La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Systèmes de collecte et d'analyse des données de l'accidentologie routière en Afrique de l'Ouest Réunion annuelle Générale du SSATP Lilongwe (Malawi) 19.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Systèmes de collecte et d'analyse des données de l'accidentologie routière en Afrique de l'Ouest Réunion annuelle Générale du SSATP Lilongwe (Malawi) 19."— Transcription de la présentation:

1 Systèmes de collecte et d'analyse des données de l'accidentologie routière en Afrique de l'Ouest Réunion annuelle Générale du SSATP Lilongwe (Malawi) 19 – 22 Octobre 2009

2 Contenu de la présentation La collecte des données sur les accidents de la route : objectifs et champ couvert Le processus standard de la collecte des informations Les points sensibles : Collecter la bonne information Transmettre l'information Traiter l'information Utiliser l'information Les suites à donner

3 Objectifs des systèmes d'information sur les accidents de la route Les systèmes d'information sur les accidents de la route peuvent concerner deux niveaux distincts : La macro-accidentologie : Enregistrer tous les accidents de la route qui ont causé des décès ou des blessures graves, avec un niveau de détail suffisant sur chaque accident, dans le but de déterminer les catégories de problèmes La micro-accidentologie : l'enjeu est la compréhension des causes et circonstances exactes de l'accident, pour un nombre restreint d'accidents graves

4 L'étude Entre 1993 et 2005, l'ISTED a installé le système BAAC (Bulletin d'Analyse des Accidents Corporels) dans 9 pays francophones d'Afrique, dans le but de produire des informations statistiques sur les accidents de la route qui ont causé des décès ou des blessures graves (macro- accidentologie) Trois pays ont été retenus pour cette étude, pour identifier les bonnes pratiques, grâce à un financement du GRSP : le Bénin, le Mali et le Senegal

5 Le processus standard de la collecte des informations Lorsque survient un accident de la route qui a provoqué un décès ou des blessures, les forces de l'ordre sont appelées sur les lieux : Police en zones urbaines Gendarmerie en dehors des villes Le système BAAC repose sur un formulaire comprenant deux sections: informations détaillée sur les circonstances principales de l'accident Informations sur les victimes et leur sort ultérieur Les formulaires sont ensuite envoyés à l'unité de sécurité routière du ministère chargé des transports, pour capture dans la base de données BAAC Le ministère chargé des transports effectue ensuite les analyse permettant de définir et suivre l'efficacité des politiques de sécurité routière

6 La réalité Il y a quatre points sensibles dans ce processus qui réclament une attention particulière : La collecte des informations pertinentes par les forces de l'ordre La transmission de l'information des forces de l'ordre vers le ministère en charge des transports La saisie des informations dans la base de données BAAC L'analyse et l'utilisation des informations, ainsi que leur dissémination

7 La collecte de l'information Les agents des forces de l'ordre sont des acteurs clés dans la collecte de l'information sur les accidents de la route Cependant : Les formulaires BAAC ne sont pas perçus comme une priorité ou même une mission normale pour les forces de l'ordre Les définitions ne sont pas toujours cohérentes avec les standards internationaux (par exemple mort à 30 jours, confusion entre accidents et véhicules impliqués, etc.) Le suivi du sort des victimes avec les services de santé n'est pas systématique

8 Transmission de l'information vers le ministère chargé des transports La taux de remontée entre les accidents constatés par les forces de l'ordre et les fiches BAAC est faibles, et la plupart du temps insuffisant pour permettre une utilisation statistique des bases existantes : Il est nécessaire de définir un mécanisme de suivi de la création puis de la transmission des fiches BAAC au ministère chargé des transports Il est nécessaire de convaincre les forces de l'ordre que ceci est part intégrante de leur mission

9 Traitement de l'information dans la base BAAC Des modifications mineurs sont nécessaires sur la base de données, pour ajouter de la flexibilité et de la pertinence dans les informations contenues Renforcement des capacités et ressources humaines suffisantes pour les unités sécurité routière : Saisie Analyse Relation avec les forces de l'ordre

10 Analyse et diffusion Point sur certains facteurs de risque spécifiques pour préparer des campagnes de sensibilisation ciblées Retour d'information vers l'ensemble des parties prenantes de la sécurité routière (forces de l'ordre, services d'urgence, santé, etc.) pour présenter les résultats de leur contribution, et ainsi maintenir leur adhésion Outil de diagnostic pour l'adoption de politiques de sécurité routière adaptées, puis instrument de mesure de leur efficacité

11 Les suites à donner L'étude des systèmes a permis d'identifier deux zones potentielles pour des améliorations Le rôle des forces de l'ordre : Définition d'un module de formation spécifique sécurité routière à intégrer dans le cursus initial des futurs agents Clarification des définitions (adoption des standards internationaux) Le suivi des transmission vers le ministère en charge des transports Ajustement de la structure de la base BAAC : Nouvelles fonctionnalités (SIG par exemple) Meilleure allocation des champs entre les tables Raffinements dans les champs (port de la ceinture, etc.)

12 Je vous remercie de votre attention ISTED La Grande Arche – Paroi Nord La Défense Cedex France


Télécharger ppt "Systèmes de collecte et d'analyse des données de l'accidentologie routière en Afrique de l'Ouest Réunion annuelle Générale du SSATP Lilongwe (Malawi) 19."

Présentations similaires


Annonces Google