La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les pôles de compétitivité : des pôles de compétences ? Présentation pour lobservatoire des pôles de compétitivité 12 février 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les pôles de compétitivité : des pôles de compétences ? Présentation pour lobservatoire des pôles de compétitivité 12 février 2009."— Transcription de la présentation:

1 Les pôles de compétitivité : des pôles de compétences ? Présentation pour lobservatoire des pôles de compétitivité 12 février 2009

2 page 2 Des pôles de compétitivité aux « pôles de compétences » ? (1/2) Point de départ et hypothèse directrice de létude : Un pôle de compétitivité, pour réussir, doit devenir un « lieu » où sont produites, organisées, gérées et améliorées les compétences spécifiques nécessaires au développement du pôle : c-à-d un « pôle de compétences » ! Notre démarche visait trois objectifs : - Analyser ce qui conduit les 10 pôles retenus (demande du CAS) à semparer des questions de compétence, demploi et de formation. - Identifier et analyser les actions quils mènent dans ces champs - Examiner, en sens inverse, si (et comment) la mise en place de ces pôles fait évoluer les fonctionnements locaux du marché du travail, loffre de formation et aide/conduit les acteurs à penser leurs besoins au futur.

3 page 3 Des pôles de compétitivité aux « pôles de compétences » ? (2/2) Notre méthodologie : - Des entretiens menés auprès des acteurs des pôles (responsables des pôles, grands groupes, PME, laboratoires de recherche, organismes de formation) et du marché du travail. - Une analyse transversale des monographies réalisées visant les trois objectifs décrits ci-dessus

4 page 4 Dix pôles étudiés

5 page 5 PRESENTATION DE DEUX POLES : IMAGES ET RESEAUX IMAGINOVE

6 page 6 Le Pôle Images et Réseaux Le Pôle, ses objectifs et ses thèmes Lien vers le site du pôle :

7 page 7 Images et réseaux, la question de lemploi Le pôle, un levier pour le maintien d emplois industriels ou de service en France ? Le cas dAlcatel –Lucent Les emplois nouveaux engendrés ou en relation avec les projets du pôle, des hypothèses plus que des prévisions Le WEB2 Les logiciels libres La vidéo sur Internet La question du besoin dinformaticiens : un flux important de sortants, mais une pénurie pour certaines tâches

8 page 8 Images et réseaux, la question des compétences Le profil des chefs de projet, à lintersection de champs disciplinaires et capables danimer des équipes mixtes Des formes de coopération à développer entre spécialistes des sciences dures (concepteurs de produits ou de services) et des sciences humaines (sociologues des technologies, ergonomes) Un besoin repéré par les PME du pôle : des chefs de projets R&D pour des projets de recherche en PME Un autre besoin « récurrent » : les ingénieurs à profil « technico- commercial » capables de faire des études dacceptabilité sur des prototypes par exemple

9 page 9 Images et réseaux, faire évoluer les formations ? En Bretagne, importance des écoles dingénieur et des pôles de recherche universitaires, partenaires du pôle Le pôle a développé une activité de labellisation de nouvelles formations au niveau universitaire Il favorise la coopération entre écoles de design et écoles dingénieurs Cependant le programme de formation des grandes écoles dingénieurs ne sinfléchit pas très facilement et le rayonnement national ou international interdit toute adaptation trop « locale » Le pôle joue de façon accessoire un rôle de conseil pour louverture de filières de formation en FC (AFPA Brest)

10 page 10 Imaginove, genèse et objectifs Du cluster « loisirs numériques », centré sur le jeu vidéo, à « Imaginove », élargi aux domaines de laudiovisuel et du cinéma, du multimédia et du film danimation début 2007 Un rôle très actif de la région Rhône Alpes dans cette évolution. Un pôle aujourdhui porté par trois acteurs majeurs de Rhône Alpes : Lyon Game, Images Rhône Alpes et CITIA qui regroupent 210 entreprises, 25 laboratoires de recherche et 20 écoles de formation, implantés sur les territoires de Lyon, Annecy, Grenoble et Valence. Un objectif principal : « développer les synergies entre les filières des industries de limage (jeu vidéo, audiovisuel - cinéma, multimédia - film danimation) en favorisant lanticipation et en stimulant linnovation des professionnels ».

11 page 11 Pourquoi la dimension « emploi - compétence - formation » prend-elle autant dimportance dans IMAGINOVE ? Elle est en quelque sorte imposée par les caractéristiques communes des entreprises qui le composent : - e lles sont économiquement fragiles car soumises à des cycles courts dactivité nécessitant des investissements lourds en matériel et en compétences. - e lles ont des besoins importants de flexibilité et de mobilité de la main dœuvre. - e lles nont pas de structure RH dédiée. Un réel besoin de « fidéliser les talents » sur la région Rhône Alpes Dans les trois filières, les convergences dusage et de technologies obligent à décloisonner les métiers.

