 29 Résultats sur 6 élevages Analyse intra-élevage : Préciser les perturbations comportementales Analyse inter-élevage : Déterminer les descripteurs pour chaque moment de la transition Elevages retenus en fonction de nos ressentis/ observations en élevage Bonne représentativité de lensemble des élevages

30 30 Résultats intra-élevage Elevage C MiettesG0 G+1 Elevage B

31 31 Résultats intra-élevage Temps passé à la mangeoire (sec) b b Elevage BElevage C a ns G0 G+1

32 32 Elevage B Elevage C ab a b a b b Résultats intra-élevage PDR (%) Variables « repas » DMR (sec) Elevage BElevage C a b b ab a b FR (min) ab a b ns Elevage BElevage C LR (sec) a b b ns Elevage BElevage C

33 33 Résultats intra-élevage Variables « observe » PDO (%) a bb ns Elevage BElevage C DMO (sec) ns ab a b Elevage BElevage C FO (min) ns a b c Elevage BElevage C FE (min) a a b a b c Elevage BElevage C

34 34 Résultats intra-élevage Différences significatives sont révélées au cours de la transition Moins directe Distinction principalement par les comportements relatifs aux repas (PDR, DMR, FR) 1h après la distribution du granulés Distinction très forte des comportements au cours de la transition Différences significatives sont obtenues pour les comportements relatifs aux repas et aux observations Immédiatement à la transition Elevage BElevage C

35 35 Résultats intra-élevage Elevage C G0 G+1

36 36 Résultats intra-élevage Elevage B G0 G+1

37 37 Résultats intra-élevage Elevage C

38 38 Résultats intra-élevage Durée repas % Elevage B

39 39 Classification ascendante hiérarchique Réalisée avec les moyennes et écarts types respectifs des 9 variables Pour les 6 élevages (a, b, c, d, e et f) aux 3 périodes de transition (D, G0, G+1) 3 groupes sont obtenus : A, B, C B A C Résultats inter-élevage

40 40 Résultats inter-élevage Description des 3 groupes par analyse discriminante 3 variables retirées la moyenne et lécart type de la latence du repas lécart type de la fréquence du repas Les variables « observe » et le temps passé à la mangeoire permettent la distinction des 3 groupes Les variables « repas » ne permettent pas de discriminer les 3 groupes

41 41 -35,0 -25,0 -15,0 -5,0 5,0 15,0 25,0 35,0 Tps Passé Mangeoire Tps Passé Observer ET Tps Passé Observer Durée Moy Observation ET Durée Moy Observation Fréquence Observation ET Fréquence Observation Fréquence Exploration -35,0 -25,0 -15,0 -5,0 5,0 15,0 25,0 35,0 Tps Passé Mangeoire Tps Passé Observer ET Tps Passé Observer Durée Moy Observation ET Durée Moy Observation Fréquence Observation ET Fréquence Observation Fréquence Exploration -35,0 -25,0 -15,0 -5,0 5,0 15,0 25,0 35,0 45,0 Tps Passé Mangeoire Tps Passé Observer ET Tps Passé Observer Durée Moy Observation ET Durée Moy Observation Fréquence Observation ET Fréquence Observation Fréquence Exploration

42 42 a b c d e f ABC D G 0h G 1h D G 0h G 1h D G 0h G 1h D G 0h G 1h D G 0h G 1h D G 0h Résultats inter-élevage Evolution des comportements dobservation et dexploration au cours de la transition Modification négative de létat au cours de la transition Amélioration de létat au cours de la transition

43 43 Conclusiongénérale Observation systématique de modification du comportement au moment de la transition La différence de comportement entre les moments de transition se fait grâce aux variables dobservation et dexploration Vu les résultats positifs obtenus intégration des 14 élevages restants Résultats Focal

44 Comité Pilotage 2 octobre Comportement alimentaire des dindes fermières de Noël Au moment du changement daliment Elevage pendant 6 mois environ Transition Miettes - Farine à 64 jours environ

45 45 3 élevages de dindes femelles F-1 : aliment en miettes F0 : transition aliment en farine F0bis : environ 1 heure après la transition F1 : le lendemain de la transition 4 périodes de mesures : Élevage 1 : Bâtiment de 400 m 2 Observations faites dans le bâtiment fermé Aliments complets Élevage 2 : Bâtiment de 200 m 2 Observations F-1 et F1 faites dans la bâtiment fermé Observations F0 et F0bis faites dans la bâtiment ouvert sur parcours Laliment farine est préparé par léleveur (ajout du mais broyé sur site au complémentaire) Élevage 3 : Bâtiment de 400 m 2 Observations faites dans le bâtiment ouvert sur parcours Aliments complets Comité Pilotage 2 octobre 2008

