La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: L'évolution du transformisme au néodarwinisme.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: L'évolution du transformisme au néodarwinisme."— Transcription de la présentation:

1 3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: L'évolution du transformisme au néodarwinisme. 3. Questions / Discussion : 3 questions, 20 mn environ par question. 4. En guise de conclusion Choix de cinq nouveaux thèmes Réunion préparée avec Cécile & Georges Marty et Daniel Amat.

2 Étymologie et définitions Étymologie Inné vient du latin in-natus, né dans, naturel. Acquis vient du latin acquirere, acquérir, obtenir. Définitions : Larousse sur internet : Inné : - Qui existait chez quelqu'un dès sa naissance, par opposition à ce qu'il a acquis : Un don inné. - Qui appartient au caractère fondamental de quelqu'un : Avoir le sens inné des affaires. Synonymes : foncier, infus, instinctif, naturel, spontané. Contraires : acquis, appris. Acquis : - Avantage, privilège, expérience, droit qui ont été obtenus grâce à des actions. - Savoir obtenu par l'étude ou l'expérience : Vivre sur son acquis. - Qui n'existe pas à la naissance et survient au cours de l'existence. Synonymes : bagage, capital, savoir. Contraires : inné Dictionnaire de philosophie Godin : Est acquis chez un être vivant tout ce qui, par opposition à inné (ou naturel) est le résultat de la vie générique et de lexpérience individuelle. Ce qui est inné chez lindividu peut avoir été acquis par ses ancêtres.

3 Notions / Concepts / Prise de vue Les théories de l'évolution du transformisme au néodarwinisme. A. Lamarck ( ) / "Le transformisme" Au cours de sa vie, un individu s'adapte à son milieu en transformant certains de ses organes (ainsi la girafe qui tend le cou pour attraper les plus hautes feuilles des arbres pour se nourrir). Lorsque cet individu procrée, ces changements sont transmis à sa progéniture (de génération en génération le cou des girafes grandit). B. Darwin ( ) / "La sélection naturelle" Un demi siècle plus tard, Darwin compléta le transformisme en faisant jouer un rôle essentiel à la sélection naturelle. Les individus qui bénéficient par chance d'un avantage quelconque ont plus de chance de survivre et de transmettre leur propre type. Ainsi les girafons dotés par chance d'un long cou ont plus de chance de survivre et ainsi transmettre à leur descendance cette caractéristique.. Les changements progressifs sont expliqués par la transmission des caractères acquis. La sélection naturelle explique que seuls les caractères acquis les plus performants sont transmis.

4 Notions / Concepts / Prise de vue Les théories de l'évolution du transformisme au néodarwinisme (suite). C.Génétique et néodarwinisme. Il a fallu attendre 1900 pour que la découverte de Mendel sur l'hérédité génétique (1865) soit prise en compte par "La génétique des populations". Cette nouvelle discipline montre que, dans les espèces sexuées, le lien entre géniteurs et descendants est caractérisé par l'intervention du hasard : chaque géniteur n'envoie que la moitié des informations biologiques qu'il avait reçues lors de sa conception, et cette moitié est tirée au sort. Chaque procréation fait apparaître un être nouveau. On ne peut plus parler d'évolution mais de création. Le concept d'évolution n'a de sens qu'au niveau d'une population : ce qui évolue n'est ni un organe, ni un individu, mais la répartition des divers gènes dans la collection possédée par l'ensemble de l'espèce. Si le concept lamarckien d'hérédité des caractères acquis n'est plus pris en compte, en revanche, le concept darwinien de sélection est conservé (capacité des individus à parvenir à l'âge procréateur) est préservé. Si chaque individu transmet la moitié des gènes qu'il a reçues de façon aléatoire, sans que les conditions de sa vie ne les aient modifiés, cela n'exclut pas une part d'acquis par sélection naturelle au niveau des espèces. Si l'on suit le généticien Richard C. Lewontin qui affirme : "Il ny a pas de « part » respective des gènes (inné) et de lenvironnement (acquis), pas plus quil ny a de « part » de la longueur et de la largeur dans la surface dun rectangle". Le comportement dun individu ne serait-il pas à la fois 100 % inné et 100 % acquis ?

5 QUESTIONS 1.Sommes-nous plutôt déterminés par linné ou par lacquis ? 2.Le sens moral est-il inné ou acquis ? 3.Lacquis est-il à linné ce que lesprit est à la matière ?

6 1.Sommes-nous plutôt déterminés par linné ou par lacquis ? Animation Daniel Amat La génétique a-t-elle modifié la part respective de l'inné et de l'acquis ? Inné et acquis ne sont-ils pas indépendants et complémentaires à la fois ?

