La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 SOUTENANCE THESE PROFESSIONNELLE MAITRISE DES FLUX ET RESPECT DES ENGAGEMENTS COMMERCIAUX MASTERE SPECIALISE CONSULTANT-CHEF DE PROJET ERP E-BUSINESS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 SOUTENANCE THESE PROFESSIONNELLE MAITRISE DES FLUX ET RESPECT DES ENGAGEMENTS COMMERCIAUX MASTERE SPECIALISE CONSULTANT-CHEF DE PROJET ERP E-BUSINESS."— Transcription de la présentation:

1 1 SOUTENANCE THESE PROFESSIONNELLE MAITRISE DES FLUX ET RESPECT DES ENGAGEMENTS COMMERCIAUX MASTERE SPECIALISE CONSULTANT-CHEF DE PROJET ERP E-BUSINESS

2 LAURENT BASTIAN MSERP L32 PLAN DE SOUTENANCE I. PRESENTATION DE LENTREPRISE II. CONTEXTE ET MISSION III. LE TRAITEMENT DU FLUX PHYSIQUE IV. LE TRAITEMENT DU FLUX DINFORMATION V. CONCLUSION

3 LAURENT BASTIAN MSERP L33 * CREATION EN 1970 PRESENTATION DE LENTREPRISE * 6 PÔLES D ACTIVITES : La Production de Copeaux La Production Panneaux Bruts La Production de Panneaux Mélaminés La Production de Panneaux Découpés Le Négoce Le Retraitement des Panneaux rebutés ou retournés * CHIFFRE D AFFAIRE 55 MILLIONS D EUROS 60 % SUR LA FRANCE 40 % EN EUROPE

4 LAURENT BASTIAN MSERP L34 CONTEXTE ET MISSION CONTEXTE : CULTURE LOGISTIQUE OMNIPRESENTE VOLONTE DAMELIORER LE TAUX DE SERVICE DECALAGE ENTRE LES FONCTIONNALITES DE L ERP EUROSOFT IMPLANTE EN 1997 ET LES ATTENTES DES UTILISATEURS. MISSION : CARTOGRAPHIE DES FLUX PHYSIQUES ET DINFORMATIONS DEFINITION DES BESOINS DE LENTREPRISE DANS LE CADRE D UNE NOUVELLE IMPLEMENTATION DE SYSTEME DINFORMATION PROPOSITION D ELEMENTS DE SOLUTION ET D AMELIORATION DU TAUX DE SERVICE

5 LAURENT BASTIAN MSERP L35 LE FLUX PHYSIQUE : CARTOGRAPHIE DU PROCESSUS ET SOLUTION DENRICHISSEMENT DU TEMPS QUI PASSE

6 LAURENT BASTIAN MSERP L36 Conditionnement Panneaux Martyrs Cales Cartons BRAD BRST PO BRST EP Hachoir Universel Bois longsPlaquettes Broyeur à Couteaux SECHAGE Broyeur à Marteaux Récupération SCIURE TRIAGE Copeaux Fins Gros Copeaux BRST NP PONCAGE En Attente DECB 3 Choix CONTROLE DECOUPE PRODUCTION COPEAUX ET PANNEAUX BRUTS NON PONCES PUIS PONCES Colle Durcisseur Adjuvants Épandage Pré Pressage à Froid PRESSAGE A CHAUD Délignage Sciage BRST NP DECB 3 Choix En Attente Date de Fabrication Atelier Découpe Atelier Surfaçage Expéditions Date de mise à disposition TEMPS DE STABILISATION MATIERES PREMIERESPRODUCTION COPEAUX PRODUCTION PANNEAUX BRUTS NON PONCES REPRISE PANNEAUX BRUTSPRODUCTION PANNEAUX BRUTS PONCES

7 LAURENT BASTIAN MSERP L37 En Attente DECM 3 Choix PMAD LPRO PMSTConditionnement Panneaux Martyrs Cales Cerclages Cartons Film PMSTExpéditions Atelier Découpe PRODUCTION PMST/PMAD, LE SURFACAGE BRST PO BRAC PIMP Grand Format PIMP Petit Format DECOUPE PIMP Grd Format PMADBRAD BINEG 2 ET BINEG 3 Conditionnement Panneaux Martyrs Cales Cerclages Cartons Film PMDE BRDE Expéditions CHUB Chute de Brut CHUM Chute de Mélaminé Retour Broyeur Préparation PIMP Palette M4 Préparation PIMP Palette M6 JOSEPHINE 4 JOSEPHINE 6 ET JOSEPHINE 7 CONTROLE DECOUPE PRODUCTION PMDE/BRDE, LA DECOUPE REPRISE PANNEAUX PONCES MATIERES PREMIERES FEUILLES MELAMINEES PRODUCTION PANNEAUX SURFACES MELAMINES REPRISE PANNEAUX BRUTS PONCES REPRISE PANNEAUX SURFACES MELAMINES PRODUCTION PANNEAUX DECOUPES

