La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comité de gouvernance de la Base ACV Affichage Comité technique Acier, aluminium, plastiques - 23 Juin 2011 Service Eco-Conception & Consommation Durable.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comité de gouvernance de la Base ACV Affichage Comité technique Acier, aluminium, plastiques - 23 Juin 2011 Service Eco-Conception & Consommation Durable."— Transcription de la présentation:

1 Comité de gouvernance de la Base ACV Affichage Comité technique Acier, aluminium, plastiques - 23 Juin 2011 Service Eco-Conception & Consommation Durable (SECCD) ADEME Avec RDC Environment

2 Agenda 2 Objectifs et contexte Questions transversales aux matériaux Homogénéité Frontières du système Fin de vie Chute de production Aluminium Aluminium semi-fini Usinage Acier Acier semi-fini Usinage Plastiques Frontières du système Thermoplastiques Thermodurs Elastomères Additifs Traitements de surface

3 3 Contexte réglementaire Loi Grenelle 1 – article 54 Droit au consommateur de pouvoir disposer dune information environnementale sincère, objective et complète pour les produits Loi Grenelle 2 – Article 228 Expérimentation nationale à partir du 1er juillet Généralisation, le cas échéant, sur la base du bilan de cette expérimentation Information environnementale : contenu équivalent carbone, consommation de ressources, impacts sur les milieux naturels Information sur lensemble du cycle de vie du produit Prise en compte des spécificités des TPE

4 4 Objectifs de la base de données Supporter laffichage environnemental des produits de grande consommation Affichage basé sur une évaluation ACV (multi-critères et cycle de vie) Méthodologie transversale : BPX Référentiels sectoriels : un par catégorie de produits La base ADEME sera la base de données génériques dusage obligatoire

5 5 Comité de Gouvernance (consultatif) Plateforme ADEME - AFNOR Articulation entre les travaux de lADEME et ceux de la plateforme ADEME-AFNOR Référentiels méthodologiques ADEME-AFNOR Outils de calcul BDD publique ADEME avis Réf. transversal BPX Réf. sectoriels

6 Objectifs de la réunion 6 Objectif général : établir un cahier des charges à destination des fournisseurs de données ACV en vue dalimenter la base ADEME Objectif du Comité Technique : En vue du prochain Comité de Gouvernance, proposer une liste des procédés propres à laluminium, lacier et les plastiques entrant dans la composition des produits de grande consommation.

7 Approche retenue pour conduire la réunion Analyse des besoins En données dinventaires Définis par létude préliminaire : « Elaboration dun plan de développement dune base publique de données dACV comme support à laffichage » Conformément aux objectifs fixés pour la base de données : Reconnaissance nationale voire internationale Outil de support à laffichage Conformité aux règles du référentiel BPX et aux règles de lACV en général Analyse de lexistant dans Les bases de données généralistes (ELCD, EcoInvent, GaBi, DEAM, CODDE-BV-TEX) Les bases de données des fédérations (Worldsteel, EuroFER, EAA, PlasticsEurope,…) Confrontation de la réponse à ces besoins + Proposition de règles de gestion pour la base de données ADEME 7

8 8 Contenu de la base de données Procédés Processes Métadonnées Sources, contacts, external documents Unité Reference flow, Unitgroups Facteurs de caractérisation* LCIA Method Résultat par catégorie dimpact X *Données communes à lensemble des fournisseurs de données (à fournir par le JRC) LCI (inventaires) Flows*, flow property*,Unitgr oups

9 9 Source des données : 3 modes dalimentation Acquisition de données existantes ou adaptées Auprès des développeurs existants : GaBi, Ecoinvent, PWC, BV, fédérations (ex WorldSteel, PlasticsEurope) Modalité : accord-cadre et contrats subséquents (AO pour sélectionner les candidats puis devis à fournir par GT) Co-production de données Pour combler des manques identifiées dans certains secteurs Etudes généralement lancées par lADEME (ex : AgriBalyse pour les productions agricoles) Tierces parties Pour permettre lintégration de données non encore disponibles dans les bases de données Pour inciter à lévaluation

10 10 Plan de déploiement de la base de données

11 Agenda 11 Objectifs et contexte Questions transversales aux matériaux Homogénéité Frontières du système Fin de vie Chute de production Aluminium Aluminium semi-fini Usinage Acier Acier semi-fini Usinage Plastiques Frontières du système Thermoplastiques Thermodurs Elastomères Additifs Traitements de surface

12 Homogénéité – définition des besoins Comment les données sont-elles liées entre elles ? Les sources de données peuvent être différentes et donc les choix de construction de ces données aussi. Il est nécessaire que les données respectent les mêmes règles et exigences. 12 Données transversales Données sectorielles TransportEnergieChaussures Textiles EEE Traitements de fin de vie ? Matériaux transversaux ?

