La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Histoire de lURSS 1917-1991. Premier cours : De Nicolas II à Lénine (1900-1917) 1 – Que fut lURSS ? 2 – La Russie au début du XXe siècle. 3 – De février.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Histoire de lURSS 1917-1991. Premier cours : De Nicolas II à Lénine (1900-1917) 1 – Que fut lURSS ? 2 – La Russie au début du XXe siècle. 3 – De février."— Transcription de la présentation:

1 Histoire de lURSS

2 Premier cours : De Nicolas II à Lénine ( ) 1 – Que fut lURSS ? 2 – La Russie au début du XXe siècle. 3 – De février à octobre – La « révolution populaire et socialiste doctobre ».

3 1 – Que fut lURSS ? - 22 millions de kilomètres carrés millions dhabitants (1990) - 15 républiques fédérées peuples - Première puissance nucléaire mondiale (en nombre de vecteurs – ) - Première puissance conventionnelle (en hommes – 2 millions (1987))

4 Communisme, socialisme, soviétisme ? - Aucun dirigeant soviétique na prétendu que lURSS était communiste. Au mieux, elle fut au stade du « socialisme développé » - Selon Marx, le communisme ne peut sétablir que si les bases productives le permettent, et seule la révolution bourgeoise peut le faire.

5 - Alors socialisme ? Pas au sens habituel du terme. - Ce nest pas la société qui était propriétaire des moyens de production, mais lÉtat tentaculaire et son parti. - Mais il y avait une bonne distribution de la richesse (pour 95% des gens, lautre 5%, la nomenklatura, vivait dans un autre monde.) - Cest pourquoi il faut parler de « soviétisme » : aucun autre terme connu ne peut décrire la réalité de léconomie soviétique.

6 Dictature du prolétariat, totalitarisme, autoritarisme ? - Le premier de ces termes est purement fictif : le prolétariat na jamais dirigé lURSS, malgré une réelle mobilité sociale. - Totalitarisme : né au début du XX e siècle, le concept a été par la suite défini par Hannah Arendt et Raymond Aron, entre autres. Il nest pas univoque. - Seul le stalinisme triomphant peut sapparenter vaguement au totalitarisme.

7 - Pour les autres périodes de lhistoire soviétique, la société civile demeure trop active pour que lon puisse utiliser le terme. - Autoritarisme convient donc mieux, bien quil soit aussi très vague. Sagissant dun phénomène nouveau dans lhistoire, on parlera donc dun « autoritarisme de modèle soviétique ».

8 2 – La Russie au début du XX e siècle 2.1 – Géographie et démographie - 2 e superficie, derrière lempire britannique. - Territoire difficile à défendre, doù la plus grande armée du monde millions dhabitants (3 e place dans le monde) - Grande variété ethnique, linguistique et religieuse

9 Lempire russe en 1913

10 Croissance de la population ( )

11 Composition ethnique de lempire en 1914

12 - Grande disparité aussi dans les modes et le niveau de vie : louest se compare à lEurope, alors que la Sibérie ou encore lAsie centrale sont très pauvres. - Malgré tout, peu de mouvement nationaux, à lexception de louest (Pologne et Finlande).

13 2.2 – Économie - PIB : 16,4 milliards de roubles (7,4 % du PIB mondial) ; 4 e rang mondial. - Croissance très élevée : 7% par année entre 1908 et Valeur de la production industrielle : 5,7 milliards de roubles (5 e rang mondial). - Chemins de fer : kilomètres (2 e rang mondial)

14 - Mais pour dautres indicateurs (revenu par habitant et productivité), le pays est très en retard. - Économie agraire : 51% du PNB ; industrie 28 %. - Majoritairement rural : 30 millions durbains (18 % de la population). - Faible alphabétisation : 20 % de la population ; 30% des enfants fréquentant lécole. - Bref, pas encore un État industriel.

15 Répartition du PNB par secteur

16 Taux dalphabétisation (1897)

17 Particularités de léconomie russe : - Rôle prépondérant de lÉtat, surtout dans lindustrie militaire. - Valeur des entreprises dÉtat : 800 millions de roubles en 1900 ; 2 milliards en Forte présence de capitaux étrangers (40% des investissements) : capital privé national insuffisant ; importance des dépenses de lÉtat.

18 Part des dépenses liées à lappareil dÉtat dans lensemble du budget

19 Capitaux étrangers en Russie (1914)

20 2.3 – Situation politique - Autocratie : concentration des pouvoirs politiques, économiques et religieux dans les mains de lempereur. - Quelques organes de pouvoir (Conseil dÉtat, Saint-Synode, Sénat, etc) contrôlés directement par lempereur. - Très peu dinstitutions représentatives, de libertés ou de droits démocratiques

21 Lempereur Nicolas II Romanov ( )

22 Structure de lÉtat

23 2.4 – Société - Lindustrialisation entraîne des changements dans la structure sociale, en fonction des réalités économiques. - Bourgeoisie : personnes (0,2%), mais classe très active, concentrée à Piter et Moscou et dans quelques autres centres. - Elle est organiquement liée à la noblesse terrienne

24 - Prolétariat : 13 millions de personnes, concentrées dans les capitales et dans les grands centre de lOural, où ellles travaillent dans de gigantesques usines. Liés organiquement à la paysannerie. - Leurs conditions de vie sont très difficiles : journée de travail de 12 heures, salaires faibles, conditions de logement pénibles, etc. Les syndicats sont interdits.

