La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Chaire UNESCO-Bell en communication et développement international Le phénomène moderne de la mutation des médias : Vers la convergence et lintégration.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Chaire UNESCO-Bell en communication et développement international Le phénomène moderne de la mutation des médias : Vers la convergence et lintégration."— Transcription de la présentation:

1 Chaire UNESCO-Bell en communication et développement international Le phénomène moderne de la mutation des médias : Vers la convergence et lintégration Jean-Paul Lafrance, PhD, professeur titulaire Université du Québec à Montréal

2 Chaire UNESCO-Bell en communication et développement international Jean-Paul Lafrance Wuhan Textile University, septembre 2013

3 Références Ghislaine Azémard et Matthieu Guiniou, 100 notions pour le crossmédia, éditions de lImmatériel, Paris 7510, 2013 Jean-Paul Lafrance, La civilisation du CLIC, la vie moderne sous lemprise des nouveaux médias, éditions LHarmattan Paris 2012 Jean-Paul Lafrance, la télévision à lère de linternet, éditions Septentrion, Québec, 2009

4 LHarmattan 2010 Septentrion

5 Lobjectif de cette conférence est de montrer comment évoluent les médias, comment ils sont de moins en moins cloisonnés dans leur sphère propre: presse, radio, télévision, téléphone, internet… Le mot à la mode, cest le multicanaux, le multi plateforme, le transmédia qui est une stratégie de communication articulant le message à plusieurs média, Notre but est de faire une histoire des médias, en montrant comment se transforme lexpression humaine par lécriture, le graphisme, limage, le son, laudiovisuel, Internet et le mobile.

6 Quest-ce quun média ? Ce sont les moyens, techniques et systèmes qui permettent de diffuser de linformation ou détablir une communication à distance en direct ou en différé. Linterface est lespace délimité entre deux entités qui communiquent, Linterface permet linteraction entre des humains, des humains et une machine, ou entre des machines, Linformation est un ensemble de données codées qui prennent diverses formes et qui peuvent être stockées, traitées, transportées. –

7 Le concept de convergence Le concept de convergence des médias a une triple dimension : 1- technologique (la numérisation généralisée des données, le haut débit et la mobilité) 2- économique (mutation de la publicité sur tous les supports, gratuité, accès plus ou moins restrictif au contenu, le concept dapps store ) 3- sociologique (audience tout azimut, non captive, pluri- médias et participative)

8 Un peu dhistoire Dans la nuit des temps vint le langage, la faculté des hommes à communiquer entre eux dune manière structurée à distance Puis lécriture qui est la faculté de représenter par des signes une pensée abstraite et de laisser des traces de la pensée sur un support Cest aussi la faculté de représenter graphiquement à l aide d un stylet une situation ou une action Exemple : la chasse dans la peinture pariétale dans les grottes de Lascaux en France, il y a ans.) –

9 Au Moyen-Âge, le support écrit est un manuscrit reproduc- tible à la main par des scribes sur des tablettes ou des rouleaux, puis sur des papyrus. Enfin le Codex remplaça le volumen. Au 8è siècle, les musulmans apprirent des Chinois la fabri- cation du papier. Au Moyen-Âge, cest dans les monastères que se copient les manuscrits. Vers 1450 en Occident, Gutemberg mis au point le livre, plus précisément la mécanisation et la production industrielle, grâce au papier et aux caractères amovibles. Avec le livre, vient léducation de masse. Au début le livre est religieux (la Bible), ensuite le livre laïc. Le livre se lisait debout, puis la lecture devient personnelle Le livre représente-il premier média de masse ?

10 Grâce à la mise au point de la rotative qui permet d imprimer des milliers de copies à l heure et de les diffuser à tous les jours pour un coût minime La presse populaire est politique, elle permet la diffusion de l information au public et la discussion par les gens doués de raison de la res publica, de la chose publique (comme lécrit le philosophe Habermas) Elle ouvre le marché de masse et rend possible la libre circulation des produits : le journal est largement ouvert à la publicité, et financé par elle le journal devient le 1er périodique, un média de diffusion publique

11 Le journal papier a tendance à dispara î tre, sauf les journaux de niche qui apporte un nouveau contenu Car la nouvelle se lit et sécoute sur Internet, grâce à la tablette électronique ou le smartphone Les journaux ont maintenant des sites dinformation sur Internet De même que les TV, intégrant textes, images, vidéo, blogues interactifs. Linformation est instantanée, interactive, multimédia La publicité se déplace lentement sur internet Le journal (papier) peut disparaître, pas le journalisme…