13 Homogénéité – définition des besoins 13 Les besoins dhomogénéité portent sur : Respect des mêmes règles méthodologiques ISO :2006 a priori ok pour tous les fournisseurs de base BPX à demander via le « fichier extension » Les frontières du système doivent être identiques Extraction des matières premières Mise en forme Recyclage Les autres données transversales utilisées pour construire les LCI des matériaux doivent être homogènes (traité en comité technique de gestion) Energie Transport* Infrastructure* (* il pourra être proposé des règles plus souples) Les règles de qualité des données doivent être homogènes Cf. règles de gestion de la base ADEME

14 Homogénéité – Contraintes pour ADEME DB La base utilise des données issues de plusieurs bases. Comment garantir lhomogénéité ? Pas de structure dynamique liant toutes les données entre elles. Quelles données doivent être au minimum transversales parmi celles proposées afin de garantir une homogénéité ? Mix électrique Transport Infrastructure 14

15 Homogénéité – Analyse de l'existant Quelle homogénéisation des données des fédérations ? GaBi intègre généralement directement les données, sans modification. Parfois, des modifications sont faites sur des règles dallocation, le traitement des déchets, des eaux, etc. ELCD et BV CODDE intègrent directement les inventaires de cycle de vie fournis par les fédérations, en changeant la nomenclature des flux. Ecoinvent transfère les flux élémentaires en faisant des hypothèses supplémentaires. Pour les données PlasticsEurope : Changement dunité pour les consommations énergétiques (primaire -> utile) Prise en compte des déchets industriels Utilisation dun seul PCI par combustible Différenciation du carbone biogénique et fossile 15

16 Homogénéité – Proposition pour ADEME DB 1. Homogénéité sectorielle des données Désignation dun seul fournisseur par type de matériaux : Plastiques, Aluminium, Acier OU Utilisation dune entité tierce qui homogénéise les données provenant de différentes sources. Quelle approche faut-il utiliser ? Pour la première solution, comment faire si un matériau nest pas présent dans la base choisie mais dans une autre base ? Les règles dhomogénéité imposées dans le document « règles de gestion » sont- elles suffisantes? 16

17 Homogénéité – Proposition pour ADEME DB 2. Désagrégation limitée aux données transversales communes (Energie, transport et/ou infrastructure) Quelle est la meilleure de ces 3 possibilités : –Demande de procédés dans leur état initial avec les éléments dinformation permettant de retravailler les procédés (fourniture des consommations délectricité et mix électriques utilisés) –Demande des procédés désagrégés et utilisation des données transversales de la base de données ADEME par le modélisateur (fourniture des consommations délectricité) –Demande des procédés réagrégés (désagrégés et associés avec les données transversales de la base de données ADEME) par le fournisseur de base 3. Respect de règles de qualité communes (dont méthodologie) 17 Quantité de travail pour les fournisseurs de données - Contrainte pour lADEME Quantité de travail pour les modélisateurs

18 Frontières du système - Analyse du besoin Besoin : Létude préliminaire met en évidence le besoin davoir des procédés incluant la production de matière première et la mise en forme. 18

19 Frontières du système – Analyse de l'existant Deux approches retenues pour modéliser un matériau semi-fini Production de matière première et mise en forme désagrégées = 2 procédés différents Production de matière première et mise en forme agrégées = 1 procédé unique Présentation des données des bases Ecoinvent propose principalement des procédés désagrégés Les autres bases généralistes proposent les deux types de procédés selon les cas ; le plus courant étant les procédés agrégés Les fédérations proposent généralement des procédés agrégés. Les procédés des bases et des fédérations sont-ils désagrégeables? 19

20 Frontières du système – Analyse des solutions 20 Convivialité de loutilContrainte pour lADEME Contrainte pour les fournisseurs de données Procédés agrégés Un seul procédé à choisir pour l'utilisateur Peu de procédés à gérer dans la base Dans les deux cas, cela peut nécessiter un travail sur les données Procédés désagrégés Plus grande flexibilité pour l'utilisateur Risque de combiner des matériaux et mises en formes non compatibles Beaucoup de procédés à gérer dans la base Quelle solution retenir ? Production de matière première et mise en forme désagrégées Production de matière première et mise en forme agrégées

