La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Indicateurs de santé dune Population F. Kohler NDjamena 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Indicateurs de santé dune Population F. Kohler NDjamena 2010."— Transcription de la présentation:

1 Indicateurs de santé dune Population F. Kohler NDjamena 2010

2 La santé QUEST CE QUE LA SANTE Le silence des organes. Rabelais État de bien être complet physique, mental et social et ne se résume pas à labsence de maladie. OMS, 1946 Dimension essentielle de la qualité de vie, lopportunité de faire des choix et dêtre satisfait de vivre. OMS, 1986 Intégrité anatomique, physiologique et mentale, capacité à assumer ses rôles familiaux, professionnels et sociaux, capacité à gérer le stress, sensation de bien être et absence de risque de maladie ou de décès prématuré. OMS, 2001

3 Définition Un indicateur est une valeur chiffrée dun facteur lié à la santé de la population 4 axes peuvent être explorés – Les besoins – Les moyens (loffre) – La demande – Les résultats Santé négative (exemple mortalité) Santé positive (exemple qualité de vie) Indicateurs indirects – Accès à leau potable, éducation, niveau de vie Pour alimenter des comparaisons – Géographiques – Temporelles

4 Qualité dun indicateur Exactitude : – Ils doivent correspondre à la réalité Fidélité : – Ils doivent prendre des valeurs identiques pour décrire des situations équivalentes – Ils doivent varier dune quantité égale pour des variations égales Sensibilité : – Ils doivent permettre de détecter de faibles variations Enfin – Simple à obtenir – Facile à calculer

5 Comment obtenir des indicateurs Par un système dinformation – Démographique : enregistrement systématique des naissances et des décès – Sanitaire : recensement des structures de soins, de leur moyens, de leur personnels – De suivi de la morbidité Pathologies traceuses (maladies infectieuses –VIH tuberculose, addictions, traumatologie…) Causes des décès Morbidité hospitalière (PMSI) Vaccinations … – De suivi de la formation et de léducation – Des déterminants de santé – ….

6 Comment obtenir des indicateurs Enregistrements continus – Registre des entrées – Registre des dispensaires – Déclaration de décès – Maladies à déclarations obligatoires – … Enquêtes spécifiques

7

8

9

10

11 OMS : STATISTIQUES SANITAIRES MONDIALES ….. Les indicateurs qui y figurent également ont été sélectionnes sur la base de leur pertinence pour la santé mondiale, de la disponibilité et de la qualité des données et de la fiabilité et de la comparabilité des estimations. Pris dans leur ensemble, les indicateurs fournissent un résumé complet de létat actuel de la santé et des systèmes de sante dans les pays, dans les neuf domaines suivants : – mortalité et charge de morbidité ; – mortalité et morbidité par causes spécifiques ; – maladies infectieuses sélectionnées ; – couverture par les services de sante ; – facteurs de risque ; – personnel de sante, infrastructures et médicaments essentiels ; – dépenses de santé ; – iniquités en matière de santé ; – Et statistiques démographiques et socio-économiques.

12 Taux bruts et taux spécifiques Taux = rapport entre le nombre de sujets possédant une caractéristique particulière et leffectif de la population considérée Taux bruts = sur lensemble de la pop. Taux spécifiques = par tranche dâge, par sexe, par pathologie, etc…

13 Mortalité Le taux de mortalité est le rapport du nombre de décès de l'année à la population totale moyenne de l'année. Taux brut de mortalité : nombre de décès personne année Mortalité spécifique ou létalité : Le taux de létalité, est le nombre de décès rapporté au nombre de malades : nombre de décès dus à la maladie nombre de nouveau cas dus à la maladie

14 Mortalité infantile, néonatale, périnatale Le taux de mortalité infantile est le rapport entre le nombre d'enfants morts avant l'âge dun an sur le nombre total denfants nés vivants exprimée pour naissances (). Elle sert essentiellement à juger de la qualité des soins obstétriques et pédiatriques d'un pays. La mortalité néonatale: est le nombre des enfants nés vivants décédés entre la naissance et le 28eme jour de vie rapporté à 1000 naissances vivantes – On distingue : la mortalité néonatale précoce pour les décès durant la première semaine, la mortalité néonatale tardive pour ceux des trois semaines suivantes. La mortalité périnatale se définit comme le nombre de mortinaissances (décès d'un fœtus après 28 semaines de gestation) et de décès néonatals précoces (décès d'enfants de moins d'une semaine). Il se calcule pour 1000 naissances totales, y compris les mortinaissances (Les mortinaissances dont l'âge gestationnel est inconnue sont exclues).

