La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

INTRODUCTION ANNEE UNIVERSITAIRE: 2012-2013 Dr. GHALAMOUN-SLAIMI. R.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "INTRODUCTION ANNEE UNIVERSITAIRE: 2012-2013 Dr. GHALAMOUN-SLAIMI. R."— Transcription de la présentation:

1 INTRODUCTION ANNEE UNIVERSITAIRE: Dr. GHALAMOUN-SLAIMI. R

2 L'appareil génital féminin peut être divisé en trois unités structurales: 1. les ovaires, 2. le tractus génital 3. les seins ou les glandes mammaires.

3

4 Le tractus génital prend naissance près des ovaires, Il procure un environnement pour l'accueil des gamètes (ovules et SPZ) la fécondation le développement du fœtus et son expulsion à la naissance.

5 Le tractus génital commence par trompes de Fallope une paire d'oviductes ou trompes de Fallope qui conduisent l'ovule des ovaires à lutérus siège du développement fœtal.

6 L'utérus est un organe musculaire dont la bordure interne =Muqueuse (endomètre) subit une modification cyclique sous l'influence des hormones ovariennes (œstrogènes et progestérone).

7 Le vagin est un tube musculaire extensible adapté à l'expulsion du fœtus. Il y a, à l'orifice externe du vagin, des replis cutanés épais, les lèvres, qui, avec le clitoris, constituent la vulve

8 Coupe médiane frontale de l appareil génital féminin Trompe de Fallope Utérus Col utérin Vagin vulve

9 I. Structure histologique

10 Elles mesurent de 10 à 14 cm de longueur. La lumière des trompes de Fallope est tapissée par un épithélium de revêtement, dont la forme et les fonctions varient en fonction du cycle menstruel. Lépithélium est formé par +sieurs types cellulaires

11

12 1 23 Partie utérine IsthmeAmpoule Franges tubaires Pavillon laugmentation de lépaisseur de la paroi musculaire et la diminution des franges dans la lumière tubaire.

13 Épithélium cylindrique tubaire Axe conjonctif

14 Cellules ciliées

15

16 1. Les cellules sécrétrices (isolées ou groupées) élaborent une substance qui est propulsée vers l'utérus: 2. par les cellules ciliées, qui sont les plus nombreuses ; ce produit de sécrétion transporte l'ovule. De plus, cette sécrétion joue probablement un rôle dans la nutrition et la protection de l'ovule. 3.Cellules de Schift (intercalaires) = Cellules en dégénérescences, 4. Cellules basales de remplacement

17 épithélium artère veine chorion Vx lymphati que Épithélium en phase folliculaire Épithélium en phase lutéale Frange de la muqueuse tubaire Cellule sécrétrice Cellule ciliée Cellule basale Cellule de Schift

18 Cellules en dégénérescence

19 Pendant les menstrues : lépithélium de la trompe est bas, présentant des cellules ciliées rares, les cellules intercalaires sont nombreuses Pendant la phase pré-ovulatoire (oestrogénique) : lépithélium devient haut (prismatique), les cellules ciliées réapparaissent. A lovulation : lépithélium garde la même forme, et les cellules ciliées deviennent nombreuses. · Pendant la phase post-ovulatoire (oestro-progéstative) : lépithélium diminue de taille, et les cellules ciliées restent très actives.

20 Sécrété par les cellules glandulaires Il est constitué: Liquide péritonéal Substances plasmatiques (protéines, albumine, glucose etc..) Glycoprotéines (cellules sécrétrices) sous linfluence des œstrogènes

21 Ondes de contractions sont lentes = phase folliculaire Arrêt de ces ondes de contractions = Après ovulation Reprise des ondes de contractions = 18 ème J en direction de lutérus

22 Inflammation adhésions au niveau des plis muqueux Empêcher la montée des spermatozoïdes Progression de lovocyte = Cause de stérilité. L'infection à Chlamydia Trachomatis est la cause la plus fréquente de maladies inflammatoires pelviennes, non seulement en raison de sa prévalence, mais aussi de ce qu'elle entraîne des lésions de façon silencieuse (salpingite).