21 Fin de vie – Analyse du besoin Au niveau de lallocation des bénéfices du recyclage, le BPX propose des règles qui varient en fonction des types de matériaux : Faut-il utiliser des procédés distincts pour la production de matière vierge et le recyclage ? Si on veut faire varier « R » dans la modélisation ou loutil : on doit disposer de LCI pour la production vierge et pour le recyclage afin dappliquer cette méthodologie 21 Impact du matériau Production vierge Incinération Recyclage Mise en décharge = (1 – R) + R + I*(1-R-V) + (1-I)*(1-R-V) Valorisation chaleur + V V : taux de valorisation énergétique I : taux dincinération

22 Fin de vie – Analyse de l'existant 22 De manière générale, les bases fournissent : Des données matériaux 100% vierge et 100% recyclé : approche Ecoinvent Des données 100% vierge et les bénéfices liés au recyclage : approche Worldsteel, EuroFER Des données agrégées intégrant une part de matériaux recyclés : approche EAA En cas dutilisation de procédés agrégés (intégrant la matière recyclée dans les LCI), est-il possible de faire varier le taux dincorporation et le taux de recyclage ?

23 Chutes de production – Analyse du besoin 23 Au niveau des chutes de production, le référentiel transversal ne fait aucune préconisation particulière Comment faut-il modéliser la fin de vie des chutes de production (et notamment le recyclage)?

24 Chutes de production – Analyse de l'existant Prise en compte des chutes de production : PE tient compte du traitement des chutes de production lorsque la donnée est disponible. BV CODDE tient compte du traitement des chutes de production lorsque la donnée est disponible ELCD tient compte du traitement des chutes de production à lexception des déchets radioactifs Modélisation du recyclage EEA tient compte de 2 procédés de recyclage distincts : old scrap (déchets post consommateur) et new scrap (chutes de production) Ce type dapproche peut-il être généralisé à dautres matériaux ? 24

25 Agenda 25 Objectifs et contexte Questions transversales aux matériaux Homogénéité Frontières du système Fin de vie Chute de production Aluminium Aluminium semi-fini Usinage Acier Acier semi-fini Usinage Plastiques Frontières du système Thermoplastiques Thermodurs Elastomères Additifs Traitements de surface

26 Aluminium Matière première et mise en forme Analyse du besoin Disponibilité dans les bases Préconisations Usinage Analyse du besoin Disponibilité dans les bases Préconisations 26

27 Aluminium – Analyse du besoin Létude préliminaire analyse le besoin par référentiel sectoriel GT où laluminium peut avoir un impact majeur : GT2 : EEE, piles et accumulateurs GT7 : Mobilier GT10s : Equipements de sport GT11 : Quincaillerie A venir : GT9 (cuisine), GT 13 et 15 (véhicules et pièces), etc. Le référentiel transversal analyse les besoins pour les bénéfices du recyclage 100% du bénéfice au fournisseur de matière recyclée Seul le taux de recyclage national doit être connu 27

28 Aluminium – Analyse du besoin 28 EtapesDifférenciations technologiques Origine de laluminiumVierge Recyclé Mise en formeExtrudé Feuille (sheet) Représentativité technologique : Faut-il prendre en compte les foils ? Représentativité géographique : Les technologies varient-elles dun continent à lautre? Peut-on adapter les données européennes au reste du monde? Avec quelles adaptations (énergie et/ou technologie) ?

29 Aluminium – Analyse de l'existant 29 X : Procédé disponible V : Procédé disponible en vierge Agr : Procédé disponible en mix recyclé 88 % / vierge 13 % (donnée EAA) gtg: : gate to gate -> désagrégé OS : Old scrap (déchets) NS : New scrap (chutes de production) Etape Différenciation technologique EAAEcoinventGaBiELCDDEAMEIMENREL AustraliaLC A Origine de laluminiumViergeXXXXXXXX RecycléOS / NS OS Mise en formeExtrudéAgrgtgAgr VX Feuille (sheet)AgrgtgAgr XVX FoilAgr V Code couleur Vert : le procédé existe dans plus dune base Orange : le procédé existe dans une seule base ou les procédés des bases ne correspondent pas tout à fait au besoin Rouge : le procédé nexiste dans aucune base

30 Aluminium – Analyse de l'existant 30 3 types de production daluminium dans la majorité des bases : 100% Vierge 100% Recyclé à partir de chute de production À partir de déchet Faut-il différencier le recyclé à partir de chute de production ou de déchet ? Représentativité technologique : Faut-il distinguer plusieurs épaisseurs (foil / sheet)?

