La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

OCCOPPQ 1100, avenue Beaumont, bureau 520 Ville Mont-Royal (Québec) H3P 3H5 Téléphone : 1-800-363-2643 Montréal : 514-737-4717 Télécopieur : 514-737-6431.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "OCCOPPQ 1100, avenue Beaumont, bureau 520 Ville Mont-Royal (Québec) H3P 3H5 Téléphone : 1-800-363-2643 Montréal : 514-737-4717 Télécopieur : 514-737-6431."— Transcription de la présentation:

1 OCCOPPQ 1100, avenue Beaumont, bureau 520 Ville Mont-Royal (Québec) H3P 3H5 Téléphone : Montréal : Télécopieur : Orientation professionnelle et politiques publiques : deux mondes, deux réalités qui gagnent à se parler, le point de vue de 14 pays de lOCDE Présenté par Michel Turcotte, c.o., Vice-président de lOrdre des conseillers et conseillères dorientation et des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec courriel:

2 Plan zLe symposium, pourquoi, quand, qui, comment zUne définition des services dorientation professionnelle? zPolitiques publiques? zProgrammes et services offerts zOrganisation des services zLa formation du personnel zLes enjeux identifiés pas chaque pays zConclusions du symposium

3 Organisation du symposium pourquoi? zLe besoin de ce symposium est venu des spécialistes de lorientation; les enjeux politiques attirent généralement peu leur attention zLes services dorientation dépendent fortement des politiques publiques et vice versa: les politiques qui voient ces services comme important doivent mieux comprendre ce que cest

4 Organisation du symposium quand, qui comment? zEn mai 1999, à Ottawa Des équipes de 14 pays ( Argentine, Australie, Canada, Hong Kong, Danemark, Finlande, France, Allemagne, Irlande, Pays-bas, Nouvelle-Zélande, Espagne, Angleterre, États-Unis ) composées de représentants du monde de lélaboration de politiques (décideurs) et du monde de lorientation zTravail préparatoire: document de pays sur la situation de lorientation dans leur pays respectif zSymposium fermé de deux jours - du genre cellule de réflexion (thing tank) zActes du Symposium

5 Mythes par rapport à lorientation zDonner des conseils éclairés et pouvoir prévoir avec précision là où il y aura de lemploi et aider les gens à faire des choix parfaits zLe fait de passer une batterie de tests pour permettre de choisir la profession parfaite zUn moyen daider uniquement les étudiants, sous- employés ou en chômage

6 Définition zPour les fins du symposium, le terme générique « orientation professionnelle » sert à désigner un ensemble de ressources psychologiques et éducatives destinées à aider les gens à vivre les transitions et les changements qui se présentent dans leur vie, à élaborer et à examiner les projets et stratégies de formation professionnelle utiles pour acquérir de nouvelles compétences en vue de leur orientation scolaire ou professionnelle. yConnaissance de soi ysensibilisation aux perspectives demploi yapprentissage du processus décisisonnel et de transition

7 Définition... zAux Pays-Bas et en Finlande, la personne doit apprendre à gérer sa carrière : yQuel genre de personne suis-je sur le plan de la motivation, des intérêts, des forces et des faiblesses?(identité personnelle) yÉtant donné mes qualités, dans quel domaine de travail puis-je collaborer de façon valable à la société? (déterminer un cheminement) yDans quel genre de rôle professionnel puis-je établir un échange significatif avec les autres?(identité de travail)

8 Politiques publiques? Tous les pays ont des politiques publiques concernant le droit à recevoir gratuitement des services dorientation. Ce qui va varier, ce sont les ressources investies, le niveau de services, les mesures de contrôle et de coordination, et les mécanismes de consultation avec les milieux de lorientation. En Espagne, en Argentine, il y a peu de consultation avec le milieu de lorientation tandis quen Finlande, Danemark, Pays-bas ont consulte les experts en orientation.