23 Il se présente sous forme dune poire aplatie à lavant et à larrière. Il mesure de 6 à 7 cm de longueur sur 4 cm de largeur. La paroi utérine offre à décrire de lextérieur vers lintérieur : lendomètre : épithélium cylindrique simple et dun chorion = un tissu conjonctif dont lépaisseur, la vascularisation et le rythme de sécrétion se modifient pendant le cycle menstruel le myomètre : cest un tissu musculaire lisse épais formé de 03 plans Adventice = séreuse

24 fond Endomètre Myomètre Séreuse / adventice Canal cervical Orifice vaginal Corps

25 glandes Épithélium cylindrique avec des cellules ciliées et sécrétrices chorion Couche musculaire interne (longitudinale) Couche moyenne ( oblique et circulaire) Couche musculaire externe (longitudinale) Séreuse Endomètre Myomètre Structure histologique de la paroi utérine

26 Myomètre transversale oblique Longitudinale

27 Pendant la grossesse, le myomètre augmente énormément de volume du fait: divisions cellulaires hyperplasie des divisions cellulaires (hyperplasie) et de la croissance cellulaire (hypertrophie).

28 Au fond et le corps:(corporéal) Isthme Épaisseur variable de 1 à 7 mm selon le cycle Épithélium cylindrique simple (cellules ciliées et sécrétrices) Invagination de lépithélium dans le chorion = glandes tubuleuses droites; Chorion cytogène(© irrégulière et étoilées et leucocytes) + artérioles (artères hélicines) Muqueuse peu épaisse Pauvre en glandes Stroma dense Modifications discrètes au cours du cycle

29 Chorion pré décidual

30 Léiomyome Le myomètre est le siège dune tumeur bénigne courante, Le léiomyome ou léiomyofibrome. Il peut atteindre une taille de plusieurs dizaine de centimètres, et déformer lutérus. Elle résulte de la prolifération des cellules musculaires lisses, et du tissu conjonctif fibreux.

31 Il fait saillie à la partie haute du vagin. La partie vaginale du col est bordée par un épithélium pavimenteux stratifié identique à celui du vagin (exocol). Le canal cervical est bordé par un épithélium simple prismatique muco-secrétant. Il renferme de nombreuses glandes tubuleuses ramifiées qui sécrètent la glaire cervicale. La glaire cervicale sélectionne et facilite le passage des spermatozoïdes du vagin vers la cavité utérine.

32

33

34 Portion endocervicalePortion exocervicale Épithélium cylindrique simple (cellules ciliées et sécrétrices) Glandes tubuleuses contournées dans le chorion Les sécrétions sont retenues dans des kystes = œufs de Naboth Épithélium pavimenteux stratifié Pas de modifications cycliques

35 Modifications morphologiques cyclique = cycle menstruel 28 jours 5 phases (1 er jour du cycle = 1 er jour des règles

36 En cas dabsence de fécondation, chute des hormones ovariennes Involution de lendomètre Progestérone libération PGF2 (vasoconstriction) libération PGE (vasodilatation) Endothéline Ischémie nécrose et desquamation de lendomètre

37 contraction spasmodique C'est la contraction spasmodique de la média des artérioles spiralées qui est responsable d'une ischémie entraînant la nécrose de la partie fonctionnelle de l'endomètre. Celle-ci sera éliminée avec du sang rendu incoagulable par un facteur fibrinolytique local lors de la menstruation.

38 Modifications de la muqueuse utérine régénération prolifération Transformation glandulaire Sécrétion

39

40

41 Persistance de la couche résiduelle permet la reconstitution de la zone fonctionnelle

42 Développement des follicules + Production œstrogènes sous laction des facteurs de croissance Nbreuses mitoses épaisseur de lendomètre + Développement glandulaire © conjonctives du chorion. A la fin, glandes sont sinueuses +glycogène infra nucléaire + artères enroulées

43 Sous leffet de la progestérone (corps jaune): glandes sallongent contournées © glandulaires sont hautes + glycogène basal 21 ème jour – 22 ème jour phase dœdème du chorion

