La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ÊTRE NET SUR INTERNET. INTENTION : Informer et conscientiser les enseignants sur limportance dune utilisation éthique et pédagogique dinternet.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ÊTRE NET SUR INTERNET. INTENTION : Informer et conscientiser les enseignants sur limportance dune utilisation éthique et pédagogique dinternet."— Transcription de la présentation:

1 ÊTRE NET SUR INTERNET

2 INTENTION : Informer et conscientiser les enseignants sur limportance dune utilisation éthique et pédagogique dinternet

3 LES 4 COINS DU TOUR DE LA QUESTION Notre identité numérique Le partage de lutilisation Personnelle Professionnelle Notre rôle de modèle et sa responsabilité sociale Notre rôle déducateur à une utilisation responsable et sécuritaire

4 DE LIDENTITÉ NUMÉRIQUE À LA CYBERRÉPUTATION Quest-ce quune identité numérique?

5 Dominique Caron, sociologue

6 DE LIDENTITÉ NUMÉRIQUE À LA CYBERRÉPUTATION Quest-ce quune identité numérique? Construite avec nos faits et gestes sur le web (traces).(traces) Comment se forge une cyberréputation? Par lutilisation que font les autres de nos traces elle est aussi tenace que les traces qui la concernent une seule trace peut suffire

7 La vie privée : un capital à préserver! Avec la multiplication des blogues et des réseaux sociaux, on assiste aujourdhui à une explosion du nombre dinformations personnelles accessibles en ligne sans limitation de durée. La notion dintimité est brouillée par celle de non-culpabilité. « Ce nest pas parce que lon na rien à se reprocher que lon doit tout montrer! » La vie privée aussi semble être en voie de disparition. Préservons-la! Source :

8 « Jai trop le désir quon respecte ma liberté pour ne pas respecter celle des autres. » Françoise Sagan

9

10

11 LENSEIGNANT FACE À FACEBOOK Quest-ce quun ami?

12 « Ce nest pas un ami que lami de tout le monde. » Aristote

13 LENSEIGNANT FACE À FACEBOOK Quest-ce quun ami? dans la vie dans la vie virtuelle Limportance de diviser lutilisation professionnelle de celle personnelle Des exemples…

14 DES EXEMPLES DE SITUATIONS EMBARRASSANTES : Vous avez sûrement déjà entendu parler de situations où des gens ont été mis dans lembarras et dont la source était de linformation qui avait été déposée sur internet. À vous la parole…

15 Parmi les exemples qui suivent, la moitié des situations auxquelles elles font référence se sont produites ici même à la CSSH. Un(e) enseignant(e) publie, sur sa page Facebook, de ses photos dans des positions et des tenues très suggestives sans toutefois paramétrer son profil adéquatement. Des élèves y ont accès, des parents aussi. Un enseignant écrit sur un blogue quil est « écoeuré de sa bande de cruches! » en parlant de ses élèves. Des parents prennent connaissance de ces commentaires et interviennent pour que cet enseignant soit remplacé. Un enseignant critique ouvertement son milieu de travail en tenant un langage ordurier et des propos injurieux. Des élèves créent un blogue où ils invitent les autres élèves à venir témoigner à leur tour de ce que cet enseignant a déjà tenu comme propos en classe.

16 Une enseignante réalise, dans le cadre de son cours dECR, un clip vidéo avec ses élèves et le rend disponible sur internet. Il y est question de taxage. Sur la vidéo, on y voit clairement le nom de lécole et de la Commission scolaire concernée. Loublie dy faire mention du fait quil ne sagissait simplement que dune simulation soulève un tollé. La réputation des milieux est à rétablir. Un enseignant fait une sortie-voyage avec des élèves. Des photos de lui sont prises où on le voit, « fraternisant allègrement », tenant de ses élèves par le cou. Ces photos circulent. Un enseignant fait une sortie-voyage avec des élèves. Des photos de lui sont prises où on le voit, en présence délèves mineurs assis à une table remplie de consommations alcoolisées. Une enseignante sentraine à de la musculation. Sur sa page Facebook, des photos où on la voit dans des vêtements dexercice « très moulants ». Des élèves ayant droit daccès à la page de lenseignante, reprennent ces photos et les font circuler. Des journaux viennent quà en publier.