9 Programmes au niveau scolaire zÉducation à la carrière yessentiellement de linformation sur les professions et les programmes détudes (Argentine, lAllemagne, Australie, Nouvelle- Zélande, lEspagne, Angleterre) yPour les autres pays, on va ajouter lélaboration dun projet de carrière, dun portefolio

10 Programmes au niveau scolaire (1 de 2) zCounseling de carrière: yPour plusieurs pays, cest essentiellement un service conseil à linformation (Argentine, Espagne, Australie, Allemagne, Nouvelle- Zélande) zLes Pays-bas et la Finlande insistent sur la notion de développement de lidentité personnelle et professionnelle zServices de placement, au niveau univesitaire

11 Organisation- Argentine zServices très décentralisés zDans les écoles, les conseillers essaient de former les enseignants responsables des activités dorientation. zC est au niveau universitaire que les services d orientation sont le plus efficace. Quelquefois, les universités offrent des services à la population en général.

12 Organisation - Espagne zAu secondaire, le service dorientation assure le soutien à lenseignement, à lorientation scolaire et professionnelle et aux tuteurs. Il soccupe aussi de la coordination avec dautres services et établi des liens avec la collectivité. Les conseillers dorientation font partie du corps enseignant et enseignent généralement la psychologie et la transition vers la vie active. zLa plupart des universités ont établi des services dorientation professionnelle

13 Organisation - Australie zL offre de services est très décentralisée (états, commissions scolaires) et diversifiée: yun état a un énoncé des résultats touchant léducation à la carrière, mais na pas de plan de cours pour les enseignants de léducation à la carrière. yDans un autre, les c. o. jouent le rôle de chefs de file yUn autre état : les enseignants incorporent lélément « Les gens et le travail » au moins à tous les deux ans denseignement à partir de la maternelle jusquà la 10 e année. zLe gouvernement du Commonwealth prépare et distribue, sur papier et par Internet, une variété de produits dinformation sur les professions et le marché du travail

14 Organisation - États-Unis z« Mosaïque non coordonnée ». Le système américain est largement décentralisé, ce qui donne lieu à une prestation inégale des programmes et des services dorientation professionnelle. zle National Occupational Information Coordinating Committee (NOICC) et les State Occupational Information Coordinating Committees

15 Organisation - Irlande zLa loi nénonce aucunement ce à quoi les élèves ont réellement droit. Cet aspect revient à la direction des écoles zLa prestation de services dorientation est pratiquement inexistante dans le cadre de programmes déducation des adultes, communautaires et dalphabétisation zCertains organismes dorientation privés fournissent des services payants

16 Organisation - Danemark zLa décentralisation est la principale caractéristique yNiveau universitaire: État yÉducation aux adultes et niveau secondaire: les comtés yImmigrants et réfugiés : les municipalités zGlobalement, environ professionnels, para- professionnels et non-professionnels, la majorité à mi-temps (enseignement- orientation) zLes services dorientation professionnelle sont nombreux mais sont éparpillées au lieu de former une organisation cohérente

17 Organisation - Finlande zJusquà tout récemment, la structure de prestation de services dorientation au sein du système scolaire était clairement prescrite par le ministère de lÉducation. On insistait fortement pour que le programme détudes comprenne des classes déducation à la carrière. Maintenant, le temps prévu pour ce genre de classes a été réduit. zCe sont désormais les municipalités et les écoles qui répartissent les ressources et le contrôle du programme détudes. La prestation de services dorientation nen est que plus diversifiée

18 Organisation - Hong Kong zLes services dorientation professionnelle et demploi destinés aux élèves du secondaire et au grand public sont fournis par le ministère de léducation, celui du Travail et la Hong Kong Association of Careers Masters and Guidance Masters. zCette dernière crée les équipes responsables de la préparation à la carrière dans chaque école secondaire, les surveille et les soutient; forme les enseignants; fournit des ressources et des services dinformation sur les carrières et la formation

19 Organisation - France Les enseignants jouent un rôle clé dans l'éducation à l'orientation et les conseillers d'orientation- psychologues interviennent surtout, d'une part, comme conseillers techniques des établissements dans ce domaine, et, d'autre part, au moyen de rencontres individuelles dorientation ; dans le système scolaire français, les enseignants sont les décideurs privilégiés en matière d'orientation de leurs élèves.

