La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES APPORTS PÉDAGOGIQUES DES FILMS PUBLICITAIRES EN CLASSE DE FLE : De lanalyse vers la mise en pratique Présenté par : M Nicholas ONeill B.ED (Hons) French,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES APPORTS PÉDAGOGIQUES DES FILMS PUBLICITAIRES EN CLASSE DE FLE : De lanalyse vers la mise en pratique Présenté par : M Nicholas ONeill B.ED (Hons) French,"— Transcription de la présentation:

1 LES APPORTS PÉDAGOGIQUES DES FILMS PUBLICITAIRES EN CLASSE DE FLE : De lanalyse vers la mise en pratique Présenté par : M Nicholas ONeill B.ED (Hons) French, MA FLE, M Phil

2 Point de Départ : 3 séminaires particuliers Atelier : Créer des ressources pédagogiques à partir des images fixes et animées, C. TABERNERO, Besançon, 2010 Séminaire : The Media and I, organisé par lassociation nationale des professeurs de PSD sous le patronnage du Ministère de lEducation, Malte, 2011 Colloque en ligne : Education aux Médias et Littératie Médiatique, présenté par P. FASTREZ, Chercheur à lUniversité Catholique de Louvain, Belgique, 2011

3 3 questions: Quest-ce quun film publicitaire? Pourquoi tenir compte des films publicitaires en tant que professeur de LE? Comment tenir compte de ces documents médiatiques?

4 QST 1: Quest-ce quun film publicitaire? Un document qui relève du monde du marketing Un mélange déléments rhétoriques et scientifiques Des pubs à caractère commercial ou à caractère social Plusieurs supports : télévision, internet, panneaux interactifs….

5 Floch (1990) 4 types de films publicitaires : Pubs mythiques – le spectaculaire Pubs obliques – le plaisir, les émotions (Pub Ninteno Wii – toute la famille samuse ensemble) Pubs référentielles – lutilité des produits dscreen&NR=1 Pubs substantielles – les caractéristiques détaillées du produit (Pub voitures Ford – une liste de bénéfices technologiques - Air Bag, lecteur CD, climatiseur.....)

6 Cormanski (1993) La publicité est un construit. Les constructions des éléments visuels et textuels ne se font pas dune manière linéaire. Questionnement des réalisateurs- producteurs. Dans la pub : - Va-t-on immédiatement exposer le produit ? - Est-ce le décor adéquat ? Faut-il changer certains éléments ? - Y a-t-il une corrélation entre textes et images / entre paroles et actions ? - Quand va-t-on introduire un tel son / une telle séquence musicale ? - Quel type de musique va-t-on choisir ?....

7 Les traits publicitaires 1. Le Logo et la marque

8 2. Le slogan et laccroche Cest tout ce que jaime Vous le valez bien Créative Technologie « La mode, cest vous ! »

9 3. Sons, musiques et bruitages Genre musical = nature du produit/service mo3HA De la musique pop (sacs à dos, stylos à bille, tenues sportives…) De la musique américo-latine (café, chocolat…) Du jazz (bière, whisky …)

10 4. Textes et Discours - Les éléments textuels : à partir des mots-clés (correspondent au discours oralisé) - Le discours oralisé (correspond au matériel textuel) mène petit à petit vers la découverte du produit - Si le produit est immédiatement exposé, normalement, le discours se concentre sur les caractéristiques détaillées du produit.

11 5. Les couleurs Couleur de lair, utilisé pour les titrages, lumière, soleil, été, gaieté, tonicité, chaleur, plénitude, agressivité, jaune citron – la perfidie, goût acide (ex : les limonades) etc. Deuil, mort, peur, vilenie, vengeance, ignorance, élégance (ex : les voitures de luxe), haute-classe, classicisme, richesse, modernité, contemporanéité etc. Couleur du feu, sang, feu, force, passion, dynamisme, virilité, amour, sexe, séduction (ex : le maquillage), automne etc. Couleur de leau, nature, espoir, calme, sérénité, fertilité, renaissance, printemps, plénitude, énergie vitale, apaisement, repos, fraîcheur (ex : produits pharmaceutiques) vert brillant - acidité

12 6. Le décor et les formes Douceur, calme, paix, univocité, perfection, sans commencement, sans fin, temps infini, ludique, amusant, non-agressif Equilibre, sérieux, sécurité, symbole de la terre, de lunivers, stabilité, confiance Perfection des relations établies, le parallélisme, sécurité, force Le chiffre 3, divinité, harmonie, la loi, proportion, fécondité, forme agressive, le danger, masculinité, féminité, virilité

13 7. Les plans et les angles Gros Plan Plan Rapproché Plan américain Plan Moyen Plan densemble Plan Général

14 8. Les personnages et les actions Personnages = produit = consommateurs potentiels La fin des rôles stéréotypés dans les pubs Normalement, les actions des personnages, la mimique et la gestualité sont étroitement liés aux discours oraux/écrits Le message communiqué par les personnages, dans son ensemble, doit faire un impact sur les besoins spécifiques du public

15 QST 2: Pourquoi les films publicitaires? a) Les films publicitaires font partie du programme déducation médiatique et favorisent léducation consommatrice. b) Les films publicitaires relèvent des situations de vie authentiques et de lenvironnement immédiat de lapprenant c) Ce sont des documents audio-visuels d) Ces documents ont leurs propres propriétés thematiques

16 e) On relève plusieurs genres discursifs (narratif, descriptif, injonctif, argumentatif...) dans un seul dispositif publicitaire. f) Les films publicitaires favorisent lapproche actionnelle et la pédagogie du projet, soutenues par le CECR. g) Les films publicitaires permettent détablir plusieurs objectifs communicatifs, transversaux et médiatiques.