46 46 Scan sampling Zone 1Zone 2 Pourcentage danimaux qui mangent *** Élevage 1 P=0.07 Élevage P=0.06 J-1J0J1J-1J0J1 Élevage P=0.05 Comité Pilotage 2 octobre 2008

47 47 Scan sampling Effets Zones différents selon lélevage ou la période dobservations Difficultés de conclure sur les résultats de scan Comité Pilotage 2 octobre 2008 Lien Vidéo 6Lien Vidéo 7

48 48 Temps moyen passé à la mangeoire (secondes) Focal sampling NS Élevage a a bb Élevage 2 F-1F0F0bisF NS Élevage 3 Comité Pilotage 2 octobre 2008

49 49 % temps passé aux repas % temps passé à lobservation NS NS a ab bb F-1F0 F0bisF1 ab a b F-1F0F0bis F1 b aa a NS Focal sampling Élevage 1 Élevage 2 Élevage 3 Comité Pilotage 2 octobre 2008

50 50 Nombre de phases repas par minute Nombre de phases dobservation par minute NS b a a a NS NS a b ab b F-1F0F0bisF a bbb F-1F0F0bisF1 Focal sampling Élevage 1 Élevage 2 Élevage 3 Comité Pilotage 2 octobre 2008

51 F-1F0F0bis F1 Nombre dexplorations de laliment par minute a a b a b b b a a b aa Focal sampling Élevage 1 Élevage 2 Élevage 3 Comité Pilotage 2 octobre 2008

52 52 Focal sampling Elevages 2 et 3 : au moment de la transition daliment du pourcentage de temps passé aux repas du pourcentage de temps passé à lobservation et des fréquences dobservation des fréquences dexploration de laliment Comité Pilotage 2 octobre 2008

53 53 Conclusions Les mesures de scans ont mis en évidence des différences de comportement mais elles sont discordantes entre élevages et entre zones Les mesures de focal sont cohérentes entre les élevages, elles ont mis en évidence des augmentations dobservation et dexploration au moment du changement daliment Caractéristiques spécifiques à cette production : - dindes actives - accès parcours (densités variables dans le bâtiment et déplacements) - influence des variations climatiques Standardisation des conditions de mesures Comité Pilotage 2 octobre 2008

54 54 Comité Pilotage 2 octobre 2008

55 55 Modèles numériques : Analyse dImage et Apprentissage R.Hachemi / N.Vincent & N.Loménie Crip5 – Université Paris Descartes

56 56 Plan Vision générale du problème Descripteurs et sélection Expérimentations Conclusion et Perspectives

57 57 Extraction de descripteurs Classifieur supervisé Prédiction Descripteur : information quantitative décrivant un certain aspect (couleur, texture,..) Classifieur supervisé : établir des liens à partir dun échantillon dapprentissage dans un but de généralisation Vision générale du problème

58 58 Descripteurs Descripteurs de la Couleur Histogramme Couleur Descripteurs : moments statistiques de chaque canal Segmentation (K-Means) Descripteurs : moments Statistiques de chaque Cluster dans chaque canal

59 59 Transformée en Ondelette Discrète Signal à 1 dimension Descripteurs Descripteurs de la Texture

60 60 Algorithme de sélection Score dun descripteur : sa fréquence dapparition dans les sous-ensembles retenus par lalgorithme de sélection Génération : Algorithme génétique Evaluation : Classification supervisée Descripteurs Sélection de descripteurs

61 61 Analyse Discriminante : 2 variantes Méthode descriptive (Analyse Factorielle Discriminante AFD) Créer de nouvelles variables obtenues par combinaison linéaires des variables originales (similaire à lACP) Les nouvelles variables sont les plus discriminantes entre les classes des individus (différence avec ACP) Méthode predictive (Analyse Linéaire Discriminante ALD) Permet détablir des séparateurs linéaires entre les différentes classes (fonctions de décisions) Descripteurs Sélection de descripteurs : classification

62 images de 128*128 pixels 20 images * 20 aliments Les descripteurs de la couleur sont les plus discriminants Avec les premiers 20 descripteurs, on atteint le meilleur taux derreur 18 descripteurs parmi les 20 sont des descripteurs de la couleur Descripteurs Sélection de descripteurs : Tests

63 63 Ouverture morphologique : Louverture supprime les parties de lensemble ne contenant pas lélément structurant. Tamisage morphologique : ouvertures successives avec des éléments structurants de plus en plus grands. Descripteurs Autres descripteurs : Granulométrie