31 Aluminium – Usinage – Analyse du besoin 2 cas de figure: Le référentiel sectoriel impose des données spécifiques pour lusinage : pas de besoin de procédés spécifiques dusinage pour la base -> Les industriels collecteront des données de consommations et démissions des sites Le référentiel sectoriel impose des données génériques ou semi-spécifiques pour lusinage : besoin de données génériques à intégrer dans la base Quels procédés et quel niveau dagrégation faut-il proposer? 31

32 Aluminium – Usinage – Analyse du besoin 32 Les procédés gras sont des besoins spécifiques à laluminium Les autres procédés sont des besoins transversaux à laluminium et à lacier Procédé Différenciations technologiques Façonnage Pliage Matriçage à froid Polissage Matriçage à chaud Emboutissage Forgeage Moulage Perçage / ponçonnage Tournage Ebavurage Filetage Fraisage Moulage sous pression Taraudage Procédé Différenciations technologiques Découpe Cisaillement Coupe, laser Sciage Coupe, à froid Découpe en barre Assemblage Rivetage Soudure, laser Soudure, gaz Soudure, électrique Procédé Différenciations technologiques Traitements de surface Anodisage bichromatation Revêtement Peinture Revêtement détain Grenaillage Revêtement de cuivre Revêtement de nickel Phosphatation zinc Cadmiage Zingage

33 Aluminium – Usinage – Analyse du besoin 33 Comment définir la granulométrie? Représentativité technologique : Les procédés proposés sont-ils pertinents et suffisants? Quels sont les principaux types dusinage à retenir ? Représentativité géographique Quelle zone géographique est pertinente ? La désagrégation du mix électrique selon la zone répond elle bien à ces différences géographiques ?

34 Aluminium – Usinage – Analyse de l'existant 34 Etapes Différenciations technologiques EcoinventGaBiELCDDEAMEIMEIDEMAT FaçonnagePliage X Matriçage à froid Polissage Matriçage à chaud Emboutissage forgeage moulage X perçage / ponçonnageX tournageX X ébavurage Trans. X filetage fraisageX X moulage sous pression X X taraudage Code couleur Vert : le procédé existe dans plus dune base Orange : le procédé existe dans une seule base ou les procédés des bases ne correspondent pas tout à fait au besoin Rouge : le procédé nexiste dans aucune base

35 Aluminium – Usinage – Analyse de l'existant 35 Etapes Différenciations technologiques EcoinventGaBiELCDDEAMEIMEIDEMAT Traitements de surface AnodisageX bichromatation RevêtementXTrans. peinture Trans. revêtement détain traitement de surface : grenaillage revêtement de cuivre Trans. revêtement de nickel Trans. Phosphatation zinc Cadmiage ZingageTrans. Code couleur Vert : le procédé existe dans plus dune base Orange : le procédé existe dans une seule base ou les procédés des bases ne correspondent pas tout à fait au besoin Rouge : le procédé nexiste dans aucune base

36 Aluminium – Usinage – Analyse de l'existant 36 Etapes Différenciations technologiques EcoinventGaBiELCDDEAMEIMEIDEMAT Découpecisaillement coupe, laser sciage XX coupe, à froid découpe en barre AssemblageRivetageXX X Soudure, laser X Soudure, gaz Soudure, électriqueXX X Etapes Différenciations technologiques EcoinventGaBiELCDDEAMEIMEIDEMAT Traitements d'usinage génériques -X, Gén.X X Code couleur Vert : le procédé existe dans plus dune base Orange : le procédé existe dans une seule base ou les procédés des bases ne correspondent pas tout à fait au besoin Rouge : le procédé nexiste dans aucune base

37 Agenda 37 Objectifs et contexte Questions transversales aux matériaux Homogénéité Frontières du système Fin de vie Chute de production Aluminium Aluminium semi-fini Usinage Acier Acier semi-fini Usinage Plastiques Frontières du système Thermoplastiques Thermodurs Elastomères Additifs Traitements de surface

38 Acier Matière première et mise en forme Analyse du besoin Disponibilité dans les bases Préconisations Usinage Analyse du besoin Disponibilité dans les bases Préconisations 38

