La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les cadres nationaux de perception de lEurope Analyse dentretiens collectifs à Paris, Bruxelles, Oxford NEM 10 janvier 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les cadres nationaux de perception de lEurope Analyse dentretiens collectifs à Paris, Bruxelles, Oxford NEM 10 janvier 2012."— Transcription de la présentation:

1 Les cadres nationaux de perception de lEurope Analyse dentretiens collectifs à Paris, Bruxelles, Oxford NEM 10 janvier 2012

2 Objectifs –« Work in progress » préparation dun chapitre pour un ouvrage rendant compte de lensemble de la recherche menée avec S.Duchesne, Elizabeth Frazer et Virginie Van Ingelgom. Overlooking Europe. Citizens Reactions Towards European Integration) –Tentative pour cette présentation orale danalyser le corpus à partir de la problématique de NEM. Attentes de vos réactions

3 Introduction Définition du problème: linteraction des échelles La pertinence du problème: les preuves empiriques existantes Le dispositif de recherche : comment répondre à la question Les choix méthodologiques

4 Le problème: linteraction des échelles « The problem and the fate of the EU cannot be studied adequately without considering the historical legacies of its ingredient : the nation state » (Bartolini 2005: 116) Proposition qui sapplique au système politique européen, aux politiques publiques européennes mais qui concerne également le rapport que les citoyens entretiennent avec lEurope Les modes de perception de lEurope sont alimentés par lhéritage historique national puisque les individus ont été socialisés dans un cadre national

5 Sa pertinence: les preuves empiriques Preuves quantitatives: Différences nationales persistent et supplantent les différences sociales (Risse 2003, Citrin, Sides 2004) Preuves qualitatives : ouvrage de référence, Juan Diez Medrano, Framing Europe publié en 2003 : les modes de perception sont façonnés par les histoires nationales. Depuis travaux quantitatifs (Kriesi 2008) qualitatifs (White 2011) comparatifs qui confirment la prégnance des différences nationales mais qui invitent aussi à penser leuropéanisation en association avec le processus de mondialisation Doù la nécessité dinclure le jeu des échelles dans lanalyse des perceptions citoyennes

6 Le dispositif de recherche: Comment répondre à la question? Approche comparative –Analyser la manière dont des habitants de différents pays européens se représentent lEurope. –Comparer selon les groupes nationaux (et non sociaux) la manière dont ils parlent de lEurope Approche compréhensive –Analyser linteraction entre les échelles dans le discours produit sur lEurope. –A quelle échelle situent-ils les problèmes, les solutions (les acteurs qui peuvent intervenir) ? –LEurope étant un objet distant et complexe, comment essayent- ils de lapprivoiser ?

7 Choix méthodologiques (Présentation rapide) 24 entretiens collectifs à Paris, Bruxelles, Oxford, : question de linférence de la ville à la nation ? Structuration de léchantillon : dans chaque ville: 2 groupes ouvriers/précaires,employés, cadres, militants Scénario de la discussion à la fois prendre en compte la complexité de lenjeu européen et la possible simplification par des mécanismes de conflictualisation (A qui profite lEurope?, lenjeu turc) Analyse interprétative + analyse automatisée à laide du logiciel ALCESTE (sur 12 groupes appareillés, famille 1)

8 Scénario de la discussion Etre Européen, quest-ce que ça veut dire ? (15 minutes discussion + 15 minutes de relecture) Comment répartir le pouvoir en Europe ? (5 minutes pour expliquer la question) –Les nations –Les élus –Les experts –Le marché (10 minutes chacun) A la fin, vote avec 6 gommettes à répartir sur les 4 acteurs (5 minutes) BREAK (20 minutes. Pendant le break, on explique aux participants quen retournant à la discussion, ils vont devoir se mettre par deux ou trois et préparer des cartes sur une nouvelles question) A qui profite lEurope ? –Les participants remplissent une demi-douzaine de cartes (10 minutes) –Exposition des cartes et discussion (20 minutes) Pour ou contre lentrée de la Turquie dans lUnion européenne ? –Vote préalable par déplacement puis gommettes (5 minutes) Explication de vote, en commençant par la minorité (15 minutes + 10 minutes relecture) Positionnement des partis sur la question de la Turquie (20 minutes)

9 Plan 1- De quoi parlent-ils ? Parlent-ils dEurope ? Quelle place dans leurs discours à la dialectique ouverture et fermeture? 2- Le jeu déchelles dans la mobilisation des cadres de perception -Sur les enjeux économiques? -Sur les enjeux symboliques? -Sur les enjeux politiques ?

10 De quoi parlent-ils Deux questions issues du cadre rokkanien (ou bartolinien) Parlent-ils de lEurope? –est-ce quils identifient un centre politique européen ? –Est-ce que celui-ci est au cœur de leur mode de perception de lEurope ? Mobilisent-ils la dialectique ouverture/fermeture?