64 64 Descripteurs : évolution de la surface au cours du tamisage morphologique Descripteurs Autres descripteurs : Granulométrie

65 65 Expérimentations Base dimages images de granulés pris individuellement avec 1200 dpi (40 par aliment) images de granulés et de de miettes en vrac avec 300 et 1200 dpi (10 par aliment) 32 aliments en granulé et 19 aliments en miette plusieurs aliments peuvent avoir la même composition

66 66 Expérimentations Question Est-ce quil y a une différence visuelle entre des aliments de la même composition ? Méthode Classification selon lappartenance dune image à un aliment donné Classification selon lappartenance dune image à une composition donnée ( composition = plusieurs aliments) Comparer entre les taux derreurs des deux classifications

67 67 Classification par alimentClassification par composition Granulés pris individuellement 32 aliments 10 compositions différentes 38,12%40,47% Miettes en vrac (300 dpi) 19 aliments miettes 7 compositions différentes 10%18,95% Miettes en vrac (1200 dpi) 19 aliments miettes 7 compositions différentes 16,16%30% Granulés en vrac (300 dpi) 33 aliments 10 compositions différentes 11,21%31,21% Granulés en vrac (1200 dpi) 33 aliments 10 compositions différentes 20,61%33,33% Expérimentations

68 68 Expérimentations Résultat la classification par aliment donne de meilleurs résultats, ce qui signifie quil existe une différence visuelle entre des aliments dune même composition Fusionnement des classes pour la réduction de lerreur Matrice de confusion

69 69 Expérimentations Classification par alimentClassification par composition Avant fusionnement Après fusionnement Granulés pris individuellement 32 aliments 10 compositions différentes 38,12%16,64% (6 classes) 40,47% Miettes en vrac (300 dpi) 19 aliments miettes 7 compositions différentes 10%4,21% (16 classes) 18,95% Miettes en vrac (1200 dpi) 19 aliments miettes 7 compositions différentes 16,16%5,79% (13 classes) 30% Granulés en vrac (300 dpi) 33 aliments 10 compositions différentes 11,21%7,88% (29 classes) 31,21% Granulés en vrac (1200 dpi) 33 aliments 10 compositions différentes 20,61%17,29% (21 classes) 33,33%

70 70 Expérimentations Classification par alimentClassification par composition Avant fusionnement Après fusionnement Granulés pris individuellement 32 aliments 10 compositions différentes 38,12%16,64% (6 classes) 40,47% Miettes en vrac (300 dpi) 19 aliments miettes 7 compositions différentes 10%4,21% (16 classes) 18,95% Les 2/3 fusionnements correspondent à des miettes de la même composition

71 71 Conclusion et Perspectives Evolution des descripteurs : segmentation couleur et granulométrie Méthodologie de sélection des descripteurs Premières expérimentations sur la nouvelle base dimages Chaînes de Markov cachés pour modéliser les transitions Résumé Perspectives

72 Comité Pilotage 2 octobre VISAVI SP1 : Analyse du comportement alimentaire Stéphanie Lecuelle Réunion du 2 octobre 2008

73 73 Sommaire 1. Objectif de lexpérience réalisée en février Présentation du dispositif expérimental et mesures réalisées 3. Analyses réalisées 4. Résultats 5. Conclusion et idées pour la prochaine expérience

74 74 Février 2008 : Étude dune transition miette-granulés Objectifs - Observations des comportements alimentaires en situation de transition - Déterminer les mesures utiles pour caractériser une réaction à un aliment - Mettre en évidence des différences de réactions selon la couleur et la dureté des granulés Effet de laliment miette sur lacceptation ultérieure dun type de granulé En station expérimentale (mesures fines, gestion des facteurs) Amélioration du dispositif de 2005 et 2007 : période jeûne plus importante avant la transition, diminution du nb daliments testés, augmentation du nb danimaux… : observation de transition granulé-granulé

75 75 Février 2008 : Étude dune transition miette- granulés Hypothèses - Lingestion diminue lors dun passage daliment à un autre - La transition engendre des modification du comportement de lanimal - La dureté et la couleur ont un effet sur les comportements alimentaires

76 76 Dispositif expérimental Animaux : dindonneaux BUT9 âgés de jours (cages individuelles) Aliments isonutritionnels Miettes claires (0 à 28 jours) Granulé Clair Dureté+Dureté- Granulé Foncé Dureté+Dureté- 29 à 30 jours

77 77 3h6h5h10h Programme lumineux sur 24h 20min Films Conso Dispositif expérimental