39 Acier – Analyse du besoin Létude préliminaire analyse le besoin par référentiel sectoriel Les secteurs où lacier a un impact majeur sont GT2 : EEE, piles et accumulateurs GT7 : Mobilier GT10s : Equipements de sport GT11 : Quincaillerie A venir : GT9 (cuisine), GT 13 et 15 (véhicules et pièces), etc. Le référentiel transversal analyse les besoins pour les bénéfices du recyclage 100% du bénéfice au fournisseur de matière recyclée Seul le taux de recyclage national doit être connu 39

40 Acier – Analyse du besoin 40 Etape Différenciation technologique Type de différenciation à prendre en compte Production de matière première Type de fourBasic oxygen Electric Type de refroidissementTrempe Composition Cr / NiInoxydable (avec chrome) Acier C45E AlliagesAcier au chrome vanadium Acier manganèse / silicium Acier /cobalt Acier au bore Mise en forme Sheet Fabrication de fil dacier Fabrication de tuyau dacier Acier rond, laitonné ou non FinitionGalvanisationAcier zingué Acier zingué bichromaté Acier zingué blanc AutresAcier laqué Recyclage Bénéfices du recyclage (100 % vierge % recyclé)

41 Acier – Analyse du besoin 41 Comment définir la granulométrie? Représentativité technologique : Les différenciations proposées sont elles suffisantes et pertinentes? Représentativité géographique : Les technologies varient-elles dun continent à lautre? Peut-on adapter les données européennes au reste du monde? Avec quelles adaptations (énergie et/ou technologie) ?

42 Acier – Analyse de l'existant 42 X : Possible dans les procédés V : Procédé disponible en vierge R : Procédé disponible en recyclé gtg : gate to gate Trans. : transversal aux métaux Etape Différenciation technologique Type de différenciation à prendre en compte Worldstee l EuroFEREcoinventELCDGaBiEIMEDEAM Production de matière première Type de fourBasic oxygen VVVMixVX Electric VVVMixVX Type de refroidissement Trempe V V Composition Cr / Ni Inoxydable (avec chrome) Compo moyenne 304, 316 : ~ 18/8 430 : ~ 18 / 0.75 Stainless Low-alloyed un-alloyed 304 : 18/8 304, 316 : ~ 18/8 430 : ~ 18 / 0.75 ?? acier C45E Alliages acier au chrome vanadium 2 (en barres) acier manganèse / silicium 8 (en barres) acier /cobalt acier au bore 1 (en barres) Recyclage Bénéfices du recyclage (100 % vierge % recyclé) X Sheet Plates X X Faut-il détailler les aciers selon leur composition? Quels types dinox faut-il proposer? Quels types dalliages faut-il proposer?

43 Acier – Analyse de l'existant 43 X : Possible dans les procédés V : Procédé disponible en vierge R : Procédé disponible en recyclé gtg : gate to gate Trans. : transversal aux métaux Etape Différenciation technologique Type de différenciation à prendre en compte Worldstee l EuroFEREcoinventELCDGaBiEIMEDEAM Mise en forme Sheet VVgtgXVXX (R et V) fabrication de fil dacier VVgtgV X (R et V) fabrication de tuyau dacier V gtgV acier rond, laitonné ou non FinitionGalvanisationAcier zinguéXXTrans.XX Acier zingué bichromaté acier zingué blanc Autresacier laqué Faut-il détailler tous les types de finition?

44 Aluminium – Usinage – Analyse du besoin 2 cas de figure: Le référentiel sectoriel impose des données spécifiques pour lusinage : pas de besoin de procédés spécifiques dusinage pour la base -> Les industriels collecteront des données de consommations et démissions des sites Le référentiel sectoriel impose des données génériques ou semi-spécifiques pour lusinage : besoin de données génériques à intégrer dans la base Quels procédés et quel niveau dagrégation faut-il proposer? 44

45 Acier – Usinage – Analyse du besoin 45 Etapes Différenciations technologiques FaçonnageEmboutissage Forgeage Moulage Poinçonnage / perçage Tournage Ebavurage Filetage Fraisage Moulage sous pression Pliage Taraudage Etapes Différenciations technologiques DécoupeCisaillement Coupe, laser Sciage Coupe, à froid Découpe en barre AssemblageRivetage Soudure, laser Soudure, gaz Soudure, électrique Etapes Différenciations technologiques Traitements de surface Bichromatation Peinture Revêtement détain Revêtement Grenaillage Revêtement de cuivre Revêtement de nickel Phosphatation zinc Cadmiage

46 Acier – Usinage – Analyse du besoin 46 Représentativité technologique : Les procédés proposés sont-ils pertinents et suffisants? Quels sont les principaux types dusinage à retenir ? Peut-on retenir des technologies moyennes (ex : un assemblage moyen, une découpe moyenne…) ? Représentativité géographique Quelle zone géographique est pertinente ? Comment gérer ce besoin (uniquement désagrégation du mix électrique)?

