La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Plan Particulier de Mise en Sûreté (P.P.M.S) face aux risques majeurs dans le département de la Martinique Collège Edouard GLISSANT ( Le Lamentin )

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Plan Particulier de Mise en Sûreté (P.P.M.S) face aux risques majeurs dans le département de la Martinique Collège Edouard GLISSANT ( Le Lamentin )"— Transcription de la présentation:

1 Plan Particulier de Mise en Sûreté (P.P.M.S) face aux risques majeurs dans le département de la Martinique Collège Edouard GLISSANT ( Le Lamentin )

2 LA COMMUNE DU LAMENTIN (Cartes des risques, situation du collège, du stade Georges Gratient et du plateau sportif)

3 aléa inondation aléa inondation aléas littoraux (submersion marine, houle cyclonique, érosion marine) aléas littoraux (submersion marine, houle cyclonique, érosion marine) aléa mouvement de terrain, chute de blocs aléa mouvement de terrain, chute de blocs aléa sismique aléa sismique aléa volcanique aléa volcanique Selon le Plan de Prévention des Risques 2004 (PPR 2004), la commune du LAMENTIN peut être soumise aux aléas suivants :

4 Les aléas sont classés selon leur intensité et leur occurrence : aléa majeur, aléa fort, aléa moyen, aléa faible, aléa spécifique. Les aléas sont classés selon leur intensité et leur occurrence : aléa majeur, aléa fort, aléa moyen, aléa faible, aléa spécifique. Le PPR défini en plus des zones à enjeux en fonction notamment de la densité de la population. Le PPR défini en plus des zones à enjeux en fonction notamment de la densité de la population. Le croisement aléas-enjeux définie le zonage PPR codé par les couleurs suivantes : Le croisement aléas-enjeux définie le zonage PPR codé par les couleurs suivantes : Pas de contraintes particulières Application de prescriptions particulières Prescriptions particulières et mise en sécurité Pas de constructions autorisées sauf exception Pas de constructions autorisées

5 Stade Coll è ge

6 La Lézarde Stade Coll è ge

7 Stade

8

9 Plateau sportif Coll è ge

10 Risques auxquels létablissement est confronté Risques auxquels létablissement est confronté

11 LALÉA INONDATION

12

13

14 Le collège nest pas directement concerné par laléa inondation, mais son accès peut être rendu difficile par linondation de certains axes du réseau routier.

15 LES ALÉAS LITTORAUX

16 Le littoral de la commune du Lamentin se distingue par la présence de mangrove sur une majorité de son linéaire. Les terrains de laéroport ainsi que plusieurs zones industrielles ou artisanales ont été gagnées par remblai sur la mangrove. La mangrove stabilise les sols en place et est généralement implantée dans des zones peu exposées à lagitation. Laléa érosion na par conséquent pas été cartographié dans ces zones. Dautre part, cette végétation présente lintérêt de dissiper lénergie des vagues. Elle atténue par conséquent le risque lié à laléa de houle. Les terrains cartographiés en zone daléa de submersion sont essentiellement des zones de mangroves ou des champs de canne à sucre. Hormis les locaux de la base nautique de Morne cabrit et la zone industrielle La Lézarde, tout le littoral lamentinois a été cartographié en aléa moyen ou fort de submersion marine. Tableau d'assemblage de la Martinique Principes de cartographie