7 1. Sommes-nous plutôt déterminés par linné ou par lacquis? Si la génétique a diminué le rôle de l'acquis au niveau de l'évolution des espèces, elle ne le renie pas. Si l'acquis ne se transmet pas génétiquement d'un individu à l'autre, cela n'apporte-t-il pas la preuve que chaque individu reste libre concernant l'acquis et/ou le choix des valeurs qui vont le structurer ? 100 % inné et 100 % acquis. Indépendance dans linterdépendance : l'un nirait-il pas sans l'autre ? Les idéologies progressistes n'auraient-elle pas tendance à minimiser la part de l'inné ou de la vérité au nom du tout acquis ou des valeurs ? 2.Acquis ? Comment pourrait-on nier le rôle de l'acquis au niveau de l'évolution dès lors qu'au fil du temps les caractères les moins favorables ne seraient pas transmis ? Par exemple, comment pourrait-on expliquer l'accroissement du cerveau humain au fil du temps autrement que par l'usage intensif que l'homme en fit ? Ou encore : si le désir est inné en l'Homme, les valeurs qu'il désire ne sont-elles pas acquises ? Ce qui ne veut pas dire que l'on puisse refuser les lois de la génétique comme le fit le marxisme officiel dans l'ex-URSS au nom de l'idéologie du tout-acquis ? 1.Inné ? " Le néodarwinisme", au nom de la génétique (chaque individu ne fait que transmettre à sa descendance une partie des gènes qu'il a reçus sans que ceux-ci n'évoluent au cours de sa vie) rejette le " transformisme" donc la transmission héréditaire de l'acquis individuel. En revanche" Le néodarwinisme" en faisant sien le concept de sélection naturelle laisse une place à l'acquis au niveau de l'évolution collective des espèces au fil du temps. Si les nouvelles théories de l'évolution laissent une plus grande place à l'inné, aucune ne nie la prépondérance de l'acquis et/ou des valeurs en matière d'édification personnelle des individus. S'appuyant sur les découvertes de la génétique, les idéologies conservatrices nauraient-elles pas tendance à minimiser la part de l'acquis ou des valeurs au nom de la soi-disant vérité ?

8 2.Le sens moral est-il inné ou acquis ? Animation Georges Marty Le sens moral n'aurait-il pas diverses origines possibles ? Transcendance ou immanence ? La morale, à l'instar de l'amour, est-elle naturelle ou culturelle ?

9 2. Le sens moral est-il inné ou acquis ? Même si l'on peut penser que le point de départ est inné (morale selon Darwin), le sens moral ne serait-il pas essentiellement acquis, tout comme l'amour qui donne dont il ne serait qu'un ersatz (un équivalent de moindre qualité) ? Qu'il soit transcendant ou immanent, ne faudrait-il pas en déduire que éros (l'amour qui prend), est naturel ou inné alors qu'agapè (l'amour qui donne) est culturel ou acquis ? 1.D'où vient le sens moral ? De l'amour et de ce qu'il recommande, comme le voulaient Jésus et Spinoza chacun avec ses raisons propres ? De "l'immortel et céleste voix", de la conscience, comme le voulait Rousseau ? De la raison et parce la morale serait universalisable sans contradiction, comme le voulait Kant. Parce que la morale serait favorable : au développement de l'espèce, ce qu'ACS appelle la morale selon Darwin aux intérêts de la société, comme le pensait Durkheim ? 2.L'amour est-il naturel ou culturel ? Au sens large, est naturel, tout ce qui n'est pas surnaturel. Faut-il pas en déduire que ce qui est transcendant, n'étant pas naturel, est par conséquent culturel; autrement dit, non pas inné mais acquis ? Au sens plus restreint, est naturel tout ce qui est transmis par les gènes et se reconnaît à l'universalité du processus, par opposition à ce qui est culturel (transmis par l'éducation) et se reconnaît à des règles particulières (variables selon les individus ou groupes d'individus). Selon cette acception, le désir de procréation ne serait-il pas naturel, tandis que la façon de faire les enfants ou de les élever serait culturelle ? Le sens moral vient-il de l'extérieur (transcendance/mystérieusement innée) comme le croyaient Jésus et Rousseau ou de l'intérieur (immanence/laborieusement acquise) comme le pensaient plutôt les autres ?

10 3.Lacquis est-il à linné ce que lesprit est à la matière ? L'esprit est-il transcendant ou immanent à la matière ? Peut-on dissocier l'inné de l'acquis ?