15

16 Quelques références TchadFrance Population Tx de mortalité brut16,18,5 Tx de mortalité infantile1243,6Unicef 2008 Tx de mortalité néonatale452,3Unicef 2008

17 Taux de mortalité infantile

18 Mortalité prématurée, Mortalité évitable Mortalité prématurée – Mortalité avant 65 ans (France) Mortalité évitable – Le concept de mortalité « évitable » a été développé pour mesurer lefficacité du système sanitaire. Il a été utilisé pour évaluer des objectifs ou des actions de santé publique, et lors de comparaisons internationales. – Deux définitions de la mortalité « évitable » sont considérées : lune, couramment utilisée en France, considère les causes liées aux pratiques à risque et à la prévention primaire (alcool, tabac, accidents…), pour les sujets de moins de 65 ans, lautre, utilisée dans les pays anglo-saxons, se focalise davantage sur les causes liées au système de soins (cancer de lutérus, hypertension, grippe…) et considère une population plus âgée.

19 Taux de natalité Définition – Le taux de natalité est le rapport du nombre de naissances vivantes de l'année à la population totale moyenne de l'année.

20 Taux de fécondité Définition – Le taux de fécondité à un âge donné (ou pour une tranche d'âges) est le nombre d'enfants nés vivants des femmes de cet âge au cours de l'année, rapporté à la population moyenne de l'année des femmes de même âge. – Par extension, le taux de fécondité est le rapport du nombre de naissances vivantes de l'année à l'ensemble de la population féminine en âge de procréer (nombre moyen des femmes de 15 à 50 ans sur l'année). – A la différence de l'indicateur conjoncturel de fécondité, son évolution dépend en partie de l'évolution de la structure par âge des femmes âgées de 15 à 50 ans.

21 Indicateur conjoncturel de fécondité L'indicateur conjoncturel de fécondité, ou somme des naissances réduites, mesure le nombre d'enfants qu'aurait une femme tout au long de sa vie, si les taux de fécondité observés l'année considérée à chaque âge demeuraient inchangés. Remarque – Il ne faut pas perdre de vue que les taux utilisés dans le calcul sont ceux observés au cours d'une année donnée dans l'ensemble de la population féminine (composée de plusieurs générations) et ne représentent donc pas les taux d'une génération réelle de femmes. – Il est probable qu'aucune génération réelle n'aura à chaque âge les taux observés. – L'indicateur conjoncturel de fécondité sert donc uniquement à caractériser d'une façon synthétique la situation démographique au cours d'une année donnée, sans qu'on puisse en tirer des conclusions certaines sur l'avenir de la population.

22 Taux daccroissement naturel Taux daccroissement naturel = taux de natalité – taux de mortalité

23 Morbidité Le taux de morbidité, est le nombre de malades annuels rapporté à la population Reflète la prévalence Mais : – Pb de définition de la maladie – Pb de mesure : enquête transversale 1 jour donnée, registre, recours au soins ? – Attention aux interprétation : une augmentation peut être liée à une meilleure déclaration ou à des méthodes de diagnostic plus précoce

24 Taux dincidence En épidémiologie, le taux d'incidence rapporte le nombre de nouveaux cas d'une pathologie observés pendant une période donnée - population incidente - à la population dont sont issus les cas (pendant cette même période) - population cible -. Il est un des critères les plus importants pour évaluer la fréquence et la vitesse d'apparition d'une pathologie. Remarque – Le taux d'incidence s'exprime généralement en " nombre de personnes pour personnes par année ", afin de permettre des comparaisons entre les populations et dans le temps.

25 Espérance de vie Définition – L'espérance de vie à la naissance (ou à l'âge 0) représente la durée de vie moyenne - autrement dit l'âge moyen au décès - d'une génération fictive soumise aux conditions de mortalité de l'année. Elle caractérise la mortalité indépendamment de la structure par âge. – Elle est un cas particulier de l'espérance de vie à l'âge x. Cette espérance représente, pour une année donnée, l'âge moyen au décès des individus d'une génération fictive d'âge x qui auraient, à chaque âge, la probabilité de décéder observée cette année-là au même âge. – Autrement dit, elle est le nombre moyen d'années restant à vivre au-delà de cet âge x (ou durée de survie moyenne à l'âge x), dans les conditions de mortalité par âge de l'année considérée.