17 CONSEILS Pour une utilisation professionnelle, vaut mieux créer un autre profil que de tenter de paramétrer les accès de différents visiteurs (amis, élèves, parents, public) à celui qui vous est personnel. Si cest pour lécole : créez un profil « fan page » au nom de lécole en concertation avec toute léquipe et non un profil denseignant qui représentera lécole. Ne publiez des informations sur votre classe ou école quen limitant laccès aux élèves et parents de la classe ou lécole surtout pour les photos et vidéos.

18 Paramétrer une page Facebook

19

20 ÊTRE UN MODÈLE Condition inhérente à la tâche (avec le statut denseignant vient la responsabilité). « Lenseignement est une profession du domaine public. Les enseignants doivent faire preuve de professionnalisme à tout moment – même en dehors des heures de travail. La Cour suprême du Canada a statué que le comportement des enseignantes et enseignants, même lorsquil nest pas directement lié aux élèves, est pertinent pour déterminer sils sont aptes à enseigner. » « Tiré de la recommandation professionnelle de lOrdre des enseignants de lOntario sur l'utilisation des moyens de communication électroniques et des médias sociaux »

21 ÊTRE UN MODÈLE Ça veut dire aussi : respecter la politique de la CSSH sur lutilisation des TIC respecter les droits dauteurdroits dauteur respecter le droit à limage respecter le droit à la vie privée respecter le droit à la réputation

22 QUELS CONSEILS? En lien avec lutilisation des outils TIC, quels conseils donneriez-vous à un enseignant pour quil puisse bien prendre ne compte ces quatre points suivants? respecter la politique de la CSSH sur lutilisation des TIC respecter les droits dauteur respecter le droit à limage respecter le droit à la vie privée respecter le droit à la réputation

23 POLITIQUE SUR L'UTILISATION DES RESSOURCES INFORMATIQUES ET DU RÉSEAU DE TÉLÉCOMMUNICATION DE LA CSSH Ajout récent qui a été publié dans les agendas décoles Il est interdit de tenir des propos qui portent atteinte à lhonneur ou à la réputation de membres du personnel de la Commission scolaire, délèves de la Commission scolaire ou encore de leurs proches. Il est aussi interdit de publier ou dafficher des photos prises à lécole ou lors dactivités scolaires ou parascolaires, sans lautorisation de la direction, laquelle sassurera davoir obtenu le consentement des personnes concernées (ou des parents) avant de donner son autorisation. Ces règles sappliquent aussi lors de lutilisation des médias sociaux, blogues, sites de clavardage, et autres outils technologiques pendant ou à lextérieur des heures de classe, à lécole ou ailleurs.

24 Risques vs Pertinence Sans prise de risques, quelles actions sont possibles? Si lon sait mesurer le risque, une solution est déjà en place. Pour pouvoir mesurer, il faut être informé.

25 POUR RÉDUIRE LES RISQUES Interagir avec les élèves de manière appropriée Comprendre les questions de confidentialité Agir avec professionnalisme Adapté de la recommandation de lOEEO

26 Interagir avec les élèves de manière appropriée Servir dexemple pour illustrer auprès des élèves les comportements auxquels on sattend deux Restreindre nos communications électroniques avec les élèves à des heures convenables et sur des plateformes à vocation éducative Conserver un ton formel, courtois et professionnel dans toutes vos communications avec les élèves Évitez d'échanger des messages textes privés, numéros de téléphone, adresses de courriel ou photos de nature personnelle avec les élèves. Avisez les parents et tuteurs avant d'utiliser les réseaux sociaux pour les activités en classe. Adapté de la recommandation de lOEEO

27 Comprendre les questions de confidentialité Faire preuve de professionnalisme en ligne tout comme tout comme on le ferait dans la communauté. Ajustez les paramètres de sécurité et de vie privée de vos comptes de réseautage social. Vérifiez-les souvent. Tenez pour acquis qu'il soit possible d'accéder à toute information que vous affichez en ligne et de modifier cette information. Demandez aux autres de ne pas vous identifier sur des photos sans votre permission et de retirer tout contenu indésirable qui vous concerne. Adapté de la recommandation de lOEEO

