La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Quest-ce que la philosophie?. Examinons les opinions*, les expressions communes, les préjugés* aussi…

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Quest-ce que la philosophie?. Examinons les opinions*, les expressions communes, les préjugés* aussi…"— Transcription de la présentation:

1 Quest-ce que la philosophie?

2 Examinons les opinions*, les expressions communes, les préjugés* aussi…

3 Quest-ce que la philosophie? Une réflexion théorique compliquée? Une rumination intellectuelle stérile (« une prise de tête » inutile)? Une simple attitude pratique accessible à tous (pas besoin dêtre un « intello »)? Chacun nest-il pas « philosophe » à sa manière?

4 Quest-ce que la philosophie? Deux conceptions opposées:

5 Quest-ce que la philosophie? Deux conceptions opposées: Selon un préjugé largement répandu, la philosophie est une réflexion théorique difficile et abstraite, qui pose plus de problèmes quelle napporte de réponses. Par conséquent, elle est stérile et inutile voire déstabilisante.

6 Quest-ce que la philosophie? Deux conceptions opposées: Selon un préjugé largement répandu, la philosophie est une réflexion théorique difficile et abstraite, qui pose plus de problèmes quelle napporte de réponses. Par conséquent, elle est stérile et inutile voire déstabilisante. Pourtant

7 Quest-ce que la philosophie? Deux conceptions opposées: Selon un préjugé largement répandu, la philosophie est une réflexion théorique difficile et abstraite, qui pose plus de problèmes quelle napporte de réponses. Par conséquent, elle est stérile et inutile voire déstabilisante. la philosophie renvoie aussi à lidée dune attitude pratique accessible à tous: on dit de quelquun qui a su affronter les difficultés de lexistence avec tempérance (cest-à-dire calmement) quil sest montré philosophe. Pourtant

8 Quest-ce que la philosophie? Deux conceptions opposées: Selon un préjugé largement répandu, la philosophie est une réflexion théorique difficile et abstraite, qui pose plus de problèmes quelle napporte de réponses. Par conséquent, elle est stérile et inutile voire déstabilisante. la philosophie renvoie aussi à lidée dune attitude pratique accessible à tous: on dit de quelquun qui a su affronter les difficultés de lexistence avec tempérance (cest-à-dire calmement) quil sest montré philosophe. Pourtant Alors

9 Quest-ce que la philosophie? Deux conceptions opposées: Selon un préjugé largement répandu, la philosophie est une réflexion théorique difficile et abstraite, qui pose plus de problèmes quelle napporte de réponses. Par conséquent, elle est stérile et inutile voire déstabilisante. la philosophie renvoie aussi à lidée dune attitude pratique accessible à tous: on dit de quelquun qui a su affronter les difficultés de lexistence avec tempérance (cest-à-dire calmement) quil sest montré philosophe. Pourtant Alors La philosophie est-elle une activité théorique ou bien un art de vivre et de surmonter les difficultés de lexistence? En quoi est-elle difficile? La complexité de cette réflexion peut-elle être utile pour la pratique? Faut-il que la philosophie cherche à être utile? Ne pouvons-nous chercher à connaître et réfléchir seulement pour satisfaire notre étonnement et notre curiosité?

10 Quest-ce que la philosophie? Deux conceptions opposées: Selon un préjugé largement répandu, la philosophie est une réflexion théorique difficile et abstraite, qui pose plus de problèmes quelle napporte de réponses. Par conséquent, elle est stérile et inutile voire déstabilisante. la philosophie renvoie aussi à lidée dune attitude pratique accessible à tous: on dit de quelquun qui a su affronter les difficultés de lexistence avec tempérance (cest-à-dire calmement) quil sest montré philosophe. Pourtant Alors La philosophie est-elle une activité théorique ou bien un art de vivre et de surmonter les difficultés de lexistence? En quoi est-elle difficile? La complexité de cette réflexion peut-elle être utile pour la pratique? Faut-il que la philosophie cherche à être utile? Ne pouvons-nous chercher à connaître et réfléchir seulement pour satisfaire notre étonnement et notre curiosité?

11 ARISTOTE ( av. J.-C.) Létonnement est à lorigine de la démarche philosophique. La philosophie est une science libre car elle est à elle-même son propre but. Elle nest la servante daucun besoin physique ni daucune activité économique ou sociale. Mais elle est nécessaire* à laccomplissement de lhomme car « lhomme désire naturellement savoir ». Létonnement est à lorigine de la démarche philosophique. La philosophie est une science libre car elle est à elle-même son propre but. Elle nest la servante daucun besoin physique ni daucune activité économique ou sociale. Mais elle est nécessaire* à laccomplissement de lhomme car « lhomme désire naturellement savoir ».

