La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: Transcendance / Immanence / Transcendantal.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: Transcendance / Immanence / Transcendantal."— Transcription de la présentation:

1 3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: Transcendance / Immanence / Transcendantal. 3. Questions / Discussion : 3 questions, 20 mn environ par question. 4. En guise de conclusion Réunion préparée avec Janine Rumeau, Martine Galibert et Gérard Hubert

2 Étymologie et définitions Étymologie - Transcendance vient du latin transcendere, passer au-delà, surpasser. - Immanence de immanere, demeurer dans. Définitions : Larousse sur internet : - Existence des fins du sujet en dehors du sujet lui-même ; caractère d'une cause qui agit sur quelque chose qui est différent d'elle, qui lui est supérieur. - Caractère de ce qui est transcendant, de qualité supérieure. Synonymes : éminence, excellence, perfection. Contraires : Immanence. Dictionnaire de philosophie Godin : Au sens philosophique, la transcendance implique une nature absolument supérieure aux autres, ou dun ordre radicalement différent : cest donc plus particulièrement Dieu, par rapport au monde et aux êtres immanents (ce qui exclut toute conception panthéiste). Soppose à immanence, en tant que caractère de ce qui est intérieur à un être ou à un objet de pensée. On peut par exemple évoquer limmanence de la science, qui explique la nature sans faire intervenir de principe ou dagents qui lui seraient extérieurs.

3 Notions / Concepts Transcendance versus immanence. A. Transcendance Au sens classique, est transcendant ce qui est extérieur et supérieur au monde. C'est ce qui est au-delà, ce qui surpasse le monde en étant d'un tout autre ordre. C'est pourquoi les philosophies dites idéalistes, considérant que l'esprit transcende la matière soutiennent en général que : Esprit et matière (la pensée ou l'âme versus le corps) sont des substances d'essences distinctes. L'esprit ou l'âme existent indépendamment de la matière, du corps ou de la pensée. Ce qui fréquemment va de pair avec la croyance en Dieu et à l'immortalité de l'âme. B. Immanence Est immanent tout ce qui est dans la nature et en dépend donc intérieur au monde. S'il n'existe rien d'autre que l'univers ou la nature; tout est immanent. C'est pourquoi les philosophies dites matérialistes, considérant que l'esprit est immanent à la matière soutiennent en général que : Esprit et matière (la pensée ou l'âme versus le corps) ne sont pas des substances d'essences distinctes. L'esprit, l'âme ou la pensée ne peuvent pas exister indépendamment de la matière ou du corps. Ce qui fréquemment va de pair avec la non croyance en Dieu et à l'immortalité de l'âme.. La transcendance suppose en général le dualisme esprit-matière. L'immanence suppose en général le monisme esprit-matière.

4 Notions / Concepts Transcendant versus transcendantal. C.Transcendantal Notamment depuis Kant, transcendantal nest pas synonyme de transcendant. Pour Kant est transcendantal tout ce qui concerne les conditions a priori de lexpérience « Jappelle transcendantale, dit-il, toute connaissance qui, en général, soccupe moins des objets que de nos concepts a priori des objets ». Par exemple, quand je fais une expérience sur un objet quelconque, je le situe intuitivement dans lespace et le temps qui sont lun et lautre les conditions a priori (qui ne se déduisent pas) de lexpérience, donc transcendantales. Transcendantal ne signifie donc pas quelque chose qui sélève au-dessus de lexpérience, mais ce qui la précède a priori, parce que, ajoute ACS, dans toute connaissance empirique (expérimentale) il ya forcément de linempirique, donc du transcendantal. Cest pourquoi on peut penser que transcendantal soppose à empirique, mais de lintérieur, tandis que transcendant soppose à immanent, mais de lextérieur. Cest en quoi, dit ACS, « Le transcendantal fait comme une transcendance paradoxale, à lintérieur même de limmanence - doù certains (tel que Luc Ferry / Lhomme-dieu ou le sens de la vie /1997) voudront tirer une religion de lhomme ou de lesprit », en ajoutant que Kant, na jamais franchi ce pas, car pour lui, si Dieu est transcendant, ce qui exclut quon puisse le connaître, cela exclut aussi que le transcendantal soit Dieu. Sans être fondamentalement transcendantes (d'origine extérieure au monde), les valeurs ne sont-elles à la fois immanentes (intérieures au monde) et transcendantales ?

