La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comment réhabiliter la construction en terre dans une optique de développement durable ?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comment réhabiliter la construction en terre dans une optique de développement durable ?"— Transcription de la présentation:

1 Comment réhabiliter la construction en terre dans une optique de développement durable ?

2 Sommaire Introduction I) La terre, un matériau de premier choix depuis des millénaires 1- Techniques de constructions II) Etude de cas : Hassan Fathy 1- Le cas 2- Leçons passé/présent III) Développement durable pour les pays industrialisés 1- Définition du développement durable et application à la terre 2- Construction en terre et développement durable : le cas Pôle Innovations Constructives 3- Les nouvelles techniques Conclusion

3 Introduction Méthode employée par lHomme il y à plus de ans Perses Assyriens Egyptiens Babyloniens Réhabilitation des techniques dans une optique de développement durable Amélioration et perfectionnement

4 I) La terre, un matériau de premier choix depuis des millénaires Les recherches archéologiques semblent mettre en évidence une séquence temporelle Solutions mixtes (torchis) La brique crue Le pisé Temps

5 Le torchis Le torchis est considéré comme le premier matériau composite de l'histoire La terre à torchis est une terre assez argileuse, mouillée, et à laquelle sont souvent ajoutées fibres végétales ou animales Cette terre est avant tout malaxée Une première couche est posée, enroulée à la main, autour des fuseaux de bois (2). La deuxième couche elle recouvre lensemble du mur (3)

6 La brique crue Les premiers éléments de construction préfabriqués utilisés par l'homme étaient des briques moulées en terre crue Mouillage et malaxage Lissage Séchage La terre dadobe, composée dargile et de sable, est parfois mélangée à la paille, ou à la cendre selon lusage

7 Le pisé Une renaissance au siècle des Lumières grâce à François Cointeraux La terre à piser est généralement prélevée à proximité du chantier. Elle est débarrassée de ses impuretés (matière végétale), légèrement hydratée puis malaxée Ensuite on déverse de la terre ni trop sèche ni trop humide, dans un coffrage, en couches successives dégale épaisseur de 15 à 20 cm maximum (1) Ces couches de terre sont compactées, à laide dun pilon (ou pisoir) et ramenées à moitié dépaisseur, de 7 à 10 cm (2).

8 II) Etude de cas : Hassan Fathy 1- Le cas Il décide de se recentrer sur un type darchitecture plus traditionnel : construction en terre Objectif : « Construire avec le peuple ». Il donne la possibilité à chacun de construire sa maison Force de ce matériau : la terre est présente dans toutes les régions du monde et elle est gratuite. Œuvre majeure : le quartier de New Gourna (une mosquée, un théâtre, un marché et des habitations)

9 Les recherches dHassan Fathy se centrèrent sur les palais fatimides, mamelouks et ottomans Il a tout particulièrement repris le matériau : la terre et étudier les différentes techniques Il découvrit à travers ces bâtiments un système ingénieux de ventilation naturelle : les malkafs

10 Il fut exalter de découvrir l'adobe, technique permettant de construire avec des briques de terre crue (séchées au soleil) sans quil soit nécessaire de soutenir la toiture. Il étudia la technique de la construction de voûtes et dômes dadobe, réalisés sans coffrage. Les briques en terre-argile crue ou cuite sont posées « en pente » comme dans la voûte représentée ci-contre Les toitures terrasses sont également très répandues dans ces zones arides

11 Les briques de terre crue permettent : Régulation naturelle de la température De lhumidité Le projet mené par Hassan Fathy à New Gourna se révéla être, en partie, un échec Mal vu des entrepreneurs Accusé de vouloir imposer des modes de vie archaïques à la population

12 2- Leçons passé/présent Hassan Fathy à remit en cause les techniques de construction utilisées Objectifs : indépendance économique et culturelle Lutilisation du béton apparaissait comme évidente, car ce matériau est souvent synonyme de : Durabilité Confort Richesse Mais en réalité ces préjugés sont erronés : Matériau davenir et de développement Conservation et valorisation du patrimoine (ajout de laspect touristique)

13 Hassan Fathy a réalisé un important travail dans la redécouverte et la conception des voûtes nubiennes Aujourdhui lassociation « La Voute Nubienne » a repris ce travail en simplifiant et codifiant la technique Un chantier dans le village de Zekuy, au Burkina Faso, à linitiative de lassociation « La Voute Nubienne Son programme « Des toits de terre au Sahel », propose aux populations des régions sahéliennes une alternative architecturale aux toitures de bois ou de tôle. Ainsi cette association a fait construire plus de 300 voutes nubiennes en 2007 et a formé des maçon

