La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ETUDE CRITIQUE DU SYSTEME EDUCATIF ORGANISATION DE LENSEIGNEMENT 5 CM 5 TD 1.Travail sur productions écrites 2.Corrections notées des écrits 3.Exposés.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ETUDE CRITIQUE DU SYSTEME EDUCATIF ORGANISATION DE LENSEIGNEMENT 5 CM 5 TD 1.Travail sur productions écrites 2.Corrections notées des écrits 3.Exposés."— Transcription de la présentation:

1 ETUDE CRITIQUE DU SYSTEME EDUCATIF ORGANISATION DE LENSEIGNEMENT 5 CM 5 TD 1.Travail sur productions écrites 2.Corrections notées des écrits 3.Exposés à partir dun dossier documentaire donné en TD1 5 questions affichées… 5 productions écrites ( préparation du TD) 50% CF portant sur des questions de cours 25% CC / écrits 25% CC / exposés EVALUATION

2 ETUDE CRITIQUE DU SYSTEME EDUCATIF FINALITES ET OBJECTIFS GENERAUX LE RAPPORT THELOT LA RELATION THEORIE/PRATIQUE LA RELATION EDUCATIVE LE PROJET EDUCATIF concilier les deux visées humaniste et sociale Etat du système éducatif Perspectives : le socle commun de connaissances et de compétences Concilier les programmes et les caractéristiques du public scolaire redéfinir lautorité, entre prescription et dévolution des apprentissages organiser les conditions dassimilation du savoir scolaire

3 Préalables: Définitions de léducation et de lenseignement EDUCATION: Létymologie (educare) Nourrir et Former Nourrir: sens de la Renaissance (XV°), il sagit de lacquisition de savoirs Former: cest transformer un état prééxistant. -lorigine latine attribue une fonction socialisante: aider lhomme à sadapter à la société (citoyenneté). -lorigine grecque attribue fonction personnalisante: permettre laccès de lhomme au monde des idées (épanouissement)

4 Fonction socialisante Fonction personnalisante Durkheim: « léducation est laction exercée par les générations adultes sur celles qui ne sont pas encore mûres pour la vie sociale » J.Ulmann: CITATIONS …pour permettre à léduqué dacquérir certains traits culturels - des savoirs ou des manières dagir tant techniques que morales -… «Léducation consiste en une action exercée par un être humain sur un autre être humain, le plus souvent par un adulte sur un enfant… … que les usages, le sentiment ou la conviction font considérer comme souhaitables»

5 Léducation est une conduite motivée subjectivement et médiée par le langage… doù limportance de la relation éducative Léducation socialise et individualise à la fois, elle doit aussi concilier la genèse avec lhistoire… doù limportance de la relation théorie pratique et du projet pédagogique Léducation vise une certaine conception de lhomme: un citoyen lucide, cultivé et autonome « une action exercée par un être humain sur un autre être humain »… Question relative aux modalités dexécution: … « pour permettre à léduqué dacquérir certains traits culturels »… Question de méthode: …« que les usages font considérer comme souhaitables»… Question de finalité : La genèse représente lévolution commune des individus. Elle se définit par les stades du développement. Lhistoire dun individu est unique. Elle se caractérise par une expérience individuelle et sociale particulière.

6 ENSEIGNEMENT: Létymologie (du latin « insignare ») apposer un « seing », une marque distinctive Lenseignement « signe » son impact de deux façons : par les savoirs quil veut transmettre, doù une réflexion nécessaire sur les objets détude, typiques de la culture (intégration sociale) par les modalités de lintervention, doù une réflexion sur les procédures denseignement, et corollairement sur lactivité effective des élèves (épanouissement des ressources)

7 FINALITES ET OBJECTIFS: léducation est un acte finalisé Différents niveaux dobjectifs Hominisation - Humanisation - Civilisation Valeurs filtrées socialement Options philosophiques LEducation veut faire de lenfant un citoyen

8 Différents niveaux dobjectifs (finalités et comportements) 1.Les fins et les buts de léducation 2. Les comportements attendus 3. Ces comportements sexpriment en terme de compétences

9 2 orientations lune pérennise la culture Durkheim lautre, humaniste, vise lépanouissement 1. Les fins et les buts de léducation Reuchlin