20 Organisation -France Organismes de consultation et dinformation…2 zCentres dinformation et dorientation (CIO) 518 relevant du ministère de léducation. Les missions locales (ML) et les permanences d'appréciation, d'information et d'orientation (PAIO), au nombre de 322 et de 308 respectivement, ont généralement le statut d'associations et sont dirigées par un élu local. Elles sont financées à 37 % par l'État et à 63 % par les régions. zOrganismes d'information : deux organismes publics élaborent de l'information : yL'office national d'information sur lemploi et la formation (ONISEP) (ministère de l'Éducation nationale) yLe centre d'information et de documentation jeunesse (CIDJ) (ministère de la Jeunesse et des Sports) yDes entreprises privées conçoivent et diffusent aussi de linformation.

21 Organisation -Allemagne zLe Bureau national de placement des travailleurs (Arbeitsamt) était exclusivement (jusquen 1997) autorisé à offrir des services dorientation professionnelle et demploi à tout le monde. (700 succursales; 350 grandes succursales qui englobent un centre dinformation professionnelle) Des organismes privés et bénévoles ont commencé à ouvrir leurs portes. Les frais des services offerts ne peuvent, de par la loi, être facturés quà lemployeur. zLes universités offrent des services dorientation gratuits aux étudiants et toutes les écoles secondaires ont habituellement un enseignant conseiller.

22 Organisation - Pays-Bas zRéglementation à déréglementation; centralisation à décentralisation; politique de non-ingérence; perte de contrôle et dévaluation de la qualité zLECOP est une responsabilité de chaque école. yLenseignant dune matière, le titulaire de classe, le conseiller et les enseignants déducation à la carrière ont des responsabilités qui se complètent. La direction dune école élabore une vision et une politique sur lorganisation de lECOP dans lécole mais il nen prescrit pas le mode de prestation. yfaire le lien entre la matière et lexercice de plusieurs professions; zLes services d orientation peuvent être acheté à l extérieur

23 Organisation -Pays-Bas…2 zle programme daction national dapprentissage continu la gestion de lemployabilité par les individus; Comme point de départ, le milieu des affaires est tenu dinvestir dans lemployabilité des travailleurs.

24 Organisation Nouvelle-Zélande zEn 1990, le gouvernement crée - Career Services. yLes ministères (éducation, travail), les commissions scolaires, les universités deviennent clients. yLes Career Services offrent des services dinformation, de counseling et dorientation; Les clients peuvent se présenter à un bureau, téléphoner ou faire un envoi par télécopieur et recevoir des conseils sur les carrières zun système dinformation précis est la composante essentielle de toutes les initiatives dorientation et dinformation sur les carrières du gouvernement zSoucis d impartialité

25 Organisation - Angleterre zLe ministère de lÉducation et de lEmploi (MEE) est responsable du système déducation et de formation en Angleterre, y compris linformation sur les carrières, léducation à la carrière et lorientation professionnelle zIl a passé au début des année 90, une série de contrats avec 66 services professionnels locaux. La plupart de ces services sont des personnes morales distinctes dotées dun conseil dadministration. Les membres du conseil représentent divers intérêts de la localité.

26 Personnel - Danemark zLes personnes oeuvrant en orientation sont des enseignants ou des administrateurs qui ajoutent lorientation professionnelle à leurs responsabilités. zDans presque tous les cas, le personnel chargé de lorientation professionnelle reçoit une formation de courte durée une fois engagé dans le travail quotidien zIl est possible de faire une maîtrise et un doctorat en éducation avec spécialisation en orientation professionnelle. Toutefois, la relève au 2e et 3e cycle en orientation professionnelle est rare.

