La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CRET – Orléans – 30 juin 2009 EVALUATION FINALE « DESTINATION CENTRE 2007 – 2009 » Evaluation Etudes quantitatives et qualitatives Assistance méthodologique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CRET – Orléans – 30 juin 2009 EVALUATION FINALE « DESTINATION CENTRE 2007 – 2009 » Evaluation Etudes quantitatives et qualitatives Assistance méthodologique."— Transcription de la présentation:

1 CRET – Orléans – 30 juin 2009 EVALUATION FINALE « DESTINATION CENTRE 2007 – 2009 » Evaluation Etudes quantitatives et qualitatives Assistance méthodologique FormationsPluricité Synoptic Conseil 1, cours de Verdun Gensoul Lyon Tel Fax SARL au capital de N° Siret: Mail. Site. Contact: Thibaut DESJONQUERES Nicolas SUBILEAU

2 Rappel des cinq objectifs de lévaluation 1.Dresser un bilan quantitatif des réalisations 2.Analyser la mise en œuvre opérationnelle et le pilotage du dispositif et des formations 3.Apprécier la cohérence, la pertinence et la valeur ajoutée du dispositif par rapport à lexistant 4.Mesurer les résultats, effets et impacts du dispositif sur le secteur du tourisme 5.Apporter les préconisations et les pistes damélioration jugées nécessaires pour les années Evaluation finale « Destination Centre » – Juin 2009 – Présentation CRET - Page 2

3 Bref retour sur la méthode Délais de la mission : 2 mois 35 entretiens réalisés au total : partenaires, CDT, OPCA, OF, têtes de réseau, autres régions (Aquitaine, Picardie, Bourgogne) Deux enquêtes : Participants : 156 répondants (26% taux de réponse) Acteurs : 189 répondants (5-7% taux de réponse) Analyses approfondies des bases de données formations-bénéficiaires de la FROTSI 2 comités de pilotage (25 février et 30 avril 2009) Croisement des sources, prise de recul et rédaction du rapport Evaluation finale « Destination Centre » – Juin 2009 – Présentation CRET - Page 3

4 Logique dintervention de Destination Centre Evaluation finale « Destination Centre » – Juin 2009 – Présentation CRET - Page 4

5 Les principes fondamentaux de Destination Centre Evaluation finale « Destination Centre » – Comité de pilotage – 30 avril 2009 – Rapport Intermédiaire - Page 5

6 Répartition géographique des bénéficiaires en 2007 et 2008 Emploi salarié touristique Bénéficiaires de Destination Centre Cher %12215% Eure-et-Loir %739% Indre1 6476%8911% Indre-et-Loire %18723% Loir-et-Cher %21927% Loiret %12215% Centre ,0%812100% Evaluation finale « Destination Centre » – Juin 2009 – Présentation CRET - Page 6

7 Les participants aux formations en 2007 et 2008 Formations ouvertes Taux dannulation Nombre de stagiaires Nombre moyen de participants par session Accueil5120,3%3015,9 Marketing2224,1%1366,2 Internet1636,0%825,1 Management645,5%467,7 Gestion350%279,0 Formations spécifiques* 5828,4%4067,0 Démarches qualité 1642,9%16310,2 Réseaux et territoires 50%326,4 Total17728,9%1 1936,7 * Savoir tirer le meilleure parti de sa boutique ; Devenir Conseiller en séjour ; Apprendre à mieux valoriser lenvironnement extérieur de sa structure ; Personnaliser et décorer sa structure daccueil ; Connaître et valoriser les spécialités locales de son terroir…

8 Les acteurs du tourisme bénéficiaires de Destination Centre en 2007 et 2008 Evaluation finale « Destination Centre » – Comité de pilotage – 30 avril 2009 – Rapport Intermédiaire - Page 8