5 QUESTIONS 1.Lesprit transcende-t-il la matière ? 2.Tout ce qui est important est-il transcendant ? 3.Sans transcendance, la vie peut-elle avoir un sens ?

6 1.Lesprit transcende-t-il la matière ? Animation Gérard Hubert L'esprit existe-t-il indépendamment de la matière ou du corps ? Ai-je un corps ou suis-je un corps ? L'esprit est-il transcendant ou immanent ?

7 1. Lesprit transcende-t-il la matière ? Si, comme le pense Camus, le propre de lHomme est de se révolter contre sa nature, lesprit humain nest-il pas à la fois immanent (conscience / vérité de la matière) et transcendantal (valeurs / liberté de lesprit). Esprit à jamais en train de sédifier dialectiquement entre valeurs et vérité ? Parce que pour les idéalistes, l'esprit existe indépendamment (ou au-delà) de la matière, qu'il la surpasse et l'éclaire : l'esprit transcende la matière. 2. Non, tendent à répondre les matérialistes? Quest-ce donc que je suis ? Une chose qui pense, c'est-à-dire un corps pensant, répondent les matérialistes tels que Epicure, Hobbes, Diderot, Marx, Freud ou Althusser... Je suis un corps auront-ils tendance à répondre. Cela ne suppose-t-il pas quils ne font aucune distinction de nature entre le corps et lesprit ? Les matérialistes expliquent l'esprit (le supérieur) par la matière (l'inférieur). (Ne peut-on pas penser pour cela que le matérialisme rencontre mieux la biologie (neurobiologie) que lidéalisme ?) Pour eux, Lesprit (le monde des idées) nest pas fondamentalement distinct de la matière (le corps) dont il nest quune extension particulière localisée principalement dans le cerveau, doù le monisme "esprit-matière" qui caractérise la plupart des doctrines matérialistes. 1.Oui tendent à répondre les idéalistes ? Quest-ce donc que je suis ? Une chose qui pense, c'est-à-dire un esprit, répondait Descartes et avec lui les idéalistes (Platon, Kant, Fichte, Schelling, Hegel…). Les spiritualistes comme la plupart des idéalistes considèrent que le corps nest que le véhicule de l'esprit. L'esprit habite le corps. "J'ai un corps auront-ils tendance à penser. Les idéalistes expliquent la matière, le corps (linférieur) par lesprit (le supérieur). Pour eux, lesprit est distinct de la matière (du corps), d'où le dualisme "esprit-matière" qui caractérise la plupart des doctrines idéalistes. Parce que pour les matérialistes, l'esprit ne saurait exister indépendamment de la matière, dont il n'est qu'une forme particulière : l'esprit est immanent à la matière.

8 2.Tout ce qui est important est-il transcendant ? Animation Martine Galibert D'où vient ce qui revêt de l'importance pour chacun d'entre-nous ? Tout jugement est-il de valeur ? Valeurs transcendantes ou immanentes ?

9 2. Tout ce qui est important est-il transcendant ? Sans être absolument transcendant, tout ce qui est important dans la vie de chacun, ne constitue-t-il pas comme une espèce de transcendance à l'intérieur de l'immanence ? Transcendantal ne serait-il pas, dès lors, plus approprié que transcendant pour qualifier les valeurs qui sous-tendent la notion d'importance ? Le relativisme des valeurs, la liberté de choix ainsi que la responsabilité (jugements et actes) ne militent-ils pas en faveur de l'immanence ? 1.Importance ? Ce qui est important, par opposition à anodin, n'est-ce pas ce qui a sens fort et grande valeur ? Quoique floue et relative, la notion d'importance n'est-elle pas nécessaire à tout jugement ? N'est-ce pas pour cela, comme dit ACS que "Tout jugement est un jugement de valeur, quand bien même la valeur en question, n'est pas autre chose que la vérité (l'amour de la vérité) " ? 2.Les valeurs sont-elles transcendantes ou immanentes ? Transcendantes donc innées ou immanentes donc acquises ? Le relativisme (d'un individu à l'autre, entre sociétés ou dans le temps) ne prouve-t-il pas que les valeurs sont d'origines culturelles ou acquises, ce qui va plus dans le sens de l'immanence que de la transcendance ? Si les valeurs sont transcendantes, donc de l'ordre de la vérité, comment pourrions-nous être libres et/ou responsables de nos jugements et de nos actes ? Donner de l'importance à quelque chose, n'est-ce pas, de facto, juger en reliant cette chose à une valeur ?

