La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Conférence de presse PSA Montreuil le 10 décembre 2012 PSA Le plan B de la CGT 1 La CGT présente un plan B pour pérenniser lactivité et lemploi.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Conférence de presse PSA Montreuil le 10 décembre 2012 PSA Le plan B de la CGT 1 La CGT présente un plan B pour pérenniser lactivité et lemploi."— Transcription de la présentation:

1 Conférence de presse PSA Montreuil le 10 décembre 2012 PSA Le plan B de la CGT 1 La CGT présente un plan B pour pérenniser lactivité et lemploi

2 PSA Le plan B de la CGT 2 Le plan de M. Varin Inacceptable et dangereux

3 Rappel : sur le plan Varin PSA Le plan B de la CGT 3 Dévoilé le 9 juin 2011, ici même, par la CGT. Nié par la direction PSA pendant 1 an, pour des raisons politiciennes. Cette année de mensonge a contribué à aggraver la situation et a créé une grave crise de confiance à lencontre de PSA. Officialisé au CCE du 12 juillet Il prévoit 8000 suppressions demplois avec : Fermeture dAulnay : 3000 emplois supprimés PSE à Rennes : 1400 suppressions demplois 3600 suppressions demplois sur les autres sites, impactant lourdement la R&D (1400).

4 Plan Varin : socialement inacceptable PSA Le plan B de la CGT 4 Impact sur les effectifs internes (-12 %). Impact sur les effectifs intérimaires et prestataires Impact sur les fournisseurs et les bassins demplois, notamment à Aulnay et Rennes.

5 Localisation des fournisseurs français dAulnay PSA Le plan B de la CGT 5

6 Localisation des fournisseurs français de Rennes PSA Le plan B de la CGT 6

7 Plan Varin : Economiquement dangereux PSA Le plan B de la CGT 7 La fermeture dAulnay ne répond pas aux enjeux financiers de PSA et plomberait les comptes jusquen 2017.

8 Plan Varin : Economiquement dangereux PSA Le plan B de la CGT 8 Il amènerait certaines usines à être surchargées (Trnava, Sochaux, Vigo) et à la merci du moindre aléa, alors que dautres seraient fermées (Aulnay) ou en sous-activité (Mulhouse). Il compromettrait gravement lavenir de PSA en provoquant un rétrécissement de la gamme, en renonçant à produire certains organes essentiels (boite DCT) et en affaiblissant son potentiel de recherche et dinnovation (R&D). Il compromettrait la capacité de PSA à rebondir lors du renouvellement des modèles dans le cadre de lalliance avec GM à partir de Les dégâts dans la filière automobile pourraient mettre en cause un pan complet de léconomie française.

9 On a encore besoin dautos ! PSA Le plan B de la CGT 9 Le parc automobile en France est de 8 ans de moyenne dâge 4.5 millions de véhicules doccasion achetés en % de véhicules de plus de 10 ans dans le parc de voitures particulières en Europe occidentale en 2011 Dans le monde, les perspectives sont en croissance : En 2011, la production mondiale de véhicules a progressé de 3 % à 80,1 millions de véhicules, Entre 2000 et 2011, la production mondiale de véhicules (80,1 millions) sest accrue de plus de 20 millions dunités soit une croissance de 37 %

10 Volet financier Volet industriel Volet social PSA Le plan B de la CGT 10 Le plan B de la CGT

11 PSA Le plan B de la CGT 11 Volet financier : augmentation de capital de 1,5 milliard

12 La situation financière de PSA PSA Le plan B de la CGT 12 La politique de globalisation à marche forcée décidée par M. Varin (nouvelle usine en Russie, 3 ème usine en Chine, augmentation de 50 % des capacités de production au Brésil) nest pas compatible avec la baisse significative des ventes en Europe, où le groupe PSA réalise lessentiel de ses marges. Larrêt des activités commerciales avec lIran ( véhicules en 2011), qui semble être la conséquence de lalliance avec Général Motors, dégrade encore la situation. Les réserves financières du groupe ont été dilapidées : 6 milliards de dividendes et de rachats dactions au cours des 13 dernières années. La dégradation de la note de PSA, par les agences de notations, fait peser la menace dun renchérissement des renouvellements demprunts au cours des prochaines années.