10 Durkheim (socialisation): « lhomme que léducation veut réaliser en nous, ce nest pas lhomme abstrait, idéal,..., mais lhomme tel que la société veut quil soit, et elle le veut tel que le réclame son économie intérieure » Reuchlin (personnalisation): « Mettre lindividu en mesure de réaliser dune certaine façon parmi beaucoup dautres possibles certaines des innombrables potentialités dont il est porteur, en rendant plus riches et plus structurées ses interactions avec son milieu, dans les limites quimpose inévitablement toute vie sociale»

11 Ils sexpriment dans des situations concrètes Ils sont observables R.F.Mager les caractérise: -on peut identifier et nommer le comportement -on peut définir les conditions dans lesquelles le comportement doit se produire - on peut définir les critères de la performance acceptable. 2. Les comportements attendus

12 Exemple dune action de jeu La contre attaque Nommer le comportement: 1 le passeur 2 le joueur relais 3 le joueur de marque Conditions dapparition: Passeur: récupération rapide du ballon et recherche dun partenaire excentré Relais: course indirecte, mi terrain Marqueur: course directe vers zone de marque Performance: Rapidité et coordination des actions

13 3. Aujourdhui, ces comportements sexpriment en terme de compétences par son domaine dapplication lindividu sadapte dans un domaine dactivité (adaptation spécifique) par la méthode lindividu sorganise dans laction (lucidité, apprentissage contrôlé, projet, respect de règles) Toute compétence est donc bivalente D.Delignières et Ch.Garsault (1993) définissent la compétence: « un ensemble structuré et cohérent de ressources qui permet dêtre efficace dans un domaine social dactivité » En EPS une compétence se caractérise:

14 FINALITES ET OBJECTIFS: léducation est un acte finalisé Rappel Différents niveaux dobjectifs Hominisation - Humanisation - Civilisation Valeurs filtrées socialement Options philosophiques LEducation veut faire de lenfant un citoyen

15 Hominisation - Humanisation Civilisation Lobjet de léducation est la transmission dune culture « permettre à léduqué dacquérir certains traits culturels - des savoirs ou des manières dagir tant techniques que morales » 2 attitudes pour définir le rapport motricité / culture: le fonctionnalismelutilitarisme

16 Le fonctionnalisme: -les mouvements accomplissent les fonctions naturelles -la culture est un prolongement de la nature et contribue à un élargissement d es capacités daction Lutilitarisme: -les mouvements sont faits pour servir nos activités culturelles. (corps instrument de techniques) -la culture organise la confrontation des hommes avec leur milieu physique et social Processus dhominisation Processus de civilisation -la culture intègre lhomme à la société Processus dhumanisation «Ensemble des caractères propres à la vie intellectuelle, artistique, morale et matérielle d'un pays ou d'une société. ». « lensemble des processus par lesquels lespèce humaine sest constituée à partir des primates » « laction de rendre plus civilisé, plus sociable, mais aussi moins dur, plus supportable »

17 FINALITES ET OBJECTIFS: léducation est un acte finalisé Rappel Différents niveaux dobjectifs Hominisation - Humanisation - Civilisation Valeurs filtrées socialement Options philosophiques LEducation veut faire de lenfant un citoyen

18 Les valeurs sous-jacentes sont filtrées socialement (bref historique)

19 Antiquité: Lâme et le corps participent à une pratique opérante à légard du sacré Moyen-Age: Apparition du dualisme: le corps est le mauvais conseiller de lâme qui se doit à Dieu; il sort des préoccupations éducatives Renaissance … 18ème siècle: Les humanistes sintéressent au corps comme objet de connaissance. La gymnastique a une valeur médicale et curative, autant quéducative 19ème siècle: Philosophie kantienne: le corps est soumis au déterminisme et son éducation participe à élever la nature vers la liberté… 20ème siècle: Les sciences humaines valorisent lunité de lêtre. La loi dorientation sur léducation (10 juillet 1989) prône légalité des chances: développer la personnalité et permettre linsertion sociale et professionnelle »

20 FINALITES ET OBJECTIFS: léducation est un acte finalisé Rappel Différents niveaux dobjectifs Hominisation - Humanisation - Civilisation Valeurs filtrées socialement Options philosophiques LEducation veut faire de lenfant un citoyen

21 Options philosophiques 1. Légalité des chances 2. Ladaptation au monde de demain 3. Nécessité de la méthode 4. Respect de la nature humaine

22 1.Affirmer le principe démocratique de légalité des chances 2 points de vue Lorigine sociale Le sexe

23 Légalité du point de vue de lorigine sociale: Quelles que soient ses origines sociales, cest pouvoir accéder au plus haut niveau de culture générale et de qualification professionnelle compatible avec ses goûts et ses aptitudes Nécessité de considérer des rythmes différents: -apprendre ce quil nest plus permis dignorer -permettre à ceux qui ont plus de possibilités daller le plus loin possible.