47 Acier – Usinage – Analyse de l'existant 47 Etapes Différenciations technologiques EcoinventGaBi CPM ELCDDEAMEIME Traitements de surface Bichromatation peinture X Revêtement détain X RevêtementX X Trans. Grenaillage X Revêtement de cuivre Trans. Revêtement de nickel Trans. Phosphatation zinc X Cadmiage Trans. : transversal aux métaux Code couleur Vert : le procédé existe dans plus dune base Orange : le procédé existe dans une seule base ou les procédés des bases ne correspondent pas tout à fait au besoin Rouge : le procédé nexiste dans aucune base

48 Acier – Usinage – Analyse de l'existant 48 Etapes Différenciations technologiques EcoinventGaBi ELCDDEAMEIME FaçonnageEmboutissageXX X forgeage XX X moulage X poinçonnage / perçageXX tournageXX X ébavurage Gén. filetageX fraisageX moulage sous pression pliage X X taraudage Code couleur Vert : le procédé existe dans plus dune base Orange : le procédé existe dans une seule base ou les procédés des bases ne correspondent pas tout à fait au besoin Rouge : le procédé nexiste dans aucune base

49 Acier – Usinage – Analyse de l'existant 49 Etapes Différenciations technologiques EcoinventGaBi ELCDDEAMEIME Découpecisaillement X coupe, laser X sciage X coupe, à froid X découpe en barre X AssemblageRivetage X X Soudure, laser X X Soudure, gazX Soudure, électriqueXX X Etapes Différenciations technologiques EcoinventGaBi ELCDDEAMEIME Traitements d'usinage génériques - Trans.X Code couleur Vert : le procédé existe dans plus dune base Orange : le procédé existe dans une seule base ou les procédés des bases ne correspondent pas tout à fait au besoin Rouge : le procédé nexiste dans aucune base

50 Agenda 50 Objectifs et contexte Questions transversales aux matériaux Homogénéité Frontières du système Fin de vie Chute de production Aluminium Aluminium semi-fini Usinage Acier Acier semi-fini Usinage Plastiques Frontières du système Thermoplastiques Thermodurs Elastomères Additifs Traitements de surface

51 Analyse du besoin Létude préliminaire analyse le besoin par référentiel sectoriel Les secteurs où les plastiques ont un impact majeur sont GT2 : EEE, piles et accumulateurs GT5 : Habillement, textiles de maison, chaussures, maroquinerie GT10s : Equipements de sport GT11 : Quincaillerie A venir : GT9 (cuisine), etc. On décline lanalyse par famille de polymères Thermoplastiques Thermodurs Elastomères Le référentiel transversal analyse les besoins pour les bénéfices du recyclage Allocation 50/50 entre le fournisseur et lincorporateur. Le taux de recyclage national et le taux dincorporation doivent être connus 51

52 Frontières du système - Analyse du besoin Les procédés de mise en forme sont souvent similaires dun plastique à lautre Il y a deux possibilités On peut également choisir une solution intermédiaire (par famille de plastiques par exemple) 52 Nombre de procédésPrécision des données Chaque procédé de mise en forme spécifique à chaque type de plastiques ex : un procédé dinjection différent pour le PE, le PVC, etc. Nombre important de procédés Possibilité dutiliser une mise en forme spécifique Chaque procédé de mise en forme générique pour tous les plastiques ex : un procédé dinjection unique pour le PE, le PVC Nombre limité de procédé Possibilité dutiliser une mise en forme générique (même procédé pour plusieurs matériaux)

53 Frontières du système – Analyse de l'existant Ecoinvent et BV CODDE utilisent des procédés de mise en forme génériques, pour tous les plastiques PlasticsEurope et les autres bases utilisent des procédés de mise en forme spécifique à chaque plastique 53

54 Frontières du système – Préconisations Si la mise en forme du plastique a un impact important sur lenvironnement Le référentiel sectoriel définira la mise en forme comme une donnée spécifique On na alors pas besoin de donnée générique Si la mise en forme du plastique a un impact peu important sur lenvironnement Une donnée générique suffit. Il est proposé dutiliser des procédés de mise en forme globaux par famille de plastiques. Quelles sont les familles de plastiques à définir? 54

55 Thermoplastiques – Analyse du besoin 55 Catégories de plastiques Différenciations technologiques PEHDPE LDPE LLDPE PP PET PAPolyamide 6 Polyamide 66 PVC PMMA ABS PC PS PS expansable Catégories de plastiques Mises en forme spécifiques PEInjection Mousse Film PPInjection PETFilm PAGlass-filled Injection PVCInjection PMMAInjection ABSInjection PCInjection Traitement de surface PS / PS expansable expansion Faut-il faire le lien entre sous-familles et mises en forme?