17 Le collège et le stade ne sont pas concernés par les aléas littoraux.

18 LALÉA MOUVEMENT DE TERRAIN, CHUTE DE BLOCS

19 Deux grands types de terrains caractérisent le Lamentin : les formations sédimentaires et les formations volcaniques. Deux grands types de terrains caractérisent le Lamentin : les formations sédimentaires et les formations volcaniques. La plaine du Lamentin est structurellement une zone deffondrement dans laquelle se retrouvent, sous un recouvrement argileux, des coulées de lave andésitique. La plaine du Lamentin est structurellement une zone deffondrement dans laquelle se retrouvent, sous un recouvrement argileux, des coulées de lave andésitique. Les caractéristiques géologiques et morphologiques de la commune sont propices à de nombreux phénomènes de mouvements de terrain, surtout sur les pentes : glissement de terrain essentiellement, mais aussi chutes de blocs, écroulements, éboulements. Les caractéristiques géologiques et morphologiques de la commune sont propices à de nombreux phénomènes de mouvements de terrain, surtout sur les pentes : glissement de terrain essentiellement, mais aussi chutes de blocs, écroulements, éboulements.

20 Les glissements de terrain, érosions, ravinements, coulées, … sont les phénomènes les plus fréquents localisés sur les secteurs de forte pente, proches de ravine, tels : Roches-carrées - Sarrault Roches-carrées - Sarrault Hauts de Roches-carrées – Morne pavillon – Morne Bel-Air - Bellevue Hauts de Roches-carrées – Morne pavillon – Morne Bel-Air - Bellevue Secteur entre La lézarde et la Petite Rivière, de Belle-Ile à Bochette Secteur entre La lézarde et la Petite Rivière, de Belle-Ile à Bochette Secteur entre La Lézarde et la rivière Longvilliers, de Bélème à la Bananeraie Secteur entre La Lézarde et la rivière Longvilliers, de Bélème à la Bananeraie Secteur entre La rivière Longvilliers et la rivière Jambette Secteur entre La rivière Longvilliers et la rivière Jambette

21 Les chutes de blocs, éboulements, écroulements sont localisés à : Carrières de Morne doré Carrières de Morne doré Carrière de Chambort - Long-pré Carrière de Chambort - Long-pré

22

23 Les bâtiments du collège et le stade ne sont pas directement concernés par laléa mouvement de terrain, chutes de blocs, mais le plateau sportif est situé en zone daléa moyen, zone concernée par des manifestations physiques encore très dommageables.

24 LALÉA SISMIQUE

25 En plus de leffet direct du séisme présent sur lensemble du territoire de la Martinique, la commune du Lamentin est soumise à deux aléas sismiques complémentaires : la liquéfaction la liquéfaction la proximité de faille active. la proximité de faille active.

26

27 Les bâtiments du collège et le plateau sportif ne sont pas directement concernés par laléa liquéfaction, mais le stade Georges Gratient est situé en zone daléa faible, zone où laléa peut se faire sentir sans créer de dégâts notables.

28 Carte des structures ayant fait lobjet dune reconnaissance de terrain (les failles dune longueur inférieure à 5 km de longueur sont exclues)

29

30 Le collège et le stade ne sont pas directement concernés par laléa faille active.

31 LALÉA VOLCANIQUE

32 La commune du Lamentin est directement intéressée par les conséquences dune éruption de la Montagne Pelée. Elle est soumise à : un aléa faible de téphra (retombées aériennes) sur la majeure partie de son territoire, un aléa faible de téphra (retombées aériennes) sur la majeure partie de son territoire, un aléa moyen de lahars (coulées boueuses dorigine volcanique) sur la Lézarde, un aléa moyen de lahars (coulées boueuses dorigine volcanique) sur la Lézarde, un aléa fort de tsunamis au niveau du littoral. un aléa fort de tsunamis au niveau du littoral.