14 Hassan Fathy a également réutilisé une technique inspirée des bâtiments égyptiens traditionnels, le maziarate, quil a cependant modernisé. Grâce à de lair dirigé sur des lits de charbon humide, il a réussi à atteindre une baisse de température de 10°C entre lintérieur et l'extérieur des maisons La terre est donc un matériau très avantageux pour ses propriétés de régulation de la température, par sa gratuité et par son existence en tout point du globe En effet la terre est un matériau biodégradable et il réduit les risques dallergies et dasthme Ainsi Hassan Fathy était un réel avant-gardiste permettant de mettre en avant lenjeu environnemental En conclusion

15 III) Développement durable pour les pays industrialisés 1- Définition du développement durable et application à la terre

16

17 2- Construction en terre et développement durable : le cas Pôle Innovations Constructives Association créée en mars 2007 Objectifs : créer une synergie entre différents acteurs de la construction de la région Nord-Isère. Méthode: travailler ensemble sur des projets innovants, afin de capitaliser les connaissances en matière de recherche, développement, enseignement. Ainsi les nouvelles technologies de constructions dont celles utilisant la terre, seront intégrées dans un système de construction répondant à la problématique du développement durable.

18 St Gobain Ferrari Abzac Vicat Lafarge CCI Fédération du Bâtiment et des Travaux Publiques de lIsère EPIDA Etat PME ENSAG ENTPE Les Grands Ateliers Parc des prototypes CRATerre Cité de la matière Village expérimental GOUVERNEMENT UNIVERSITE INDUSTRIE Formation Personnel formé Ville Nouvelle R&D Parc technologique Capitalisation des connaissances Technologies innovantes

19 Projets réalisés La Ville Nouvelle de LIsle dAbeau : Construite en 1984 avec la participation de CRATerre

20 Construction dune cellule dhébergement durgence au festival Grains dIsère Un collectif darchitectes, de membres dassociations, détudiants de lENSAG et CRATerre ont participé à la construction dune cellule de 16m2 lors du festival Grains dIsère en La cellule est constituée de bois sanglé, de terre pour lisolation des murs et de sciure de bois pour lisolation du plafond et du plancher

21 « Innovons ensemble » Sera réalisé par les étudiants de lENSAG à proximité des Grands ateliers, avec laide de CRATerre.

22 La Cité de la Matière - Espace scientifique pédagogique à linitiative de CRATerre - Accessible à des professionnels, chercheurs, étudiants, scolaires, enseignants et au grand public. Le parc des prototypes - Extension des Grands Ateliers - Travaux dexpérimentation des étudiants décoles darchitecture et dingénieurs Le village expérimental - Réalisé par les industriels locaux et les Grands Ateliers - Habitations en exposition Capitalisation des connaissances technologies innovantes

23 3- Les nouvelles techniques Briques de terre comprimée (BTC) Le bloc de terre comprimé est une évolution moderne du bloc de terre moulée Un des premiers matériaux terre qui est normalisé en France car son utilisation a constamment progressé La production des BTC répond à des exigences de traçabilité pour une maîtrise de la qualité Identification Sélection et lextraction des terres utilisées

24 Revêtements Enduits Peintures Imprégnations Terre ou terre stabilisée Mortier à base de sable Peintures classiques Badigeons (coulis de ciment ou de chaux) Produits naturels (huile de lin) Produits chimiques (silicone)

25 Mécanisation Terre projetée Extrudeuse mobile Bilan développement durable Nouvelles techniques en accord avec le développement durable ? Est-il possible de sapproprier ces techniques à grandes échelles sans ces « améliorations » ? Pourquoi ce matériau nest –il pas plus utilisé au regard de ses caractéristiques ? Projection de terre à laide dune pompe pneumatique sur des supports en bois Difficultés pour obtenir une bonne consistance Fabrication dadobes par extrusion Coût élevé mais rendement de 2500 à 3000 briques par heures

26 Conclusion 1 milliard dindividus concernés par la crise du logement dans le monde Aspects esthétiques dune matière brute et pure Excellentes propriétés thermiques et énergétiques Le centre international de recherches et dapplications pour la construction en terre plaide en faveur dusage modernisé de matériaux de constructions naturels : bois, pierre et terre crue. Une coopération entre les pays Nord-Sud pourrait permettre de maîtriser les stratégie de lhabitat et de créer une dynamique de développement durable


Télécharger ppt "Comment réhabiliter la construction en terre dans une optique de développement durable ?"

Présentations similaires


Annonces Google