56 Thermoplastiques – Analyse de l'existant 56 Représentativité technologique : Les différenciations technologiques proposées sont-elles suffisantes et pertinentes? Représentativité géographique pour la production des matériaux et pour la mise en forme : Les technologies varient-elles dun continent à lautre? Peut-on adapter les données européennes au reste du monde? Avec quelles adaptations (énergie et/ou technologie) ?

57 Thermoplastiques – Analyse de l'existant Catégories de plastiques Différenciations technologiques PlasticsEuropeEcoinventGaBiELCDEIMEDEAM PEHDPEXXXXXX LDPEXXXXXX LLDPEXXXXX PP XXXX XX PET XXXX XX PAPA 6XXXXX PA 66XXXXXX PVC XXXXXX PMMA X XXXXX ABS XXXXXX PC XXXXXX PS XXXXXX PS expansable XXXXXX 57

58 Thermoplastiques – Analyse de l'existant Catégories de plastiques Mises en forme spécifiques PlasticsEuropeEcoinventGaBiELCDEIMEDEAM PEInjection gtg trans. X, gtg trans. Mousse gtg trans. FilmX, gtggtg trans.X, gtgXXX PPInjectionX, gtggtg trans.X X, gtg trans.X PETFilmX, gtggtg trans.XXXX PAGlass-filledX, gtgX XX Injection X, gtg trans. PVCInjectionX, gtggtg trans.X X, gtg trans.X Enduction X PMMAInjection gtg trans. ABSInjection?gtg trans.???, gtg trans.? PCInjection gtg trans.???, gtg trans.? Traitement de surface Pour tous matériaux PS / PS expansé expansion XX X X 58 gtg : gate to gate trans : transversal aux plastiques Code couleur Vert : le procédé existe dans plus dune base Orange : le procédé existe dans une seule base ou les procédés des bases ne correspondent pas tout à fait au besoin Rouge : le procédé nexiste dans aucune base

59 Thermoplastiques – Analyse de l'existant 59 Aucune base ne propose de procédé de recyclage. Sur quelles sources de données peut-on se baser pour reconstituer des ICV? Peut-on modéliser les recyclages de tous les plastiques par un seul et même procédé de recyclage ? Ces questions seront traitées par le GT Fin de vie.

60 Thermodurs – Analyse du besoin 60 Catégories de plastiques Mises en forme spécifiques Elasthanne / Elastodiène / PolyuréthaneInjection Moulage sous pression Thermoformage Mousse flexible Mousse rigide Epoxy / PTFEExpansé Résine polyester insaturée / EVA /

61 Thermodurs – Analyse de l'existant 61 Représentativité technologique : Les différenciations technologiques proposées sont-elles suffisantes et pertinentes? Représentativité géographique pour la production des matériaux et pour la mise en forme : Les technologies varient-elles dun continent à lautre? Peut-on adapter les données européennes au reste du monde? Avec quelles adaptations (énergie et/ou technologie) ?

62 Thermodurs – Analyse de l'existant 62 Catégories de plastiques PlasticsEuropeEcoinventGaBiELCDEIMEDEAM Elasthanne Elastodiène Polyuréthane (polyol et polyisocyanate) XXX XX EpoxyXXXX X PTFE XX Résine polyester insaturée XX X EVA X X Code couleur Vert : le procédé existe dans plus dune base Orange : le procédé existe dans une seule base ou les procédés des bases ne correspondent pas tout à fait au besoin Rouge : le procédé nexiste dans aucune base

63 Thermodurs – Analyse de l'existant 63 gtg : gate to gate trans : trasnversal aux plastiques Catégories de plastiques Mises en forme spécifiques PlasticsEuropeEcoinventGaBiELCDEIMEDEAM Elasthanne / Elastodiène / PolyuréthaneInjection gtg trans. Moulage sous pression gtg trans. Thermoformage gtg trans. Mousse flexibleXXX XX Mousse rigideXXX XX Epoxy / PTFEExpansé gtg trans. Résine polyester insaturée / EVA / Code couleur Vert : le procédé existe dans plus dune base Orange : le procédé existe dans une seule base ou les procédés des bases ne correspondent pas tout à fait au besoin Rouge : le procédé nexiste dans aucune base