33

34 En plus des aléas cartographiés par le PPR 2004, le DICRIM 2002 de la ville du Lamentin (Document dInformation Communal sur les Risques Majeurs présenté en octobre 2002) prend en compte deux risques supplémentaires :

35 Le risque cyclonique Au Lamentin, une activité cyclonique provoquera surtout : des vents violents et destructeurs sur lensemble du territoire communal, des vents violents et destructeurs sur lensemble du territoire communal, une surcote marine et un déferlement de la houle sur les zones artisanales les Mangles, la Lézarde, et le port de pêche, une surcote marine et un déferlement de la houle sur les zones artisanales les Mangles, la Lézarde, et le port de pêche, les inondations des rivières Lézarde, de Longvillier, Petite rivière et Caleçon. les inondations des rivières Lézarde, de Longvillier, Petite rivière et Caleçon. Les phases dalerte - jaune : "soyez attentifs" - orange : "préparez-vous" - rouge : "protégez-vous" - violet : "confinez-vous" - gris : "restez prudents"

36 Le risque industriel Il sagit dun évènement accidentel (incendie, explosion, dispersion dans lair de produits dangereux) se produisant sur un site industriel et entraînant des conséquences graves pour le personnel, les riverains, les biens et lenvironnement. Il sagit dun évènement accidentel (incendie, explosion, dispersion dans lair de produits dangereux) se produisant sur un site industriel et entraînant des conséquences graves pour le personnel, les riverains, les biens et lenvironnement. Le risque industriel dans la commune du Lamentin est lié aux stockages de matières premières de plusieurs entreprises : Le risque industriel dans la commune du Lamentin est lié aux stockages de matières premières de plusieurs entreprises :

37 SociétésLocalisations Matières premières entrainant le risque PROCHIMIE PalmisteChlore (14 tonnes) SARA CalifornieHydrocarbures liquides ( m 3 ) ANTILLES GAZ CalifornieButane (1120 m 3 ) SOPROGLACES Z.I. LézardeAmmoniac (15 tonnes) S.N.Y.L. Vert-préAmmoniac (7 tonnes) G.P.A.F. Kérozène (2600 m 3 )

38 LE T.M.D. Le risque Transport de Matières Dangereuses concerne essentiellement en Martinique celui d'hydrocarbures et de gaz, par route, canalisation et voie maritime. Aux conséquences habituelles des accidents de transports, peuvent venir se surajouter les effets du produit transporté. Alors, l'accident de TMD combine un effet primaire, immédiatement ressenti (incendie, explosion, déversement) et des effets secondaires (propagation aérienne de vapeurs toxiques, pollutions des eaux ou des sols). Le risque concerne l'ensemble des communes de la Martinique, mais il est plus fort dans les zones urbanisées.

39 EN CONCLUSION…

40 ALEASLA COMMUNE LE COLLEGE BÂTIMENTS PLATEAU SPORTIF STADE INONDATION LI T T O R A U X EROSION HOULE SUBMERSION MOUVEMENT DE TERRAIN CHUTE DE BLOCS SEISMESEISME LIQUÉFACTION FAILLE ACTIVE VOLCANISME CYCLONE INDUSTRIE T.M.P.

41 Sur le plan technique

42 PERSONNE RESSOURCE M. JESOPH Dominique (ACMO) (en charge du contrôle des accès de létablissement) Les lieux de mise en sûreté et les accès

43 PLAN DE MASSE DURGENCE LOTISSEMENT PLACE DARMES

44 Bâtiment :1Nombre détages :1 Bâtiment :2Nombre détages :1 Bâtiment :3Nombre détages :1 Bâtiment :4Nombre détages :1 Bâtiment :5Nombre détages :1 Bâtiment :6Nombre détages :1 PLANS DE STRUCTURE

45

46

47

48

49

50 Sur le plan relationnel et humain

51 VALIDATION Date de présentation en CHS :………………………………. Date de présentation en CHS :………………………………. Date de présentation en CA :………………………………. Date de présentation en CA :………………………………. Date de lexercice de validation : ………………………………. Date de lexercice de validation : ………………………………. Lister les mesures Lister les mesures Consulter les experts Consulter les experts

52 INFORMATION Date de la communication à lensemble de la communauté scolaire Date de la communication à lensemble de la communauté scolaire Personnels : …………………….. Elèves : ……………………… Date de la communication aux parents délèves : ………………………………. Date de la communication aux parents délèves : ………………………………. Date de la remise de lannexe 9 : …………………………………….. Date de la remise de lannexe 9 : ……………………………………..

