La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

2007-04-29 Une langue à partager au travail État de la situation du français langue de travail sur lîle de Montréal.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "2007-04-29 Une langue à partager au travail État de la situation du français langue de travail sur lîle de Montréal."— Transcription de la présentation:

1 Une langue à partager au travail État de la situation du français langue de travail sur lîle de Montréal

2 MM f « L'Assemblée nationale est donc résolue à faire du français la langue de l'État et de la Loi aussi bien que la langue normale et habituelle du travail, de l'enseignement, des communications, du commerce et des affaires. » - Préambule de la Charte de la langue française, 1977

3 MM f Le français est-il la langue normale et habituelle du travail sur lîle de Montréal ? 30 ans plus tard...

4 MM f Travailleurs montréalais Langue maternelle Langue parlée le plus souvent au travail

5 MM f À Montréal Langue maternelle (nb de personnes) Langue de travail (nb de personnes) Français Anglais

6 MM f À Montréal Il y a donc 8,6% plus de personnes qui travaillent en français quil ny a de personnes de langue maternelle française. Il y a 96,2% plus de personnes qui travaillent en anglais quil ny a de personnes de langue maternelle anglaise.

7 MM f Pourquoi les gains de langlais sont–ils si importants par rapport à ceux du français? Beaucoup de francophones et dallophones utilisent principalement langlais au travail.

8 MM f Il y a deux fois et demie plus de francophones qui travaillent en anglais que danglophones qui travaillent en français.

9 MM f La moitié des allophones utilisent surtout langlais au travail.

10 MM f Cette situation est-elle normale? Pour comparer, jetons un coup dœil sur les statistiques dOttawa, ville semblable à Montréal du point de vue démolinguistique (sauf que les anglophones y forment la majorité). Langue de travail, Ottawa Langue maternelle, Ottawa

11 MM f À Ottawa Langue maternelle (nombre de personnes) Langue de travail (nombre de personnes) Français Anglais

12 MM f À Ottawa Il y a donc 55,4% moins de personnes qui travaillent en français quil ny a de personnes de langue maternelle française. Il y a 41,4% plus de personnes qui travaillent en anglais quil ny a de personnes de langue maternelle anglaise.

13 MM f Ottawa vs. Montréal Résumé OttawaMontréal Groupe majoritaire Il y a 41,4% plus de personnes qui travaillent en anglais quil ny a de personnes de langue maternelle anglaise. Il y a 8,6% plus de personnes qui travaillent en français quil ny a de personnes de langue maternelle française. Groupe minoritaire Il y a 55,4% moins de personnes qui travaillent en français quil ny a de personnes de langue maternelle française. Il y a 96,2% plus de personnes qui travaillent en anglais quil ny a de personnes de langue maternelle anglaise.

14 MM f MontréalOttawa Majoritaires travaillant dans la langue minoritaire francophones travaillent en anglais anglophones travaillent en français 2,5 fois plus que12 fois moins que Minoritaires travaillant dans la langue majoritaire anglophones travaillent en français francophones travaillent en anglais Ottawa vs. Montréal Transferts anglophones-francophones

15 MM f MontréalOttawa Allophones travaillant dans la langue minoritaire 45,6% des allophones travaillent en anglais 3,1% des allophones travaillent en français Allophones travaillant dans la langue majoritaire 46,7% des allophones travaillent en français 91,3% des allophones travaillent en anglais Ottawa vs. Montréal Allophones

16 MM f La situation du français comme langue de travail demeure précaire à Montréal, malgré le contexte majoritaire. Au Québec, la langue majoritaire (le français) stagne alors que la langue minoritaire (langlais) progresse. En comparaison, à Ottawa, la langue majoritaire (langlais) progresse alors que la langue minoritaire (le français) régresse. À Ottawa comme à Montréal, le français est toujours désavantagé en milieu de travail. Conclusions sur la langue de travail à Montréal

17 MM f « Force est de constater que la généralisation de lusage du français au travail ne sest pas opérée, en ce qui concerne la plus grande partie des travailleurs allophones, et que la langue de convergence demeure langlais dans bon nombre de cas. » - Avis du Conseil supérieur de la langue française, 2005

18 MM f Source: Statistique Canada, recensement 2001 MMf, 2007


Télécharger ppt "2007-04-29 Une langue à partager au travail État de la situation du français langue de travail sur lîle de Montréal."

Présentations similaires


Annonces Google