9 Analyse de lefficacité opérationnelle (résultats) Un nombre significatif et diversifié dactions de formation (177), couvrant lensemble des départements de la Région, et touchant un nombre (812 personnes en 2007 et 2008) important (et croissant) dacteurs très différents. Une mixité des filières, avec trois principales filières touchées: institutions du Tourisme (OTSI, CDT, CRT…), propriétaires dhébergement et les sites et châteaux, permettant notamment de favoriser le croisement des approches culturelles, les échanges dexpériences, et assurant la notoriété (au sens innovation) du dispositif, dans et hors région. Un résultat inférieur aux volumes escomptés, et plus particulièrement concernant les salariés, qui interroge lambition des objectifs (pourquoi ?) Des annulations nombreuses (27% des stages) Pas dEductours et seulement 3 journées thématiques (sensées irriguer les stages) La filière de lhôtellerie – restauration en retrait Une sous représentation de certains départements, entre autres du Loiret Des formations délaissées: management, gestion… ForcesFaiblesses Conclusion Conclusion : au global, des résultats encourageants, obtenus à travers une offre diversifiée, mais un potentiel damélioration à exploiter… Evaluation finale « Destination Centre » – Juin 2009 – Présentation CRET - Page 9

10 Analyse de la pertinence et de la cohérence Un programme construit à partir dune étude spécifique des besoins, point dappui dune stratégie ambitieuse. Un programme bien inséré dans la SRDT, mais comme un axe dintervention propre, pas comme une priorité transversale. Un programme aux objectifs stratégiques (qualitatifs) ambitieux et partagés par tous, et aux objectifs quantitatifs (trop) élevés Un programme de plus en plus promu (CDT) et mieux articulé au regard de lexistant, qui génère une très forte attente. Un programme en adéquation aux besoins exprimés des acteurs. Une double déconnexion: Entre la stratégie régionale en construction (tournée vers la stratégie de marques) et une mise en œuvre homogène sur lensemble du territoire et des cibles Entre les objectifs (mise en réseau, logique de parcours) et loutil formation Des contenus de formation jugés parfois insuffisamment pertinents par certains (pas assez pointus) Des décalages notoires entre des besoins identifiés et quantifiés et des résultats parfois faibles en termes de volumétrie des bénéficiaires (Web notamment) ForcesFaiblesses Conclusion Conclusion: un dispositif ambitieux, pertinent, qui pose la question de ladéquation entre loutil unique déployé (formation) et son contenu (de « base » principalement) et ses objectifs Evaluation finale « Destination Centre » – Juin 2009 – Présentation CRET - Page 10

11 Quelques extraits des retours de lenquête auprès des acteurs sur la pertinence de Destination Centre Evaluation finale « Destination Centre » – Juin 2009 – Présentation CRET - Page 11

12 Quelques extraits des retours de lenquête auprès des participants sur les niveaux de satisfaction Evaluation finale « Destination Centre » – Juin 2009 – Présentation CRET - Page 12

13 Analyse de lefficacité et des impacts du programme Des formations fortement appréciées. Un accès facilité à la formation pour les acteurs du tourisme, pas possible sans Destination Centre. Un dispositif qui suscite un vrai intérêt (en région et ailleurs) de par sa logique de croisement : des filières, des publics, des types dacteurs, des OPCA. Un impact en terme de sensibilisation à la formation, de montée en compétences. Des effets constatés pour les structures : « le renforcement de la qualité des services », « la professionnalisation des acteurs » et « une meilleure employabilité ». Le non-recours : un problème de culture et de promotion, pas doffre. Un effet réseau et parcours peu évident, dans la mesure où : Loffre de perfectionnement est plus restreinte, moins lisible, noyée Les attentes sont opérationnelles et tournées vers le renforcement de compétences et lacquisition de connaissances « transférables », qui contrastent avec ces effets recherchés ForcesFaiblesses Conclusion Conclusion: un effet important pour ce qui concerne laspect sensibilisation des acteurs, daccès à la formation et de professionnalisation, mais peu évident sur la mise en réseau des acteurs. Evaluation finale « Destination Centre » – Juin 2009 – Présentation CRET - Page 13

14 Quelques extraits des retours des enquêtes auprès des participants Evaluation finale « Destination Centre » – Juin 2009 – Présentation CRET - Page 14

15 Quelques extraits des retours des enquêtes auprès des acteurs Evaluation finale « Destination Centre » – Juin 2009 – Présentation CRET - Page 15