12 Ne pas confondre la technologie TV et le média TV Multiplication, internationalisation et spécialisation La télévision sest adaptée aux nouveaux média, en devenant interactive Le sport, linformation, le talk show deviennent interactifs grâce à Twitter, Facebook, etc. La fiction modifie ses formats (séries, webséries, films) La TV est multiplateforme et multimédia (Les chaînes s annoncent télévision, radio, internet) La TV est en direct ou en différé (PayTV, vente de DVD) Programmation personnelle, ConnectTV, TVReplay) La TV peut être transmédia, exemple la téléréalité : plusieurs formats de télé, journaux, smartphone, produits dérivés. Les chaînes se regroupent en puissants consortiums. La télévision disparaitra-t-elle au profit dinternet?

13 Lordinateur de table disparaît au profit du portable, celui-ci au dépens de la tablette et du smartphone. Comme lélectricité centrale est disparue au profit de lélectricité distribuée dans chaque objet électrique. Mais linformatique envahit de plus en plus lenvironnement et déborde de plus en plus des ordinateurs personnels: C est l internet des objets communicants. lordinateur disparaîtra, quand il sera partout !

14 Mais linformatique envahit de plus en plus lenvironnement public et déborde de plus en plus les ordinateurs personnels: Cest laccès au transport public, le contrôle des lieux publics, le guidage dans les lieux touristiques, l identification des individus dans les lieux. Le mobilier urbain devient interactif Le réseau personnel est linfrastructure nécessaire à lémergence des objets intelligents (dit lintelligence ambiante) Cest linformatique des objets intelligents et connectés lordinateur disparaît, puisquil sera partout !

15 Limportant, ce nest pas la machine, mais les services que jutilise et le magasin dapplications (Apps Store). Il faut faire migrer sur le réseau la majeure partie des ressources informatiques, dans des entrepôts de données où lon peut aller chercher contenus, logiciels de fonctionnement, applications, à utiliser au besoin; cest linformatique dans les nuages, le Clouding, Tous ces appareils doivent cependant pouvoir parler le même langage, ce qui nest pas le cas en ce moment. Certains penseurs parlent dun réseau pervasif Du PC (personal computer), passons au PN (personal network) Pourquoi lordinateur est-il si lourd !

16 La ville et le mobilier intelligent : panneau informatif… La maison intelligente pour le contrôle des activités de la vie quotidienne : le frigo parle, le chauffage et lélectricité sautorégulent, la sécurité domestique, cest la domotique. Le magasin automatisé : distribution automatisée, l inventaire, la caisse enregistreuse sans opérateur, etc. Le travail: l identification des individus, bureau sans papier, linformation distribuée, la machine-outil intelligente, etc. Le transport: linformatisation de lautomobile La médecine assistée : examens, télémédecine, limagerie Dans un avenir prochain, notre monde sera truff é dappareils de contrôle et dassistance qui nous faciliteront la vie… ou nous la rendront intolérable ! Cest linformatique immersive et/ou intrusive linformatique ambiante et lenvironnement informatisé

17 Le passage du fixe au mobile, du mobile au smartphone Lomniprésence du mobile dans une civilisation du présent et de l insécurité. L instantanéité de l événement L importance de Google comme dictionnaire du présent La géolocalisation pour se repérer dans lenvironnement L apps Store ou le magasin des services L arrivée du mobile dans les civilisations contrôlant lin- formation. Exemple : les révolutions arabes La révolution du mobile

18 La mise au point des média de groupe : passage du point à masse, du point à point au multipoint. Caractéristiques des réseaux sociaux : nés du WEB 2.0, ils favorisent lautoproduction et le visionnement des contenus personnels, sans contrôle éditorial. Sauf manquement grave à léthique (pornographie, violence…), tout individu peut produire et accéder aux réseaux sociaux, avec des outils à la portée de tous (outils de production et de diffusion) Ils définissent la nouvelle sociabilité du 21è siècle. Les réseaux socio-techniques (RSN)