27 Personnel - Australie zOn débute dans le domaine en suivant une multitude de cheminements déducation et de formation (enseignement, en psychologie, en service social ou en gestion des ressources humaines ). Il y a environ neuf cours menant à un premier diplôme et comportant un élément précis déducation à la carrière ou dorientation professionnelle. zEn 1992, le National Board of Education, Employment and Training (NBEET) a décrit un ensemble de compétences professionnelles pour les intervenants spécialisés en orientation.

28 Personnel - Allemagne zLe ministère de l emploi exerce un monopole sur la formation. Son personnel suit un cours de trois dans une université privée du ministère. Pour être admis au programme, les étudiants doivent avoir un diplôme de formation en apprentissage dun métier et deux années dexpérience de travail. zPour compenser aux besoins de formation, un cours de formation de six mois a été élaboré, pour permettre à du personnel de bureau dacquérir les qualifications nécessaires pour devenir conseillers dorientation professionnelle

29 Personnel - Irlande zUn programme détudes universitaires supérieures dun an à plein temps ou à temps partiel est offert par certaines universités. Pour obtenir un poste dans une école de second degré, le ministère de lÉducation exige une maîtrise en éducation spécialisée en orientation.

30 Personnel- Argentine zMême si presque tous les professionnels œuvrant sur place sont des psychologues, des psychologues scolaires ou des spécialistes en éducation, la formation quils reçoivent est en général insuffisante. La demande de spécialisation sest accrue au cours des dernières années, et certaines universités détat ont mis sur pied des programmes universitaires de deuxième cycle pour les conseillers dorientation.

31 Personnel - Espagne zLa formation des conseillers dorientation est assurée à luniversité yun diplôme en pédagogie, en psychologie ou en psychopédagogie ydeux ans seulement après lachèvement dau moins un cours de trois ans dans une matière connexe. yRéussir un examen d état pour avoir le droit de travailler dans le service dorientation dune école secondaire. zEn enseignement supérieur, cependant, le personnel possède des titres de tout genre.

32 Personnel - France zCentres dinformation et dorientation (CIO) Le personnel est composé de conseillers dorientation psychologues Les missions locales (ML) et les permanences d'appréciation, d'information et d'orientation (PAIO), personnes dont la qualification est très variable.

33 Personnel - Etats-Unis zLa formation est très variée: dune courte formation, en cours demploi jusquau doctorat zNOICC a mis au point les National Career Development Guidelines visant à élaborer des programmes complets dorientation professionnelle à tous les paliers denseignement zNOICC avec la National Career Development Association offre un programme de 120 heures de formation para- professionnelle à des conseillers dorientation professionnelle zLe National Board for Certified Counselors (NBCC) est un organisme national bénévole qui accrédite les conseillers

34 Personnel - Finlande La Finlande possède un système dorientation et de counseling fortement professionnalisé. Au sein du système scolaire, en particulier aux niveaux supérieurs des écoles polyvalentes, il y a des conseillers dorientation issus de ladministration du travail, mais aussi des psychologues en orientation professionnelle. Dans les deux cas, on demande un diplôme de maîtrise. Les deux groupes sont hautement qualifiés selon les normes internationales

35 Enjeux - Hong-kong Pour répondre aux attentes des employeurs, les spécialistes du domaine de la carrière devront changer de rôle et ne pourront donc plus agir comme conseiller dorientation, mais comme formateur de produire des diplômés qui pourront utiliser au mieux la technologie de linformation, habités par un esprit dexploration et de découverte, et qui tiendront beaucoup à saméliorer par lacquisition continue du savoir xdaider les jeunes à comprendre la culture, lhistoire et les systèmes politique, économique et social de la Chine continentale

36 Enjeux - Argentine zCréer un système pour garantir à toute la population laccès à lorientation professionnelle, au niveau scolaire et communautaire; créer des centres régionaux dinformation et dorientation zPromouvoir la création dune banque nationale de données informatisée, reliée aux organismes déducation et demploi zMettre sur pied des systèmes dinformation et dorientation à distance zMettre en œuvre des programmes de mise à jour et de formation continue pour les conseillers

