La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

APPROCHE STRATÉGIQUE DE RÉALLOCATION DES RESSOURCES BASÉE SUR LE BIEN-FONDÉ DES INTERVENTIONS GERTRUDE BOURDON, DIRECTRICE GÉNÉRALE DANIEL LA ROCHE, DIRECTEUR.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "APPROCHE STRATÉGIQUE DE RÉALLOCATION DES RESSOURCES BASÉE SUR LE BIEN-FONDÉ DES INTERVENTIONS GERTRUDE BOURDON, DIRECTRICE GÉNÉRALE DANIEL LA ROCHE, DIRECTEUR."— Transcription de la présentation:

1 APPROCHE STRATÉGIQUE DE RÉALLOCATION DES RESSOURCES BASÉE SUR LE BIEN-FONDÉ DES INTERVENTIONS GERTRUDE BOURDON, DIRECTRICE GÉNÉRALE DANIEL LA ROCHE, DIRECTEUR DE LÉVALUATION, DE LA QUALITÉ ET DE LA PLANIFICATION STRATÉGIQUE, BOURSIER FORCES COHORTE 9 Forum des PDG de la FCASS 6 février 2013

2 Le CHU de Québec: reconnu dans son domaine et dans son milieu Le plus important CHU au Québec, parmi les trois plus importants au Canada; Bassin de desserte régional et suprarégional: 1,7M personnes Désigné modèle canadien par Agrément Canada en : Gouvernance Télésanté Développement des compétences du personnel dencadrement Dépistage systématique de la détresse chez les personnes atteintes de cancer Prise de décision intégrée aux orientations stratégiques Plus important employeur de la ville de Québec employés médecins, pharmaciens et dentistes 550 chercheurs 1048 étudiants aux cycles supérieurs Plus de 800 bénévoles

3 Une quadruple mission Soins lits visites aux urgences annuellement visites en consultations externes spécialisées chirurgies Enseignement jours de stage Recherche Financement de 89 M$ Près de 550 chercheurs Évaluation des technologies et des modes dintervention en santé Reconnue comme une pratique prometteuse dans lutilisation des données de la recherche par la Fondation canadienne de la recherche sur les services de santé

4 Le projet dintervention Équipe de boursiers FORCES, cohorte 9 Daniel La Roche, directeur, Direction de lévaluation, de la qualité et de la planification stratégique (DEQPS) Martin Coulombe, adjoint au directeur, module Évaluation, DEQPS Dr Marc Rhainds, cogestionnaire médical et scientifique de lUnité dévaluation des technologies et des modes dintervention en santé (UETMIS)

5 Trois études on estimé que près du tiers des dépenses en santé aux États-Unis pourraient être évitées: $700 à $910 milliards annuellement 45 %= utilisation non optimale des ressources (sur- traitement, utilisation non justifiée par les données probantes, utilisation non efficiente, etc.) 55 %= fraude, abus, processus administratifs, fixation des prix, etc. Le contexte: données américaines

6 Le contexte: données canadiennes Association canadienne des radiologistes (2010): 30 % des procédures dimagerie diagnostique réalisées au Canada ne seraient pas nécessaires Les coûts opérationnels de limagerie au Canada sélèvent à 2,2 milliards$/an

7 Le contexte: le CHU de Québec Comité des grands générateurs de coûts (CGGC): sous- comité du Comité de direction créé en 2008 Mandat: identifier les grands générateurs de coûts et développer des stratégies pour engendrer des économies et réduire laugmentation des dépenses. fournitures médicales ou de bureau ressources humaines pratiques professionnelles particulières Principales stratégies: Réduction de la diversité de linventaire des fournitures médicales et de bureau Interventions auprès des fournisseurs (e.g. appels doffres)

8 Un exemple de réallocation Projet: Réduction de la variété des tubulures danesthésie au CHU de Québec Multitude de tubulures de type, taille et fournisseurs différents Choix dun nombre réduit de tubulures par les cliniciens Appel doffre Économies récurrentes de $ Réallocation des économies dans la Clinique de la douleur chronique

9 But et objectifs de notre projet Inclure la prise en considération des données probantes dans les processus des grands générateurs de coûts (CGGC) But Faire inclure un leader médical dans le CGGC Élaborer un processus de désinvestissement et de réallocation applicable dans l'établissement Identifier des opportunités locales de désinvestissement Pérenniser le processus de réallocation par le dépôt d'une politique d'établissement par le Conseil d'administration Objectifs

10 Éléments à considérer Laccès plus facile aux ressources peut favoriser une surutilisation Un processus de désinvestissement réalisé à léchelle dun établissement ne peut pas viser un potentiel déconomies de lordre de celui identifié pour un système de santé, comme lont fait les études américaines Les établissements nont pas de contrôle sur les décisions prises par le MSSS quant à laccessibilité aux ressources Certains paiements de services ne sont pas imputés aux budgets des établissements (RAMQ, assureurs, etc.)

11 Éléments à considérer Dépenses en médicaments et fournitures pour les soins et les diagnostics au CHU de Québec 155M $/an Potentiel de désinvestissement réaliste 5 % = 7,75M $/an

12 Principes fondamentaux Désinvestissement et réallocation volontaires fondés: Sur les données probantes Sur la réalité du CHU de Québec Sur la participation des cliniciens concernés Réallocation dans les départements/services ayant généré les économies (95 %) en évaluation des technologies (5 %) pour pérenniser le processus au-delà du projet FORCES

13 Principes fondamentaux Le focus initial devrait être mis sur la surutilisation des ressources médicales facteur majeur expliquant les coûts élevés des dépenses en santé expose les patients à des risques non justifiés

14 Cycle de réévaluation et réallocation Réévaluation dune intervention sur la base des données probantes Désinvestissement progressif et gestion du changement Suivi de limplantation du changement, de ses effets et mesure des économies Réallocation sur la base des données probantes Suivi de la pérennité du désinvestissement et de ses effets

15 Bénéfices pour les patients Amélioration de la qualité et de la sécurité des soins Augmentation de laccessibilité aux soins Interventions sans valeur ajoutée évitées

16 Enjeux Ressources dédiées pour définir et soutenir les mécanismes de désinvestissement Limites des systèmes dinformation Défis politiques, cliniques et sociaux que représente le retrait dune technologie établie Résistance au changement Disponibilité des preuves scientifiques Mode de rémunération des médecins (à lacte)

17 Période de questions


Télécharger ppt "APPROCHE STRATÉGIQUE DE RÉALLOCATION DES RESSOURCES BASÉE SUR LE BIEN-FONDÉ DES INTERVENTIONS GERTRUDE BOURDON, DIRECTRICE GÉNÉRALE DANIEL LA ROCHE, DIRECTEUR."

Présentations similaires


Annonces Google