19 1.Nouveaux canaux de diffusion : YouTube, Flickr, etc 2.Espaces de discussions : blogosphère 3.Réseaux conviviaux, comme Facebook, MySpace, Pinterest. Certains sont professionnels : Linkelin, Google + 4.Canaux de microblogage, échanges rapides dinformation rapide (140 caractères) comme Twitter 5.Réseaux de géolocalisation comme Foursquare 5 types de réseaux sociaux (ou RSN)

20 Ne pas confondre réseaux sociaux et réseaux socio-techniques. Ne pas exagérer aussi leffet mobilisateur des RSN qui ne font pas la révolution, car ils établissent des « liens faibles » entre les individus, souvent émotionnels et éphémères (voir Granovetter). La coopération dans les RSN est une conséquence émergente de lengagement individuel des personnes. Elle est souvent opportuniste, peu intentionnelle, fragile et temporaire. Dans Facebook, les amis ne sont pas des amis, mais des connaissances numériques. Ce qui fut fondamental dans le printemps arabe, cest la mise au point de nouveaux moyens de production (par les smartphones, la photo numérique, la webcam) et de diffusion de linformation sans contrôle (par internet) Les réseaux socionumériques sont-ils révolutionnaires ?

21 Plusieurs sortes de jeux vidéo selon leurs usages : jeux vidéo pour divertir, serious games, casuals game Il existe une variété extraordinaire de jeux qui couvre tous les genres dactivités humaines, comme laction, la compétition, le divertissement, la communication, lentraide, la rencontre… Tout jeu vidéo possède un gameplay, terme anglais désignant à la fois l'ensemble des règles gouvernant le jeu et le plaisir de jouer. Un gameplay novateur offrira une expérience de jeu inédite au joueur. De même, un jeu ayant un "bon gameplay" sera amusant et attractif. En général, un JV utilise le levelling (niveau de difficulté) pour fidéliser ses joueurs, utilise un beau graphisme pour les séduire et a besoin dune histoire que tous reconnaissent. Les JV se joue à un joueur ou à multiples joueurs. Ils peu- vent être à univers persistant, créer des mondes virtuels et se jouer sur console ou sur Internet, avec ou sans CD ou DVD Le jeu vidéo est-il un média ?

22 Action : réflexes et habileté, TOM RAIDER, Combat : Jeu à la 1er ou 3 è personne, FSP, DOOM Aventure, tel les dragons & donjons Jeu de rôle multijoueur comme World on Warcraft, Réflexion (labyrinthe, puzzle, TETRIS, Mahjong ), Simulation (gestion type SimCity), Stratégie (wargame, Starcraf), Sport (soccer), course (auto, avion), Rythme : Dance,dance révolution ou Guitar Hero, Jeu de console comme Super Mario Bros, Jeux traditionnels transposés sur ordinateur (échec, cartes, solitaire). Types de jeu vidéo

23 La révolution numérique a apporté le décloisonnement des média En général, le multimédia origine d un produit-phare (oeuvre littéraire, jeux vidéo, dessins animés, film, etc) et se décline ensuite sur d autres supports pour le valoriser comme produits dérivés Différentes combinaisons: - Roman/film/jeu vidéo/gadgets : ex.le Seigneur des anneaux, Harry Potter - Figure-jouet/Jeux vidéo/film/émissions télé/mangas : ex. Pokemon - Film/jeu vidéo/BD/gadgets : ex. King Kong devenu JV et gadgets - Jeu de table/jeu vidéo/cartes à jouer : Donjons & dragons, Jeu de rôle, World of Warcraft En sémiologie, on parle dintertextualité, un texte renvoie à un autre, sur dautres supports et ainsi de suite Le multimédia

24 Tous les média sont maintenant numériques. Le crossmédia apporte lidée de croisement ou de combinaison des média. Le transmédia suppose dès lorigine un projet éditorial structuré autour de combinaisons de médias et mêlant discours linéaire et délinéarisé, sur divers supports. Cest la différence entre multimédia et crossmédia. La notion de crossmédia est surtout employée par les professionnels de la presse, de la communication et de la publicité. Cest un concept nouveau. Il modifie les usages de consommation des médias en créant des passerelles techniques et informationnelles entre médias traditionnelles et médias interactifs. Le transmédia/crossmédia

25 merci, à la prochaine… dans ce nouveau monde !

26


Télécharger ppt "Chaire UNESCO-Bell en communication et développement international Le phénomène moderne de la mutation des médias : Vers la convergence et lintégration."

Présentations similaires


Annonces Google