25 - Noblesse terrienne : plus puissante politiquement que la bourgeoisie parce que proche du pouvoir. - Noblesse terrienne : plus puissante politiquement que la bourgeoisie parce que proche du pouvoir. - Principale force économique du pays : la valeur des terres du pays est de 60% plus élevé que la valeur des entreprises par actions. - Mais le secteur agricole nest pas rentable : en 1905, à peine 3% des exploitations sont automatisées

26 - Paysannerie : elle forme toujours la grande majorité de la population, et la moins bien protégé. - Labolition du servage a entraîné une stratification sociale de cette classe : koulaks (petits propriétaires), paysans sans terres, batraki (employés agricoles) - Cest la manque de terre qui, en poussant les paysans vers les villes, va favoriser lapparition du prolétariat.

27 3 – De février à octobre 3.1 – Insurrection - 18 février : grève des usines Poutilov - 23 février : le mouvement samplifie, les femmes réclament du pain et la fin de la guerre. - À partir du 25, les revendications deviennent politique : « À bas lautocratie »

28 - Le 25, Nicolas ordonne, en vain, de mater la rébellion. Le 26 la garnison de Petrograd se range du côté des insurgés. - Nicolas, après avoir proposé le 26 la constitutionnalisation du système, se rend aux argument de ses proches et abdique le 2 mars. - Deux institutions prennent la relève : le gouvernement provisoire et les soviets.

29 3.2 – Le double pouvoir - Le gouvernement provisoire va tout au long de lannée perdre linitiative devant les Soviets, beaucoup plus radicaux. - Même si le GP se radicalise aussi (plus de place aux socialistes), les Soviets le font plus rapidement (ex : Ordre 1), dominés bientôt par les bolcheviques. - Exemples : la question de la guerre et la réforme agraire

30 3.3 – Lénine et les thèses davril - Le 3 avril, Lénine revient dexil. - Il publie alors les thèses davril que lon peut résumer par le slogan : « Tout le pouvoir aux soviets ! » - Au plan économique, il est question de nationalisation des banques, des terres agricoles et de linstauration dun contrôle ouvrier sur les usines.

31 Vladimir « Lénine » Ilitch Oulianov ( )

32 3.4 – Les crises davril, juin et juillet - Pendant ce temps, le GP tergiverse et perd de son autorité. - Avril : les dissensions autour de la question de la guerre ouvrent la voie à lentrée de socialistes au GP. On tente ainsi de discréditer ces derniers. - Juin : le Premier congrès panrusse des soviets, dominés par les SR, appui le GP, les bolcheviques descendent dans la rue : personnes manifestent.

33 - 2 Juillet : démissions des ministres libéraux. - 4 juillet : une manifestation dirigée par les bolcheviques dégénère (700 victimes). Lénine est accusé de trahison et les bolcheviques passent dans la clandestinité. - Formation dun nouveau gouvernement, dirigé par Kerensky. - Tout cela accroît la popularité des radicaux

34 Alexandre Federovitch Kerensky ( )

35 3.5 – Kornilov - Le 18 juillet, Kerensky nomme un certain Kornilov commandant en chef, pensant pouvoir le manipuler. - Mais un mois plus tard, Kornilov entreprend de semparer du pouvoir. Il marche sur la capitale avec des hommes fidèles. - Paniqué, Kerensky fait appel à la Garde rouge des bolcheviques pour sopposer au général. Le non-affrontement à lieu le 30 août. Les bolcheviques lemportent, ce qui accroît encore leur popularité.

36 Membres du parti bolchevique en 1917

37 4 - La « révolution populaire et socialiste doctobre ». 4.1 – La prise du pouvoir - 10 octobre : Lénine, alors en Finlande, parvient à convaincre que le temps est venu de prendre le pouvoir par la force. - Le 12, le Comité Révolutionnaire de Petrograd (CRP), dirigé par Trotski, est mis en place. - Le 22 octobre, le CRP sassure de la sympathie ou de la neutralité des garnisons.

38 Lev « Trotski » Davidovitch Bernstein ( )

39 - La « révolution » doctobre débute le 24. Le CRP sempare des principaux points stratégiques de la ville : ponts, gares, etc. Tout cela presque sans violence. - Au 25, toute la ville est aux mains des bolcheviques, sauf le Palais dhiver, lequel tombe à son tout au matin du 26, consécutivement à lassaut. - Bilan de toute lopération : une dizaine de morts

40 3.2 – Pourquoi octobre ? - Putsch ou révolution ? Cest évident… - Malgré tout, les bolcheviques sont alors très populaires dans les villes, de sorte que le putsch jouit dun véritable soutien. - Les causes de ce succès : -Absence de tradition démocratique -Double pouvoir -La guerre -Lénine lui-même


Télécharger ppt "Histoire de lURSS 1917-1991. Premier cours : De Nicolas II à Lénine (1900-1917) 1 – Que fut lURSS ? 2 – La Russie au début du XXe siècle. 3 – De février."

Présentations similaires


Annonces Google