12 page 12 Les réalisations du pôle dans ce domaine Un appui aux adhérents à travers une mise à disposition dinformations et doutils Deux étapes : è État des lieux précis des métiers et des formations dans les trois filières (choix dune entrée par les compétences et plus précisément par les compétences communes aux filières du pôle, è Création dune « plate forme pour lemploi » - Un rôle inédit en matière de mutualisation de la formation continue, à travers « Imaginove Compétences » La création de nouvelles filières de formation initiale

13 page 13 Quest ce qui conduit les pôles à se préoccuper de compétences ? Facteurs qui jouent le plus sur limplication des pôles : La clarté de la stratégie du pôle… Son histoire… Lampleur de linflexion stratégique apportée par le pôle Lampleur de la transformation des métiers du pôle… Le poids de la recherche La relation du pôle à ses territoires… Lanticipation dévolutions fortes des compétences/métiers futurs semble plus déterminante que le constat de pénuries/tensions immédiates même si ces préoccupations sont loin dêtre absentes

14 page 14 Les pôles et les compétences (1)

15 page 15 Les pôles et les compétences (2)

16 page 16 Les pôles et les compétences (3)

17 page 17 Les pôles et la formation Préoccupation sur la formation scientifique supérieure dabord Recensement de loffre plus ou moins large dans tous les pôles Analyse de besoins : plus ou moins prospectif, plus ou moins exhaustif Une forte fréquence dun processus de labellisation de nouvelles formations (supérieures en général) Des efforts pour rapprocher des organismes de formation universitaires ou des filières au plan territorial La formation continue, parent pauvre…

18 page 18 Les pôles et lemploi Tous les pôles rencontrent des besoins immédiats de main dœuvre Peu dactions de prospective (quantitative) en matière demplois Les questions demploi abordées par la mobilité de salariés Un seul pôle – IMAGINOVE – où on peut parler dune GRH de pôle, même si sur certains autres pôles des GRH territoriales liées à danciens clusters se sont développées Certains pôles jouent un rôle en développant une fonction de sélection des demandes demplois

19 page 19 Effets généraux sur le marché du travail Mise en commun des constats, des analyses et réactivité collective accrue Rapprochement des stratégies économiques et éducatives Un marché du travail conjugué au futur

20 page 20 Effets différenciés sur les acteurs du marché du travail Sur-réactivité de lenseignement supérieur (fragmentée et décentralisée plutôt que coordonnée) Sous-réactivité de la formation continue ( information pauvre sur les besoins, articulation difficile avec les branches, association insuffisante des acteurs de la FP) Implication limitée des entreprises ( GE peu intéressées, PME indisponibles et/ou interrogatives ) Encore beaucoup dinsuffisances méthodologiques ( tâtonnements, faible capitalisation, manque de coordination, manque doutils)

21 page 21 Des préconisations (1) Renforcer les échanges et la coordination entre pôles dans le champ des compétences et des ressources humaines (rencontres de travail entre leurs commissions « formation » / confrontation de travaux danalyse prospective) Stimuler lanticipation des emplois générés par le développement de lactivité des pôles : è Examiner la possibilité danticiper les besoins demplois dans les pôles les plus avancés (en associant les industriels, les DRTEFP et CARIF-OREF) è Créer des outils de dialogue avec les acteurs des branches professionnels (intégration de la réflexion sur les emplois dans les pôles aux études des observatoires paritaires des métiers ou dans les études prospectives de branches conduites par les CPNE) è Examiner la possibilité de développer dans le domaine de la R&D un outillage de type GPEC à destination des DRH de grandes entreprises ou laboratoires de recherche ou des DG de PME Renforcer la place des pôles comme acteurs de la GPEC territoriale pour tirer celle-ci vers lavenir

22 page 22 Des préconisations (2) Au niveau de la formation continue, associer plus étroitement les acteurs de la formation continue (notamment les partenaires sociaux à travers leurs outils – OPCA en particulier) aux instances de gouvernance des pôles, de manière à : favoriser la prise en compte de besoins nouveaux mis en évidence par les pôles, faciliter le passage de la labellisation de formations par le pôle à leur certification, examiner la place possible de la VAE dans la promotion des salariés participant aux projets du pôle Dans le domaine des formations supérieures : examiner la possibilité dhabilitations de formation à titre expérimental Associer les pôles à la réalisation des cartes de lenseignement supérieur au travers de la réflexion sur les réalisations souhaitables pour telle ou telle formation.

23 page 23 Merci de votre attention


Télécharger ppt "Les pôles de compétitivité : des pôles de compétences ? Présentation pour lobservatoire des pôles de compétitivité 12 février 2009."

Présentations similaires


Annonces Google