La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Maitrise des infections nosocomiales en service de Pneumologie M Benichou ; Jacques Boyer Nice 2003.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Maitrise des infections nosocomiales en service de Pneumologie M Benichou ; Jacques Boyer Nice 2003."— Transcription de la présentation:

1 Maitrise des infections nosocomiales en service de Pneumologie M Benichou ; Jacques Boyer Nice 2003

2 Infection nosocomiale Recommandation R84-20 de 1984 du Conseil de lEurope Toute maladie contractée dans un établissement de santé,due à des micro-organismes,cliniquement et/ou biologiquement reconnaissable qui affecte,soit le malade du fait de son admission à lhôpital ou des soins quil a reçus,en temps que patient hospitalisé ou en ambulatoire,soit le personnel hospitalier,du fait de son activité,que les symptômes de la maladie apparaissent ou non pendant que lintéressé se trouve à lhôpital

3 Principales localisations des infections nosocomiales

4 Germes responsables des infections nosocomiales Agents infectieux%Exemples Bactéries91% 53% BGN 33% Cocci G+ Colibacilles Pyocyaniques Staphylocoques Champignons6%Candida Virus2%VHC Parasites1%

5 Infection nosocomiale Le principal réservoir de germes est le soignant: Portage cutané =1Milllion de germes /cm2 Selle=1Millard de germes /cm2 Surface inerte=100 germes /cm2

6 Prévention du risque:mesures générales Tenue vestimentaire:propre et changée chaque jour;adaptée selon activité et patient Lavage et protection des mains Postes de lavage des mains Savon:liquide,en distributeur Essuie mains:à usage unique,jetable Gants :pour les manipulations avec liquides biologiques

7 Attitude en cas dexposition au sang ou à un autre liquide biologique Ne pas chercher à faire saigner la blessure Nettoyer immédiatement la plaie à leau courante et au savon Réaliser une antisepsie avec un dérivé chloré(Dakin,eau de Javel 12°diluée au 1/10e),ou à défaut alcool 70° ou polyvidone iodée dermique,en assurant un temps de contact>5 Faire procéder à lévaluation immédiate du risque par un médecin référent pour la prophylaxie VIH Faire les déclarations dusage

8 Préparation du patient aux interventions ou examens Information préalable sur la nature de lacte pour sassurer de sa coopération Procédures pour obtenir la propreté générale du patient et de son environnement Réalisation dune préparation locale (élimination des pilosités,petite toilette Avant thoracoscopie ou drainage:pas de rasage,tondeuse à tête jetable Avant une fibroscopie:soins de bouche

9 Réalisation daspirations trachéobronchiques Assurer la protection du personnel Utiliser des sondes daspiration à usage unique Préférer les réceptacles jetables pour le recueil des sécrétions bronchiques Choisir des dispositifs daspiration limitant la contamination du circuit de vide de létablissement Nutiliser que des solutés stériles Utiliser un système adapté pour le rinçage du stop-vide et de sa tubulure Manipuler la sonde aseptiquement

10 Gestion des drainages Privilégier les systèmes de drainage stériles,clos,munis dantiretour Porter un soin particulier au niveau de lémergence du dispositif de drainage Respecter lasepsie du système en cas de vidange Éviter la contamination de lenvironnement et des personnes lors du recueil et de lévacuation des liquides de drainage Limiter le temps de port au strict nécessaire Installer le dispositif pour faciliter lécoulement des liquides drainés

11 Canules de tracheotomie Canules stériles et à usage unique Nettoyage quotidien à leau tiède, éventuellement savonneuse ou au sérum physiologique Rinçage abondant au sérum physiologique stérile Bien sécher la canule surtout si elle nest pas replacée de suite Désinfection sur certains types de canule:se conformer aux instructions du fabricant;ne pas faire bouillir,ne pas stériliser à lautoclave Changement de canule tous les 15 jours

12 Oxygénothérapie: recommandations sur lhumidification Si oxygénothérapie délivrée avec des lunettes:pas dhumidification quelque soit le débit Si sonde nasopharyngée, humidification sur prescription médicale en utilisant un humidificateur à usage unique(ref OM5OBI) et y adapter un flacon deau stérile 500ml versable (quand le flacon est vide,changer lensemble du système Avec masque facial,humidification sur prescription médicale

13 Aérosoliseurs,nébuliseurs Les barboteurs et autres nébuliseurs doivent être conservés à sec hors usage Ils doivent être manipulés dans de strictes conditions dasepsie Ils doivent être nettoyés et désinfectés entre chaque usage pour des patients différents Pour un même patient,ils doivent être fréquemment recyclés (quotidiennement) On doit les remplir avec de leau stérile après les avoir vidangés Utiliser des kits jetables pour les nébuliseurs ultrasoniques

14 Prévention des risques spécifiques: Tuberculose:isolement >=15j;masques « canards »; information visiteurs et personnel;renouvellement air(aeration 2 à 5 toutes les 2h);déclaration obligatoire VRS et virus grippaux:isolement; prévention de la transmission manuportée; prévention de la transmission aéroportée:regroupement des malades infectés,limiter visites;éviter hospitalisation des enfants non infectés en période épidémique Vaccination antigrippale du personnel soignant et des patients à risque

15 Legionellose pas de transmission interhumaine: pas disolement qualité microbiologique de leau: 1. Garantir la qualité de leau aux points dusage(chocs thermiques 2 fois /an; analyse de leau selon norme NFT 2. Formaliser les procédures dutilisation de leau pour les soins et la désinfection des dispositifs médicaux 3. Éviter douches et douchettes pour lmes patients à risque 4. Déclaration obligatoire

16 Pyocyaniques,BMR Isolement en chambre seule Lavage antiseptique des mains et port de gants Port de masque,et surblouse pour les soins de contact Respect du bon usage des antibiotiques à lhôpital:protocoles validés par le CLIN et le comité de lantibiothérapie Signalisation en veillant au respect de la personne Éviter fleurs coupées et plantes en pot (pyocyaniques)


Télécharger ppt "Maitrise des infections nosocomiales en service de Pneumologie M Benichou ; Jacques Boyer Nice 2003."

Présentations similaires


Annonces Google