16 Les questions suscitées par lévaluation 1.Faut-il garder lidée dun modèle unique quand on poursuit des objectifs si différents ? 2.Comment mieux prendre en compte la priorité régionale de mise en réseau des acteurs touristiques ? Faut-il faire de la formation le seul outil servant cet objectif ? 3.Faut-il arroser partout où cest parfois déjà mouillé ? Autrement dit: ne faut-il pas privilégier certaines cibles (ex: publics fragilisés, animateurs de territoire) ? 4.Comment continuer à répondre à des besoins exprimés mais également susciter des besoins en lien avec les enjeux de demain (e-marketing, développement durable, impact de la crise…) ? 5.Dans quelle mesure faut-il passer dune logique « formation de base » à une logique de perfectionnement et de réseau, sans perdre de vue leffet accessibilité à la formation ? 6.Comment mieux positionner les CDT en lien avec la stratégie régionale comme acteurs clefs du dispositif ? 7.Comment mieux impliquer les parties prenantes au pilotage stratégique et opérationnel, y compris les têtes de réseau ? 8.Comment dans loffre introduire la notion de progressivité et de niveaux ? 9.Deux points durs à prendre en compte pour lavenir du dispositif : interrogation sur la reconduction et la meilleure utilisation de lEDEC et positionnement vis-à- vis de laccès des agents territoriaux aux formations sans participation du CNFPT Evaluation finale « Destination Centre » – Juin 2009 – Présentation CRET - Page 16

17 Nos recommandations sur la stratégie à conduire Nécessité de relier les objectifs poursuivis aux outils et modules déployés, donc aux ressources déployées : Pour ce qui concerne leffet recherché « accessibilité à la formation » : maintien dune offre vaste et reliée à des enjeux opérationnels pour les acteurs du tourisme. Intégrer dans loffre lanticipation de certaines évolutions : prise en compte du développement durable, Web2, handicap, effets de la crise,… Sur leffet recherché mise en réseau : mettre en place le principe daction-formation territorialisée, en privilégiant certains publics plus ciblés (animateurs), et introduire la notion de suivi post-formation. Bâtir des plans de formation territoriaux (ex : Aquitaine, Picardie), du sur-mesure, pour mieux se marier aux stratégies de marque et destination de territoires en construction. Pourquoi pas : offrir laccès aux formations sous condition (notamment de participer à un module « réseau »). Mettre « tout » en œuvre pour maintenir lEDEC et maintenir, voire renforcer, la participation de la part des salariés. Evaluation finale « Destination Centre » – Juin 2009 – Présentation CRET - Page 17

18 Pistes pour améliorer la mise en œuvre (1) Repositionner les CDT au cœur du dispositif, notamment dans la promotion et la définition des orientations du dispositif. Mettre en place des articulations au sein des actions de formation. Rendre des formations « obligatoires » dans le cadre de lattribution de subventions. Rendre plus lisible les formations spécifiques et pointues au sein de lensemble du catalogue. Faire une évaluation systématique simple 3 mois après la formation. Organiser des relances ciblées auprès des anciens participants. Acquérir et utiliser une base de données qualifiée des acteurs du tourisme, permettant des opérations de promotion ciblées (sur des modules, des territoires…) et régulières. Clarifier le pilotage et les rôles de chacun, voire le redimensionner en trois instances : Comité de pilotage, 1 fois/an, resserré autour des décideurs (financeurs), associant directions de service et élus Comité technique, 1 ou 2 fois/an, décideurs et OPCA Equipe opérationnelle chargée de la mise en œuvre : Agefos, Frotsi, services du Conseil Régional (à la demande, mode formel/informel) Evaluation finale « Destination Centre » – Juin 2009 – Présentation CRET - Page 18

19 Pistes pour améliorer la mise en œuvre (2) Arrêter les modules qui enregistrent des niveaux dutilisation trop faibles. Mettre en place une réunion annuelle avec les organismes de formation pour réaliser un bilan, et faire passer les messages clefs à transmettre aux participants. Associer les OPCA à des moments clefs : sélection OF, définition du catalogue… Maintenir les journées thématiques dans la mesure où elles permettent de mobiliser les réseaux et de donner de la lisibilité au dispositif. Inventer des approches gagnant – gagnant avec des prescripteurs potentiels, permettant de fixer et atteindre des objectifs de participation. Construire un binôme Frotsi-Conseil régional pour assurer une promotion notamment auprès des CDT. Revoir ou inventer certaines typologies (statut, prescripteur) de la base de données permettant un meilleur pilotage. Evaluation finale « Destination Centre » – Juin 2009 – Présentation CRET - Page 19


Télécharger ppt "CRET – Orléans – 30 juin 2009 EVALUATION FINALE « DESTINATION CENTRE 2007 – 2009 » Evaluation Etudes quantitatives et qualitatives Assistance méthodologique."

Présentations similaires


Annonces Google