53 DISPOSITIFS DALERTE Activer le PPMS et déclencher l alerte CLOCHE : signal répété pendant environ 30 secondes Evacuer (vers les zones de regroupement) CORNE DE BRUME : signal continu pendant environ 20 secondes En cas de non fonctionnement de la corne de brume : sifflet - signal discontinu Se mettre à l abri (confinement) PORTE VOIX : « Suite à … descriptif de l incident …, fermez toutes les fenêtres. Restez dans vos salles de classes jusqu à nouvel ordre. Ne tentez pas de communiquer avec vos familles. » Moyens utilisés pour donner l alerte Cloche fixée sur la façade nord de la salle polyvalente Porte-voix et sifflets placés dans la poubelle contenant le matériel de crise sous le porche entre la salle des professeurs et la cour Corne de brume dans le bureau de la gestionnaire Code dalerte

54 Listes des personnels (une liste par jour) Listes des élèves (une liste par classe et par jour) Liste des secouristes LISTES DES EFFECTIFS

55 Prises en charge particulières Sorties pédagogiques et activités sportives à lextérieur de létablissement Sorties pédagogiques et activités sportives à lextérieur de létablissement Le personnel encadrant un groupe délèves doit rester joignable afin dêtre informé de lactivation du PPMS au collège. Le chef de la cellule de crise informera le responsable du groupe de la procédure à suivre avec les élèves dont il a la charge (maintenir sur les lieux, retour au collège, autorisation de retour vers les familles). P.A.I. et élèves signalés P.A.I. et élèves signalés Listes par niveau et conduites à tenir

56 SUR LE PLAN PRATIQUE

57 LA CELLULE DE CRISE

58 MissionsNoms (responsables et suppléants)fonction Responsable du PCMme LABINSKY Nicole Suppléante : Mme RETORY Eveline Suppléante : Mme MAUVOIS Patricia Chef détablissement Principal Adjoint Directrice SEGPA Chef de la cellule de crise Mme RETORY Eveline Suppléante : Mme MAUVOIS Patricia Suppléantes : Mme LABEJOF Paulette Mme SEPHOCLE-LAPOUSSINIERE Yve-Line Principal Adjoint Directrice de la SEGPA CPE Cellule secrétariatMme EMERANCIENNE Suzy (responsable) Mme MAYECO Anne Marie Suppléantes : Mme OREL Nadine Mme PAUL JOSEPH Claude A.A.P AED O.E.A Cellule logistique interneMme BASCOU Philomène (responsable) M.JESOPH Dominique M.LANOIX Luc M.DUNON Tony Suppléants : Mme THELINEAU Rose Marie M.MASSOLIN Gestionnaire ACMO OPP espaces verts O.E.A O.P cuisine O.E.A Les membres de la cellule de crise

59 Cellule interface secoursMme de Pompignan Mme MARTHE Joëlle (responsable) Mme LABEJOF Paulette Mme SEPHOCLE-LAPOUSSINIERE Yve-Line Mme BERNARD Valérie Mme MOLINES Ghyslaine Mme THELINEAU Rose Marie M.JESOPH Dominique Mme EMERANCIENNE Suzy Mme PAUL-JOSEPH Line Médecin scolaire Infirmière CPE COP Assistante sociale O.P cuisine ACMO A.A.P O.E.A Cellule accueilM.FONDELOT Jean Claude (responsable) Mme SENERON Sandra Melle ADIGERY Lina Suppléants : Mme AGATHINE Sandra CAV AED Cellule liaisons/transmissions Liaison externe M.KECLARD Yvan (responsable) Suppléant : M.LOSTAU Didier Liaisons internes Cellule de crise / Zone des blessés Mme RUSTIQUE Marie Madeleine Mme MATIME Jocelyne suppléants M.GUSTAVE Bruno Melle GAILLARD Lyvia Cellule de crise / Accueil Melle ETIENNE Marie Françoise Mme GENTEUIL Marie Hélène suppléantes Mme ELANA Sabrina Mme RADOM Esther Cellule de crise / Zone de regroupement principal Mme PAUL JOSEPH Line Mme RIVOT Patricia AED OEA Adjoint administratif AED O.E.A AED O.E.A OEA CAV