12 PLATON ( av. J.-C.) Létymologie* lindique : PHILO = amour et SOPHIA = savoir Par cette modestie, le PHILOSOPHE soppose aux SOPHISTES. Les SOPHISTES, habiles orateurs, qui prétendent que chacun a sa vérité et que ce qui importe est de faire triompher le point de vue qui nous est utile : persuader plutôt que convaincre. Soucieux du vrai et du bien, le philosophe devrait diriger la Cité. Létymologie* lindique : PHILO = amour et SOPHIA = savoir Par cette modestie, le PHILOSOPHE soppose aux SOPHISTES. Les SOPHISTES, habiles orateurs, qui prétendent que chacun a sa vérité et que ce qui importe est de faire triompher le point de vue qui nous est utile : persuader plutôt que convaincre. Soucieux du vrai et du bien, le philosophe devrait diriger la Cité. La philosophie est la recherche désintéressée du savoir par la réflexion rationnelle (qui utilise un discours respectant des principes logiques). Le philosophe ne prétend pas détenir le savoir mais le rechercher. « Tout ce que je sais, cest que je ne sais rien » disait Socrate.

13 SOCRATE ( av. J.-C.) La méthode socratique est dialectique : elle utilise le dialogue*. Dans une première étape, Socrate par son questionnement feint dadopter lopinion de son interlocuteur sur une question et, par son questionnement, il conduit son interlocuteur à prendre conscience des contradictions auxquelles mène cette réponse. Cette méthode est appelée lironie socratique. Elle a pour but de détruire les faux savoirs, les préjugés, les opinions toutes faites. Dans une seconde étape, Socrate poursuit son questionnement et ses déductions pour amener son interlocuteur à découvrir par lui-même la vérité, lorsque celle-ci est accessible. Il compare cette méthode à un art dacoucher de la vérité : cet art sappelle métaphoriquement la maïeutique. MAIEUTIQUE = ART DACCOUCHER La méthode socratique est dialectique : elle utilise le dialogue*. Dans une première étape, Socrate par son questionnement feint dadopter lopinion de son interlocuteur sur une question et, par son questionnement, il conduit son interlocuteur à prendre conscience des contradictions auxquelles mène cette réponse. Cette méthode est appelée lironie socratique. Elle a pour but de détruire les faux savoirs, les préjugés, les opinions toutes faites. Dans une seconde étape, Socrate poursuit son questionnement et ses déductions pour amener son interlocuteur à découvrir par lui-même la vérité, lorsque celle-ci est accessible. Il compare cette méthode à un art dacoucher de la vérité : cet art sappelle métaphoriquement la maïeutique. MAIEUTIQUE = ART DACCOUCHER PLATON a suivi lenseignement de SOCRATE. PLATON met SOCRATE en scène dans les dialogues quil écrit.

14 Alors, quest-ce que finalement la philosophie? Une réflexion critique qui permet une pensée autonome.

15 Alors, quest-ce que finalement la philosophie? Une réflexion critique qui permet une pensée autonome. Mais quest-ce que lautonomie?

16 Lautonomie* capacité à penser par soi-même, à décider par soi-même des règles de notre conduite.

17 Etymologie: du grec AUTO et NOMOS

18 Lautonomie capacité à penser par soi-même, à décider par soi-même des règles de notre conduite. Mais ne réfléchissons-nous pas déjà ainsi : de manière autonome?

19 En fait notre pensée est influencée et déterminée sans que nous nous en rendions forcément compte.

20 Notre pensée est influencée et déterminée sans que nous nous en rendions forcément compte. Mais par quoi donc?

21

22 Ce qui nous influence La pub qui sous-entend toujours une certaine conception du monde, du bonheur, des valeurs, etc. Les parents, les coutumes, les éducateurs, lécole, les médias, les personnalités qui font autorité et celles que nous aimons bref ce qui constitue la culture.

23 Quel est le pouvoir de ces influences? Habitude et répétition de ces conditionnements Inconscience et force de leur influence sur nos préférences et nos décisions

24 Cette culture à laquelle nous nous identifions = une partie de nous-mêmes. La culture est comme une seconde nature. Doù la difficulté de prendre distance par rapport à elle.

25 Mais alors pourquoi penser par soi-même plutôt que de suivre les règles de la société comme on suit celles dun jeu ou dune entreprise ou dune prison? Pourquoi chercher à être autre que ce que nous sommes?

26

27 Difficile liberté!!! Etre libre, cest souvent refuser les repères des autres, leurs prétendues vérités. Franck Darabont, Les Evadés, avec Tim Robbins & Morgan Freeman ainsi que James Whitmore dans le rôle de Brooks Hatlen

28 Etre libre, cest prendre des risques

29 Alors pourquoi philosopher? Pour être libre ou plutôt se libérer. Pour se faire être soi plutôt que de se laisser faire par dautres que soi. Cf. Kant Réponse à la question « Quest-ce que les Lumières? »Réponse à la question « Quest-ce que les Lumières? » Mais ne peut-on être heureux sans être libre?

30 Peut-on être heureux sans être libre?

31 La vie : un spectacle bien réglé? Lallégorie de la caverne: cf. Platon République, VIIRépublique Peter Weir, Truman show, 1998 avec Jim Carrey

32


Télécharger ppt "Quest-ce que la philosophie?. Examinons les opinions*, les expressions communes, les préjugés* aussi…"

Présentations similaires


Annonces Google