44 Aspect des glandes endométriales

45 Maximum pour endomètre (7mm) Glandes en dents de scie Glandes dilatés par le produit de sécrétion (Progesterone dependent associated protein) Chorion présente une réaction prédéciduale (© réticulaires) se gonflent avec un cytoplasme renfermant du glycogène Ces © élaborent dautres substances (prolactine et MEC) Les artères spiralées gagnent la portion superficielle de lendomètre

46

47 Phase proliférative débutante Oestrogène Phase proliférative tardive Phase sécrétoire débutante Phase sécrétoire tardive Progestérone Aspects des glandes endométriales; différentes phases du cycle menstruel Aspects des glandes endométriales; différentes phases du cycle menstruel.

48

49 Épithélium vaginal de lexocol Épithélium de revêtement de lendocol Glande mucipare Glande dilatée (œuf de Naboth chorion Artère et veine Crypte Mucus Zone de transition

50 Organisation fibrillaire du mucus cervical Phase pré ovulatoire Phase lutéinique

51 Le col utérin fait saillie dans le fond du vagin, traversé par le canal endocervical reliant la cavité utérine au vagin. La fonction du col est de laisser passer les spermatozoïdes vers les voies génitales quand la fécondation est opportune, c'est-à- dire dans la période ovulatoire. Par contre, en d'autres périodes, en particulier lors de la grossesse, il protège l'utérus et les voies génitales supérieures de l'infection. De plus, le col doit pouvoir se dilater énormément pour permettre le passage de la tête fœtale durant l'accouchement. Zone de jonction Endocol Exocol Vagin

52 Le raclage de la surface du col avec une spatule, et en faisant sur une lame un étalement que l'on colore par la méthode de Papanicolaou, ou schorr on voit par cette méthode, la cytologie exfoliative, le résultat correspondant à un prélèvement de col normal, sain. Les cellules de surface de l'épithélium pavimenteux stratifié ont des noyaux petits, pycnotiques et sont colorées en rose car elles contiennent une faible quantité de kératine, les cellules profondes ont des noyaux volumineux d'aspect habituel et un cytoplasme coloré en bleu. Lapparition dun cancer du col se manifeste par la présence de cellules anormales dans létalement examiné.

53

54

55 La quantité de la glaire cervicale subit de nombreuses modifications au cours du cycle menstruel, à savoir : Pendant la phase pré-ovulatoire : la quantité de la glaire cervicale est abondante Pendant lovulation : la glaire cervicale atteint son maximum de synthèse Pendant la phase post-ovulatoire : La quantité de la glaire cervicale diminue rapidement puis lentement jusquà la fin du cycle.

56 Il constitue un conduit dans lequel seffectuent la copulation et le dépôt du sperme. La paroi vaginale est constituée de lintérieur vers lextérieur par :

57 épithélium de revêtement pavimenteux stratifié, non kératinisé délimitant la cavité vaginale. Sensible aux variations des taux hormonaux ovariens (oestrogène +progestérone). Il repose sur une lame basale qui à son tour, fait jonction avec un tissu conjonctif sous-jacent dense

58

59 Elle est formée de deux couches de muscles lisses : Une externe épaisse, et lautre interne mince.

60

61

62 organe érectile analogue au pénis de lhomme revêtu par un épithélium malpighien riche en corpuscules de Pacini

63 Sont situées dans le vestibule, de part et dautre de lorifice vaginal, ce sont des glandes dont les cellules élaborent un mucus (lubrifiant)

64 Elles constituent deux bourrelets adipeux recouverts dépiderme avec, A lextérieur, de longs poils. Sont riches en glandes sudoripares et sébacées. Elles constituent deux bourrelets adipeux recouverts dépiderme avec, A lextérieur, de longs poils. Sont riches en glandes sudoripares et sébacées.

65 membrane conjonctive Cest une membrane conjonctive, recouverte des deux côtés par un épithélium pavimenteux stratifié non kératinisé. Lhymen obstrue la partie inférieure de lorifice vaginal de la femme vierge.


Télécharger ppt "INTRODUCTION ANNEE UNIVERSITAIRE: 2012-2013 Dr. GHALAMOUN-SLAIMI. R."

Présentations similaires


Annonces Google