24 Légalité du point de vue du sexe Cest assurer la promotion de l'égalité des chances entre les filles et les garçons, comme le prévoit la convention du 25 février 2000 Nécessité dune formation de l'ensemble des membres de la communauté éducative -analyse de la situation comparée des filles et des garçons dans les établissements, -études identifiant leurs cursus ainsi que les critères de sélection pour l'accès aux diplômes.

25 2. Préparer au monde de demain Cest mettre lélève en mesure de sadapter aux exigences sociales (obéissance) mais aussi en mesure de les comprendre (intégration et autonomie) 3. Adapter les méthodes Cest établir une cohérence en fonction des élèves, des milieux sociaux, des éducateurs et du temps disponible (innovation)

26 4. Respecter la nature humaine: Jean Paul Sartre 1943 : Lhomme se définit par son projet qui ne prend de sens que dans le groupe social: « lêtre et le néant » Il sexprime par la volonté, un effort « pour soi », destime et daffirmation de soi Il traduit lignorance dautrui. Lintérêt pour « pour autrui » est finalisé par lintérêt « pour soi » Edgar Morin (1973): Lhomme, est nécessairement une entité complexe, livré aux incertitudes du développement. Lincertitude est le fruit de dispositions génétiques (pas de prédétermination).

27 Ces deux approches de lhomme, nous invitent à opter pour une vision humaniste de léducation : 1. Il sagit de considérer lélève dabord, avec ses erreurs, ses émotions, ses désordres, comme indissociables de la conquête de la connaissance. 2. Cette connaissance, pour se construire et se stabiliser, a besoin du groupe social comme un révélateur de soi.

28 FINALITES ET OBJECTIFS: léducation est un acte finalisé Rappel Différents niveaux dobjectifs Hominisation - Humanisation - Civilisation Valeurs filtrées socialement Options philosophiques LEducation veut faire de lenfant un citoyen

29 LEP veut faire de lenfant un citoyen Le citoyen est un membre libre d'une société, considéré du point de vue de ses devoirs et droits politiques… …La conscience du devoir doit précéder la revendication du droit

30 Pour M.Tozzi 1996, il faut concevoir lidée de citoyenneté sociale: Apprendre à vivre ensemble par un effort dintégration… … le problème est celui de larbitrage des conflits… … nécessité dune citoyenneté démocratique: Conséquence: Lélève doit être acteur de ses apprentissages dans et par le groupe.

31 Le programme 1998 (classes de 3°) prévoit le développement d'une attitude citoyenne définie selon 4 orientations: -faire preuve de lucidité dans l'engagement corporel -s'inscrire dans un cheminement de santé positive (attitude de prévention) -assumer des rôles, notamment ceux de la vie associative -comprendre le spectacle sportif.

32 D.Delignières et Ch.Garsault 1993 (EPS 242) se prononcent pour une « citoyenneté sportive »: Une préparation de l'élève à sa vie physique d'adulte… … car les problèmes sous-jacents concernent: -le coût social des accidents sportifs -le rôle des APS dans la prévention des risques -les accidents liés au spectacle sportif

33 Quelles compétences doit posséder un élève qui sort du système scolaire? -s'investir en respectant sa propre sécurité et celle d'autrui -gérer son capital santé -gérer seul un processus d'apprentissage -pratiquer dans des conditions optimales de préparation -participer à l'organisation de groupes sportifs -mener à bien des projets -être un consommateur "éclairé" des loisirs sportifs

34 QUESTION POUR LE TD Finalités : « Léducation est le fait de conduire vers un but » Après avoir rédigé une introduction qui vise à souligner lambivalence du concept déducation, vous développerez quelques arguments pour définir les buts de léducation. Vous illustrerez votre réflexion dans le cadre de léducation physique en vous appuyant sur lexemple de « compétences » attendues par les programmes


Télécharger ppt "ETUDE CRITIQUE DU SYSTEME EDUCATIF ORGANISATION DE LENSEIGNEMENT 5 CM 5 TD 1.Travail sur productions écrites 2.Corrections notées des écrits 3.Exposés."

Présentations similaires


Annonces Google