78 78 Dispositif expérimental-Mesures réalisées 3 jours dobservations : J1 : la veille de la transition : miette J2 : le jour de la transition : granulé J3 : 2 ème jour de transition : granulé

79 79 Analyses réalisées : Mesures sur les aliments miettes - durabilité - caractéristiques tactiles Mise en place dune technique de mesure (en cours Florence) - couleur granulés - taille - durabilité - granulométrie de la farine/% de fines - couleur - granulométrie Recherche dune méthode adaptée (en cours florence) Ø 30% méthode Tecaliman Rabie - caractéristiques tactiles

80 80 Analyses réalisées : consommation et comportements Relevés des consommations pour les 96 animaux Cinétique de consommation - Observations pdt 20min à partir de la distribution de laliment en J1, J2, J3 - Vue de face - toutes les 20min pdt 2h pour J1, J2, J3 - 24h après la transition pour J1 et J2 Films des 72 animaux subissant la transition granulé - Observations pdt 20min à partir de la distribution de laliment en J1, J2, J3 Films des 72 animaux subissant la transition granulé - Vue de face - Observations pdt 20min à partir de la distribution de laliment en J1, J2, J3 Films des 72 animaux subissant la transition granulé

81 81 Comportements sélectionnés Comportements Animal hors mangeoire Animal à la mangeoire Coup de bec, bec fermé Coup de bec, bec ouvert Laisse tomber le granulé Déglutit Etire cou Gratte la mangeoire Fouille laliment Analyses réalisées : observation des comportements

82 82 Analyses réalisées : observation des comportements Codage des premières 2 min de chaque film sur the Observer J1 : mietteJ2 : granulé Lien Vidéo 8Lien Vidéo 9

83 83 Résultats : Aliments miettesCD-CD+FD-FD+ Couleur (L*a*b) L* 55,3552,3252,5747,4846,01 a* 4,855,715,144,203,82 b* 22,2019,8419,9818,9218,57 Dureté (Mpa) 0,880,511,110,411,11 Longueur (mm) 4,063,724,144,38 ET longueur 1,281,091,301,03 Durabilité (%) 13,261,810,365,5 % de fines4,571,30,32,40,3 Masse volumique tassée (g.cm -3) 670,

84 84 Résultats : Aliments miette FD-FD+CD-CD+ 0,2,4,6,8 1 1,2 Dureté moyenne Mpa a b c a c Comparaison des duretés (n : 100), test à posteriori Bonferroni 5%

85 85 Résultats : Consommation T0-20min Animaux miette Animaux transition granulés J2-J1 J3-J2 J3-J1 ** *** n : 24 n : 72

86 86 Résultats : Consommation T0-40min Animaux miette Animaux transition granulés Aucune différence pour J2-J1 (T0-24h) *** J2-J1 J3-J2 J3-J1 n : 24 n : 72

87 87 Résultats : Consommation Cinétique de consommation : 0-2h * * * * * * J1 : miette J2 : granulé J3 : 24h granulé

88 88 Résultats : Consommation Cinétique de consommation des quatre aliments granulés n : 18 animaux / type de granulé En présence daliments durs les animaux préfèrent les aliments clairs En présence daliments tendres, pas de préférence de couleur Effet dureté > effet couleur tendance

89 89 Résultats : Consommation Récapitulatif Ingestion inférieure au moment de la transition (20min) Ingestion rétablie au bout de 40 minutes La cinétique dingestion est différente significativement entre la veille de la transition et au moment de la transition Pas de différence significative de cinétique dingestion entre les quatre types daliments C/C : Diminution de lingestion au moment de la transition : réaction à court-terme

90 90 Résultats : Comportements Accès à la mangeoire : comparaison J1, J2, J3 J3 : 24h granulé J2 : granulé J1 : miette Fréquence moyenne mangeoire a b a fréquence Durée moyenne dun accès à la mangeoire a b b n : Durée moyenne mangeoire

91 91 Résultats : Comportements Fréquence des comportements : comparaison J1, J2, J3 (n : 72) déglutit a b b étire cou aa b Des comportements spécifiques liés à lingestion Fréquence moyenne bec ouvert a b b

92 92 Résultats : Comportements Des comportements spécifiques liés à lexploration rencontrés au moment de la transition Fréquence moyenne laisse tomber a b c bec fermé a b c gratte mangeoire aa b fouille aliment a a b Fréquence des comportements : comparaison J1, J2, J3 (n : 72)

93 93 J1 : miette J3 : 24h granulé J2 : granulé 53 % part dinertie

94 94 Résultats : Comportements Latence des comportements : comparaison J1, J2, J3 (n : 72) Aucune différence significative de latence pour les autres comportements 0 2,5 5 7, , , ,5 Latence moyenne en sec déglutit a a b