8 LAURENT BASTIAN MSERP L38 SITUATION EXISTANTE A LEGARD DU TEMPS D OBTENTION TOTAL DES PRODUITS (en jours) TEMPS TOTAL DE STABILISATION

9 LAURENT BASTIAN MSERP L39 ENRICHISSEMENT DU TEMPS QUI PASSE : REDUCTION DU TEMPS DE STABILISATION LES MOYENS DE STOCKAGE DEUX ZONES SPECIFIQUES ASSORTIES DE TEMPS DE STABILISATION DIFFERENTS : BRST NP STABILISATION AVANT PONCAGE (24 à 72 heures) BRST PO STABILISATION APRES PONCAGE (3 à 5 jours) MAIS UNE SEULE METHODE DE STOCKAGE DITE MASSIQUE MAUVAIS ECHANGE THERMIQUE ET ALLONGEMENT DU TEMPS DE STOCKAGE ( DU TOT) LES MOYENS DE REFROIDISSEMENT MAUVAISE ADEQUATION DES MOYENS DE PRODUCTION : PRESSE PRODUCTION MOYENNE 700 M3/JOUR REFROIDISSEURS CAPACITE DE 600 M3/JOUR CONSEQUENCE DIRECTE : MAUVAIS REFROIDISSEMENT CONSEQUENCE INDIRECTE : STOCKAGE PLUS LONG ( DU TOT)

10 LAURENT BASTIAN MSERP L310 ENRICHISSEMENT DU TEMPS QUI PASSE : REDUCTION DU TEMPS DE STABILISATION LES PROCESSUS AYANT ETE IDENTIFIES, IL FALLAIT DECOUVRIR LES MOYENS PERMETTANT DE REDUIRE LES DELAIS EXISTANTS. - POUR CE QUI EST DES MOYENS DE REFROIDISSEMENT, LIDEE A ETE DENTREVOIR LA POSSIBILITE DE COUVRIR LES CARROUSELS DE REFOIDISSEMENT PAR DES CELLULES COUVERTES AFIN DY PULSER DE LAIR FROID ET DE REFROIDIR AINSI PLUS RAPIDEMMENT LES PANNEAUX. 1ère IDEE : COUVRIR LES CARROUSSELS DE REFROIDISSEMENT AFIN DINTRODUIRE LES PANNEAUX DANS UN LOCAL REFROIDI. - POUR CE QUI EST DES MOYENS DE STOCKAGE, LIDEE ETAIT DETUDIER LA POSSIBILITE DE CONSTITUER LES LOTS MASSIQUES AVEC INSERTION DE CALES ENTRE CHAQUE PANNEAU OU TOUS LES DEUX PANNEAUX, CE SYSTEME DEVAIT PERMETTRE LE MAINTIENT DUN ECHANGE THERMIQUE SATISFAISANT LORS DU STOCKAGE. 2ème IDEE : CONSTITUTION DE LOT MASSIQUE AVEC INSERTION DE CALES AFIN DE PERMETTRE UN MEILLEUR ECHANGE THERMIQUE CES ELEMENTS DE SOLUTIONS NOUS ONT PERMIS, DANS LHYPOTHESE OU LENTREPRISE MENAIT LES INVESTISSSEMENTS NECESSAIRES, DESTIMER UNE REDUCTION DE 50 % DU DELAI DE STABILISATION EXISTANT.

