La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Gestion mentale: Outils théoriques et pratiques Véronique Huart et Françoise Dessy, logopèdes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Gestion mentale: Outils théoriques et pratiques Véronique Huart et Françoise Dessy, logopèdes."— Transcription de la présentation:

1 Gestion mentale: Outils théoriques et pratiques Véronique Huart et Françoise Dessy, logopèdes

2

3 Gestion mentale Quelques principes de base

4 Définition

5 Gestion mentale=Pédagogie de la réussite Antoine de La Garanderie Intuition de départ: la différence des résultats entre les étudiants peut sexpliquer par ce qui se passe dans lesprit Réussite efforts, situation sociale, don habitudes évocatives dès le plus jeune âge Habitudes évocatives Introspection structures de fonctionnements mentaux (comment faire pour mémoriser, comprendre, réfléchir …)

6 Découverte de ce qui fait SENS pour la personne Prendre conscience de la façon dont elle procède dans sa tête

7 Accompagnement du jeune Découverte et enrichissement de son fonctionnement mental

8 Outil Gestion Mentale: Le dialogue pédagogique

9 Définition = Jeu de questions/réponses permettant une recherche à deux des processus utilisés et utilisables par le jeune pour sadapter à une tâche scolaire; il est mené au départ à partir de tâches non scolaires. Rendre consciente pour le jeune sa réalité mentale Pré requis indispensable Laccompagnant doit croire en léducabilité et la perfectibilité du jeune avec qui il travaille.

10 Esprit du dialogue: cinq mots essentiels Reconnaissance des ressources du jeune Ecoute Accueil inconditionnel Respect Empathie ! Non jugement Pas dévaluation Ne pas induire les réponses Pas de classification

11 Différents fonctionnements sur le plan cognitif

12 Chaque individu: fonctionnement mental qui lui est propre Mais lois de fonctionnement communes Langue pédagogique préférentielle - visuelle - auditive - verbale

13 Evocation mentale Façon dont on reprend linformation pour la faire exister mentalement Condition nécessaire à tout apprentissage Favoriser les conditions dévocation Existence de signes physiques Développer la richesse de lévocation

14 Schéma tiré de « Mind map » de Tony et Barry Buzan (Ed. dOrganisation p32)

15 Essentiel: Tenir compte du fait que le fonctionnement de celui que nous avons en face de nous est peut-être différent. Donner la possibilité au jeune de puiser ce dont il a besoin pour apprendre Favoriser la mise en projet dattention

16 Les apports de la gestion mentale au niveau de lattention

17 Définition de lattention selon Antoine de La Garanderie

18 Cinq gestes mentaux Attention Mémorisation Compréhension Réflexion Imagination

19 Attention « …le geste mental dattention est intrinsèquement défini par le projet de faire exister mentalement en images ce que lon perçoit et par lexécution de ce projet ». (Pédagogie des moyens dapprendre, Bayard Edition, p.24) = se mettre dans le projet dévocation mentale Le geste dattention = la porte vers les autres gestes mentaux

20 Les trois temps de lapprentissage

21 Schéma

22 Perception = temps pendant lequel je suis en contact avec lobjet par lintermédiare dun ou plusieurs sens Restitution = temps durant lequel linformation perçue est rendue Evocation = temps durant lequel on se sépare de lobjet de perception pour soccuper de ce qui se passe mentalement Temps ESSENTIEL de tout apprentissage

23 Attention = projet dévocation mentale

24 onychophage

25

26 Pistes dapplications dans la vie quotidienne

27 Quelques conseils pour favoriser lattention Privilégier les endroits calmes Aérer régulièrement la pièce Avant dentamer les devoirs, proposer 5 à 10 de coloriage de mandala (si lenfant apprécie): favorise le recentrage. Pendant les périodes de travail, pauses régulières Pour la réalisation des devoirs, - soit lire la consigne (surtout pour les petits) - soit le jeune lit lui-même la consigne Veiller à ce que le jeune soit dans de bonnes conditions découte (aide en utilisant un geste)

28 Evocation : capitale à exercer dès le plus jeune âge essentiel avec des enfants présentant des troubles de linhibition (impulsivité) à tout moment! Epanouissement intellectuel Enrichissement du langage Favoriser lanticipation

29 Quelques pistes pour les parents Faire les courses Jeux de société Préparation de la journée du lendemain Bricolage Animal de compagnie Activité dans les bois,… Visite de musée, chez des connaissances,… Lecture …

30 Quelques pistes pour les enseignants Séances dentraînement: 1/4h suffit Peinture Mot de vocabulaire Texte raconté en classe Préparation dune journée dexcursion, dune poésie, des devoirs du lendemain … Préparation de fiches ressources Mise en commun Il est très important pour certains que ce « mode demploi » soit posé sur papier. + favorise lentraînement des évocations au service de lapprentissage.

31 Adaptation de la consigne Décrire précisément à lenfant ce quil doit faire mentalement pour être attentif Exemple dans une situation de copie: « Vous allez faire vivre mentalement ce que jécris et ensuite vous allez vérifier que limage mentale que vous avez correspond bien à ce que jai écrit ». Sécurité méthodologique

32 ! Avant de donner la consigne, mettre lenfant dans le projet de la restituer Exemple: « Tu vas te mettre dans le projet denregistrer la consigne que je vais te dire afin que tu puisses me la redonner ». Ne pas hésiter à préciser que la consigne sera répétée si nécessaire

33 Outils qui favorisent le respect de ce qui fait sens pour le jeune La manière de présenter linformation a une incidence non négligeable sur les capacités attentionnelles.

34 Préférer une utilisation successive et non simultanée des deux canaux privilégiés, auditif et visuel, dans la présentation de linformation Favorise le jeune avec troubles dattention divisée Permet au jeune de traiter linformation dans son canal préférentiel

35 Schéma heuristique (Tony Buzan) Représentation extérieure de la pensée irradiante qui constitue le mode de fonctionnement naturel du cerveau: intégration des données de manière associative, intégrée, dynamique, organisée. = Schéma centré

36 Pourquoi le schéma heuristique? Optimisation des facultés corticales en une seule technique Chacun, visuel comme auditif, y trouve son compte Enrichissement du fonctionnement mental de lun comme de lautre Favorise le temps de lévocation par la prise de recul nécessaire à sa réalisation Favorise la création des liens entre les informations -> la compréhension Favorise la synthèse et la mémorisation

37 Quelques règles de réalisation -espace de réalisation suffisant -sujet central -travail dans le sens centrifuge -utilisation dau moins 3 couleurs -variation de la taille des caractères, de lépaisseur des traits… -possibilité de mettre des dessins au lieu des mots -lignes de même longueur que lécrit -mots écrits sur ou sous les lignes Personnalisation meilleure appropriation par le jeune

38

39 Idées de livres Pour une approche de la gestion mentale: «Réussir, ça sapprend » dAntoine de La Granderie avec D. Arquié, Bayard Editions « Tous les enfants peuvent réussir » dAntoine de La Granderie avec G. Cattan, Bayard Editions A propos du schéma heuristique: « Mind map » de Tony et Barry Buzan, Editions dOrganisation « Une tête bien faite » de Tony Buzan, Editions dOrganisation Pour une approche de la neuropédagogie: « Japprends donc je suis » de Hélène Trocmé-Fabre, Editions dOrganisation

40 Nous vous remercions pour lévocation que vous avez bien voulu exercer durant cet exposé.


Télécharger ppt "Gestion mentale: Outils théoriques et pratiques Véronique Huart et Françoise Dessy, logopèdes."

Présentations similaires


Annonces Google