60 Cellule liaisons/transmissions (suite) Cellule de crise / Deuxième zone de regroupement (cour à côté de la SEGPA) Mme MELCHIOR Marie Aimée Melle PIQUIONNE Fabienne suppléantes AGATHINE Sandra MEDAS Tania AED Responsables des zones de regroupement zone de regroupement principal Mme SEPHOCLE-LAPOUSSINIERE Lyne Mme MASSIP Claire Suppléants : Mme LABEJOF Paulette Mme SENERON Sandra zone de regroupement (cour à côté de la SEGPA) Mme MAUVOIS Patricia M. GRESSE Robert Suppléants : M. LESEL Louison Mme ODINA Marie-Line CPE Enseignante CPE CAV Directrice Enseignant Enseignante

61 ServicesN° de téléphoneContact Académie Cabinet du Recteur Recteur Directeur de cabinet Inspecteur dAcadémie adjoint Déléguée académique aux Risques Majeurs Inspecteur hygiène et sécurité Service de santé scolaire Service des constructions scolaires et universitaires / Marie REYNIER Régine PAM Alain F. NIZARD Régine PAM Numéro durgence Abel BONHEUR Dr Florise BOTTIUS Gilbert LABBE Préfecture Sécurité Civile Standard Ligne directe Raymond-Daniel JEAN-DANIEL Mairie du LAMENTIN Service sécurité civile Services techniques Nadine ELIE-DIT-COSAQUE (directrice) Judith LABORIEUX (élue) Secours Pompiers SAMU Police/Gendarmerie Médecin local 18 ou Dr Liliane TOUSSAINT Conseil Général Standard Service éducation Services techniques Jean ROBINEL (directeur) Eddy MARIE-SAINTE (chef de service) Lannuaire de crise

62 LOCAL PROTÉGÉ BUREAU de Mme La Principale, avec téléphone, fax, poste radio, ordinateur et liaison internet, situé au bâtiment 2 salle 108. (voir plan de masse durgence page ?) RFO (Radio Martinique) 92 Mhz RCI (Radio Caraïbes International) 98,7 Mhz TRACE FM 97,1 Mhz NRJ 97,9 Mhz Radios lamentinoises RFA (Radio Fréquence Atlantique)93,6 Mhz RADIO LIBERTE103,9 Mhz Les moyens de la cellule de crise Fréquences des stations locales

63 Le matériel de crise est stocké dans une poubelle neuve fermé hermétiquement sous le porche entre la salle des professeurs et la cour. Cette poubelle contient entre autres choses : Du ruban adhésif large pour renforcer létanchéité des fenêtres Du ruban adhésif large pour renforcer létanchéité des fenêtres Une trousse de premiers secours (ciseaux, gants, pansements, désinfectants,..) Une trousse de premiers secours (ciseaux, gants, pansements, désinfectants,..) Plusieurs lampes de poche Plusieurs lampes de poche Un poste de radio Un poste de radio Des piles de rechange en état de fonctionnement Des piles de rechange en état de fonctionnement Un cahier pour noter la chronologie des événements Un cahier pour noter la chronologie des événements Des jeux Des jeux De leau potable De leau potable Des couvertures Des couvertures Des bâches en plastique Des bâches en plastique Du papier et des crayons Du papier et des crayons Du papier hygiénique, des sacs en plastique Du papier hygiénique, des sacs en plastique Dernière vérification du matériel le ………………… Dernière vérification du matériel le ………………… le………………… le………………… le ……………….. le ……………….. MATERIEL DE CRISE