13 Extrait du rapport Sartorius sur la responsabilité des actionnaires PSA Le plan B de la CGT 13

14 Les dividendes de PSA placés par la FFP PSA Le plan B de la CGT 14

15 Le Volet financier PSA Le plan B de la CGT 15 SECAFI juge nécessaire une restructuration financière. La CGT préconise donc un apport de 1,5 milliard au capital de PSA, versé par la famille Peugeot et ses sociétés financières FFP et Peugeot Frères. Cet apport de capital permettra : De réaliser les projets de développement et davenir (transition énergétique), qui sont aujourdhui suspendus : boite de vitesse DCT, hybride rechargeable, etc… De relancer les modèles qui ont été retardés ou abandonnés et de maintenir un niveau de R&D suffisant pour préparer lavenir. De gérer de façon convenable le volet social, dans lattente des renouvellement de modèles avec GM à partir de La CGT demande rendez vous auprès de la famille PEUGEOT A défaut, les salariés considéreraient que la question du changement dactionnaire principal est posée.

16 PSA Le plan B de la CGT 16 Volet industriel : le scénario 10

17 PSA Le plan B de la CGT 17 La direction PSA a présenté 9 scénarii, (fermeture de Trnava, de Poissy, de Madrid, de Mulhouse…) pour conclure que le scénario 9 (fermeture dAulnay) était le plus approprié. Ces scénarii visaient à enfermer le débat dans le cadre de la production de véhicules du segment B, avec une comparaison des écarts vis-à-vis dun scénario de référence (situation idéale pour la direction PSA), basé sur un taux dutilisation moyen des équipements de 115 %, cest-à- dire avec un recours massif au travail de nuit et du week-end. Lapplication de ce scénario 9 amènerait à ce quà lhorizon 2016/2018 certaines usines soient surchargées (Vigo, Sochaux, Trnava) tandis que dautres seraient soit fermée (Aulnay) soit en sous-activité (Mulhouse). La CGT a demandé à SECAFI létude dun scénario 10 permettant la répartition des productions entre les sites, y compris Aulnay, en utilisant la souplesse du site de Mulhouse qui produit à la fois des véhicules de segment B et de segment C

18 PSA Le plan B de la CGT 18 Usines Production 2012 (en milliers dunités) modèles 2012 Scénario 9 PSA Production 2018 Info CCE du 25/10/12 modèles 2018 Capacité 3 équipes Capacité 2 équipes % sur 2 équipes Scénario 10 CGT % sur 2 équipes Modèles scénario 10 AULNAY119C % Confidentiel MADRID confidentiel %7555% MANGUALDE44Berlingo, Partner %60130% MULHOUSE221 C4, DS4 / 206+, %25083% POISSY263C3, DS3 / %29099% RENNES131C5, %170105% SOCHAUX / 3008, 5008, DS %350100% TRNAVA212C3-Picasso, %195100% VIGO295 Berlingo,Partner,3 01,C-Elysée / C4- Picasso %540138% Total % %

19 Le scénario 10 : un projet réaliste PSA Le plan B de la CGT 19 Ce scénario permet de charger toutes les usines, y compris Aulnay, en 2x8 (et + à Vigo et Mangualde) Il nécessite un niveau dinvestissement limité : 77 millions (notamment pour moderniser latelier de peinture dAulnay) et 20 millions de frais transitoires soit 97 millions deuros, amortissables sur 7 ans à raison de 14 millions par an. Si on y intègre le coût du transfert de caisses ferrées de Sochaux à Mulhouse (3 millions /an), le coût global est de 17 millions /an. A comparer aux 250 millions de dépenses annoncées pour la fermeture dAulnay.

20 Taux Harbour dutilisation des usines et ROC de PSA PSA Le plan B de la CGT 20 Commentaires CGT Il nexiste pas de lien automatique entre taux Harbour et ROC Le groupe PSA gagne de largent avec un taux Harbour de 85, 86 ou 88 %. Lexigence dun taux de 115 % nest pas fondée.

21 La CGT considère quil faut tout faire pour réduire le nombre de suppressions demplois, pour en créer de nouveaux et pour sécuriser les transitions professionnelles et les fins de carrières. PSA Le plan B de la CGT 21 Le volet social

22 PSA Le plan B de la CGT 22 Volet social : 1) Réduire le nombre de suppressions demplois

23 Le rapport SECAFI a mis en évidence le manque de rigueur du projet de suppressions demplois présenté au CCE du 25 juillet 2012 : PSA Le plan B de la CGT 23 Leffectif de base est celui du mois de mai, non corrigé des inscriptions dans le plan de départs volontaires alors en cours, qui se sont poursuivies jusquà fin juillet. Il y a donc une superposition des 2 plans. De même les départs naturels (décès, invalidités, démissions, licenciements individuels …) non remplacés nont pas été déduits de leffectif à supprimer. Au total, SECAFI estime que le nombre de suppressions demplois doit, sur ces seuls éléments, être diminué de plusieurs centaines. Plan Varin : aucune rigueur dans le calcul des effectifs

24 Le rapport SECAFI pointe les incohérences du Plan Varin PSA Le plan B de la CGT 24

25 Rennes :Le rapport SECAFI préconise le maintien de 555 postes supplémentaires PSA Le plan B de la CGT postes de production qui seront nécessaires en 2016 pour le renouvellement C5. SECAFI fait des propositions de modalités transitoires pour le maintien de ces postes (APLD, réduction du temps de travail). 195 postes correspondants au développement dun pôle de développement et dactivité demboutissage sappuyant sur les compétences actuelles des salariés.