64 Elastomères – Analyse du besoin 64 Catégories de plastiques Butadiène Butyl Caoutchouc naturel EPDM Isobutylène isoprène Isoprène NBR Néoprène Nitrile Polybutadiène SBR - latex SBS SEBS Silicone Itallique : élastomères ajoutés au comité technique chaussures

65 Elastomères – Analyse du besoin 65 Représentativité technologique : Comment faut-il modéliser les chutes de production? Les différenciations technologiques proposées sont-elles suffisantes et pertinentes? Représentativité géographique pour la production des matériaux et pour la mise en forme : Les technologies varient-elles dun continent à lautre? Peut-on adapter les données européennes au reste du monde? Avec quelles adaptations (énergie et/ou technologie) ?

66 Elastomères – Analyse de l'existant 66 Catégories de plastiques Différenciations technologiques PlasticsEuropeEcoinventGaBiELCDEIMEDEAM Butadiène rubber / X Butyl rubber / Caoutchouc naturel / X EPDM / XX X Isobutylène isoprène / Isoprène rubber / X NBR / X Néoprène / X Nitrile rubber / X Polybutadiène / XX X SBR - latex / XX SBS / X SEBS / X Silicone / XX X

67 Elastomères – Analyse de l'existant 67 Pour les procédés de mise en forme : Les bases fournissent des procédés agrégés. Les procédés sont-ils désagrégeables (étape matériau / étape mise en forme) ? Y a-t-il une mise en forme particulière pour les élastomères? Peut-on se contenter dune copolymérisation générique ?

68 Additifs – Analyse du besoin 68 Types dadditifsDifférenciations technologiques Colorants / pigments PlastifiantsPhtalates Additifs pour vulcanisationSoufre (poudre) Charge (noir de carbone) Charge (silice) Carbonate de calcium Sulfate de baryum Oxyde de zinc Carbonate de magnésium Lithopone Acides gras, huiles, graisses, goudrons Anti-UV Anti-oxydant Retardateurs de flammes Pour quels indicateurs (toxicité, écotoxicité etc.) ont-ils un enjeu? Quels additifs mériteraient une modélisation particulière et pourquoi (masse importante par ex pour les charges) ?

69 Additifs – Analyse du besoin 69 Représentativité technologique : Les différenciations technologiques proposées sont-elles suffisantes et pertinentes? Représentativité géographique pour la production des matériaux et pour la mise en forme : Les technologies varient-elles dun continent à lautre? Peut-on adapter les données européennes au reste du monde? Avec quelles adaptations (énergie et/ou technologie) ?

70 Additifs – Analyse de l'existant 70 Additifs Différenciations technologiques EcoinventGaBiELCDEIMEDEAM Colorants / pigments X PlastifiantsPhtalates X Additifs pour vulcanisationSoufre (poudre)XX X Charge (noir de carbone) X X Charge (silice) X Carbonate de calcium X Sulfate de baryum Oxyde de zincX Carbonate de magnésium Lithopone Acides gras, huiles, graisses, goudrons

71 Traitements de surface – Analyse du besoin 71 Ce besoin est-il sectoriel ou transversal?

72 Enduction – Analyse du besoin 72 Enduction Différenciations technologiques PU / PVC / Latex / PTFE (Polyétrafluoroéthylène) / EVA / Représentativité technologique : Les matériaux proposés sont-ils suffisants et pertinents? Faut-il différencier les procédés denduction par matériau enduit ? (textiles, cuir, carton, métaux,…) Faut-il différencier les procédés denduction par matériau denduction ? Ou peut-on avoir un procédé denduction générique ? Représentativité géographique pour la production des matériaux et pour la mise en forme : Les technologies varient-elles dun continent à lautre? Peut-on adapter les données européennes au reste du monde? Avec quelles adaptations (énergie et/ou technologie) ?

73 Enduction – Analyse de l'existant 73 Enduction Différenciations technologiques EcoinventGaBiELCDEIMEDEAM PU / X PVC / X Latex / X PTFE (Polyétrafluoroéthylène) / X EVA/ GénériqueX


Télécharger ppt "Comité de gouvernance de la Base ACV Affichage Comité technique Acier, aluminium, plastiques - 23 Juin 2011 Service Eco-Conception & Consommation Durable."

Présentations similaires


Annonces Google