37 Enjeux - Danemark zProfessionnalisation zAssurance de la qualité et évaluation zUne approche individualiste Lorientation professionnelle devrait prendre en compte limpact environnemental des choix professionnels

38 Enjeux - Finlande zReconceptualisation du terme carrière. Les nouvelles carrières sont plus fragmentées et mettent en évidence la nécessité de lapprentissage continu et dune stratégie appropriée dorientation professionnelle. Les personnes doivent non seulement acquérir des compétences professionnelles spécifiques, mais aussi une identité professionnelle. Le monde actuel semble obliger les gens à gérer eux- mêmes leur vie et leur carrière, la planification de carrière fait place à la gestion de carrière.

39 Enjeux - France zLinformation et les services de conseil en orientation professionnelle offerts aux élèves sont très insuffisants (environ un conseiller pour élèves zMettre en synergie les différents organismes et offrir des services équivalents aux différentes populations. zCertifier les compétences des acteurs et des professionnels de lorientation professionnelle. Superviser les pratiques. Faut-il imaginer la création d'un ordre professionnel ? zPermettre à tous d'accéder à une information rigoureuse et pertinente relative à la formation et aux carrières.

40 Enjeux - Allemagne zComment préparer les gens à gérer leur propre « Moi Inc. ». Organisation personnelle et travail indépendant zInclure les questions environnementales en orientation.

41 Enjeux - Irlande zUn cadre politique cohérent pour les services dorientation (éducation et marché du travail) zPromouvoir linclusion social, pour lutter contre labandon des études supérieures. zLorientation tout au long de la vie (en lien avec CEE) zUn cadre national pour les divers rôles et la formation des praticiens de lorientation (accréditation et de délivrance de diplômes) zStratégie nationale visant à exploiter le potentiel des technologies de linformation et des communications

42 Enjeux - Pays-bas zLorientation professionnelle dans les matières scolaires; zLorientation professionnelle dans les politiques de lécole; zUne plus grande expertise des enseignants spécialistes dune seule matière, des titulaires de classe, des enseignants déducation à la carrière, des conseillers et de la direction.

43 Enjeux - Nouvelle-Zélande zLes concepts de lapprentissage continue, dinvestissement dans la formation sont au coeur des préoccupations et des politiques futures touchant lorientation Accès à linformation zImpartialité de lorientation professionnelle zAccès à lorientation professionnelle pour des groupes cibles zQualité de lorientation professionnelle : questions de réglementation, de contrôle et de qualité

44 Enjeux - Espagne Le nombre de professionnels de lorientation spécialisés est restreint si on le compare à la grande demande de services. Les gens qui travaillent en orientation nont pas tous une formation spécifique dans ce domaine. zEn ce qui touche lorientation, les politiques sont inégales entre les divers paliers denseignement. Il ny a pas de continuité dune étape à une autre, ce qui donne limpression que lorientation est assurée « en pièces détachées » au lieu dêtre un processus holistique

45 Enjeux - Résumé Assurance de la qualité et de financement : Quel est le meilleur moyen de sassurer que les organismes dorientation professionnelle financés par lÉtat fournissent un service de qualité supérieure? zTechnologie: Par quel moyen les fournisseurs de services dorientation professionnelle peuvent-ils le mieux utiliser la nouvelle technologie pour dispenser leurs services? zFormation et qualifications du personnel zAugmenter les ressources (France, Argentine, Espagne) zAccès à de l information impartiale et rigoureuse: France, N-Z

46 Enjeux…2 zOrientation tout au long de la vie et chevauchement de responsabilités: Finlande, Pays-Bas, N-Z, France, Irlande zMaintenir une approche individualisée de lorientation: Danemark, Allemagne zApproche centrée sur le marché: Hong Kong zOrientation verte, environnementale : Danemark, Allemagne zIntégrer davantage lorientation aux matières scolaires : Pays Bas

47 Enjeux - Etats-Unis zLes politiques sont souvent dépendantes des valeurs des partis politiques en place, et de linfluence des groupes de pressions. zLorientation professionnelle peut être perçu comme une méthode pour atteindre un objectif politique précis, ou un élément dun programme dintervention plus complexe.

