La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Vivien Foster & Cecilia Briceño-Garmendia, World Bank.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Vivien Foster & Cecilia Briceño-Garmendia, World Bank."— Transcription de la présentation:

1 Vivien Foster & Cecilia Briceño-Garmendia, World Bank

2 Diagnostic des infrastructures nationales en Afrique : un effort multipartite

3 Message clé n°1 Le développement des TIC a considérablement stimulé la croissance africaine au cours de la dernière décennie

4 Les TIC sont à lorigine dun point de pourcentage de croissance supplémentaire par habitant au début des années 2000

5 Le secteur de la téléphonie mobile sest également avéré une vache à lait budgétaire

6 Les recettes fiscales générées par lindustrie des TIC (à travers les redevances et taxes) correspond en moyenne à 4 % du PIB

7 Message clé n°2 La révolution des TIC est la plus grande réussite de linfrastructure en Afrique

8 Le nombre dhabitants à portée dun signal GSM a été multiplié par dix en moins de dix ans

9 Expansion de la zone desservie : spectaculaire bien quétroitement liée aux centres peuplés

10 180 millions de nouveaux abonnés, dont la plupart avec des cartes prépayées

11 Message clé n°3 A lui seul, ce marché peut pratiquement garantir un accès universel en Afrique

12 Le marché pourrait atteindre 92 % de la population de manière viable, mais de nombreux pays sont actuellement bien loin de cet objectif

13 Le marché pourrait atteindre 92 % de la population de manière viable, mais manque de potentiel dans de nombreux pays Le coût dinvestissement total nécessaire pour combler lécart de couverture en Afrique subsaharienne ne serait que de 3 milliards de dollars EU

14 La majeure partie de lAfrique sera couverte par les réseaux de téléphonie mobile

15 Message clé n°4 Mais la réforme nest pas encore achevée et les prix des services de téléphonie mobile demeurent élevés

16 Le prix de la téléphonie mobile est beaucoup plus élevé en Afrique quen Asie du Sud

17 La plupart des marchés africains pourraient supporter plus de trois opérateurs de téléphonie mobile mais beaucoup en ont moins

18 Message clé n°5 Le segment de la téléphonie fixe stagne et est relativement inefficace

19 Une modeste hausse des abonnements à la téléphonie fixe et une légère baisse en Afrique du Sud

20 Beaucoup des opérateurs de téléphonie fixe en place sont toujours publics, avec un faible niveau defficacité

21 Message clé n°6 Dans de nombreux pays, lÉtat est toujours propriétaire des opérateurs de téléphonie fixe

22 Un seul pays a entièrement privatisé le secteur des télécommunications. Dans la moitié des autres, elles sont toujours entièrement publiques

23 Le fait que les opérateurs appartiennent à lÉtat constitue un gouffre pour les finances publiques et crée un conflit dintérêt au sein du gouvernement

24 Message clé n°7 Le service à large bande est le prochain grand défi des TIC en Afrique

25 Coût prohibitif de laccès commuté à Internet par rapport aux normes mondiales

26 Lécart de prix pour la large bande est encore plus grand, maintenant ses taux de pénétration particulièrement bas

27 Message clé n°8 Des réformes sont nécessaires pour permettre aux sociétés proposant la large bande dêtre compétitives

28 Le marché pourrait fournir un accès à capacité limitée au réseau public à large bande

29 Le marché pourrait fournir un accès à un réseau public à large bande à capacité limitée Le coût total de linvestissement nécessaire pour combler lécart de couverture de lInternet publics en Afrique subsaharienne ne serait que de 2 milliards de dollars EU

30 Le marché pourrait fournir un accès à un réseau public à large bande à capacité limitée Mais un marché de masse de la large bande ne sera pas commercialement viable sans un accès au spectre, un accès à linfrastructure pour installer les réseaux en fibre optique et un accès bon marché aux câbles sous- marins

31 Message clé n°9 Laccès compétitif aux câbles sous-marins peut faire chuter le coût des communications internationales

32 Les communications vers les Etats-Unis sont très chères (et encore plus au sein de lAfrique)

33 Les pays reliés aux câbles sous-marins en tirent profit et ceux avec concurrence encore plus Pourcentage des pays Prix par minute pour un appel à au sein de lAfrique subsaharienne (USD) Prix par minute pour un appel vers les Etats- Unis (USD) Prix pour 20 heures par mois daccès à Internet sur réseau commuté (USD) Sans accès aux câbles sous-marins Avec accès aux câbles sous-marins Passerelle internationale – Monopole Passerelle internationale – Concurrence

34 Les réseaux de câbles sous-marins financés par des capitaux privés se développent rapidement Opérationnel en juillet 2009 Prévu pour juillet 2009

35 Opérationnel en juillet 2009 Prévu pour juillet 2009 Il faut des câbles compétitifs et des stations datterrissement multiples afin déviter un monopole de laccès aux câbles Les réseaux de câbles sous-marins financés par des capitaux privés se développent rapidement

36 Message clé n°10 Il faudra également davantage dinfrastructures terrestres en fibre optique

37 Lévolution vers la fibre optique est essentielle pour un marché de masse bon marché de la large bande Résidentiel/ petites entreprises Moyennes et grandes entreprises Réseau téléphonique public commuté + accès sans fil MobileAccès à la bande étroite Accès à la large bande Réseau téléphonique public commuté + accès sans fil Accès à la bande étroite Accès à la large bande Bande passante principale par utilisateur (kbps)

38 Les réseaux en fibre existent mais leur impact sur le marché a toujours été limité La plupart appartiennent à des entités publiques et sont souvent trop chers et de piètre qualité

39 Les pays qui ont entièrement libéralisé le secteur ont connu une croissance rapide de la fibre optique

40 La concurrence encouragera linvestissement dans la fibre sur les lignes interurbaines, mais pas dans les petites villes et les zones rurales

41 Possibilité de combiner la concurrence sur les lignes rentables avec un soutien de lÉtat aux lignes non viables De nombreux réseaux concurrents sur les lignes longeant les corridors mais le réseau public est le seul réseau en fibre dans le Nord du pays.


Télécharger ppt "Vivien Foster & Cecilia Briceño-Garmendia, World Bank."

Présentations similaires


Annonces Google