26 Espérance de vie en bonne santé Définition – L'espérance de vie en bonne santé (à la naissance), ou années de vie en bonne santé (AVBS), représente le nombre d'années en bonne santé qu'une personne peut s'attendre à vivre (à la naissance). – Une bonne santé est définie par l'absence de limitations d'activités (dans les gestes de la vie quotidienne) et l'absence d'incapacités. – L'AVBS est un indicateur d'espérance de santé qui combine des informations sur la mortalité et la morbidité. – Les informations utilisées pour son calcul sont des mesures de prévalence (proportions) de la population d'un âge spécifique étant dans des conditions de bonne ou mauvaise santé et des informations de mortalité par âge. Il est aussi appelé espérance de vie sans incapacité (EVSI).

27 Niveau de vie Définition – Le niveau de vie est égal au revenu disponible du ménage divisé par le nombre d'unités de consommation (uc). – Le niveau de vie est donc le même pour tous les individus d'un même ménage. – Les unités de consommation sont généralement calculées selon l'échelle d'équivalence dite de l'OCDE modifiée qui attribue 1 uc au premier adulte du ménage, 0,5 uc aux autres personnes de 14 ans ou plus et 0,3 uc aux enfants de moins de 14 ans.

28 Professions de santé Définition – La direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) du ministère en charge de la santé, publie les effectifs d'actifs d'un ensemble de professions médicales et paramédicales règlementées par le code de la Santé : chirurgiens-dentistes, médecins libéraux et salariés (généralistes et spécialistes), pharmaciens, sages-femmes et professionnels paramédicaux (infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, orthophonistes, orthoptistes, audio-prothésistes, opticiens- lunetiers, pédicures-podologues, ergothérapeutes, psychomotriciens, manipulateurs ERM). – Certains professions de santé sont dotées d'un Ordre : médecins, pharmaciens, chirurgiens-dentistes, sages-femmes et, plus récemment, masseurs-kinésithérapeutes, infirmiers et pédicures-podologues.

29 Des taux bruts au taux standardisés Des taux bruts ne sont comparables que sils ne dépendent pas de la structure (âge, sexe,..) de la population : – Comparer des taux bruts de mortalité na pas de sens si les populations ont des âges différents Si les taux dépendent de la structure de la population, il faut standardiser pour éliminer leffet des structures – Standardisation directe – Standardisation indirecte

30 Standardisation directe Méthode de la population type Si lon compare les taux bruts de mortalité, on a limpression que celui-ci est plus élevé dans la région 2. Mais la structure dâge de la population nest pas la même. On va appliquer les taux spécifiques de chaque région par classe dâge à une population type et calculer des décès théoriques AgeRégion 1DCD Tx Spécifiques [0-10[ ,0% [10-50[ ,0% [50-80[ ,0% Total Tx Brut12,3% AgeRégion 2DCDTx Spécifiques [0-10[ ,5% [10-50[ ,0% [50-80[ ,0% Total Tx Brut15,4%

31 Standardisation directe AgePop. TypeTx Sp R1DCD attendus R1Tx Sp R2DCD attendus R2 [0-10[ % % [10-50[ % % [50-80[ % % Total Taux Standardisé15,38%14,60% A structure de population identique, on meure moins en R2 AgeRégion 1DCD Tx Spécifiques [0-10[ ,0% [10-50[ ,0% [50-80[ ,0% Total Tx Brut12,3% AgeRégion 2DCDTx Spécifiques [0-10[ ,5% [10-50[ ,0% [50-80[ ,0% Total Tx Brut15,4%

32 Standardisation indirecte Méthode des taux types – On utilise les taux spécifiques de la population de référence que lon appliquent aux populations des 2 régions AgeRégion 1DCD Tx Spécifiques [0-10[ ,0% [10-50[ ,0% [50-80[ ,0% Total Tx Brut12,3% AgeRégion 2DCDTx Spécifiques [0-10[ ,5% [10-50[ ,0% [50-80[ ,0% Total Tx Brut15,4%

33 Standardisation indirecte AgeRégion 1DCD Tx Spécifiques [0-10[ ,0% [10-50[ ,0% [50-80[ ,0% Total Tx Brut12,3% AgeRégion 2DCD Tx Spécifiques [0-10[ ,5% [10-50[ ,0% [50-80[ ,0% Total Tx Brut15,4% On meure 1,98 fois plus dans R1 que dans la population de référence et 1,75 fois plus dans R2 AgeTx Sp Pop RéfPop R1DCD Théo R1Pop R2DCD Théo R2 [0-10[1,5% [10-50[1% [50-80[10% Total DCD réels Indice comparatif1,981,75


Télécharger ppt "Indicateurs de santé dune Population F. Kohler NDjamena 2010."

Présentations similaires


Annonces Google