17 QST 3: Comment faire avec les films publicitaires? Deux approches danalyse publicitaire: a) Manaa (2008) : une approche purement linguistique: - laxe iconographique (le sens des signes imagiers, la décomposition des scènes, la gestualité...) - laxe textuel: (le rhétorique, les fonctions du langage, les genres discursifs, lénonciation...)

18 b) Ducrot / Hobbs (2004) : une approche pédagogique-médiatique - une approche qui tient compte des besoins (non)langagiers des apprenants. - une approche qui favorise la compréhension des fonctions et des fins dun tel document publicitaire. - une approche qui permet de re/produire, de créer, dinnover, danalyser, de faire des hypothèses, de formuler/donner son avis, dargumenter, de discuter, de débattre...

19 Les critères méthodologiques de sa séquence didactique Les spécificités du document utilisé Les objectifs à atteindre (objectifs généraux + objectifs opérationnels) Les compétences langagières, transversaux et médiatiques travaillées Le niveau de son public et les pré-requis des apprenants La durée de sa séquence didactique et son déroulement en étapes La tâche finale envisagée

20 Les 3 phases de toute séquence didactique Une phase de mise en train / Une phase de présentation-compréhension Une phase de systématisation linguistique (syntaxique, lexicale, phonétique...) Une phase de production

21 Quelques points de rappel à propos de lexploitation de la vidéo en classe de LE 3 approches dexploitation: - Une projection sans son - Une projection sans images - Une projection avec son et images 3 types dactivités proposées: - Des activités de pré-visionnement - Des activités de visionnement - Des activités de post-visionnement

22 4. La recherche effectuée auprès des professeurs FLE Une recherche à deux reprises: a) Avoir une idée claire du degré dimportance accordée aux spécificités médiatiques dans un contexte FLE (les ressources médiatiques, léducation aux médias etc...) (Questionnaire – Partie A) b) Identifier le plus grand nombre de variantes méthodologiques/médiatiques à partir des pubs choisies par hasard (Questionnaire – Partie B)

23 Les points les plus saillants en tant que résultats PARTIE A: Certains profs nutilisent pas dappareils médiatiques puisquils ne possèdent pas leur propre salle de français Une préférence accordée aux publicités de presse Toute forme de publicité favorise particulièrement la PO et la PE Les pubs dites mythiques (le spectaculaire) : ce sont les plus utilisées Les traits les plus exploités, ce sont (par ordre de préférence): - les textes et les discours - les personnages et les actions

24 - les accroches et les slogans - les couleurs, les sons et les bruitages o Les films publicitaires sont surtout utilisés comme supports sécondaires o Ils sont surtout utilisés pour: - introduire des jeux ou des activités de production - introduire des notions qui relèvent du savoir- médiatique - pour encourager la participation en classe - pour enchaîner les étapes de sa séquence didactique et faire recours à plusieurs techniques de classe

25 PARTIE B: Les professeurs: o....préfèrent utiliser des notions du savoir-médiatique avec des apprenants ayant une certaine aisance en français (à partir dun niveau B1-B2) o...accordent beaucoup dimportance aux projections sans son pour donner loccasion aux apprenants de réfléchir / faire des hypothèses o...ont proposé des tâches qui se détachent partiellement ou complètement du document initial o...ont rarement utilisé les films publicitaires pour travailler des faits linguistiques o...nont pas donné le même degré dimportance aux traits publicitaires qui sy présentent

26 Quelques conclusions Les films publicitaires peuvent engendrer des activités ludiques qui peuvent remplacer les activités routinières proposées dans les manuels Les professeurs doivent tenir compte des ressources disponibles en ligne (ex: Les apprenants ayant un niveau assez faible en français peuvent toujours arriver à comprendre un message publicitaire et développer des compétences langagières, transversaux ou médiatiques. Cela dépend à priori: - du type de support choisi - des techniques de classe mises en oeuvre

27 Pistes de Travail A partir de ces documents publicitaires, essayez didentifier quelques variantes en fonction des critères méthodologiques (niveau / objectifs / compétences / activités / tâches....) PUB 1: PUB 2:


Télécharger ppt "LES APPORTS PÉDAGOGIQUES DES FILMS PUBLICITAIRES EN CLASSE DE FLE : De lanalyse vers la mise en pratique Présenté par : M Nicholas ONeill B.ED (Hons) French,"

Présentations similaires


Annonces Google