26 Quels moyens pour les activités relancées ? PSA Le plan B de la CGT 26 Lapport de capital demandé dans le volet financier de notre plan B doit en partie permettre de réaliser certains projets suspendus ou abandonnés. Le nombre et la localisation des emplois ainsi maintenus dépendront des projets retenus. Quelle action pour les conditions de travail ? La CGT souligne la nécessité de rajouter des postes pour améliorer les conditions de travail, notamment dans les secteurs de fabrication. Une mesure indispensable pour la santé des salariés aujourdhui massivement touchés par les TMS et le stress (burn-out).

27 PSA Le plan B de la CGT 27 La baisse significative du nombre de suppressions demplois annoncées nécessite donc une véritable négociation, entre la direction et les organisations syndicales, qui aurait en outre lavantage déviter les procédures juridiques.

28 PSA Le plan B de la CGT 28 Volet social : 2) Créer de nouveaux emplois

29 Créer de nouveaux emplois PSA Le plan B de la CGT 29 Aulnay, et dans une moindre mesure Rennes, disposent de nombreuses surfaces disponibles qui permettent un développement de lindustrialisation des sites. Il est indispensable quen échange des aides et subventions dont elles bénéficient pour leur implantation, ces entreprises sengagent tant sur la reprise des salariés PSA, dans leur diversité dâge, de sexe, de niveau de formation … mais aussi sur le maintien de ces emplois dans la durée. Les représentants des salariés doivent pouvoir participer aux réunions organisées avec ou sous légide des pouvoirs publics et des administrations afin de pouvoir apporter leur avis sur les différents projets.

30 PSA Le plan B de la CGT 30 Volet social : 3a) Sécuriser les transitions professionnelles

31 Sécuriser les transitions professionnelles PSA Le plan B de la CGT 31 Le principe CGT pour sécuriser les transitions professionnelles est : « Un CDI pour un CDI » Le salarié réalise sa formation et sa période dessai chez le nouvel employeur, en gardant son contrat PSA, avec une convention de détachement temporaire. Au cas où cet essai est concluant la rupture du CDI PSA intervient avec la signature du CDI chez le nouvel employeur. Une allocation temporaire dégressive permet de couvrir lécart de salaire. Le salarié dispose dun droit de retour au cas où le nouvel employeur ne maintiendrait pas lemploi après la période de subventionnement. Pour garantir ce dispositif à Aulnay, il est nécessaire, en tout état de cause, de maintenir la production C3 jusquà ce que lensemble des entreprises candidates soient installées et que tous les salariés qui souhaitent un reclassement sur place aient pu en bénéficier. Nous ne reviendrons pas ici sur les revendications portant sur les modalités des reclassements internes et externes. Elles ont fait lobjet dun vote en Assemblée Générale à Aulnay et dune signature individuelle dun grand nombre de salariés. La CGT sy associe pleinement.

32 PSA Le plan B de la CGT 32 Volet social : 3b) Sécuriser les fins de carrières

33 Sécuriser les fins de carrière par des préretraites-pénibilité. PSA Le plan B de la CGT 33 Par exemple, sur les sites les plus impactés dAulnay et de Rennes, près de 1800 salariés ont 55 ans et plus. La plupart dentre eux sont sans diplôme et ont subi la pénibilité du travail qui entraine des restrictions demplois et une espérance de vie réduite. Un reclassement est illusoire. Une préretraite est méritée et nécessaire. A ce jour, la proposition de la direction PSA de départ en congé de reclassement 24 ou 30 mois avant la date dacquisition du droit à la retraite est très insuffisante, car elle laisserait de nombreux salariés seniors sur le carreau qui se retrouveraient à terme, au RSA. La CGT propose et revendique un système de préretraite- pénibilité à partir de 55 ans. La CGT demande une négociation tripartite (Direction / syndicats / pouvoirs publics) pour établir les modalités de cette préretraite et son financement.

34 Pyramides des âges Aulnay PSA Le plan B de la CGT 34

35 Pyramides des âges Rennes PSA Le plan B de la CGT 35

36 PSA Le plan B de la CGT 36 Merci Place aux questions


Télécharger ppt "Conférence de presse PSA Montreuil le 10 décembre 2012 PSA Le plan B de la CGT 1 La CGT présente un plan B pour pérenniser lactivité et lemploi."

Présentations similaires


Annonces Google