11 3. Lacquis est-il à linné ce que lesprit est à la matière ?, Indépendance dans l'interdépendance de l'inné et de l'acquis, n'est-ce pas précisément ce que la matière est à l'esprit ? Si, comme le pense Camus, le propre de lHomme est de se révolter contre sa nature, lesprit humain nest-il pas à la fois immanence (conscience / vérité de la matière) et transcendance (valeurs / liberté de lesprit). Esprit à jamais en train de sédifier dialectiquement entre valeurs et vérité ? 2.Peut-on séparer l'inné de l'acquis ? Sans la capacité matérielle ou innée du cerveau humain d'engendrer la conscience, ne fut-elle qu'embryonnaire dans un premier temps, comment la conscience humaine aurait-elle pu surgir ? Sans l'usage intensif que l'homme fit de sa conscience et/ou de sa capacité de penser, comment le cerveau humain aurait-il pu se développer autant au fil du temps ? 1.Lesprit est-il transcendant ou immanent à la matière ? L'esprit transcende la matière pensent les idéalistes : Lesprit est distinct du monde sensible (la matière), d'où le dualisme "esprit-matière" qui caractérise la plupart des doctrines idéalistes Les idéalistes expliquent la matière (linférieur) par lesprit (le supérieur). Comme dirait ACS, l'esprit est pour eux le primat de la matière. L'esprit est immanent à la matière pensent les matérialistes : Lesprit (le monde des idées) nest pas fondamentalement distinct de la matière (le corps) dont il nest quune extension particulière localisée principalement dans le cerveau, doù le monisme "esprit-matière" qui caractérise la plupart des doctrines matérialistes. Les matérialistes expliquent l'esprit (le supérieur) par la matière (l'inférieur). Comme dirait ACS, la matière est pour eux le primat de l'esprit. 100 % inné et 100 % acquis. Indépendance dans linterdépendance : l'un nirait-il pas sans l'autre ? N'est-ce pas là l'enseignement philosophique majeur qu'il convient de tirer du néodarwinisme ?

12 "Dans cette rénovation du néodarwinisme, dans cette « remise à plat » des théories de l'évolution, c'est toute une vision de nous-mêmes qui est en cause. une vision de nous-mêmes qui est en cause. C'est donc notre lucidité qui est en jeu. Or, le recul, peut-être provisoire, de la nécessité au profit du hasard peut s'interpréter comme une avancée possible pour la prise en main de notre destin par nous-mêmes." Dit le Généticien Albert Jacquard. Si l'avenir n'est pas écrit par l'inné, puissions-nous faire en sorte que la prise en main acquise de notre destin nous amène à faire les bons choix, notamment en matière de bioéthique !

13 Choix des 5 prochains thèmes (février 2013) Choix des 5 prochains thèmes (février 2013) Action (67) Agressivité (15) Amitié (45) Amour (21) Anarchie (74) Ataraxie (76) Authenticité (26) Bonheur (12) Chaos (10) Civilisation(s) (32) Compassion (63) Complexité (53) Confiance (79) Conscience (6) Courage (27) Création (7) Culpabilité (40) Démocratie (60) Désir (49) Destin (2) Déterminisme (75) Devoir (65) Dialogue (17) Différence(s) (59) Egalité (36) Ego (54) Energie (3) Espérance (48) Esprit-Matière (68) Eternité (55) Féminin-Masculin (14) Fête (22) Fidélité (44) Générosité (39) Hasard (28) Histoire (56) Humour (13) Imagination (19) Inné-acquis (77) Intelligence (41) Intuition (62) Jalousie (46) Jeu (24) Jugement (50) Liberté (9) Lucidité 25 Matérialisme-Idéalisme (37) Moi (16) Morale (23) Mort (20) Objectivité (34) Optimisme-Pessimisme (64) Ordre-Désordre (69) Orgueil (51) Paix (57) Pardon (11) Passion (8) Peur (18) Philosophie (66) Plaisir (35) Pouvoir (31) Raison (52) Réalité (73) Respect (58) Révolte (42) Rire (72) Sagesse (1) Sciences (61) Sentiment (38) Solidarité (43) Souffrance (47) Temps (4) Tolérance (30) Transcendance (78) Utopie (70) Valeur(s) (33) Vérité (5) Vieillesse (29) Volonté (71) Agde n° dordre (x) Béziers /autres Autrui Certitude/Vérité Ecologie Guerre Hasard Identité Mémoire Mondialisation Morale 2 Mort-voyage Pardon 2 Résistance Temps 2 Vie Vivre ensemble Aliénation (11) Ambition (26) Ame (24) Angoisse (22) Bonté (11) Doxa (opinions communes) (18) Ennui (22) Etre-avoir (44) Famille (15) Gratitude (5) Infini (28) Justice (9) Métaphysique (26) Pensée (18) Responsabilité (19) Rêve (29) Stoïcisme (15) (x) Résultat du vote

14 MDS Agde de 18h30 à 20h : MDS Agde de 18h30 à 20h : "Transcendance" : mardi 5 mars (au lieu du 12 mars attention !)"Transcendance" : mardi 5 mars (au lieu du 12 mars attention !) "Confiance" : mardi 9 avril"Confiance" : mardi 9 avril MAM Béziers de 18h30 à 20h : MAM Béziers de 18h30 à 20h : "Le hasard existe-t-il ? " : mercredi 20 mars " Le hasard existe-t-il ? " : mercredi 20 mars "Résistance : puissance ou désobéissance ?" mercredi 12 juin "Résistance : puissance ou désobéissance ?" mercredi 12 juin Conférence Salle du Temps Libre à Colombiers : Conférence Salle du Temps Libre à Colombiers : Ruwen Ogien "Pour une morale minimale ?" vendredi 15 février à 18h30 Prochaines réunions Informations et documents sont disponibles sur :


Télécharger ppt "3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: L'évolution du transformisme au néodarwinisme."

Présentations similaires


Annonces Google