La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Retraite, emploi, protection sociale Les clés pour comprendre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Retraite, emploi, protection sociale Les clés pour comprendre."— Transcription de la présentation:

1 Retraite, emploi, protection sociale Les clés pour comprendre

2 Introduction Cette semaine, chaque jour, le Syndicat Cgt des Personnels du Conseil Général du Var vous propose un jeu de questions-réponses sur votre pouvoir d'achat, votre salaire, votre protection sociale et votre retraite.

3 La protection sociale Question du jour : Cest quoi la protection sociale en France ?

4 A vous de jouer ! Vous avez la réponse ? Communiquez-la sans tarder au Local Syndical Cgt du Conseil Général du Var, par mail :

5 Les questions précédentes Rappel des questions précédentes : 1.Avec le gel du point dindice depuis 2010 et avec linflation, combien avez-vous perdu en pouvoir dachat ? Quel impact sur votre retraite ? 2.Votre enfant poursuit ses études jusquà 26 ans. Si le projet de réforme des retraites de 2013 est adopté, à quel âge pourra-t-il bénéficier dune retraite à taux plein ?

6 Réponse à la deuxième question : Votre enfant poursuit ses études jusquà 26 ans. Si le projet de réforme des retraites de 2013 est adopté, à quel âge pourra-t-il bénéficier dune retraite à taux plein ?

7 La réforme prévue pour 2013 Les fran ç ais veulent la retraite à 60 ans : La derni è re enquête portant sur les motivations de d é part à la retraite (Drees, Cor, Cnav, DSS) indique un âge moyen id é al de d é part à 60,2 ans. Ce qui nous remonte montre un attachement toujours tr è s pr é sent à la retraite à 60 ans. L attente est forte d une reconnaissance de la p é nibilit é permettant de partir bien avant 60 ans. Cela conforte l exigence du retour à la retraite à 60 ans et la possibilit é de d é parts anticip é s si p é nibilit é. En effet, un ouvrier ne profitera pas de sa retraite aussi longtemps qu un employ é, à moins d un d é part anticip é.

8 La réforme prévue pour 2013 Les objectifs d une r é forme des retraites : La logique voudrait que la prochaine r é forme des retraites r é ponde aux deux principales questions des fran ç ais : A quel âge pourrais-je partir (pr é occupation forte des actifs) ? Avec quel niveau de pension (pr é occupation partag é e par les actifs et les retrait é s) ? Hélas ! Les orientations pour le moment retenues sont notoirement différentes : Comment r é duire le co û t des retrait é s ? Comment les inciter à payer, en plus de leurs cotisations, une é pargne retraite dans le priv é ? Comment faire croire à chacun qu il paie en fait pour les privil è ges des autres ?

9 La réforme prévue pour 2013 L allongement de la dur é e de cotisation : C est le volet le plus sadique de la r é forme : ne pas toucher à l âge l é gal, c est vous faire croire que vous pourrez partir de bonne heure. FAUX ! Vous ne devez pas confondre âge l é gal et dur é e de cotisation : une fois atteint l âge l é gal, si vous n avez pas une carri è re compl è te (dur é e de cotisation), votre pension de retraite sera amput é e d une d é cote. C est le choix entre partir tôt avec rien ou partir tard avec sa juste pension. Pour la Cgt, ce n est pas un choix viable, il y a d autres solutions. Ainsi, en 2010, 8,6 % des nouveaux retrait é s ont pâti d une d é cote. Ce chiffre augmente chaque ann é e. De même, 12,6 % des nouveaux retrait é s ont choisi de travailler au-del à de l âge l é gal et de b é n é ficier ainsi d une surcote. Leurs motivations sont peu exprim é es, mais nous sommes convaincus que c est en raison d une pension retraite insuffisante pour finir dignement sa vie. Bref, lactuelle durée de cotisation est inadaptée pour plus dun salarié sur cinq. Lallonger encore ne peut quentraîner une nouvelle baisse des pensions… ou un épuisement au travail au-delà de lâge légal.

10 La réforme prévue pour 2013 L allongement de la dur é e de cotisation : Le gouvernement (ainsi que plusieurs " é conomistes") é noncent que l allongement de la dur é e de cotisation est favorable à l emploi. FAUX ! Un emploi est un emploi, qu il soit occup é par un jeune ou un senior. Tant que la situation du march é du travail de sera pas am é lior é e, augmenter la dur é e de cotisation ne maintient pas les "vieux" dans l emploi, mais dans le chômage : Moins d un salari é sur deux est dans l emploi au moment du passage à la retraite. Alors que l emploi des jeunes est é lev é au rang de grande cause europ é enne et que les + de 50 ans gal è rent autant pour retrouver un emploi, comment d é fendre une augmentation de la dur é e de cotisation ?

11 La réforme prévue pour 2013 Conclusion : La r é forme des retraites telle que l a dessin é le Premier ministre se situe dans la continuit é des pr é c é dentes en privil é giant la poursuite jusqu en 2020 de l allongement de la dur é e de cotisation pr é vue par la loi Fillon, et en prolongeant ces dispositions apr è s Il serait ainsi demand é 43 ans de cotisations aux jeunes n é s à partir de 1973 alors même qu on sait qu ils rentrent de plus en plus tard dans le monde du travail. Votre enfant, s il poursuit ses é tudes jusqu à 26 ans, devrait pouvoir prendre sa retraite à 69 ans, voire beaucoup plus en cas de maladie, de chômage et autres petits boulots. Qu il se rassure, l É tat ne le contraindra pas à travailler jusque l à : d è s 67 ans, il pourra pr é tendre à cesser le travail et à profiter pleinement de sa retraite … tant que sa sant é le lui permettra, soit une bonne vingtaine d ann é es.

12 Le 15 octobre 2013, rejoignez la Cgt, Venez manifester pour VOTRE salaire, VOTRE retraite, VOTRE pouvoir dachat, VOTRE protection sociale et VOS services publics !


Télécharger ppt "Retraite, emploi, protection sociale Les clés pour comprendre."

Présentations similaires


Annonces Google