28 Agir avec professionnalisme Avant d'afficher en ligne, demandez-vous si le contenu pourrait donner une mauvaise impression de vous, de votre école ou de la profession enseignante. Faites preuve de transparence et d'authenticité. Utilisez votre véritable identité professionnelle en tout temps. Une fausse identité est futile devant la loi. Lorsque vous êtes en ligne, abstenez-vous de critiquer les élèves, vos collègues, votre employeur ou toute autre personne dans la communauté scolaire. Adapté de la recommandation de lOEEO

29 Agir avec professionnalisme Évitez les commentaires impulsifs, inopportuns ou enflammés. Assurez-vous que vos commentaires n'incitent pas d'autres personnes à faire des remarques discriminatoires ou professionnellement inacceptables. Respectez la confidentialité des renseignements sur les élèves. Soyez au courant des politiques et programmes de votre employeur en matière dutilisations des TIC Adapté de la recommandation de lOEEO

30 Enfin, quelques questions importantes à se poser Quand j'interagis avec les élèves par des moyens électroniques, est-ce que j'utilise ces moyens pour enrichir l'apprentissage des élèves ou pour combler un besoin personnel? Pourquoi suis-je en train de partager cette information avec un élève? Est- ce pour des motifs professionnels ou personnels? Par qui la photo que je dépose ou le commentaire que jécris pourra être vu? Les gens de mon équipe-école considéreraient-ils le contenu que jaffiche comme étant raisonnable et professionnel? Adapté de la recommandation de lOEEO

31 Quelques questions importantes suite… Les photos, les vidéos ou les enregistrements sonores que j'affiche risquent-ils d'être mal interprétés? Est-ce que je fais des efforts pour me sensibiliser et pour en apprendre plus sur les progrès technologiques et sur les médias sociaux afin de me prémunir contre une mauvaise utilisation? Adapté de la recommandation de lOEEO

32 LA PLACE DE LÉCOLE Éduquer à quoi? À devenir compétents dans la société de linformation. Pour ce, nos élèves doivent acquérir des compétences dauto-contrôle et assumer leurs responsabilités. Ils doivent donc apprendre des façons de faire compatibles avec les principes éthiques en dépit du fait que la technologie leur procure la possibilité dagir autrement, et ce, sans doute à un niveau rarement égalé dans lhistoire. « Guide pour gérer les aspects juridiques dInternet en milieu scolaire » Pierre Trudel et France Auban, p.6

33 Limportance dêtre au diapason Simplement du point de vue des réseaux sociaux : Il y a 100 ans déjà, John Dewey avait prévenu que quand les enseignants supprimaient les sujets naturels d'intérêt des enfants dans la salle de classe, ils « remplaçaient l'enfant par l'adulte, et ainsi affaiblissaient la curiosité et la vivacité intellectuelles, supprimant l'initiative et tuant l'intérêt ». En interdisant les réseaux sociaux à l'école, nous ferions la même erreur. Nous devrions plutôt nous attacher à rencontrer les jeunes là où ils vivent : sur le web. Nicholas Bramble (chercheur à l'Information Society Project de la faculté de droit de Yale.)

34 QUI SONT NOS ÉLÈVES?

35 LES GÉNÉRATIONS Natifs numériques (depuis 1970) (Adapté de Lucie Audet, Récit) X ( ), LAgoraAgora « Génération tampon », « Génération sacrifiée » C (12-24 ans) ( ), CefrioCefrio Communiquer, Collaborer et Créer grâce à l'Internet. « i- generation » Z ou M (XXIe siècle) Kaiser Foundation « Millenium generation » « Media generation » « Multitasking generation » Y ( ), WikipediaWikipedia « Peter Pan » ± ans± ans± 0-18 ans Boomers 1960

36 Après Google

37 YouTube près de 3 milliards de recherches par jour en Amérique

38 Après la télévision et laudio

39 Plus de 2 h/jour, + pour les filles Surtout des SMS (textos) (3 300/mois, 1 h 35/jour) Pour les + âgés, Twitter (105 millions dinscrits, 37 % daccès par tél.) Le cellulaire Source : Kaiser Foundation (2010). Generation M: Media in the Lives of 8-18 Year-oldsGeneration M: Media in the Lives of 8-18 Year-olds