95 95 Résultats : Comportements Comparaison des critères dureté et couleur pour la variable (J2 + J3)-J1 des fréquences et latences des différents comportements (n : 31/critère) Fréquence moyenne Gratte mangeoire(J2 et J3)-J1 D- D+ Aucune différence de fréquence pour les autres comportements b a Aucune différence de latence pour lensemble des comportements fréquence

96 96 Résultats : Comportements Récapitulatif Nb daccès à la mangeoire au moment de la transition avec une durée moyenne daccès à la mangeoire Plus dhésitation de la part de lanimal au moment de la transition Des comportements significatifs lorsque les animaux sont nourris avec les miettes : bec ouvert, déglutit, étire cou Ingestion Des comportements significatifs au moment de la transition granulé : laisse tomber, gratte mangeoire, bec fermé, fouille Hésitation, insatisfaction C/C : Modification du comportement au moment de la transition Des comportements intermédiaires 24h après la transition ou identiques à J2 ou J1 > <

97 97 Conclusion Effet de la transition 1. Diminution de lingestion 2. Modification des comportements : plus dhésitation de la part des animaux 3. Adaptation des animaux nécessaire (>20min) Aucun effet des critères dureté et couleur 1. Effet forme trop important par rapport aux effets dureté et couleur ? 3. Dureté de la miette trop importante ? Tendance pour les effets dureté et couleur : préférence pour les aliments durs et clairs 2. Nb danimaux encore insuffisant, trop grande variabilité individuelle ? 1. Effet forme trop important par rapport aux effets dureté et couleur ? Tendance pour les effets dureté et couleur : préférence pour les aliments durs et clairs 2. Nb danimaux encore insuffisant, trop grande variabilité individuelle ?

98 98 Conclusion Protocole défini lors de cette expérience utilisable pour de prochaines expériences Améliorations - Augmenter le nb danimaux - Diminution du tps de films : 5-10 min suffisant car réaction à très court terme - période de jeûne longue (6h) - comportements liés à lingestion et à lexploration

99 99 Expériences 2009 : propositions Objectifs 2. Caractériser et prendre en compte la variabilité individuelle : sélection des individus sensibles à la transition 1. Importance des 1 er aliments : période sensible 3. Mettre en évidence leffet groupe : influence du comportement alimentaire de certains individus sur les réactions des autres lors dune transition alimentaire 1 er semestre 2ème semestre

100 100 Expériences 2009 : propositions 1 er semestre : Expérience en cages individuelles N Miette 1 Miette 2 2 lots 2 aliments miettes de caractéristiques différentes Variations des matières premières - Base blé/maïs - Couleur claire/foncée - Incorporation de différentes huiles Variations du process - Aspects tactiles différents Etape 1 : Effet du 1 er aliment sur la transition alimentaire : existe-il une période sensible ?

101 101 Expériences 2009 : propositions 1 er semestre : Expérience en cages individuelles N Miette 1 Miette 2 Transition 1 G0 Aliment neutre Transition 2 G1 G2 G1 G2 2 lots Mêmes matières 1ères que les miettes Ou même process etc Etape 1 : Effet du 1 er aliment sur la transition alimentaire : existe-il une période sensible ? Les réactions à la transition sont-elles différentes suivant le 1 er aliment reçu ?

102 102 Expériences 2009 : propositions 1 er semestre : Expérience en cages individuelles Etape 1 : Effet du 1 er aliment sur la transition alimentaire : existe-il une période sensible ? N Miette 1 Miette 2 Transition 1 G0 Aliment neutre Transition 2 G1 G2 G1 G2 2 lots Animaux sensibles Sélection des animaux « sensibles » Existe-il une sensibilité à la transition spécifique à certains individus ? Répétabilité de cette sensibilité au cours des transitions successives lorsquon fait varier les caractéristiques des aliments

103 103 Expériences 2009 : propositions Transition alimentaire miette-granulé Grande population N Animaux « sensibles » n Animaux « non-sensibles » N-n 1 granulé Pour chaque lot Etude de transitions successives Transition 1Transition 3Transition 2 … Animaux « sensibles » n n « non sensibles » = témoins Animaux Etape 2 : Utilisation du caractère répétable de cette sensibilité à la transition pour étudier les caractéristiques des aliments

104 104 Merci de votre attention


Télécharger ppt "Comité Pilotage 2 octobre 2008 1 SP3 : Transitions alimentaires en élevages Premiers résultats."

Présentations similaires


Annonces Google