10 3.Sans transcendance, la vie peut-elle avoir un sens ? Le sens ne suppose-t-il pas toujours un ailleurs ? Mais quel ailleurs : transcendant ou immanent ?

11 3. Sans transcendance, la vie peut-elle avoir un sens ? Si l'amour est immanent et si c'est lui qui fait sens, en quoi aurions nous besoin de transcendance pour donner un sens à notre vie ? 2.Mais quel ailleurs qui ne se donne pas spontanément au présent ou quel idéal ? Le bonheur ? Mais de quelle origine ? : Un bonheur transcendant, voire éternel, de l'ordre de l'au-delà ? Ou immanent et temporel, de l'ordre d'ici-bas ? La vie n'aurait-elle en fait de sens que pour ceux qui aiment ? Mais quel amour; de quel ordre ? Transcendant donc révélé de l'extérieur, comme un éblouissement de la pensée Ou immanent donc instruit librement de l'intérieur, comme une élévation de la pensée ? 1.Le sens de la vie ne suppose-il pas toujours un ailleurs ? Prendre la direction d'Agde na-t-il de sens quà condition de ne pas y être ? « La signification dun mot (son sens) ne renvoie-t-elle pas à autre chose quau mot lui-même ». Comme dit ACS. Le sens dun acte nindique-t-il pas autre chose que lacte lui-même : son but ou le désir quil vise ? « Sous toutes les acceptions du mot sens, nous retrouvons la même notion fondamentale dun être orienté ou polarisé vers ce quil nest pas » disait Merleau-Ponty. La vie ne vaudrait la peine dêtre vécue quautant que nous aimions ? Si cest lamour en nous qui fait sens, n'est-ce pas plutôt lui qu'il faut cultiver ? Sil nexiste pas de sens qui soit purement intrinsèque à la vie en tant que telle, ny aurait-il de sens que pour un être qui ne se satisfait pas du présent ?

12 « Le sens du monde doit se trouver hors du monde » dit Wittgenstein dit Wittgenstein Mais hors du monde, quoi : Dieu transcendant dont nous dépendrions Dieu transcendant dont nous dépendrions Ou l'amour immanent qui dépendrait de nous ? Ou l'amour immanent qui dépendrait de nous ?

13 MDS Agde de 18h30 à 20h : MDS Agde de 18h30 à 20h : " Confiance " : mardi 9 avril " Confiance " : mardi 9 avril " Ambition " : mardi 14 mai " Ambition " : mardi 14 mai " Rêve " : mardi 25 juin " Rêve " : mardi 25 juin " Infini " : mardi 8 octobre " Infini " : mardi 8 octobre " Etre-avoir " : mardi 12 novembre " Etre-avoir " : mardi 12 novembre " Métaphysique ": mardi 10 décembre " Métaphysique ": mardi 10 décembre MAM Béziers de 18h30 à 20h : MAM Béziers de 18h30 à 20h : "Le hasard existe-t-il ? " : mercredi 20 mars " Le hasard existe-t-il ? " : mercredi 20 mars " Résistance : puissance ou désobéissance ? ": mercredi 12 juin " Résistance : puissance ou désobéissance ? ": mercredi 12 juin Prochaines réunions Informations et documents sont disponibles sur :


Télécharger ppt "3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: Transcendance / Immanence / Transcendantal."

Présentations similaires


Annonces Google