64 ANNEXES

65 FICHE ACTION N°1 SÉISME FICHE ACTION N°1 SÉISME ACTIONRESPONSABLEINTERVENANT Activer le P.P.M.S. Responsable P.C. Couper les sonneries Responsable cellule logistique interne Personnel de permanence à la loge Déclencher lalerte dévacuation vers les zones de regroupement Chef de la cellule de crise Recenser le nombre de présents Compléter le tableau des effectifs Rendre compte au chef de la cellule de crise Responsables des zones de regroupement Recenser les victimes Organiser leur prise en charge Compléter la fiche réflexe « alerte des secours » (annexe… page…) et la transmettre au chef de la cellule de crise Responsable cellule interface secours Informer services municipaux et secours (voir annuaire de crise page 4) Responsable P.C.

66 Faire dégager les voies daccès à létablissement Responsable cellule logistique interne Personnel de la cellule logistique interne Fermer les vannes des réseaux de gaz, délectricité, deau, couper les machines (voir plan de masse durgence page …) Responsable cellule logistique interne Personnel de la cellule logistique interne Compléter les fiches individuelles dobservation (annexe… page…) pour toutes les personnes fortement indisposées ou blessées Responsable cellule interface secours Personnel de santé Secouristes Rendre compte aux autorités (Préfecture, Rectorat, Conseil Général, Mairie) Responsable P.C. Organiser éventuellement une évacuation vers une zone de regroupement secondaire Responsable P.C. Définir une procédure pour le retour des élèves dans leurs familles Responsable P.C. Autoriser le départ des élèves Chef de la cellule de crise Contrôler le départ des élèves (si un élève part seul, noter lidentité et lheure du départ) Responsable cellule Accueil Personnel cellule accueil Désactiver le P.P.M.S après le départ du dernier élève Responsable P.C. N.B. : une fois le P.P.M.S. déclenché les adultes ne sont autorisés à quitter létablissement quavec laccord du chef de la cellule de crise.

67 FICHE ACTION N°2 VOLCANISME FICHE ACTION N°2 VOLCANISME Sauf danger imminent, les élèves restent dans leur classe sous la responsabilité du professeur qui avait cours avec la classe au moment du déclenchement du PPMS. Lenseignant ne sabsente de la salle sous aucun prétexte jusquà ce quil soit remplacé, ou que la décision dévacuation soit prise par le chef de crise. Contrairement à lalarme incendie où les élèves évacuent dès le déclenchement de lalerte, pour le PPMS la règle suivante sapplique :

68 ACTIONRESPONSABLEINTERVENANT Activer le P.P.M.S. Responsable P.C. Couper les sonneries Responsable cellule logistique interne Personnel de permanence à la loge Déclencher lalerte de confinement Message : « Suite à … descriptif de lincident …, fermez toutes les fenêtres. Restez dans vos salles de classes jusquà nouvel ordre. Ne tentez pas de communiquer avec vos familles. » Chef de la cellule de crise Rendre compte aux autorités (Préfecture, Rectorat, Conseil Général, Mairie) Responsable P.C. Se tenir informer (radio, internet, observatoire volcanologique, sécurité civile, Rectorat, Préfecture, Mairie) Responsable P.C. Définir une procédure pour le retour des élèves dans leurs familles Responsable P.C. Autoriser le départ des élèves Chef de la cellule de crise Contrôler le départ des élèves (si un élève part seul, noter lidentité et lheure du départ) Responsable cellule Accueil Personnel cellule accueil Désactiver le P.P.M.S après le départ du dernier élève Responsable P.C.

69


Télécharger ppt "Plan Particulier de Mise en Sûreté (P.P.M.S) face aux risques majeurs dans le département de la Martinique Collège Edouard GLISSANT ( Le Lamentin )"

Présentations similaires


Annonces Google