40 Au 4 e rang En augmentation rapide (de 27 min à 1 h 29 entre 99 et 2009.) 30 % nutilisent pas un ordi. tous les jours (46 % en 2005) 39 % utilisent un ordi plus dune heure par jour (28 % en 2005, 10 % + de 3 h) 15 min de plus par jour pour les garçons Lordinateur Source : Kaiser Foundation (2010). Generation M: Media in the Lives of 8-18 Year-oldsGeneration M: Media in the Lives of 8-18 Year-olds

41 Lordinateur des jeunes

42 Section « Disparité selon lâge - des idées préconçues » de Réseau Éducation-médias. (2010). La littératie numérique au Canada : de l'inclusion à la transformationLa littératie numérique au Canada : de l'inclusion à la transformation Source : Kaiser Foundation (2010). 98 % des ans utilise Internet en général : versus 66 % des 45 ans + Particulièrement : les réseaux sociaux (22 min/j pour les 8-18), 86 % au secondaire YouTube (en croissance de 15 min/j) les jeux demeurent populaires (17 min/j)

43 OÙ SONT-ILS?

44 PARLANT DES MÉDIAS SOCIAUX

45

46

47

48

49

50

51

52 Utilisations chez les ados… Réf: Cyberbulling in the Digital Age A Common Sense Media White paper

53 ÉDUQUER À UN USAGE RESPONSABLE pour une plus grande conscience citoyenne pour un plus grand esprit critique pour une utilisation plus efficace des TIC pour la sécurité pour le respect

54 ET POUR PERMETTRE DE SE PROTÉGER contre lhameçonnage contre le cyberharcèlement contre le harcèlement publicitaire contre la cyberintimidation

55 ENTRE AUTRES… POUR CONTRER LA CYBERINTIMIDATION Les trois quarts des cyberintimidateurs nintimident pas en face à face. Internet semble donc avoir donné naissance à une nouvelle « population » dintimidateurs Du fait du caractère anonyme du Net, des jeunes qui ne songeraient jamais à intimider dans le monde physique le font dans le monde virtuel

56 À CAUSE DINTERNET… La communication à distance induite par Internet affecte le comportement éthique des jeunes en les empêchant dêtre directement témoins des conséquences de leurs actes sur les autres. Ce qui diminue aussi de beaucoup la compassion ou le remords. Les jeunes écrivent en ligne des choses quils ne diraient jamais en personne parce quils se sentent loin de leur victime et détachés des résultats de leurs attaques. Nancy Willard, du Responsible Netizen Institute

57 PLUS ET PIRE! Lintimidation par Internet a aussi changé la donne pour les personnes ciblées : en rendant lintimidation anonyme, Internet la rend encore plus effrayante que lintimidation physique : Qui en est lauteur? Qui sont les témoins? De qui avoir peur? Le caractère uniquement psychologique du harcèlement aggrave encore le problème : Comment rapporter la cyberintimidation? Comment parler de cette agression commise par des sans nom ? 52 % des jeunes victimes ne la rapportent pas. 28 % en sont témoins

58 LÉCOLE EST-ELLE TÉMOIN? Noublions pas : par la diffusion massive, il s'agit de quelque chose de durable, qui prolifère, dont on perd le contrôle et dont loubli est quasi impossible… que les victimes sont toutes sujettes soit à de : lanxiété, la dépression, la perte de confiance ou estime de soi de la désocialisation des idées suicidaires voire le passage à lacte dans les cas plus dramatiques

59 EN RÉSUMÉ : pour quavec les TIC lon respecte lidentité humaine, les droits de lhomme, la vie privée et les libertés 10 conseils pour tous

60 10 conseils pour quavec les TIC lon respecte lidentité humaine, les droits de lhomme, la vie privée et les libertés jeunes.cnil.fr Réfléchis avant de publier! Ne dis pas tout! Attention aux photos! Sécurise tes comptes! Attention aux mots de passe! Vérifie tes traces! Respecte les autres! Utilise un pseudonyme! Fais le ménage après ton surf! Crée-toi plusieurs adresses courriel!


Télécharger ppt "ÊTRE NET SUR INTERNET. INTENTION : Informer et conscientiser les enseignants sur limportance dune utilisation éthique et pédagogique dinternet."

Présentations similaires


Annonces Google