48 Conclusions du Symposium 1. Orientation tout au long de la vie zLes services dorientation professionnelle se préoccupent aujourdhui daider les gens non pas à se choisir mais à se bâtir une carrière yIl importe que les services dorientation professionnelle soient offerts en permanence tout au long de la vie. En Europe on parle de: xApprentissage tout au long de la vie xOrientation tout au long de la vie

49 Conclusions du Symposium 2. Partenariat zLes gouvernements favorisent de plus en plus les processus habilitants, cest-à-dire quils mettent à profit et recherchent linfluence, la collaboration et lénergie de nombreuses personnes et organisations. yLes gouvernements doivent se demander quels services dorientation professionnelle ils devraient eux-mêmes offrir, et quel devrait être leur rôle par rapport aux services dautres fournisseurs.

50 Conclusions du Symposium 3. Professionnalisme Dans plusieurs pays, on sinquiète de la piètre qualité dune trop grande part des services déducation à la carrière dans les écoles, du fait quils sont offerts par des enseignants insuffisamment formés pour ce genre de travail et de labsence dun soutien adéquat sous forme de normes de qualité, de mécanismes dinspection et de mesures du rendement zIl y a un besoin de définir aussi les compétences attendues des professionnels de lorientation, à tous les niveaux: yAIOSP yComité canadien de développement de normes

51 Conclusions du Symposium 4. Technologie zRôle des technologies de linformation et des communications yIl est facile de se servir de la technologie pour passer outre les problèmes daccès. Par exemple, lAngleterre vient de lancer une initiative de financement important en faveur de la prestation de services dorientation professionnelle pour les adultes. Toutefois, la décision a été prise en fonction exclusivement des ressources disponibles, ce qui fait quon accorde davantage dattention au volet information quà lorientation professionnelle à proprement parler. Aucune analyse coûts-avantages na été faite.

52 Conclusions du Symposium 5. Chevauchement de frontières administratives Un des problèmes majeurs que pose le développement de politiques dans le domaine de lorientation professionnelle réside dans le fait quelles tendent à chevaucher différentes frontières administratives, plus précisément celles de la politique en matière déducation, et celles de la politique sur le marché du travail. yQuel est son impact sur une politique dorientation tout au long de la vie?

53 Conclusions du Symposium 6. Faire connaître lorientation professionnelle zLes responsables de développement des politiques, y compris les politiciens et leurs conseillers dans la fonction publique, doivent avoir une idée plus précise de ce que comporte lorientation professionnelle. Les responsables de développement de politiques ont offert cinq conseils : yNe minimisez pas limportance de la presse yLe téléphone doit sonner yAccordez de limportance à lexpérience personnelle yFaites-vous bien comprendre

54 Prochain symposium- mars questions de discussion zDécrire les modèles de politique sur les services dorientation adoptés dans votre pays. Dans votre pays, quels sont les résultats de qualité quapprouvent à la fois les responsables de développement de politiques et les praticiens pour ce qui est des services dorientation dans tous les groupes dâge? zPour votre pays, quels sont les coûts et avantages des interventions en matière de services dorientation.

55 Prochain symposium- mars zLe secteur public, les employeurs, les syndicats, le secteur privé, les organismes communautaires et le secteur du bénévolat peuvent tous jouer un rôle pertinent dans la prestation de services dorientation. Quest-ce que votre pays considère comme léchelle appropriée de formation professionnelle, de qualifications et de compétences dans le domaine des services dorientation?


Télécharger ppt "OCCOPPQ 1100, avenue Beaumont, bureau 520 Ville Mont-Royal (Québec) H3P 3H5 Téléphone : 1-800-363-2643 Montréal : 514-737-4717 Télécopieur : 514-737-6431."

Présentations similaires


Annonces Google