11 LAURENT BASTIAN MSERP L311 TEMPS D OBTENTION TOTAL DU PRODUIT (en jours) APRES REDUCTION DU DELAI DE STABILISATION TEMPS TOTAL DE STABILISATION

12 LAURENT BASTIAN MSERP L312 LE FLUX DINFORMATIONS : SON ARCHITECTURE ET SA RATIONALISATION

13 LAURENT BASTIAN MSERP L313 TEMPS DE TRAITEMENT DES BESOINS SITUATION EXISTANTE : LANCEMENT HEBDOMADAIRE DU CALCUL DES BESOINS LIDENTIFICATION, DES ORDRES DE FABRICATION A LANCER ET DES REAPPROVISSIONNEMENTS A OPERER, EST EFFECTUEE PAR LE SERVICE LOGISTIQUE A LA SUITE DUN TRAITEMENT MANUEL. CE TRAITEMENT EST LONG ET FASTIDIEUX PARCE QUE LES INFORMATIONS DU SYSTEME DINFORMATION NE PERMETTENT PLUS UN LANCEMENT AUTOMATIQUE ET JOURNALIER DU CALCUL DES BESOINS NETS. CECI A POUR CONSEQUENCE UN MANQUE MANIFESTE DE REACTIVITE ET DE PRECISION DANS LA FIXATION DE LA DATE DE LIVRAISON (MAUVAISE DEFINITION DES BESOINS ET CHARGES) PLAN D ACTION : FIABILISER LES DONNEES TECHNIQUES EN REACTUALISANT LES DONNEES MAÎTRES ARTICLES, GAMMES ET NOMENCLATURES. SOLUTION PROPOSEE : TRAITEMENT AUTOMATISE ET JOURNALIER DU CALCUL DES BESOINS ET DES CHARGES

14 LAURENT BASTIAN MSERP L314 J+5 Production Temps cumulé Délais Administratifs Délais Administratifs Délais Production Service Commercial J Lancement d AOF (Hebdomadaire ) COMMANDE J+4 Lancement Logistique J+3 En moyenne SITUATION ACTUELLE 1 Planif / semaine

15 LAURENT BASTIAN MSERP L315 Temps cumulé Service Commercial J COMMANDE PREVISIONS Logistique J+1 Délais Administratifs Calcul des Besoins (Journalier) J+2 Lancement Délais Administratifs Date de livraison probable OBJECTIF 2 Planif/semaine Production Délais Production J+3

16 LAURENT BASTIAN MSERP L316 TEMPS D OBTENTION TOTAL DU PRODUIT (en jours) APRES REDUCTION DU DELAI DE STABILISATION ET REDUCTION DU TEMPS DE TRAITEMENT DES COMMANDES TEMPS TOTAL DE STABILISATION

17 LAURENT BASTIAN MSERP L317 CONCLUSION AMELIORATION DU TAUX DE SERVICE : REINGENIERIE DE LA CHAINE LOGISTIQUE OPPORTUNITE DOUVERTURE DE TELS CHANTIERS : S ASSURER DE LA BONNE SANTE PHYSIQUE, PSYCHOLOGIQUE ET FINANCIERE DE L ENTREPRISE AVANT L OUVERTURE DE PROJETS DE CETTE ENVERGURE. DE TELS CHANTIERS NECESSITENT SOUVENT DES INVESTISSEMENTS IMPORTANTS ET LES PERTURBATIONS PEUVENT SE TRADUIRE PAR UNE BAISSE DU RESULTAT DE 20 à 40 % COUT IMPORTANT DES INVESTISSEMENTS A REALISER (SELON LES CHANTIERS) DETERMINATION DU RETOUR SUR INVESTISSEMENTS DES PROJETS DE CETTE NATURE. OUVERTURE DE DIFFERENTS CHANTIERS : TRAVAIL SUR LE FLUX PHYSIQUE, TENTER DE FAIRE COÏNCIDER TEMPS D OBTENTION TOTAL DU PRODUIT AVEC LA SOMME DES TEMPS A VALEUR AJOUTEE, AVEC POUR PRIORITE, LA REDUCTION DU TEMPS DE STABILISATION TRAVAIL SUR LE FLUX DINFORMATIONS, FIABILISER LA BASE DE DONNEES TECHNIQUES, AUTOMATISER LE CALCUL DES BESOINS ET DES CHARGES GAINS POSSIBLE EN TERME DE DELAIS DE 3 A 5 JOURS SELON LE PANNEAU, SON EPAISSEUR ET SA COMPLEXITE


Télécharger ppt "1 SOUTENANCE THESE PROFESSIONNELLE MAITRISE DES FLUX ET RESPECT DES ENGAGEMENTS COMMERCIAUX MASTERE SPECIALISE CONSULTANT-CHEF DE PROJET ERP E-BUSINESS."

Présentations similaires


Annonces Google