11 De quoi parlent-ils ? ParisBruxellesOxford Vocabulaire économique et social(indifférencié) 39% Echanges/Ouverture : 17% Echanges/Ouverture: 35% Protection/Fermeture : 10% Protection/Fermeture : 12% Vocabulaire politiqueEuropéenne : 12% (indifférencié) 23% Identité nationale et politique : 40% Nationale : 10% Vocabulaire géopolitique16% Vocabulaire des valeurs et de la religion 14% Vocabulaire de la discussion39%20%13% Les pourcentages renvoient à la part de chaque univers sémantique dans la portion de corpus retenue dans lanalyse.

12 Commentaire sur le tableau Analyse automatisée (pas codage) Classification hiérarchique descendante des unités élémentaires (phrases ou quasi phrases). Listes des mots significatifs de chacun des univers sémantiques qui permettent de les labelliser Pas reproduction grille dentretien : intérêt de lanalyse Mettre de côté le vocabulaire de la discussion généré par les commentaires sur la discussion

13 Identification dun centre européen Continuum GB, France, Belgique (francophone) GB: la désignation de lEurope intervient en creux dans un vocabulaire de lidentité nationale : confirmation Diez Medrano –Europe comme outgroup (associée à dautres outgroups : Islam, kurdes, Ecosse Belgique: trois indicateurs de la sophistication –Richesse sémantique (plus de classes) –Association des mots désignant lEurope aux classes politiques et géopolitiques –Discours géopolitiques et des valeurs: spécificité belge (place de la religion) France : cas intermédiaire. Univers sémantique de la politique européenne autonome mais –Concurrence du vocabulaire de la politique nationale –Politique européenne: le fait des militants

14 Ouverture/fermeture Dialectique très présente dans lensemble du discours : mobilité, perforation des frontières et contrôle des droits –incluant léconomique (concurrence, échanges économique), le financier (circulation de largent) et le social vacances, tourisme, Erasmus) –Incluant la question de la protection (subsistance), protection des droits, thème qui inclut une échelle infra nationale Il existe aussi des différences nationales –Thème de la mobilité plus présent dans les groupes belges et britanniques, plus faible dans les groupes français. Confirmation par lanalyse qualitative (le bénéfice de la mobilité suscite toujours un contre argument égalitariste : cela ne profite pas à tout le monde, cela ne me profite pas) –Différence entre les groupes belges et britanniques Belges: mobilité dans le cadre européen et frontalier Britanniques, au-delà de lEurope (pays de langue anglaise)

15 1- La prééminence des enjeux économiques portés par léchelle mondiale -What emerges is an explanation in which economics and geopolitics are the major forces behind European integration » (Diez Medrano 2003:3) -Dix ans après -le cadre économique a supplanté le cadre géopolitique -le libre marché nest plus mis au crédit de la construction européenne -Plus on parle déconomie moins on parle dEurope -Espace mondial et non européen : -« les entreprises ne demandent pas leur avis au Bruxelles » (groupe cadre parisien) car « le marché déborde lEurope » - (groupe cadre bruxellois).Chine,Inde, Afrique et les pays de lélargissement Différences nationales: lEurope comme forteresse en papier ou cheval de Troie. -LEurope dissoute dans la mondialisation économique : -confirmation Kriesi -Effet des la crise ?

16 2- Les enjeux symboliques partiellement européanisés : en voie de mondialisation ? Europe : projection dans le futur autant que référence au passé Naturalisation/banalisation dune histoire européenne –Les plus politisés, les plus éduqués –Persistance de réappropriation nationale mais il existe bien de références symbolique partagées Héritage judéo-chrétien (Europe des capétiens) 2d guerre mondiale : rhétorique de la paix –Ses limites :GB, Kosovo, exportation de la guerre Guerre froide –Etats-Unis/ URSS, référence omniprésente des EU –Colonisation : mondialisation de lhistoire européenne Europe « a very bad story » (groupe cadre Oxford) LEurope comme « voleur de richesse » (groupe ouvrier Bruxelles)

17 3- La prégnance du cadre national de perception de la politique européenne Socialisation dans un système politique. Celui est donc utilisée comme clé de compréhension du système politique européen –Explication de la plus grande maîtrise belge Compétence en matière de fonctionnement multi-niveaux (Schmidt) Etat-Nation faible Mécanismes danalogie chez les Belges facilite le mécanisme dincorporation –GB: extériorité tentative de comprendre à partir de lanalogie avec le système de dévolution mais aussi ONU Instrumentalisation de lEurope par les Etats: européanisation = « being told by French government » (groupe ouvrier dOxford), –France: projection les seuls à discuter dun président européen (dailleurs intégration européenne imputée aux Présidents) Pas de fort discours souverainiste (différence GB)

18 Conclusion Prégnance des cadres nationaux liée à des phénomènes de socialisation, nourrie dhistoire nationale et de familiarité avec les systèmes politiques nationaux Imbrication des échelles : peu de place pour léchelle européenne entre léchelle mondiale (ouverture économique) et nationale (structuration politico-nationale)


Télécharger ppt "Les cadres nationaux de perception de lEurope Analyse dentretiens collectifs à Paris, Bruxelles, Oxford NEM 10 janvier 2012."

Présentations similaires


Annonces Google